Record battu ! Les banques placent 528 milliards d'euros de liquidités auprès de la BCE

 |   |  252  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les banques européennes continuent de préférer stocker leurs liquidités à la Banque centrale européenne plutôt que de se prêter entre elles. Les dépôts au jour le jour ont atteint hier un nouveau record.

A chaque jour son record ! Les banques de la zone euro ont déposé 528 milliards d'euros entre mardi et mercredi auprès de la Banque centrale européenne (BCE). Le précédent record remontait à mardi : les banques avaient alors stocké pour 501,93 milliards d'euros auprès de la BCE.

Les banques ont en effet les poches pleines de liquidités depuis que la BCE a procédé à une opération inédite de refinancement en accordant 489 milliards d'euros de prêts à trois ans à 1%, le 21 décembre. Avec cette manne, elles peuvent rembourser leur propres échéances ou souscrire aux emprunts d'Etat comme elles l'ont fait pa rexemple pour les bons du Trésor italiens fin décembre.

Mais pour le surplus, comme elles ne veulent pas prendre le risque de se prêter en elles, les banques préfèrent placer leur argent... auprès de la BCE qui pourtant ne les rémunère qu'à 0,25%. Elles préfèrent donc être perdantes mais rester méfiantes vis à vis de leurs consoeurs et concurrentes, ce qui montre que le marché interbancaire n'est toujours pas revenu à son fonctionnement d'avant la crise de 2008.

La poursuite de la crise de la zone euro combinée aux nouvelles exigences de Bâle III explique en partie cette situation. L'autre explication tient à un changment des pratiques des banques  qui ont modifé la gestion de leurs liquidités depuis la crise précédente provoquée par la faillite de la banque américaine Lehman Brothers en octobre 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2012 à 9:18 :
Champagne!
Moi, j'achète la rue de la paix.., et je mets 2 hotels..
(Problème; avec l'argent numérique, on finit par confondre le réel et virtuel!)
a écrit le 23/01/2012 à 17:14 :
Les banques ont...enfin compris qu'à vouloir jouer ses chances sur le
s marchés financiers,ça comporte des risques...Alors que l'union fait
la force + que les petits ruisseaux font les grandes rivières...Main
tenant,comment agira la BCE dans l'épuration des dettes?Plus vite le fonds de secours sera à 1000 milliards d'?uros,plus la "machine à cré
dit pourra repartir...
a écrit le 18/01/2012 à 11:49 :
Il me font rire quand j entends qu il faut suivre le chemin de la FED L argent cree va directement sur les marches financiers et JAMAIS dans l eco reelle...creation de bulles...Il existe deux mondes les financiers virtuelles qui menent le monde et les autres (minables a 5000 euros/mois dixit JF Coppe...)
a écrit le 18/01/2012 à 10:06 :
si les banques ont vocation d'après la BCE de Draghi à racheter la dette souveraine des pays (les leurs) en difficulté de refinancement, c'est clair à la fin de l'année on atteint les 1000 milliards ou plus. Et après ? Le FESF devra t il renflouer les banques qui devront provisionner les titres souverains qu'elles détiennent dans leur bilan, imaginons une décote de 30% sur 500 milliards par exemple ce qui ne serait pas aberrant pour certains pays du sud hors Grèce ça fait donc une destruction de fonds propres de 150 milliards. On multiplie par deux ou trois, on arrive donc à 450 milliards, une broutille quoi, et hors de portée des moyens actuels du FESF.
a écrit le 18/01/2012 à 9:40 :
Quelqu'un peut me dire comment les banques trouvent régulièrement quelques milliards de plus ?
En ces temps réputés de crise, je suis aussi intéressé qu'abasourdi :-P
Réponse de le 20/01/2012 à 14:45 :
Personne te répond ? et pourtant ta question est des plus pertinentes à mon avis c' est l' omerta tant les banques privées sont mafieuses et le reste .Mais par ta question tu connais la réponse et on voit toute la lâcheté des intervenants comme "Fada" qui me tacle en me renvoyant aux commentaires . Le tien par le non-dit interrogatif dit tout ce que je voulais savoir CAR " La vérité ne peut se dire toute" disait un Jacques Lacan ,la loi du silence existe surtout dans la dite "haute" finance monétaire papier/monnaie 5% en France et le reste scripturaire.
Courage Broncolinos
a écrit le 18/01/2012 à 7:47 :
Quand la Grèce fera faillite dans les prochaines semaines, les choses s'accéléreront pour les autres pays... Et vous entendrez pour la première fois que la BCE qui a plus 26 milliards d'obligation grecques (outres les dizaines de milliards d'obligations espagnoles et italiennes que personnes à part elle ne voulait acheter cet été) est au bord de la faillite car elle ne dispose que d'une dizaine de milliards de fonds propres. Pour ceux que cela intéresse faites un tour sur les blog "les-crises.fr" ou lisez le blog de pierre jovanovic... Ces deux blog très documentés vous éclaireront mieux sur la situation actuelle...
a écrit le 18/01/2012 à 7:43 :
Un très bon thermomètre pour savoir comment les Banques voient le futur...Si elle placent à la BCE, c'est qu'elles anticipent des baisses en série! Du coup, elles préfèrent mettre leur liquidités à l'abri plutot que de prêter des sommes qu'elles ne reverront plus...Et personne ne voit qu'un matin on nous expliquera que ces banques en bonne santé ont fait faillite et que les sommes épargnées sont perdues car le fonds de garantie est seulement de 2 milliards...
a écrit le 17/01/2012 à 18:07 :
GG les gars !
a écrit le 17/01/2012 à 10:27 :
BON, si j'ai tout compris :
- la BCE prête aux banque à 1%
- les banques prêtent aux états entre 3 et 7%
- le surplus est déposé à la BCE à 0.25%, (elles sont prêtes à perdre 0.75%)

--- maintenant, VIRONS la COMMISSION et le traité de LISBONNE, afin que la BCE devienne une banque Européenne, et qu'elle puisse prêter aux états à -0.75%, ce que les banques sont d'accord de perdre. Conséquences :
- Les banques restituent enfin les gains qu'elles ont produits sur le dos des citoyens depuis 30 ans.
- Les états empruntent à un taux acceptable comme l'ensemble des pays souverains hors zone ?
- l'économie Européenne retrouve un bol d?oxygène.

AUX URNES, on en plein le bURNES !
Réponse de le 17/01/2012 à 21:49 :
moi je trouve inadmissible que les etats empruntent aux banques a des taux pareils . La banque centrale devrait emettre sa monnaie et la preter aux banques à ces taux là. ca les obligerait a faire preuve d'imagination p gagner leur vie
a écrit le 16/01/2012 à 22:31 :
Encore un record !Dans la haute finance en effet ça bouge il y a de l' activité ,ça doit-être la croissance et pour NOUS la décroissance tant voulue par des écolos,il leur en reste encore beaucoup dans leurs coffres au moins on sait où se trouve notre argent,y a pu k aller le chercher.Pour les P.M.E. ,pour la circulation de la monnaie et surtout pour les congés payés .Travailler plus qui disait l' autre , en effet seul le pognon travaille en baissant les revenus des intérêts NOUS on a intérêt à changer de système dément.
Réponse de le 19/01/2012 à 9:48 :
Tant d'amalgames en quatre phrases... Lisez donc les autres commentaires certains vous aideront à comprendre ce que vous ne pigez pas!
Réponse de le 19/01/2012 à 23:20 :
Je thésaurise conne les banques privées ,je resserre les boulons!
a écrit le 16/01/2012 à 11:05 :
La BCE prêtant à 1% et rémunérant les dépôts qui lui sont faits à 0.25% par les emprunteurs, peut-on me dire à quel taux la BCE emprunte, ou est-ce que la question n'a pas d'intérêt ?
Réponse de le 16/01/2012 à 12:09 :
Je veux bien répondre à votre question, mais avec 18.6% d'intérêts :-)
Réponse de le 16/01/2012 à 17:34 :
pas mal ;);)
Réponse de le 17/01/2012 à 20:41 :
La BCE n'emprunte à personne. Elle CREE de l'argent. En quelque sorte, elle utilise la "planche à billets", sauf que maintenant tout est virtuel et il n'est même plus nécessaire d'imprimer l'argent. Le dindon de la farce dans cette histoire est le particulier, car cette technique augmente la quantité d'argent disponible, donc fait monter les prix : inflation. Il s'agit donc d'aider les banques au détriment des particuliers.
Réponse de le 08/02/2012 à 6:12 :
la BCE n'emprunte pas. par des pratiques de netting, elle émet de la nouvelle monnaie en cas de besoin
a écrit le 16/01/2012 à 10:23 :
Amusant, comme article. Il suffit de le reprendre à chaque fois en augmentant le montant placé. Un record "perpertuel", en quelque sorte. Les placements des banques à la BCE sont comme l'amour de l'autre : Plus qu'hier, moins que demain... C'est beau, les sentiments :-)
a écrit le 14/01/2012 à 17:06 :
Tout va très bien, Madame la Marquise....
a écrit le 14/01/2012 à 11:21 :
Les banksters sont entrain de gripper l'économie !
a écrit le 13/01/2012 à 22:08 :
Madame Séverine Sollier. Pour les 485 890 000 000 euros ça doit être entre mardi et jeudi et non entre jeudi et vendredi où la B.C.E. a reçu pour passer le Week-End le record du jour 489 906 000 000 euros : ça fait un sacré paquet de pognon ou de carbure ,d' artiche ,de flouze ,d' oseille de blé d' argent,de liquides en liqidités que ça déborde. Au chaud pour cet hiver très clément pour les raz de marée bancaires en bankcroute ça fait un peu désordre ,éthique, le jour où notre pays perd son AAA avec cette dite dette qui vient de ces mêmes banksters privés qui nous imposent à des taux mafieux des intérêts juteux . Mais comme le dit ce locataire très précaire des 100 jours à tirer de la cinquième de tous les dangers à l' Elysée avant de dégager le capitalisme se moralise :un mensonge de plus .
Salutations Fraternelles et militantes ,excellente année 2012 , Y a de quoi faire avec tout cet argent fétichisé à le placer dans le Pôle Public financier et bancaire que le Front de Gauche créera juste après sa Victoire certaine en Mai 2012;
Merci pour vos brillants articles documentés et citoyens .
Michel Berdagué
a écrit le 13/01/2012 à 16:52 :
Essayer donc d'emprunter de l'argent .... c'est le parcours du combattant !

Le fric est placé à la BCE !
a écrit le 10/01/2012 à 13:25 :
ne votez pas ump!!!
si ump voulait faire quelque chose pour diminuer le chomage.....il l'aurait fait!!
=====> comme vous le voyez ci-dessous........le vice président ump du conseil général 92 est consultant recruteur!!!!!!

UN COMBLE NON!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
CHOMEUR LEVEZ VOUS ET VOTEZ!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Thierry Solère, vice-président UMP du conseil général des Hauts-de-Seine et consultant chez Deloitte
Réponse de le 14/01/2012 à 11:29 :
Le vote blanc n'est plus reconnu ... les politiques ont volé la démocratie ...
1) on va au cinéma
3) au resto
3) au bowling


rien ne vous plais!

On fait quoi ? ... avec la suppression du vote blanc vous êtes obligé de choisir ! CQFD
a écrit le 10/01/2012 à 13:00 :
on continue les parachutages ump
Philippe CAÏLA: Un nouveau Directeur général à l'AFPA!!!!!
acheter de la formation!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Philippe CAÏLA (41 ans) était depuis 2007, Directeur de cabinet adjoint d'Eric WOERTH,
Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction Publique et Directeur de cabinet d'André SANTINI, secrétaire d'Etat chargé de la Fonction Publique.
a écrit le 10/01/2012 à 12:15 :
UN AMI DE BORLOO =UMP COULE UNE BOITE (=PHOTOWAY)EN 1 AN!!!
Source
NE VOTEZ PAS UMP!!


Fin 2010, Thierry Miremont, 52 ans, a été est nommé directeur général de Photowatt spécialiste français de la fabrication intégrée de solutions photovoltaïques. Après avoir débuté comme consultant financier au sein du cabinet d?avocat Borloo, il a ?uvré dans le conseil en entreprise, chez Arthur Andersen puis McKinsey ainsi qu?à des postes opérationnels. Il arrive chez Photowatt pour relever le défi de la rentabilité d?une société en proie à de grosses difficultés de compétitivité ! Costs killer, mode d?emploi !
a écrit le 09/01/2012 à 22:15 :
Bon, je ne suis pas d'accord. 1) Je n'aime pas trop les banques, mais je pense qu'ici on leur fait un faux procès : on vient de leur préter 500 mllliards à 3 ans :on ne peut pas leur demander de les investir du jour au lendemain, surtout après une période de fète !!! On peut bien leur laisser un peu de temps pour les utiliser, non ??? 2) Si le marché interbancaire est bloqué, c'est normal : les taux interbancaire sont beaucoup trop bas, ridiculement bas, que l'on laisse faire la loi de l'offre et la demande, c'est à dire que l'on laisse remonter ces taux, plutôt que de les manipuler en permanence par l'intermédiaire de la BCE. Décidément ce système bancaire est complètement bancale.
a écrit le 09/01/2012 à 16:56 :
il s'agit d'argent placé au jour le jour. Cela n'a aucune signification. Si vous additionnez les montants placés au jour le jour auprès des banques centrales avant l'introduction de l'Euro (donc avant la BCE), vous arriverez probablement à un montant encore supérieur.
Réponse de le 10/01/2012 à 20:54 :
C precisemment parce qu'elles retirent cet argent du circuit des échanges inter-bancaires (et soit dit en passant, pour un placement au taux....très inférieur au taux interbancaire!!) que les sources de liquidités sont ponctuellement taries , et qu'il va être de nouveau demande aux banques centrales....de réamorcer la pompe. Cette dernière pourra laisser aux marches ce bonheur, lesquels marches en tireront alibi pour ne plus repondre aux emisions obligataires des etats....qu'on accusera de tous les mots alors que ce sont les banques commerciales qui auront asseche les liquidites necessaires au jour le jour! Preuve sur ce point particulier comme tant d'autres que les entreprises ne peuvent plus compter sur les banques pour obtenir ne serait-ce de simple prêts relais de Tresorerie, même quand leur carnet de commande est plein! que ce système ou toutes ont peur de toutes, marche sur la tête et que aujourd'hui, le seteur bancaire est autant un frein pour l'économie réelle qu'un moteur sur lequel on ne peux plus compter!
a écrit le 09/01/2012 à 15:42 :
Il y a quelques jours une charmante voix féminine de bnp paribas déclarait sur bfm que l'état était au service de l'économie et non le contraire!
Faut il sourire à cette inversion de pensée ou simplement croire que c'est : Une évidence?..
Résultat sous nos yeux ; l'économie se marche sur la tête...Nos sous nos pauvres sous se disent ils....
a écrit le 09/01/2012 à 13:01 :
Faut-il en rire ou en pleurer? Les ?ts s'endettent en partie en pr?nt aux banques les liquidit?qu'elles disent leur faire d?ut , puis en deux semaines "planquent" 1000 Milliards d'euros a la BCE ...ass?ent les flux interbancaires ....par crainte de se pr?r de l'argent, manquent alors de nouveau de liquidit?qu'elles vont r?amer aux ?ts , lesquels, ne pouvant pas emprunter a la BCE ...contrairement aux banques commerciales, doivent puiser dans leurs recettes (vos imp?) pour pr?r aux banques..etc.
Réponse de le 10/01/2012 à 13:51 :
Il n'y a pas d'accentuation sur vore iphone????
a écrit le 09/01/2012 à 12:04 :
Pourquoi me censurez-vous sur la TAXE dite TOBIN (posté le 9 janvier à 12 h 58
a écrit le 09/01/2012 à 11:11 :
463 milliards d'euros auprès de la BCE ! Et combien auprès des entreprises ?????
Réponse de le 09/01/2012 à 12:05 :
LA TRIBUNE Pourquoi me censurez-vous sur la TAXE dite TOBIN (posté le 9 janvier à 12 h 58
a écrit le 08/01/2012 à 14:39 :
Vous parlez de dépôts en une journée. Ou bien est ce l'encours des dépôts. Il me semble que vu le montant il ne peut s'agir que de l'encours des dépôts, mais alors pour quoi ne pas utiliser ce mot qui est parlant, ou alors quel est le montant actuel des dépôts faits à la BCE par les banques privées. Merci
Réponse de le 09/01/2012 à 10:11 :
C'est bien un dépôt au jour le jour.
Réponse de le 09/01/2012 à 14:59 :
Faux, il s'agit des encours. La BCE a un bilan d'environ 2500 milliards, à ce train là il aurait déjà doublé depuis lundi dernier si c'était au jour le jour...
Réponse de le 09/01/2012 à 20:55 :
qui pourrait m'expliquer ce qu'est l'encours ?
a écrit le 07/01/2012 à 9:45 :
Le gnou ne comprend rien à pas grand-chose, mais il a un bon odorat et il sent venir de loin le félin, celui qui risque de le tuer. Pour une communauté, c'est la même chose, elle sent qu'on la manipule, qu'une force est en marche pour la réduire, mais elle n'en a pas encore totalement conscience. Arrive alors un moment où le troupeau s'affole et des centaines de milliers de gnous déboulent dans la savane écrasant tout sur leur passage. La méthode gnou pour survivre.
Réponse de le 07/01/2012 à 13:10 :

Si tu as compris, alors parles en autour de toi et arranges toi pour que Jean Yves Braud soit présent au 1er et 2ème tour de la présidentielle, et qu'il l'a
gagne.
C'est lui qu'il nous faut comme Président: un Vrai!
a écrit le 06/01/2012 à 23:57 :
Le nombre de gnous qu'il y a ici ,ça fait peur !si vous n'y comprennez rien ,ce qui est clairement le cas ,evitez de beugler et demander plutôt qu'on vous explique..à moins que comprendre ne vous interesse pas ,ce qui compte c'est de pouvoir vous en prendre aux banques bouc emissaire designé par les politiques pour faire oublier que ce sont eux qui font la dette !pour memoire ,en france les banques (sauf dexia ) n'ont rien couté au contribuable !!!!!
Réponse de le 09/01/2012 à 9:50 :
C'est oublier que la crise que NOUS subissons a pour origine les banques. Trop facile de les exonérer de toute responsabilité. Donc le coût induit par les dysfonctionnements bancaires est loin d'être négligeable, je vous rappelle que la "crise", c'est 250 milliards de dettes suppléméntaires. Un rien.
Réponse de le 10/01/2012 à 18:25 :
non la crise en europe c'est la dette .
Réponse de le 14/01/2012 à 14:35 :
Entièrement de ton côté Babu. Précisons qu'il fut un temps où il était reproché, à tort, aux banques de pas assez prêter(alors que les encours de crédit ne cessent d'augmenter...) et maintenant, les etats les accusent de leur avoir trop prêté...! Un comble !!! Et puis tous ces gnous qui ne comprennent rien , et qui font l'amalgame entre toutes les banques... Demandons de l'aide à la Banque du sperme à ce compte là LOL
a écrit le 06/01/2012 à 18:48 :
Si les banques préfèrent perdre de l'argent plutôt que de l'investir, c'est pour s'éviter de l'inflation. Ainsi, les crédits à taux faibles qu'elles octroyaient il y a quelques années continueront à les rémunérer.
Il en temps de reprendre en main le pouvoir, l'économie doit être au service du peuple, et non pas le contraire.
Réponse de le 09/01/2012 à 19:17 :
Quel archaïsme socialo bolchévique. Les riches c'est fait pour être très riches et les pauvres très pauvres comme dirait l'autre.
a écrit le 06/01/2012 à 15:10 :
L'endettement est même la PRINCIPALE forme de création monétaire.

Il n'y a aujourd'hui de l'argent en circulation uniquement parce que des emprunts ont été ont été contractés. C'est fondamental comme notion.
Pas de dettes, pas d'argent.

Il faut savoir que rembourser un crédit revient de facto à détruire de la monnaie.
Donc, si on remboursait toutes nos dettes, il n'y aurait plus de dettes certes, mais également plus d'argent en circulation...
Il est donc illusoire de penser que les emprunts seront tous remboursés. C'est véritablement impossible.

De plus, lors de l'octroi d'un crédit, les intérêts ne sont pas créés en même temps que le capital.
Il faut donc, si on emprunte 100 par exemple rembourser 150 (admettons).

Mais comme les 50 de différence (les intérêts) n'ont pas été créés en même temps que le principal, il va donc falloir les "trouver" quelque part...
Mais où ?

Evidemment, lors de la création d'un nouveau prêt par un autre agent économique qui aura réinjecté dans le circuit le capital qu'il aura emprunté.

Tout va bien si le volume global des prêts grandit d'année en année car les intérêts que je devrais rembourser dans 10 ans seront créés par les emprunts des autres.
Mais que se passera t-il si le crédit diminue (credit crunch...) ?

=>Moins de création monétaire, donc impossible pour moi de trouver les 50 pour payer mes intérêts.

En conclusion, le système financier actuel repose sur ce postulat simple que la "croissance" ne peut pas et ne doit pas ralentir.

Vous avez dit "château de cartes ?"
Réponse de le 11/01/2012 à 9:46 :
"Vous avez dit "château de cartes ?"

Euhhh non, je dirai plutôt boule de neige ...

Ceci dit ça donne une bonne idée des raisons pour lesquelles nous sommes dans la panade :(
a écrit le 06/01/2012 à 10:29 :
Faudra quand même qu'on m'explique ... on emprunte 489 milliards à 1% et on en "rend" 453 milliard à 0.25%

Yatiunelogiquechezlesbanquiers ? :(
Réponse de le 06/01/2012 à 14:18 :
Ben, on les planque dans un endroit sûr la nuit lorsqu'on ne les utilise pas. CA veut dire que cet argent sert surtout a des opérations au jour le jour (je n'ai pas dit à spéculer en Intraday en Bourse).
a écrit le 05/01/2012 à 10:03 :
Il n'y a pas de crise de la dette. Quand vous empruntez à une banque pour acheter un studio, vous ne laissez pas votre somme sur votre compte bancaire (c'est pour l'exemple car un crédit finance un bien particulier), sinon à terme vous auriez à rembourser le capital et les intérêts sans avoir aucun bien. C'est pareil pour l'état, une grande partie de l'emprunt sert à l'investissement et donc est créateur de ressources. Pourquoi les commentateurs ne voient qu'un plateau de la balance : incompétence, manipulation ...Dans mon exemple, un studio acheté à crédit prend à terme plus de valeur (voir taxation sur les plus-values). Soyons vigilants.
Réponse de le 06/01/2012 à 14:20 :
La dette est une forme de création monétaire normalement gagée sur la valeur future des biens qu'elle permet de créer. Mais lorsqu'elle sert a payer d'autres dettes qui servent pour une part à payer le fonctionnement, là ça commence à devenir plus critique.
a écrit le 05/01/2012 à 9:52 :
Tant que la BCE tient la baraque ca va, mais on reste quand meme dans la meme situation dans le marché Interbancaire qu'avant la chute de Lehmann...

Par contre l?angélisme et la méconnaissance de l'économie en France est flagrant quand on lit les commentaires de certains...

La Tribune devrai proposer des articles pedagogique sur l'economie ?
Réponse de le 06/01/2012 à 10:11 :
Sahumelarose : notamment pour vous, car le marché interbancaire a bien été gelé A PARTIR de la chute de Lehman. Cela ne fait que s'aggraver au fur et à mesure de la destruction de l'économie par socialisation des pertes. Et pour vous rassurer, de plus en plus de personnes s'intéressent aux explications très claires de Lordon.
a écrit le 05/01/2012 à 9:03 :
c'est l'écoeurement total. les banques et les états se foutent de nous en faisant joujou avec nos milliards, et à nous on nous dit qu'il faut se serrer la ceinture encore et encore,
ils nous prennent pour des cons tous autant que nous somme car ils savent très bien que nous ne bougeront pas, que nous ne bougeront plus, car le peuple Français est devenue un peuple de veaux comme le disais déjà le général De Gaule il y à quelque décénies.
Coluche disait que diriger un pays est une chose bien trop sérieuse pour confier ça aux mains des politiques, bien vu pour l'époque, et on s'aperçois qu'aujourd'hui c'est cent fois pire.
nous somme dirigé par des incapables tout juste bon à se gargariser du pouvoir et à s'en mettre plein les poches, et il n'y à pas qu'en France que ça ce passe, il serait peut-être temps que les peuples se réveillent afin de mettre tout ce joli monde dehors, et pour une fois le monde arable nous montre l'exemple.
a écrit le 05/01/2012 à 8:10 :
je ne pige plus rien je croyais que les banques européennes manquaient de liquidité
Réponse de le 06/01/2012 à 23:53 :
n'ecoutez pas les medias...debiles .c'est simple .les banques empruntent chez BCE à 3ans pour couvrir leurs echeances d'emprunts de 2012 mais comme celles ci s'etaleront sur l'année ,elles disposent provisoirement d'excedents de tresorerie qu'elles deposent à la BCE ...
a écrit le 05/01/2012 à 6:42 :
La FINANCE a installé ses Dirigeants Européens, qui laissent fonctionner ce système absurde pour les PEUPLES EUROPEENS, et participent à la création illégitime d'argent. "http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_l-argent-dette-de-paul-grignon-fr-i_news
a écrit le 04/01/2012 à 19:29 :
Je croyais que la confiance des banques et des marchés était rétablie; j'ai du rater un épisode, de la série AAA, bien sûr!
a écrit le 04/01/2012 à 19:18 :
Si la BCE prête à 1% et que les Banques placent à 0,25% dans les 450 milliards, la BCE se met 0,75% dans la poche. Cela fait 6 millions par jour et 3,4 milliards par an.

Finalement la Banque centrale de la zone euro gagne de l'argent sur le dos des banques privées. De quoi se plaint-on ?
Réponse de le 05/01/2012 à 6:24 :
Cet argent preté par la BCE devait etre injecté dans l'economie notamment sous forme de prets aux entreprises par ces banques, et non pas conservé de maniere egoiste par celles ci.
a écrit le 04/01/2012 à 17:47 :
Si on résume bien les choses, voici la situation.

Les Banques (qui ont évidemment des informations que nous ignorons) ne se prêtent pas car elles pensent qu'en prêtant leurs liquidités à leurs concurrentes elles risquent de les perdre et que leur argent est plus en sureté à la BCE.

Dans le même temps, ces mêmes Banques expliquent à leurs clients que l'argent qu'ils ont déposé n'a rien à craindre et qu'ils doivent le laisser chez elles...

Ceux qui ne comprennent pas ce qui est en train de se passer perdront bientôt leurs économies, car le fonds de garantie ne suffira pas pour rembourser... Pour mémoire, ce fonds correspond à une somme inférieure à la perte du trader d'UBS en 2011 qui était d'environ 2 milliards... Il faut vraiment ne pas être malin pour penser que son épargne est garantie!
a écrit le 04/01/2012 à 17:18 :
Les bandits ne prêtent plus aux bandits? C'est digne des petites racailles de rue non!
a écrit le 04/01/2012 à 16:37 :
En lisant le rapport hebdo de la BCE, on constate que pour un passif de 2 735 milliard ( dont entre autre 156 milliard d'engagement en euro vs non-resident, 51 milliards pour ce poste d?t d?mbre), ses fonds propres s'?vent ?a somme extraordinaire de..81milliards =3%!! Pas de cr?ion mon?ire parce que les d?ts (dont personne ne veut sauf la BCE) compensent les op?e refi ?T, a titre quasi gratuit.
Réponse de le 04/01/2012 à 18:15 :
Pouvez vous expliciter votre commentaire ? non seulement sur la forme ,mais surtout sur le fonds .
Réponse de le 04/01/2012 à 19:35 :
pierre 2 : pourquoi ?
Réponse de le 04/01/2012 à 23:01 :
Parce qu avec tous ces "???" On y comprend rien!
a écrit le 04/01/2012 à 16:29 :
ces tours de magie avec les milliards qui changent de mains à la vitesse des processors m' émerveillent . je ne vois jamais rien passé ...
a écrit le 04/01/2012 à 13:56 :
Lehman Brothers fit officiellement faillite le 15 septembre 2008 et non en octobre 2008
a écrit le 04/01/2012 à 13:47 :
Les banques empruntent à 1% auprès de la BCE pour préter ensuite à 4-5-6% à l'Italie ?

Pour la BCE ne prete pas directement à l'Italie ou à la France à 1% ?
Réponse de le 04/01/2012 à 15:40 :
Les banques font faillite, les Etats font défaut : le risque est différent. Faire défaut est toujours une décision politique volontaire, suite au refus obstiné de baisser les dépenses publiques inutiles non régaliennes, tandis que la faillite est subie. Par ailleurs, les prêts aux banques sont à court terme tandis que les emprunts des Etats sont à long terme. Oubliez la démagogie populiste et apprenez la courbe des taux : il est normal de payer plus cher quand on emprunte à long terme, le capital étant mobilisé plus longtemps. Enfin, les Etats n'ont jamais réellement besoin de s'endetter. Là encore, la dette publique n'est pas une contrainte mais un choix volontaire afin d'acheter des votes. Conclusion : pour la banque centrale, la gestion saine de la monnaie impose de ne jamais prêter directement aux Etats, encore moins s'ils sont des Etats-providentiel obèses et dépensiers. Conséquence logique : nous sommes déjà trop taxés (la dette étant un impôt différé, ce qui est sain pour la banque centrale l'est également pour les individus).
Réponse de le 04/01/2012 à 16:42 :
non, Certains ne sont pas assez taxés
Réponse de le 04/01/2012 à 21:05 :
C'est possible mais cela ne change rien à la situation des 98% de la population ni riche ni pauvre. Opposer riches et pauvres, les métiers ou les races, inventer des prétendues classes, ou que sais-je encore, est vain, mais alimente les discours politiciens qui cherchent à camoufler la réalité de la sujétion et de la spoliation grandissantes de l'Etat-providence obèse sur tous les Français. Ouvrez les yeux ! Par les impôts et l'inflation réglementaire étatique, c'est notre liberté qui se réduit jour après jour. Nous sommes déjà trop taxés.
Réponse de le 05/01/2012 à 2:36 :
Une fois de plus nous sommes d'accord Déjà trop taxés.

@NN: certains ne sont pas assez taxés peut-être, mais même si on réussissait à les taxer, les sommes prélevées ne seraient pas suffisantes pour nous sortir du trou.
De toute façon il est illusoire de vouloir taxer les riches à n'en plus finir: de 1) ils sont riches et trouveront toujours un moyen d'échapper au système, de 2) ça découragera les gens de vouloir s'enrichir puisqu'une partie toujours plus importante est accaparé par l'état. Bref. Taxer les plus riches n'est pas la solutions, même s'il serait juste que tous paient l'impôt de manière égale.
Réponse de le 05/01/2012 à 6:52 :
nous sommes d'accord Rey64. un peu d'égalité devant l'impôt ne ferait pas de mal, pourquoi toujours taper sur la classe moyenne ?
Réponse de le 06/01/2012 à 14:47 :
Toma :
le problème est que les banques n'utilisent pas cet argent pour acheter des obligations d'Etat. Les taux élevés dont vous parlez sont peu attractifs pour nombre d'entre elles parce que les banques sont en ce moment très averses au risque et veulent posséder un maximum de cash ou d'actifs "sûrs" pour rassurer les investisseurs sur leur solidité.

Et la BCE n'a pas le droit (c'est écrit dans ses statuts) de financer le déficit des Etats en leur prêtant directement. Donc c'est la mouise.
Réponse de le 09/01/2012 à 11:22 :
Il convient de préciser que seul 20 % des contribuables supportent 80 % du total de l'IRPP et dire que certain pense que les "riches" ne paient pas d'impôts. Enfin 55 % des francais réglent O ? !
a écrit le 04/01/2012 à 13:36 :
Et si, finalement, elles participaient - en off - à la sauvegarde de l'Euro? En plaçant leur argent à la BCE, elles lui offrent des liquidités pour intervenir et modérer l'inflation. En clair, la zone Euro devient de moins en moins attaquable puisque les banques ne sont plus attaquables vu qu'elles ne se prêtent plus d'argent. Il faudrait donc attaquer la BCE. Qui s'y risquera?
On sait très bien que les spéculateurs jouent sur les taux interbancaires et attaquent les banques. Lorsque j'ai besoin d'être défendu, j'appelle un avocat. La BCE joue se rôle. Que les politiques y soient pour quelque chose, c'est probable!
a écrit le 04/01/2012 à 13:30 :
Maintenant que vous savez ou est l'argent, arretez ne nous gonfler avec votre "crise".
a écrit le 04/01/2012 à 13:12 :
Il était à prévoir que ça se passerait ainsi. On tourne en rond. Et ce n'est surement pas le moyen de sauver ni l'euro, ni les économies de la zone euro.
a écrit le 04/01/2012 à 12:58 :
La BCE devient donc de fait une "bad bank"...
a écrit le 04/01/2012 à 12:58 :
Pour savoir comment est fabriquée la monnaie pour comprendre la crise et la creation illégitime de l'argent:
voir le film "l'argent dette" ou encore les interventions videos d'etienne Chouard..
A bon lecteur salut! et bonne année
a écrit le 04/01/2012 à 12:45 :
la bce prete aux banques a 1 pour cent.les banques placent cet argent a la bce pour 0.25 pour cent!wtf????
Réponse de le 04/01/2012 à 16:57 :
C'est le cout du risque qui a un prix élevé en ce moment.
Réponse de le 04/01/2012 à 19:09 :
Les banques peuvent deposer leurs liquidites aupres de la BCE overnight (ie d'un jour sur l'autre), ce qui est a priori le "moins bon placement possible" dans la mesure ou le taux de rendement est tres faible. Cependant, les capitaux ainsi deposes ne sont mobilises que sur une tres courte periode de temps, et sans risque. En revanche, le fameux financement apporte par la BCE a 1% permettra aux banques de faire face a leurs obligations a plus long terme (dans une semaine, deux semaines, un mois, trois mois...) et permet ainsi d'apporter de la liquidite dans un contexte ou cette derniere se fait plus rare...

Voici pourquoi on observe ce phenomene, qui n'a finalement rien de bien surprenant en soi. A echeance comparable, les banques en question auraient pu decider de preter a d'autres banques (overnight) au taux Eonia (0.4%), mais de nombreuses raisons peuvent expliquer qu'elles n'aient pas ete en mesure de le faire ce jour-la.
a écrit le 04/01/2012 à 12:29 :
Vous n'avez pas l'impression qu'on nous prend pour des imbéciles?
Si elles n'ont pas confiance entre elles, c'est qu'elles se savent elles-mêmes porteuses de risque.
C'est donc qu'elles nous mentent et mentent au législateur, sauf si celui-ci le sait et préfère l'ignorer ou est complice. Idem pour la BCE.
Pourtant on leur offre sur un plateau ces liquidités, après tant d'autres, et à quels taux?!
Réponse de le 04/01/2012 à 19:28 :
Combien ?
a écrit le 04/01/2012 à 12:23 :
ah la la les banques sont remplis d'argents et la population meurt de faim. Il faut faire la révolution et récupérer cet argent volé au peuple ! Il nous faut une milice armée.
Réponse de le 04/01/2012 à 16:56 :
Les banques n'ont rien volé du tout. Si ta population a faim, qu'elle aille donc manger un morceau. Et aussi, tu peux mettre ta milice la ou je pense!
Réponse de le 04/01/2012 à 18:51 :
Les banques ont qd meme vendu des milliards de subprime qui ne sont que des creances d americains insolvables ( et les banques le savaient) .... C'est une escroquerie et donc du vol
Réponse de le 04/01/2012 à 22:50 :
@Ahbon: Si les banques ont vendu des supprimes sans valeur, c'est que les acheteurs étaient incompétents et de pauvres demeurés.
Réponse de le 04/01/2012 à 23:10 :
Les banques en ont pay?e prix en se passant ces produits toxiques comme des patates chaudes. Les dernieres banques qui les avaient dans leurs livres ont du avaler la perte.
Réponse de le 05/01/2012 à 2:41 :
Oui les banques ont vendus des subprimes. Oui les banques ont fait preuve d'incompétence. Mais pourquoi? Pourquoi? C'est l'état US qui a poussé de toutes ses forces les banques à prêter à une population qui n'avait pas les moyens. Freddie Mae et Fannie Mae sont des créations étatiques. Ce sont elles qui ont crée l'aléa moral qui a incité toutes les banques à prêter. Les banquiers sont des incompétents oui, on aurait jamais dû les sauver en 2008 car c'est encourager l'incompétence. Mais il faut ouvrir les yeux, c'est bien l'état qui est le premier coupable de la crise actuelle
a écrit le 04/01/2012 à 12:06 :
Ce n'est pas une question de confiance entre banques mais d'obligation. Le temps des politiques n'est pas celui des marchés et le temps des banques n'est pas celui des journalistes et des commentateurs. A des dates précises, les banques ont rendez-vous avec leurs obligataires, sans doute demain avec les dettes souveraines primaires. Tout cela ne plaide pas à des prêts interbancaires.
Réponse de le 04/01/2012 à 13:49 :
Pourquoi?
Réponse de le 04/01/2012 à 15:50 :
A simple citoyen - Tout simplement parce qu'à ces dates précises, la BCE leur redonnera l'argent avec certitude et sans délai. Ce peut ne pas être le cas des autres banques qui peuvent avoir utilisé l'argent qu'on leur a prêté.
Réponse de le 04/01/2012 à 19:28 :
Et pourquoi ?
Réponse de le 04/01/2012 à 23:14 :
Laisse tomber Lucifer, il manque un T ?a fin de la premi? partie de son pseudo...
a écrit le 04/01/2012 à 10:33 :
Les banques ne se font plus confiance entre elles, ca ressemble beaucoup aux bandes des voyous des banlieues qui elles non plus nese font pas confiance entre elles !!! les voyous de la finance font démesuréement plus de dégats que ceux des banlieues... et quand vont-ils être mis hors de nuire.
a écrit le 04/01/2012 à 9:16 :
"?ne pourra pas durer ?rnellement..." voire le blog de jean pierre chevalier pour un ?airage mon?riste de l'€URSS
Réponse de le 10/01/2012 à 13:50 :
Avoir un iphone ça fait bien!!
Savoir s'en servir correctement pour rendre les textos intelligibles c'est mieux!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :