Sept Américains sur dix ont moins de 1.000 $ d'épargne

 |   |  421  mots
Même dans la catégorie de revenus de plus de 100.000 dollars par an, ils sont 44% à ne pas atteindre le millier de dollars d'épargne selon ce sondage.
Même dans la catégorie de revenus de plus de 100.000 dollars par an, ils sont 44% à ne pas atteindre le millier de dollars d'épargne selon ce sondage. (Crédits : SUKREE SUKPLANG)
Une récente enquête montre que les Américains demeurent très cigales : plus d'un tiers d'entre eux n'ont rien mis de côté. Par culture de la consommation mais aussi par manque de moyens.

Sollicités à longueur de journée par la publicité, dans un environnement facilitant le crédit pour toutes sortes d'achats, les Américains sont plus incités à consommer qu'à mettre de l'argent de côté. Une nouvelle enquête montre qu'ils se comportent plus que jamais en cigales: 69% des Américains déclarent avoir placé moins de 1.000 dollars sur leurs comptes d'épargne (ils étaient 62% il y a un an). Selon ce sondage du comparateur GoBankingRates relayé par USA Today,  réalisé auprès d'un échantillon de plus de 7.000 personnes, ils sont même 34% à ne pas avoir un seul dollar de réserve en cas de coup dur. Ils ne sont que 15% à posséder plus de 10.000 dollars dans leur bas de laine.

Epargne US

[Sondage : combien d'argent avez-vous mis de côté sur votre compte d'épargne ? Crédit : GoBankingRates]

Manque de moyens et vie à crédit

Le manque de moyens est évidemment la première raison. Un peu plus de 43 millions d'Américains vivent sous le seuil de pauvreté (13,5%), même si les derniers chiffres sont plutôt en amélioration.

Cette incapacité à épargner se retrouve cependant chez des personnes gagnant plus de 100.000 dollars par an : ils sont 44% à déclarer avoir moins de 1.000 dollars de côté. Ils sont même encore 29% chez les Américains aux revenus dépassant 150.000 dollars par an. Vivre à crédit, souvent au-dessus de ses moyens, reste un comportement bien ancré dans la culture des ménages américains. D'où peut-être l'émergence d'applications de coaching financier, sous forme de robot conversationnel par exemple, pour apprendre à mieux gérer son argent.

Epargne US revenus

[Le niveau d'épargne par catégorie de revenus. Crédit : GoBankingRates]

Ce n'est pas nouveau, le taux d'épargne des ménages américains est traditionnellement bas : il se situait à 5,7% au mois d'août dernier selon le dernier indicateur mensuel de la Fed de St-Louis.

A titre de comparaison, en France, il avoisine les 15% et s'élevait à 14,5% en 2015 selon l'Insee. L'an dernier, un sondage avait révélé que 54% des Français mettaient de côté moins de 50 euros par mois.

Le site financier The Motley Fool, qui publie cet article sur le site de USA Today incrimine les moyens de paiements numériques qui rendraient les dépenses plus faciles et moins visibles qu'en cash. Le site GoBankingRates pointe du doigt l'influence des réseaux sociaux, Instagram et Facebook en tête, qui inciteraient les plus jeunes à sortir davantage et consommer sans compter. Une nouvelle forme envahissante de pression "sociale" à la dépense.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/10/2016 à 11:27 :
pourquoi en france c'est mieux peut-être ? je travaille comme un enc**** et je vis avec un put***** de découvert de 500 euro dont j'arrive pas a me débarrasser et je suis pas le seul dans ce cas alors les américains comment ont s'en fout mais royal
a écrit le 29/10/2016 à 15:51 :
Sans regarder les gens individuellement, mais en regardant la gestion d'un pays de manière globale : la France et l'Allemagne ont une dette publique de 30 000 euros par habitant. La Belgique et les USA ont 40 000. Le Japon a le record mondial de 100 000 ! ..... Et si on regarde les villes françaises, les 3 plus endettées par habitant sont Levallois-Perret (92) , Bagnolet (93) , Saint-Ouen (93) .
a écrit le 29/10/2016 à 9:07 :
Bravo pour cet article impressionnant ! Je n'imagine comment "chez des personnes gagnant plus de 100.000 dollars par an : ils sont 44% à déclarer avoir moins de 1.000 dollars de côté". Ils jettent l'argent par les fenêtres ?
Comme le dit Simpson, il serait intéressant de connaître en parallèle le niveau d'endettement des ménages et des états. Cela nous confirmerait dans doute que nous sommes assis sur une bombe...
Réponse de le 29/10/2016 à 17:56 :
En fait aux USA tout ce qui est important et indispensable si vous ne voulez pas risquer de terminer dans un caniveau coute très cher.

Une assurance au 1/3 pour un véhicule c'est 1500 USD/an, une assurance santé de qualité 20 000 USD pour 4 personnes, (et pour cause, une visite à un généraliste coute 150 USD) le téléphone portable 85 USD/mois, une année d'étude universitaire peut coûter de 15 000 USD à 40 000 USD.

A coté de cela d'autres cout semblent dérisoires, la nourriture est très peu chère (mais la qualité est en rapport), l'essence et les voitures sont peu chères (mais ils en consomment beaucoup)...

Ajoutez à cela le matraquage consumériste et le crédit à gogo, vous avez le topo.

Pour ce qui est des taux d'endettement des ménages (en % du revenu annuel) fin 2015.
France: 86%
Allemagne: 84%
RU: 128%
USA: 134%

On est vertueux, même si notre taux d'endettement des ménages a considérablement évolué (55% en 2004)
a écrit le 28/10/2016 à 23:33 :
Et combien ont plus de 100.000$ de dette?
a écrit le 28/10/2016 à 18:25 :
Au moins on pourra pas leurs piquer ce qu' ils ont consommer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :