Dexia : les Etats belge et français injectent 5,5 milliards d'euros

L'augmentation de capital récemment validée par l'assemblée de Dexia et la Commission Européenne ouvre la voie au démantèlement du groupe.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

La restructuration de Dexia se précise: dans un communiqué, le groupe financier indique que, conformément à leur engagement, les Etats belge et français ont souscrit ce jour à l'augmentation de capital de Dexia SA pour un montant de 5,5 milliards d'euros. Cette augmentation de capital a été autorisée par l'assemblée générale extraordinaire de Dexia SA réunie le 21 décembre dernier et, dans le cadre de l'approbation du plan révisé de résolution ordonnée du groupe, approuvée par la Commission européenne le 28 décembre 2012. La participation des Etats belge et français à cette augmentation de capital a par ailleurs fait l'objet des autorisations réglementaires et légales requises.

Les participations respectives de l'Etat belge et l'Etat Français au capital de Dexia SA sont respectivement de 50,02% et 44,4%. Comme annoncé précédemment, le prix de souscription des actions de préférence a été fixé à 0,19 euro par titre. A l'issue de ces différentes opérations, Dexia SA disposera d'une trésorerie lui permettant de faire face à ses futurs engagements, "dans les conditions de marché prévisibles actuellement", précise le communiqué.

L'augmentation de capital de Dexia SA constitue, avec la garantie sur les financements de DCL, l'un des piliers du plan révisé de résolution ordonnée du groupe Dexia. En conséquence de la réalisation effective de l'augmentation de capital, l'ensemble des modifications statutaires adoptées par l'assemblée générale du 21 décembre 2012 sont entrées en vigueur, et les démissions et cooptations d'administrateurs actées et décidées le 27 décembre 2012 ont pris effet.



 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 08/01/2013 à 18:30
Signaler
C'est le budget du ministère de la culture en 2013. Pour une société mal gérée, quel mauvais placement !

à écrit le 02/01/2013 à 21:35
Signaler
Encore combien fois ils vont sauver le pire des banques avec notre argent?

à écrit le 02/01/2013 à 12:17
Signaler
Stupéfait qu'on réinjecte encore du fric qu'on n'a pas ...

à écrit le 02/01/2013 à 11:56
Signaler
Notre Président et gouvernement injectent des milliards à DEXIA et nous ils nous rakettent.

à écrit le 01/01/2013 à 10:33
Signaler
ILS ATTISENT LA REVOLTE

à écrit le 01/01/2013 à 10:26
Signaler
Qu'est devenu l'un des principaux responsables de cette faillite, monsieur RICHARD ? Sa responsabilité personnelle a t-elle été mise en cause. Je n'ai rien lu à ce sujet. Il mérite d'être médiatiquement puni, à tout le moins !

à écrit le 01/01/2013 à 10:13
Signaler
C'est à n'y rien comprendre, pour sauver des emplois il n'y à pas d'argent pour sauver une banque qui à roulé dans la farine les collectivités l'on vous sort 10 milliards du chapeau !!!! C'est le CON..tribuable qui va être CON...tant il paye, il paye...

le 01/01/2013 à 11:27
Signaler
Faut te réveiller, si t'as voté socialiste pour avoir du changement sociale, eh ben,la politique à encore de beaux jours. Pour dexia il y a aussi des emplois et des licenciements, idem pour le CIF dans la même situation. Finalement les licenciements ...

à écrit le 01/01/2013 à 9:40
Signaler
Plus de quatre années après la nomination de Mariani, Et nul ne s'interroge sur les responsables de cette débâcle. Qui doit de l'argent à Dexia, qui ne rembourse pas, quelles ont été les dépenses de ce groupe ces quatre dernières années? Voilà ce que...

à écrit le 31/12/2012 à 18:36
Signaler
Comme c'est curieux, annonce qui survient le 31 décembre ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.