Espagne : Banco Popular espère que le Crédit Mutuel participera à son augmentation de capital

 |   |  566  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le groupe bancaire espagnol lance une augmentation de capital de 2,5 milliards d'euros destinée à éviter l'injection de fonds publics.

Après les résultats des stress tests qui chiffrent la recapitalisation bancaire espagnole à 53,7 milliards d?euros, une course contre la montre s?est engagée pour trouver les fonds sans passer par l?aide publique et risquer de se retrouver, à terme, sous la tutelle de l?Etat. Les banques ayant échoué aux stress tests disposent de deux semaines pour présenter un plan de recapitalisation à la Banque d?Espagne.

 

Le Crédit Mutuel contrôle 5% de Banco Popular

Outre les quatre groupes déjà nationalisés, trois entités sont concernées, dont Banco Popular. La sixième banque espagnole, dont Crédit Mutuel contrôle 5% du capital, a annoncé lundi son intention d?augmenter son capital de 2,5 milliards d?euros, 70% de sa valeur boursière, par souscription préférentielle. Le titre baissait de 6,17% lundi et a perdu 30% de sa valeur depuis fin 2011. L?opération aurait lieu mi-novembre. Elle sera complétée par la conversion en capital de 400 millions de bénéfice et 300 millions issus de ventes d?actifs non stratégiques.

 

3,2 milliards à trouver d'ici décembre

Banco Popular doit se renflouer de 3,2 milliards d?euros d?ici fin décembre. Dans le cas contraire, les conditions du sauvetage bancaire imposées par l?UE obligeront la banque à émettre des Cocos souscrites par le Frob (fonds public). Popular aurait jusqu?à fin juin 2013 pour les racheter avant leur conversion. La banque écarte cette option : « Nous l?avons dit dès le début : nous voulons préserver notre indépendance », a déclaré le directeur financier, Jacobo Gonzalez-Robattoau cours d?une réunion avec les investisseurs, soulignant l?ancienneté de Popular, fondée en 1926. De même, le groupe rejette toute opération qui puisse le faire passer entre les mains d?un groupe privé.

 

Le conseil d?administration convoqué Dimanche a approuvé à l?unanimité le nouveau business plan. Pourtant le dividende du quatrième trimestre est suspendu et, comme le souligne Morgan Stanley, l?augmentation de capital « va conduire à une dilution significative des parts ». Les analystes estiment que la décote sera d?au moins 40%.

 

L'activité sur internet e-Popular n'est plus à vendre

Chez Popular on escompte que Crédit Mutuel participera à l?opération à la hauteur qu?il lui revient. En revanche, des opérations, comme la vente par Popular de 50% de son activité sur Internet e-Popular, à laquelle Crédit Mutuel s?était portée candidate, sont repoussées sine die. La banque présidée par Ángel Ron a par ailleurs décidé d?accélérer l?assainissement du risque immobilier en provisionnant dès 2012 9,3 milliards d?euros et de créer une « bad bank » individuelle qui lui permettra de gérer séparément ses actifs problématiques.

 

Des stress tests déjà critiqués

Popular a souligné dans sa présentation son désaccord avec les résultats des stress tests menés par Oliver Wyman, et rappelé que le scénario adverse n?a qu?un 1% de probabilité de se produire. A l?inverse, Moody?s a critiqué l?auditeur pour avoir abaissé le niveau de capital requis à 6% dans le scénario adverse. Moody?s calcule que les besoins en capital du secteur bancaire oscillent entre 70 et 105 milliards d?euros. De même, les analystes de Morgan Stanley craignent que ces tests soient une nouvelle « occasion perdue pour l?Espagne de forcer un assainissement plus profond ».

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2012 à 18:02 :
vite sortons du crédit mutuel et du CIC
Réponse de le 09/10/2012 à 9:25 :
Et pour aller où ? Tous les établissements sont touchés par cette chienlit créer par les banques américaines. Les plus saines s'en sortiront peut être mais beaucoup y laisseront des plumes. Voir le Crédit Agricole, la Caisse d'Epargne, Groupama, Dexia, etc...
a écrit le 02/10/2012 à 9:47 :
Génial je suis adhérent à cette mutuelle bancaire et je vais payer pour la folie des banquiers espagnols !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :