Groupama sauvé in extremis par l'Etat français

 |   |  433  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Une opération d'urgence permet à l'assureur d'affronter la fin d'année. Mais cela ne résoudra pas, loin de là, ses problèmes de fond. Son amaigrissement, voire son démantèlement, ne sont toujours pas écartés.

L'opération interne de transfert de 500 millions d'euros entre les caisses régionales vers Groupama SA n'aura pas suffit. C'est bien de milliards d'argent frais, comme l'avait affirmé La Tribune, dont avait besoin l'assureur français qui voyait arriver la fin d'année avec inquiétude, alors que sa marge de solvabilité était tombée en-deçà des 100% requis par les autorités prudentielles. En juin dernier, elle était encore de 130%, et de 150% il y a un an. Une situation d'urgence dictée aussi par la période de renouvellement des contrats, alors que le système repose sur la confiance des assurés.

Ce qui a conduit l'Etat, via son bras armé la Caisse des dépôts, à intervenir dare dare. Sachant que l'opération révélée par le Figaro n'a pas encore été réellement validée -un CE extraordinaire est prévu jeudi-, et qu'il était temps de l'engager pour qu'elle puisse être intégrée à l'arrêté des comptes de 2011. Une intervention publique donc qui repose sur deux piliers. D'abord en rapprochant la foncière de Groupama, Silic, de celle de la Caisse des dépôts, Icade, deux fois plus grosse qu'elle. Un rapprochement qui permettrait à Groupama de déconsolider Silic, dotée de 3,5 milliards d'actifs, et ainsi d'alléger son bilan. Ensuite, en injectant près de 300 millions d'euros d'argent frais chez Gan Eurocourtage, sous la forme d'actions de préférence, sans droit de vote, mais générant une forte rentabilité. Une deuxième opération qui a sans doute été la contrepartie de la première, la CDC s'étant spontanément mise sur les rangs pour reprendre la foncière de Groupama.

L'assureur n'avait donc pu mettre en ?uvre un renflouement alternatif, qui lui aurait permis de faire remonter sa marge de solvabilité à 150%. Il faut dire qu'il avait trop grossi durant la dernière décennie, accumulant beaucoup d'investissements lourds à des prix élevés, en particulier dans son développement à l'international.

Ce qui signifie que ce renflouement d'urgence par l'Etat ne suffira sans doute pas à redonner à Groupama une structure solide. La voie du démantèlement de Groupama est-elle écartée, comme l'espèrent les syndicats ? La cession du réseau d'agences GAN demeure ouverte, même si elle ne figurait pas parmi les priorités. Tous les actifs de Groupama son encore susceptibles d'être vendus. Mais la réponse à la question dépend aussi de la situation des autres assureurs, eux-mêmes frappés par la crise des dettes souveraines et la faiblesse des marchés financiers.

Valérie Segond
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2012 à 16:09 :
bonjour,

je vis sur un bateau avec lequel je suis partit faire un tour du monde avec femme et enfant.
Nous avons eu la malheur de choisir groupama comme assurance.
En partant de Cherbourg, le bateau à dématté au large de La Hague avec pas mal de dégâts à bord mais heureusement pas de blessés..
Et depuis trois mois, groupama nous promène, nous redemande pour la millième fois des papiers que nous leurs avons déjà envoyé et qu'ils prétendent ne pas avoir reçu, envoie un sapiteur faire une contre expertise trois mois après la première
Bref ils nous promène et font tout pour ne pas nous payer.
Alors quand on vous dit que les clients ne doivent pas s?inquiéter, je ne dis qu'un chose : Barrez-vous avant d'avoir besoin d'eux !!!!!
Nous sommes a la rue depuis trois mois avec une petite fille de 5 ans !
Merci groupama...
a écrit le 21/01/2012 à 15:59 :
Groupama est issue du monde agricole, des caisses locales d'assurances mutuelles..Il y a une trentaines d'années un regroupement avec le Crédit Agricole était envisagé.Le regroupement ne s'est malheureusement pas réalisé parce que trop d'ambitions personnelles .Les agriculteurs de base ont laissés le contrôle de leur institution à des personnes plus <intelligentes>!!! et voilà le résultat!!. Goupama devait uniquement ne faire que de l'assurance et le groupe rencontrerai moins de problèmes .
a écrit le 12/12/2011 à 10:45 :
comment un groupe comme groupama en est arrivé là ? ce ménerve de voir l'argent gaspillé pour la course des bateaux a voile !!!!!!!!!
Quel risque pour mes placements assurance vie ?
Réponse de le 12/12/2011 à 11:42 :
Vas-y repose la une 3° fois, ta question stupide...
a écrit le 12/12/2011 à 10:35 :
que devint mon argent placé en assurance vie??
J e suis abbasourdi de voir l'argent gaspillé pour esponsoriser la course
des bateaux a voile !!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 10/12/2011 à 8:10 :
Une gestion calamiteuse ,des mégalo pervers qui excluent les diabétiques des assurances décés pour les prets bien que nos impôts les aident à survivre.ET ça ne date pas d'aujourd'hui rappel CA de l'Yonne
Ils ne savent que nous distraire des véritables problèmes avec la pouf cerise robe à poix!
Liquidez les on paye par nos impôts par la CSG et ils doivent investir vos assurances vies dans le Préfon retraite complémentaire des fonctionnaires qui manque de trésorerie un bel investissement avec en filigrane les syndicats fossoyeurs d'entreprises!L'année compte 15 mois pour un employé! Qu'ils se taisent ou se fassent virer!La triste liste commencée avec le Crédit Lyonnais cout la totalité de notre impôt sur le revenu me rappelle la période d'avant guerre avec la banque Oustrik et l'affaire Stavisky aujourd'hui c'est Tapie le tunnel sous la manche etc...
a écrit le 09/12/2011 à 17:11 :
Finalement ce sont les assurés qui vont rembourser Groupama.
a écrit le 09/12/2011 à 12:42 :
Icade ? C'est marrant, avant ma cité dépendait d'eux, une boite d'état qui se permet de faire n'importe quoi au niveau travaux, ça a été une cata financière et la cerise ils ont voulu nous arnaquer des charges.Depuis c'est Osica qui a repris, leur première action a été de faire ravoir à chaque locataire la somme due par Icade, grosso modo entre 100 et 150?.Ah ça, pour nous refaire de belles entrées d'escaliers avec des décos qui ne servent strictement à rien mais ont du couter bonbon et faire bosser les potes, ils ont su faire.Et depuis Osica essaie de rattrapper leur gabegie.Mais maintenant ce sont des balcons tout neufs qui rouillent déjà, la tole electrozinguée existe depuis des siècles, mais bien sur on n'en pose pas, ça n'est pas un marché captif.Tandis que les malfaçons si...
a écrit le 08/12/2011 à 17:37 :
Moi j'attends depuis presque un an un remboursement d'assurance vie suite à un décès. c'est la cerise avariée cette boite.
a écrit le 08/12/2011 à 13:43 :
je n'ai lu aucun article sur la tribune concernant GROUPAMA dans la TRIBUNE qui pouvait annoncer ce qui leur est arrivé ! Ce n'est pas étonnant que la tribune aussi soit en faillite a force de ne rien dire a leurs lecteurs en les prenant pour des crétins en plus
a écrit le 08/12/2011 à 11:23 :
Il me semble bien avoir écrit récemment, sur un autre post où l'on mettait en avant la "magnifique" recapitalisation par les caisses régionales... que ce n'était en aucun cas une recapitalisation mais un tour de passe-passe qui n'aurait aucun effet !
Quand on veut faire prendre des vessies pour des lanternes...
a écrit le 08/12/2011 à 11:14 :
"La grande implosion" ... un livre culte écrit en 1995 par Pierre Thuillier qui y décrit et analyse en détail la crise globale actuelle.
La spirale s'accélère. Nous avons tous payés d'avance pour des garanties que nous n'auront pas parce que des prédateurs nous ont tondus comme des bleus ! mdr !
Réponse de le 08/12/2011 à 17:45 :
le livre de Thuillier ne dit pas si un "chevalier blanc" arrive à la dernière minute
pour éviter le jour du jugement dernier de 2012 ????
a écrit le 08/12/2011 à 8:17 :
A se demander si au bout du compte sortir de l'euro coutera moins que d'y rester ....car je suppose que dexia , Groupama ainsi que la prise d'eau de veolia sur son bilan (qui cède des actifs stratégiques) n'est que le début....
Réponse de le 08/12/2011 à 11:18 :
C'est clair que ça coûtera moins cher sur la durée d'en sortir ! moins cher au petit peuple et c'est bien pour cela que les riches veulent y rester, eux y perdraient leur culotte ;) Il faut rester conscient que ce n'est pas le petit peuple que l'on veut sauver ;)
Réponse de le 08/12/2011 à 11:27 :
Y rester ou s'en aller aura le même effet de base : y perdre !
Quant à prédire exactement si on perdra plus en y restant ou en en sortant, à mon sens AUCUN analyste n'en est capable aujourd'hui !
Français, sortez (même plus nécessaire d'écrire "préparez") vos mouchoirs...
a écrit le 07/12/2011 à 18:29 :
et combien ça coûte de sponsoriser un bateau de course pour se faire de la pub ? Et in fine le con.....tribuable paie, ne serait-ce pas le principe des vases communiquants ?
a écrit le 07/12/2011 à 11:40 :
ça s'appelle une nationalisation cela, non ? .....
a écrit le 06/12/2011 à 8:48 :
que risque tous les assures chez groupama(voiture,habitation,mutuelle)
Réponse de le 06/12/2011 à 10:13 :
les contrats n'appartiennent pas à Groupama SA mais aux caisses locales. les caisses régionales en charge de la gestion des contrats pour le compte des caisses locales ont une marge de solvabilité bien au dessus de 100%.
a écrit le 05/12/2011 à 22:06 :
qui commande dans une structure mutualiste ? et qui paye ? commission d'enquéte comme pour Dexia ?
a écrit le 05/12/2011 à 20:34 :
Mais pourquoi une structure mutualiste éprouve le besoin de faire de la croissance externe ???
a écrit le 05/12/2011 à 18:54 :
de toute facon cerise était verte, donc pas mûre !! était ce un signe ?
a écrit le 05/12/2011 à 17:57 :
encore un petit morceau ( de la finance ) qui tombe à l'eau, la cerise sans son noyau, elle bonne non ???
a écrit le 05/12/2011 à 16:22 :
Pour tous ceux qui ont assisté aux Assemblées générales de l'ANADAV de ces 5 dernières années, ce n'est pas une surprise ! Incompétence si ce n'est mauvaise foi, arrogance et egos boursouflés, ambitions démesurées ... le prévisible était prévisible.
a écrit le 05/12/2011 à 15:44 :
Il faut dissoudre GROUPAMA. Par deux fois, j'ai souscrit un contrat d'assurance dans cette boite et je n'ai jamais été remboursé lors de sinistre. A force de voler les assurés, il est normal que cet assureur s'effondre. A bon entendeur
Réponse de le 05/12/2011 à 16:18 :
C'est très con alors d'avoir souscrit une seconde fois...
Réponse de le 06/12/2011 à 13:52 :
etes vous performant dans votre boite ? vraiment très con de raisonner ainsi et si vous étiez employé de sté , seriez vous serein , avez vous pensé à toutes ces pers. qui risquent de perdre leur boulot à cause de raisonnement au ras des paquerettes !!
Réponse de le 08/12/2011 à 10:48 :
Idem assuré chez groupama et sinistre degats des eaux....resultat elle m'a bien mis la cerise !! Qu'elle disparaisse c pas grave , de toute facon il y a trop de sociétés qui sont dans ce cas et au lieu de sponsoriser des bateaux ou autres, il faudrait penser a ses salariés et ses clients
a écrit le 05/12/2011 à 14:15 :
c'est un peu la cerise sur le gâteau...
a écrit le 05/12/2011 à 13:05 :
Il faut rétablir le contrôle des flux de marchandises et de capitaux. Contrôle ne signifie pas interdiction.
a écrit le 05/12/2011 à 12:54 :
Group devait creer des filiales au Maroc
une bonne combine pour se faire planter ,
Oui la comm coute cher , qui paye ???
le premier probleme est de creer des emplois , de les payer au bon prix ,
pour rentrer des cotisations et du pouvoir d'achat , de remettre en route la const individuelle et non pas des cages a poules comme cite un internaute
Nos Enarques tres intelligents vont concocter encore une grosse bav.. !
vive la france et le Coq!!
a écrit le 05/12/2011 à 10:47 :
L'opération de 500 millions étant en interne au Groupe, cela ne change rien à sa solvabilité ... c'est la raison de l'opération SILIC.
Pourtant, ce n'est pas compliqué à comprendre pour un journaliste.
Réponse de le 05/12/2011 à 16:13 :
Effectivement la recapi par les Caisses régionales ne change pas le niveau de solva au niveau consolidé mais a niveau de Groupama SA cela change un peu la donne. Qu'en est il des autres assureurs/banques ? L'Etat ne va pas intervenir tous les 3 jours et la fin de l'année est encore loin.
a écrit le 05/12/2011 à 7:17 :
Quand il n y a pas d'argent, il n'y en a pas. on peut faire toutes les galipettes pour s'endetter de nouveau, cela ne fait qu'aggraver le problème. Il faut virer les mauvais questionnaire et vendre au chinois. Cela soulagerai le contribuable mais j'en doute. Sarkosy attend les élections de 2012 pour le massacrer d'impôts.
a écrit le 04/12/2011 à 22:55 :
Intéressant de voir qu'Icade, le bétonneur en chef de l'Etat (logements sociaux) rachète la foncière de Groupama.
La CDC (Icade) va continuer de nous noyer sous des programmes de logements sociaux, principalement en banlieue, financés par les collectivités et l'Etat, en d'autres mots "nos impôts". Cette fuite en avant est dramatique ... J'habite en Essonne, la sociologie de ma ville a complètement changé ces dix dernières années. Principale raison : l'explosion de logements sociaux, un urbanisme débridé, ... Les mêmes erreurs que dans les années 60 ... les mêmes conséquences à venir.
Réponse de le 04/12/2011 à 23:11 :
principalement dans certaines banlieues... et pour causes d'autres banlieues n'en veulent pas... Neuilly par exemple pour ne rien citer.
Il faut bien que tout le monde puisse se loger
Réponse de le 05/12/2011 à 5:04 :
Une supposition:
Neuilly est en très proche banlieue (en fait quasiment dans Paris) et a donc peu de foncier à construire.
C'est différent de nombreuses villes de l'Essonne qui, elles peuvent construire à tout-va!
Réponse de le 05/12/2011 à 16:18 :
Neuilly a toujours eu un taux de logement sociaux inférieur au minima requis. Cela s'explique par le fait que les responsables locaux ont les moyens de payer les pénalités pour cause de "sous logements sociaux" car la population locale est "riche". La mixité sociale est une utopie pour se faire bien voir des électeurs. Faite un sondage et vous verrez que la très grande majorité des gens préfèrent ne pas voir d'HLM dans leur ville. Sauf évidement ceux qui n'ont pas les moyens d'accéder aux logements du parc privé...
a écrit le 04/12/2011 à 21:53 :
Décidément, si la CDC n'existait pas...
a écrit le 04/12/2011 à 20:35 :
L´action manque, l´imtelligence aussi, Group est configuré pour être une entreprise prospère :
a écrit le 04/12/2011 à 18:58 :
Parait que cela ne fait que commencer les déconfitures de sociétés....Et oui c'est la guerre!!!
a écrit le 04/12/2011 à 18:10 :
Ah, on dirait que Cerise s'est prise une quenelle. Il a bon dos le contribuable français. Mais bon, il aime ça dirait-on ...
Réponse de le 04/12/2011 à 23:19 :
c'est très drôle ;-)
Réponse de le 05/12/2011 à 6:18 :
En effet, tres drole, merci Bastien de m'avoir fait rire de si bon matin
Réponse de le 05/12/2011 à 12:19 :
C'est sur y reste plus que le noyau!
a écrit le 04/12/2011 à 15:08 :
Arrêtons de renflouer des sociétés qui dépensent de smillions en communication ! Au final, elles peuvent être sympa les pubs Groupama, au prix où ON les a payées... Aujourd'hui on envoie des signaux très négatifs aux grosses entreprises, en leur montrant que quoi qu'il arrive, l'Etat les sauvera...
Nicolas Chevallier, http://www.nicolas-chevallier.fr/
Réponse de le 04/12/2011 à 18:15 :
Et et la perspective de laisser 35 000 employés sur le carreau a priori ca ne vous gêne pas . bel exemple de solidarité nationale ... bravo
Réponse de le 04/12/2011 à 19:38 :
@Nicolas : les millions dépensés dans la communication sont loin d'être la cause du problème de Groupama ! En revanche les milliards investis dans des opérations de croissance externe et internationales au plus mauvais moment le sont. Il ne faut pas tout confondre et avoir une vision qui vous mène juste au bout de votre petit nez.
Réponse de le 04/12/2011 à 21:27 :
l etat sauve une société !!ok !en contrepartie on vire les dirigeants actuels !!!et pour "alcide "si les millions ne sont pas la cause du probleme de groupama c est quand meme un peu gonflé de depenser de telles sommes alors que l on est en faillite!!!!ou presque
Réponse de le 04/12/2011 à 23:07 :
+1 avec phileas et alcide

meme si dans le contexte actuel les millions dépensés en opé de comm pourraient etre utiles (cerise, voile, sponso foot, sponso rugby, sponso hand...)
Réponse de le 05/12/2011 à 12:12 :
Il ne faut pas oublier non plus que les problèmes financiers de groupama viennent en partie du gel de 50% de la dette Grecque !! Il est donc tout à fait normal que le gouvernement aide les sociétés touchées par ce gel !!
Réponse de le 06/12/2011 à 9:00 :
Bonjour, la CDC et l'Etat, n'ont ils pas sauvé les banques en 2008/2009 et 2010? C'est bien parce que c'est encore et malgré tout, une structure MUTUALISTE, que Groupama est sur le devant de la scène...La situation des autres assureurs n'est guère plus brillante, surveillez les plans sociaux à venir.
Les fondamentaux sont bons, les actifs du groupe ne sont plus exposés qu'à 6% du marché boursier. Le réseau est puissant, et tous les employés ne sont pas démotivés, et pas plus chez Groupama qu'ailleurs. Groupama navigue, contre vents et marées
Réponse de le 06/12/2011 à 13:58 :
la com" est un outil indispensable pour une sté . les pbs de groupama ne viennent certainement pas de ce poste budgétaire mais très certainement aux rachats des stés grecques, italiennes etc.... dommage pour groupama d'avoir cru en l'europe comme bcp de français. dommage que tous ces pays ont dilapidés à tort et à travers les fonds européens et encore dommage pour tous les français qui vont devoir retrousser leurs manches ! Sarkozy a du boulot , je ne voudrais pas être à sa place et hollande que fera t il de mieux, rien , la situation est trop grave, prenons la au sérieux
Réponse de le 08/12/2011 à 13:40 :
Le problème de Groupama ne vient-il pas d'être devenu une banque au lieu de rester sagement dans le domaine des assurances ?
a écrit le 04/12/2011 à 14:41 :
Décidément Cerise se porte mal. Ils ont certainement encore fait des placements hasardeux via leur banque. Mieux vaut se concentrer sur son vrai métier. J'avais senti que ce n'était plus comme avant : personnel démotivé, remboursements tardifs...contrats différents selon les régions !
a écrit le 04/12/2011 à 13:20 :
Que fait SILIC,dans le contexte Groupama??
De l'immobilier,chez les assureurs a toujours été,mais faire du locatif bureaux,dans un monde où,l'aménagement d'un plateau est en evolution constante,paraît-être un non sens.
Que ce segment soit raccordé à un spécialiste de ce métier est plus logic.
Réponse de le 04/12/2011 à 23:03 :
Comme dans toutes les societes d'assurances... Alianz et covea tente des approchent sur la fonciere paris par exemple à partir de leur holding immobilière commune http://www.businessimmo.com/contents/16721/fonciere-paris-france-trouve-encore-sous-evalue-le-prix-dallianz-et-covea

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :