Le président de la banque centrale suisse démissionne

 |   |  270  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Banque Nationale Suisse (BNS) a annoncé ce lundi que son président, Philipp Hildebrand, a démissionné "avec effet immédiat". Le président sortant fera une déclaration dans l'après-midi et rendra publics un certain nombre de documents.

Contrairement à ce qui avait été déclaré le 5 janvier dernier par la Banque Nationale Suisse (BNS), son président démissionne ce lundi. Eclaboussé par l'affaire qui concernait d'abord sa femme, Philipp Hildebrand a finalement jeté l'éponge. Ce dernier est accusé de délit d'initié.

Des détails seront divulgués par Philipp Hildebrand dans l'après-midi. Une conférence de presse est prévue à Berne à 15h15 , lors de laquelle il "rendra publics un certain nombre de documents", a précisé la BNS dans un communiqué.

Il est reproché à sa femme, Kashya Hildebrand, une Américaine d'origine pakistanaise qui dirige une galerie d?art à Zürich, d?avoir acheté 500.000 dollars le 15 août, à un moment où le franc suisse était au plus haut par rapport à l?euro et au dollar. Or, trois semaines plus tard, la BNS fixait un taux plancher du franc suisse à 1,20. Pour ceux qui ont acheté des devises juste avant cette décision de dévaluation, le bénéfice s'élève à 10%.

Le magazine suisse Weltwoche, proche du parti UDC (droite populiste) a indiqué, le 4 janvier, que les ordres d?achat et de vente de devises auraient été donnés par Philipp Hildebrand lui-même et non par sa femme, ce que l?intéressé dément. Il confirme en revanche que sa femme a bien réalisé les transactions en question. "Je me suis comporté en tout temps de manière correcte et conforme aux règlements", a-t-il rétorqué.

La Banque Nationale Suisse a précisé que, dans l'immédiat, le vice-président Thomas Jordan assumera la présidence de l'institut d'émission.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2012 à 7:58 :
Il ne reste rien du secret bancaire....
Le premier banquier du pays qui voit ses comptes publiés par la presse helvétique!
a écrit le 09/01/2012 à 16:38 :
C'était évident. Encore qu'en France les gens malhonnêtes prennent du galon.
a écrit le 09/01/2012 à 15:50 :
Sur la rive Nord du Léman et au delà, on ne badine pas avec la probité et, c'est bien ainsi. Ceci étant, tenir un taux fixe pour le CHF % l'EUR relève du voeu pieux!.
Réponse de le 09/01/2012 à 22:16 :
J'ai cru que vous parliez du Lac Lehman...
a écrit le 09/01/2012 à 14:37 :
voila un peuple vertueux en france cela ferait rire tout le monde!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :