L'Autorité bancaire européenne satisfaite des plans de recapitalisation des banques

 |  | 291 mots
Lecture 1 min.
Le président de l'Autorité bancaire européenne, Andrea Enria. Copyright Reuters
Le président de l'Autorité bancaire européenne, Andrea Enria. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les plans des banques de l'Union européenne visant à augmenter leur capital d'un montant cumulé de 115 milliards d'euros d'ici la fin juin sont en ligne avec les attentes des l'Autorité bancaire européenne (ABE).

"De manière générle, je peux dire que nous sommes satisfaits des plans des banques (...)", décalre le président de l'Autorité bancaire euroépenne (ABE) Andrea Enria dans un entretien publié lundi 18 juin par le quotidien tchèque Hospodarske Noviny. Il s'agit pour les banques Les plans des banques de l'Union européenne visant d'augmenter leur capital d'un montant cumulé de 115 milliards d'euros d'ici la fin juin. 

Pas de stress test avant 2013

Les banques ont en effet jusqu'à la fin du mois pour s'aligner sur le règlement de l' ABE, qui veut que les établissements disposent de fonds propres "durs" représentant 9% de leurs actifs pondérés du risque, un nouveau seuil de solvabilité destiné à restaurer la confiance des marchés.  Tant que ce seuil n'est pas atteint, il ne sert à rien de mener des nouveaux tests de résistance ("stress tests") des banques, a ajouté Andrea Enria, ajoutant que la prochaine série de tests était programmée pour 2013.

Une Autorité contestée

Angela Merkel, la chancelière allemande, se montre très critique vis-à-vis des tests de résistance ("stress tests") menés par l'Autorité bancaire européenne. A ses yeux, ces tests n'ont guère été pertinents parce qu'ils ont été menés par des autorités nationales soucieuses de minimiser les problèmes des établissements qui dépendent d'elles.  Berlin, tout comme Paris, veulent de ce fait accorder un rôle plus actif à la Banque centrale européenne dans la supervision du secteur bancaire en Europe. Cette nouvelle supervision pourait s'exercer dans le cadre d'une union bancaire européenne que les dirigeants des différentes institions de l'Union euroépenne (Parlement, Commission, Conseil...) ont appelé de leurs voeux ces derniers jours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :