Orange Bank : lancement reporté à la rentrée à cause de bugs

 |   |  485  mots
Nous allons prendre le temps nécessaire car nous ne pouvons nous permettre d'avoir le moindre bug justifie le patron d'Orange pour ce report de quelques semaines.
"Nous allons prendre le temps nécessaire car nous ne pouvons nous permettre d'avoir le moindre bug" justifie le patron d'Orange pour ce report de quelques semaines. (Crédits : DR)
A une semaine du lancement prévu le 6 juillet, Stéphane Richard le Pdg d'Orange a annoncé le report de l'offre bancaire de l'opérateur. Le test auprès de 2.000 salariés a révélé des bugs.

[Article mis en ligne à 13h11 et mis à jour à 16h]

A seulement une semaine du lancement officiel prévu d'Orange Bank, le report fait un peu désordre. Stéphane Richard, le Pdg d'Orange, a confié à l'hebdomadaire Paris-Match qu'il avait décidé de repousser à la rentrée le lancement grand public de l'offre Orange Bank, annoncé initialement pour le 6 juillet, afin de "prolonger et élargir la phase de tests".

"Nous allons prendre le temps nécessaire car nous ne pouvons nous permettre d'avoir le moindre bug" justifie le patron d'Orange au magazine.

Or les tests menés auprès de 2.000 salariés depuis la mi-mai "ne sont pas encore à la hauteur des standards et des critères d'excellence en termes de qualité et de fiabilité attendues par le groupe"  ajoute un porte-parole.

"Des rustines partout" sur le système informatique

Un certain nombre de "bugs" avaient été identifiés ces dernières semaines, notamment des opérations n'apparaissant pas en temps réel, contrairement à la promesse.

"La dernière version de l'application contenait 150 correctifs" confiait un dirigeant début juin. "Il ne faut pas se louper, il faut que le produit tourne bien et ne soit pas bogué" insistait ce membre du comité exécutif.

Le lancement avait été initialement envisagé en mars. Mais le système informatique de l'ex-Groupama Banque, racheté (à 65%) par Orange, a posé quelques soucis.

"On n'aurait jamais pu se lancer avant la fin du premier semestre. Nous avons dû refaire tout le système d'informations, qui n'était pas le plus digital, et mettre des rustines partout" lâche une source bien informée.

"Pas d'impact sur le business plan"

Le test de l'offre de banque mobile va donc être élargi à la communauté de clients testeurs de l'opérateur afin de la peaufiner pour le lancement grand public.

 "Le niveau des interfaces digitales et les parcours clients ne sont pas à la hauteur des attentes du marché" estime le syndicat CFE-CGC d'Orange.

L'organisation syndicale a écrit mardi au directeur général adjoint en charge de l'expérience client et du mobile banking, Marc Rennard, afin de "[l']alerter sur les difficultés rencontrées par les salariés testeurs de l'offre Orange Bank." Elle demandait dans ce courrier le report de l'offre mais aussi que l'ouverture à tous les salariés soit maintenue le 6 juillet "afin d'embarquer tout le personnel dans l'aventure et ne pas démobiliser ceux qui en interne se sont préparés pour cette date" écrit son président, Sébastien Crozier.

"Nous souhaitons lancer un produit innovant et de qualité pour nos clients. Nous allons donc prendre le temps nécessaire pour nous assurer que nous atteignons ce degré d'exigence. Orange Bank sera donc lancée à la rentrée", a indiqué le groupe dans un message adressé à la presse.

Ce report de quelques semaines "n'a aucun impact sur le business plan" fait valoir la direction de l'opérateur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/07/2017 à 0:12 :
on se demande qui a chois une sous-daube du CA en l'occurrence cette Groupama Bank...il en faut pas s'étonner si la qualité digitale laisse à désirer...et si les interfaces ne sont guères ergonomiques et peu engageantes pour un client ...
a écrit le 30/06/2017 à 8:09 :
Les bugs n'ont pas de syndicats... on peut tout leur mettre sur le dos. Personne ne semble se demander qui est à l'origine des bugs????
a écrit le 29/06/2017 à 22:27 :
Salariés brutalisés économiquement et humainement = baisse de la motivation de l'implication et au final de la qualité délivrée aux clients.
Orange, une entreprise magnifique aux business du siècle que sont la téléphonie et internet, avec des salariés dévoués et travailleurs, mais gérée de façon incompréhensible par une caste dirigeante engluée entre mises en examen pour escroquerie en bande organisée, harcèlement moral ayant entraîné la mort, qui s'engraisse à outrance à coup d'augmentations stocks options et actions gratuites mirobolantes sur le dos de ses clients et surtout de ses salariés augmentés de 0 à 1% et brutalisés dans des openspaces invivables de type orange gardens dans des banlieues aux temps de transport rédhibitoire. C'est "human outside brutal inside", des agents sont employés à temps complet pour bousiller la vie des salariés et fonctionnaires pour les pousser au départ par tous moyens jusqu'aux drames qu'on connaît les suicidss n'ont jamais cessé même si les médias n'en parle plus.
Il en résulte de sérieux effets contreproductifs : baisse de son avance en qualité de réseau au service des clients, absentéisme recours au télétravail arrêts longue maladie, départs, et sur tous les marchés soi-disant porteurs de croissance les résultats ne sont pas au rdv et ailleurs la part de marché s'étiole. Les bénéfices tiennent par les réductions massives d'effectifs et de coûts, mais pas pour tout le monde : les dirigeants l'ignorent c'est voyages dolce vita dans les plus beaux spots de la planète entre les fêtes au festival de cannes et Roland garros la belle loge du central
a écrit le 29/06/2017 à 18:34 :
S'ils ont du mal à faire du "temps réel" (qui, rappelons le, n'est qu'une formule marketing en informatique) avec 2000 clients tests, qu'en sera t'il quand ils en auront plusieurs centaines de milliers ???
a écrit le 29/06/2017 à 17:19 :
Étrange prévention : chaque nouvelle version d'une box de l'opérateur hystérique sort pourtant avec son lot de bugs débiles sans que ça ne pose problème à personne (sauf aux utilisateurs, mais Orange s'en fout).
a écrit le 29/06/2017 à 14:58 :
Difficile de faire du neuf à partir de l'ancien. Pas prêt d'ouvrir un compte dans cette banque !
a écrit le 29/06/2017 à 13:45 :
"Le test auprès de 2.000 salariés a révélé des bugs"

- Merci de nous avoir enfin augmenté patron !

- Rêvez pas c'était juste un bug.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :