Le capital-investissement français, l'un des plus rentables d'Europe

 |   |  428  mots
Le rendement du private equity français est le plus élevé d'Europe, après le Royaume-Uni. Copyright Reuters
Le rendement du private equity français est le plus élevé d'Europe, après le Royaume-Uni. Copyright Reuters (Crédits : AFP)
En 2011, le taux de rendement interne du private equity français a baissé de 100 points de base, à 8,31%. Une performance qui demeure bien supérieure à celle de l'Allemagne (3,2%), de l'Espagne (1,9%) et de l'Italie (0,8%).

La remontée des performances du capital-investissement français a fait long feu. En 2011, son taux de rendement interne (TRI) a fléchi de 100 points de base, tombant de 9,31% à 8,31%, selon une étude menée par l'Association française des investisseurs en capital (Afic) et le cabinet Ernst & Young. Pour mémoire, après deux années de baisse dues à la crise financière et économique de 2008 et 2009, la performance du private equity français s'était redressée en 2010, passant de 8,5% à 9,3%. Mais justement, problème des dettes souveraines et conjoncture économique incertaine obligent, la crise est de retour depuis l'été dernier, ce qui a pesé sur les valorisations des sociétés détenues par les fonds de capital-investissement.

Le rendement du capital-risque demeure négatif

La valeur des portefeuilles des fonds de LBO (Leverage Buy-Out : acquisition par endettement) a ainsi diminué de 1,3%, l'an dernier. D'où une baisse de 100 points de base environ du taux de rendement des fonds de LBO, à 14,5%. Ce TRI demeure cependant très supérieur à ceux des autres segments du private equity : la performance du capital-développement n'excède pas 7,9% et, si celle du capital-risque s'est redressée de 100 points de base en 2011, elle reste négative (-1,5%).

Le private equity français en tête des rendements européens

De plus, ce rendement de 14,5% des fonds de LBO français n'a rien à envier à ceux des autres grands pays d'Europe, qui s'établissent à 13,6% pour le Royaume-Uni et à 12,2% pour l'Allemagne. Conséquence de cette surperformance de l'important segment des LBO, l'ensemble du capital-investissement français affiche un TRI (8,31%) supérieur à celui des autres principaux pays européens, exception faite du Royaume-Uni (11,4%) : la performance du private equity allemand se limite à 3,2%, celle du capital-investissement espagnol à 1,9% et l'Italie arrive bonne dernière (0,8%).

Le capital-investissement américain surperforme toujours

Comme de coutume, la comparaison avec les Etats-Unis est moins flatteuse. Le capital-investissement américain peut se targuer d'un TRI de 11,9%, grâce à la performance toujours élevée du segment du capital-risque (+14,6% contre -1,5% pour la France et 1,3% pour l'Europe). Il faut dire qu'avec Google, Yahoo !, Amazon et autre Facebook, le « venture capital » américain s'est fait une spécialité des investissements virant à la « success story. »

Le private equity plus rentable que la Bourse

Le capital-investissement français n'en demeure pas moins une classe d'actifs attrayante. Au cours des dix dernières années, il a dégagé un rendement de 8,5%, contre 0,2% seulement pour l'indice CAC 40 et pas plus de 2,7% pour le CAC All Tradable (l'ex SBF 250, qui regroupe les 250 plus importantes capitalisations de la Bourse de Paris).


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2012 à 7:31 :
Cela reste énorme comme rendement comparé à l'actif de référence, le bon du trésor à 10 ans ou à 5 ans.
Réponse de le 25/05/2012 à 9:30 :
a remboursement et rendement garantis...pas le cas du capital -risque ( négatif ...) !
ce qui est fou, c?est , sur ce segment, la différence avec les USA. il y vraiment un problème..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :