Dexia : Pierre Richard ne sait rien mais dira tout

"On n'a jamais entendu parler des prêts structurés avant la crise épouvantable de 2008" a expliqué l'ancien dirigeant de Dexia lors de l'audition par la commission d'enquête à l'Assemblée nationale.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © STR New / Reuters)

Pierre Richard, ancien président de Dexia, Gérard Bayol, ancien directeur général de Dexia Crédit local, Bruno Deletré, ancien directeur général des services financiers au secteur public de Dexia SA et Alain Delouis, membre du comité de direction de Dexia SA étaient auditionnés ce mardi.

"On n'a jamais entendu parler de l?affaire (des prêts structurés) avant la crise épouvantable de 2008. Les prévisions des banques sur les taux et les devises ont été totalement bousculées, c?est une affaire malheureuse", a fait valoir Pierre Richard. "Nous faisions pourtant des stress tests avec des hypothèses (conjoncturelles) défavorables, mais la réalité a abouti à des choses qui dépassaient ces stress tests", a-t-il ajouté.

Une interprétation jugée "angélique et pathétique" par le député Henri Plagnol, qui a invectivé les dirigeants de la banque : "Comment pouvez vous justifier que vous ayez fait des anticipations gagées sur l?impôt pour des prêts de durée de 20 ans et nous dire en même temps que vous n?aviez pas prévu la crise? Pensez à la réaction de nos concitoyens s?ils écoutaient l?audition".

Pour Pierre Richard, "personne ne savait ce qui allait arriver en 2008, on ne peut le reprocher à personne".

"Le secteur public local a souhaité bénéficier d?opportunités de marché. Il a développé des les années 80 une gestion active de la dette. Face à cette demande, Dexia a donc fabriqué des produits dits structurés qui nous a permis de satisfaire les collectivités locales désireuses de saisir les opportunités de marché", estime Pierre Richard.

"Il y a des cas qui posent problème aujourd?hui mais globalement, l?ensemble des collectivités locales est bénéficiaire". Pierre Richard

Pour Bruno Deletré : "Il y avait bien un risque sur ces produits puisque ces produits passaient devant une commission d?éthique".

Selon Claude Bartolone, président de la commission d'enquête : "pour toutes les collectivités, Dexia avait un rôle particulier de conseil" car elle était la banque des collectivités locales, les élus lui faisaient donc confiance. Pour Claude Bartolone "Dexia, à un moment donné, n?a pas été au rendez vous du conseil".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 23/11/2011 à 8:59
Signaler
On a confié Dexia à un grand roux avec une chaussure noire...

à écrit le 17/11/2011 à 10:40
Signaler
il porte bien son nom lui . !

à écrit le 17/11/2011 à 7:27
Signaler
Félicitation à cet excellent acteur pour sa reconversion.

à écrit le 17/11/2011 à 5:36
Signaler
Dans la haute finance quand tout va personne n'a rien à dire mais quand vient la mouise c'est là que tout se sait. Les investissements croisés, les jeux de passe passe entre actionnaires et les imbrications politico --financières,On se demande à quoi...

à écrit le 16/11/2011 à 19:52
Signaler
Dexia est un coupable bien utile pour certains politiques . Je ne nie pas l'écrasante responsabilité des banquiers et de leurs autorités de tutelles dans la crise actuelle , mais attention aux raccourcis. Prenons le cas de la Seine St Denis et de Bar...

le 17/11/2011 à 0:27
Signaler
Et peut-être du côté des ruineuses aventures américaines payées maintenant par le contribuable français?

à écrit le 16/11/2011 à 19:34
Signaler
Bon, on ne va tout de même pas leur reprendre leurs primes et bonus à ces hauts fonctionnaires ? Pensez qu'avec tous ces tracas, ils risquent de tomber malade et de perdre un jour de délai carence ... dure, la vie ! à part çà, vous allez bien ? on dî...

le 17/11/2011 à 5:12
Signaler
vous ricanez mais sachez qu'il est tres difficile de revenir légalement sur un contrat signé.meme chose pour nos députés qui aimeraient baisser leurs salaires mais qui ne le peuvent pas pour des raisons de législation

le 17/11/2011 à 10:41
Signaler
mais bien sur ernest .. c'est bien pour ca que les autres le font !!! ils n'avaient qu'a voter oui, mais ils ont bel et bien voté non . !

à écrit le 16/11/2011 à 19:08
Signaler
Et pourquoi Bruno Deletré n' a t il pas répondu à la question sur le développement international dont il était le responsable et qui a coulé toute la boite ? Pourquoi est il bien au chaud après avoir empoché un gros chèque et être passé par Bercy ?

à écrit le 16/11/2011 à 18:12
Signaler
Monsieur Pierre RICHARD vous avez été mon patron pendant 25 ans à la CAECL, puis au CLF et enfin à DEXIA, je conserve de vous un souvenir du SEUL patron qui a été HUMAIN avec son personnel sur mes 45 années de carrière, dommage que de cela personne n...

le 17/11/2011 à 10:42
Signaler
dommage qu'il ne lise pas votre commentaire !

à écrit le 16/11/2011 à 15:33
Signaler
il n'a ni la tête, ni l'humour. de l'acteur;Ce Pierre Richard de Dexia est un Madoff aux petits pieds. Espérons qu'il versera dans le puits des dettes son indemnité et son parachute dorée au soleil de Bruxelles. Où a t il appris la gestion des banqu...

à écrit le 16/11/2011 à 14:50
Signaler
M.Richard a été trahi par ses subordonnés! C'est clair non? Son traumatisme psychologique justifie un supplément d'indemnités! Plus c'est gros, plus çà passe!

à écrit le 16/11/2011 à 14:40
Signaler
Et Il est ou Gérard Depardieu?

à écrit le 16/11/2011 à 13:42
Signaler
Pierre Richard ...N'est ce pas le célèbre "comique" qui a joué dans le "grand Blond" ?

le 16/11/2011 à 14:42
Signaler
Je trouve que vous avez un air de ressemblance avec Pierre Richard, notamment dans le film "La Chèvre".

à écrit le 16/11/2011 à 12:39
Signaler
Si je comprends un innocent nomme a la tete ....donc on devrait faire un rappel sur salaire car il a menti sur ces competences...a quand une part de responsabilite pour les dirigeants...

à écrit le 16/11/2011 à 11:36
Signaler
Je reviens sur mon post mal traité dans sa transcription : Je ne témoigne pas pour exonérer Mr Richard de sa longue suite d'échecs qu'il a, comme dans le cas du Lyonnais, tenté de "camoufler" par une constante fuite en avant. Dont acte. Mais comme a...

le 16/11/2011 à 15:12
Signaler
Le commentaire de M.Falcone est terriblement juste. Le krach de 2007/2008 n'est que le produit de la fabrication et de la vente au public des produits structurés opaques et toxiques alors trop à la mode. Les risqueurs et décideurs étaient ridiculisés...

à écrit le 16/11/2011 à 10:48
Signaler
Quelle est le tarif pour 1 mensonge sous serment ? Quel tarif pour toute une série de mensonges ? ?? Cela n'a pas l'air d?inquiéter M Richard. Le plus énorme : Dexia n'a jamais commercialisé d'emprunts en devises . ( voulez vous quelques contrats de...

à écrit le 16/11/2011 à 10:08
Signaler
Le prêt structuré n'intéresse qu'un seul type de client, celui qui ne peut pas emprunter avec un prêt classique; alors on lui crée un montage basé sur des hypothèses qui permettent de réduire sa mise initiale pour le prêt, on appelle cela un pari ave...

à écrit le 16/11/2011 à 9:31
Signaler
Comment M P RICHARD peut il dire à la fois que DEXIA avait préparé des prêts structurés au dernier paragraphe et dire au premier paragraphe qu'il ne savait rien des prêts structurés préparés par ses services?

à écrit le 16/11/2011 à 9:05
Signaler
Réponse à Dogzilla l?anti-Sarkozy primaire : Ce Richard là a été mis en place (ou s?est mis en place) sous un tout autre régime aussi pourri. Pur produit de la mafia des finances il a voulu faire de la grenouille CLF (crédit local de France sous tute...

à écrit le 16/11/2011 à 8:48
Signaler
Après la déconfiture de DEXIA qui va peser sur le budget de l'Etat français comme pour le Crédit Lyonnais, M. Pierre Richard est tellement compétent et indispensable qu'à 70 ans il officie encore comme "expert" auprès de la Banque européenne d'invest...

à écrit le 16/11/2011 à 8:37
Signaler
1) Tout le monde devrait savoir, depuis bien avant 2008, que les produits structurés ne sont intéressants que pour la banque qui les produisent, car elle seule les maîtrise, dans tous les sens du mots, au plus grand inconvénient de toute autre partie...

à écrit le 16/11/2011 à 8:23
Signaler
La commission de l'AN a-t-elle demandé à ces messieurs s'ils prennent les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages? Si la direction de Dexia et les administrateurs n'ont rien vus venir, c'est donc qu'ils étaient tous incompétents ou menteurs. Da...

à écrit le 15/11/2011 à 22:51
Signaler
Demandez donc ?r Bartolone combien de Responsables locaux ont refus?es pr? structures avec risque de change lorsqu'il leur ?it propos?ne alternative en Francs ou Euros ?ch?ces fixes ? En r?it?eaucoup de ces nouveaux directeurs financiers de collect...

à écrit le 15/11/2011 à 19:09
Signaler
Il était plus drôle dans ses films : là les gags sont improbables, le jeu d'acteur est nul, le texte indigent.

le 15/11/2011 à 19:50
Signaler
comment un acteur aussi insipide a-t -il pu se retrouver a la tete d'un tel groupe?surement la "méritocratie" version sarkozy...

le 16/11/2011 à 5:43
Signaler
dogzilla ,le message de greg le proletaire etait de l'humour ,ce Pierre Richard n'est pas l'acteuret l'on peut le regretter il aurait certainement mieux joue le role!!!!

le 16/11/2011 à 8:36
Signaler
@telquel:j'ai vu tous les films de pierre richard,alors je sais de quoi je parle!

le 16/11/2011 à 14:39
Signaler
@dogzilla: Vous êtes vraiment champion du monde.

le 16/11/2011 à 15:00
Signaler
@ben,j'aurais adoré etre champion du monde.je me suis malheureusement blessé deux mois avant l'épreuve.il était alors trop tard pour etre dans les délais.c'est une déception que je trainerai toute ma vie

le 17/11/2011 à 0:19
Signaler
Belle tête de vainqueur en tout cas...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.