En quête de restructuration, Evergrande suspend sa cotation à la Bourse de Hong Kong

Le géant chinois de l'immobilier criblé de dettes a peut-être trouvé un acquéreur pour l'une de ses filiales. L'entreprise immobilière chinoise, Hopson Development Holdings, envisage d'acquérir 51% des action d'Evergrande Property Services Group pour plus de 40 milliards de dollars hongkongais (4,43 milliards d'euros). La place financière asiatique a chuté de plus de 2% lundi matin.

3 mn

(Crédits : TYRONE SIU)

Malgré les discours visant à rassurer les marchés financiers qui craignent la contagion, Evergrande n'est toujours pas sorti d'affaires. Alors qu'il est proche du défaut de paiement, paralysé par une dette de 260 milliards d'euros, le géant immobilier chinois a suspendu lundi sa cotation à la Bourse de Hong Kong, sans donner de raison. Dans le même temps, le groupe, dont les intérêts concernent des millions de Chinois, va céder 51% d'une de ses filiales à Hopson Development, une entreprise immobilière chinoise, contre plus de 5 milliards de dollars (4,43 milliards d'euros), a rapporté lundi la presse locale. Une cession qui ne comblerait que 1,7% de la dette totale mais qui pourrait expliquer la suspension de cotation.

Alors que le compte à rebours avant la faillite est enclenché, le promoteur doit en effet trouver en urgence de nouveaux capitaux. Il y a quinze jours, il avait commencé à rembourser une partie de sa dette mais pour une fraction encore plus minime au regard de ses créances.

Insuffisant pour ce secteur, l'immobilier avec ses créanciers et ses foyers en attente de la livraison d'appartements, qui représente 25% du PIB national.

Ventes et restructuration d'urgence

Mais cette fois-ci l'acquisition par Hopson de la filiale Evergrande Property Services Group, si elle est réalisée, pourrait éteindre l'incendie. Le groupe, valorisé à 7,8 milliards de dollars et dont l'action a grimpé de 40% depuis le début de l'année, apparaît en mesure de réaliser une telle opération. Aucun commentaire n'a été obtenu auprès d'Evergrande et de Hopson à la suite des révélations du Global Times, lequel dit citer d'autres informations de presse, sans d'autres précisions.

Evergrande a aussi annoncé vouloir vendre une participation de 1,5 milliard de dollars (1,3 milliard d'euros) dans une banque régionale.

"Les logements servent à se loger, pas à spéculer"

Malgré les milliers de personnes qu'il emploie aussi, Pékin n'a de son côté pas encore indiqué s'il comptait intervenir ou non pour aider ou restructurer le promoteur. Selon des articles de presse, les autorités ont demandé aux gouvernements locaux de se préparer à l'effondrement potentiel du géant de l'immobilier, ce qui suggère qu'un renflouement majeur de l'État est peu probable.

La banque centrale de Chine a appelé la semaine dernière les institutions financières à "stabiliser les prix des terrains et des logements" et à "ne pas utiliser l'immobilier comme moyen de stimuler l'économie sur le court terme".

Elle a également souligné que "les logements servent à se loger, pas à spéculer".

A l'inverse, l'OCDE estimait que "les autorités chinoises ont la capacité budgétaire et monétaire pour amortir le choc". Sur les risques de contagion à l'étranger, "nous devons observer la sphère réelle (consommation, croissance, etc. NDLR) et la sphère financière", avait déclaré la cheffe économiste de l'organisation.

La Bourse de Hong Kong a chuté de plus de 2% lundi matin, après avoir perdu 0,39% à l'ouverture, soit 96,96 points.

L'exposition de Hong Kong est "très minime", à 0,05% ou 14 milliards de dollars de Hong Kong (1,5 milliards d'euros environ) d'actifs bancaires, a déclaré le ministre des Finances de la région cité dimanche par le South China Morning Post.

Le cours des actions d'Evergrande a, lui, chuté d'environ 80% depuis le début de l'année.

(Avec agences)

Lire aussi 3 mnEvergrande : Christine Lagarde (BCE) évoque un risque "limité" en zone euro, les Bourses s'inquiètent

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 04/10/2021 à 9:11
Signaler
Faillite du système de contrôle chinois ? Au moins les autorités, si elles ne soutiennent pas EG, respectent la loi du libéralisme : disparaissent les entreprises non rentables.

à écrit le 04/10/2021 à 8:42
Signaler
"les logements servent à se loger, pas à spéculer". Seule une dictature peut se permettre de déclarer cela si c'était dans nos "démocraties" les taux de la dette grimperaient sans arrêt et les politiciens affirmant cela immédiatement remplacés.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.