Charbon : une bombe à retardement de 450 milliards de dollars ?

 |   |  395  mots
Les émissions des centrales à charbon du G7 vont engendrer la perte de millions de tonnes de culture de base partout dans le monde, affirme Oxfam.
Les émissions des centrales à charbon du G7 vont engendrer "la perte de millions de tonnes de culture de base partout dans le monde", affirme Oxfam. (Crédits : reuters.com)
Les centrales à charbon actives dans les pays du G7 "risquent de coûter au monde 450 milliards de dollars par an d'ici à la fin du siècle", selon l'ONG Oxfam. "La contribution du G7 au réchauffement climatique va coûter, rien qu'à l'Afrique, plus de 43 milliards de dollars par an d'ici les années 2080 et 84 milliards d'ici 2100".

L'"addiction" au charbon des pays du G7 risque de coûter au monde "450 milliards de dollars par an" d'ici à 2100 et d'aggraver la faim sur la planète en raison de conséquences désastreuses sur les récoltes, avertit samedi l'ONG Oxfam. Chaque centrale à charbon peut être considérée comme une arme de destruction du climat qui intensifie les conditions météorologiques changeantes, aux conséquences désastreuses sur les récoltes, accroît la hausse des prix alimentaires et, en fin de compte, augmente le nombre de personnes en proie à la faim", souligne l'ONG dans un rapport publié à la veille d'une réunion du G7 en Allemagne.

"L'addiction du G7 au charbon accroît les impacts pour l'Afrique et pour les autres régions en développement. Il est temps que les dirigeantes et dirigeants du G7 prennent conscience que leurs politiques énergétiques aggravent la faim dans le monde", souligne l'ONG dans ce rapport intitulé "Qu'ils mangent du charbon !". Les émissions des centrales à charbon du G7 vont engendrer "la perte de millions de tonnes de culture de base partout dans le monde", affirme Oxfam.

Un coût de 450 milliards de dollars

Les centrales à charbon actives dans les pays du G7 (Etats-Unis, Canada, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie) "risquent de coûter au monde 450 milliards de dollars par an d'ici à la fin du siècle""La contribution du G7 au réchauffement climatique va coûter, rien qu'à l'Afrique, plus de 43 milliards de dollars par an d'ici les années 2080 et 84 milliards d'ici 2100", affirme le rapport. 84 milliards, "c'est 60 fois le montant de l'aide à l'agriculture et à la production agricole que l'Afrique reçoit actuellement du G7", précise Oxfam.

L'ONG appelle les pays du G7 à "se détourner du charbon pour privilégier les énergies renouvelables", une transition qu'elle juge "urgente". Ils doivent "montrer la voie car ils sont les premiers responsables du changement climatique" et aussi parce qu'ils disposent de "plus de ressources pour décarboniser leur économie", ajoute-t-elle. "Les dirigeantes et dirigeants du G7 doivent arrêter de prétexter la croissance des émissions dans les pays en développement pour ne rien faire", souligne Oxfam. L'ONG appelle aussi les pays du G7 à confirmer l'engagement des pays du Nord à verser 100 milliards de dollars par an d'ici 2020, pour aider les pays en voie de développement à lutter contre le changement climatique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/06/2015 à 11:11 :
en Allemagne ils sont allés jusqu'à déplacer des villages enter sur des milliers d'hectare pour exploiter la tourbe , la conférence d Hollande en fin d'année va faire un couac ! c'est pas demain que les grandes puissances vont arrêter d'exploiter leurs richesses pour satisfaire les écolos ! en France on a 5 millions de chômeurs et on ne fait rien pour exploiter les nôtres
a écrit le 08/06/2015 à 8:59 :
Merci aux écolos allemands qui ont permis une relance massive du charbon en Allemagne, pour sortir d'un nucléaire qui avait le mérite de ne pas produire de carbone. Une approche rationnel démontrerait que le charbon tue beaucoup plus que le nucléaire, chaque année des centaines de mineurs meurent ensevelis dans le monde.
Réponse de le 08/06/2015 à 14:13 :
" pour sortir d'un nucléaire qui avait le mérite de ne pas produire de carbone"

Mais des déchets nucléaires
a écrit le 07/06/2015 à 11:20 :
Tant qu'il restera un kilo de charbon, un litre de pétrole et un mètre cube de gaz à extraire, rien ne changera, jusqu'au bout on continuera à exploiter jusqu'à rendre la Terre stérile ainsi que la disparition de la majeure parti de ses habitants. Le processus est inexorable. Il n'est pas voulu à l'origine, mais puisqu'il est là, certains le considèrent salutaire, puisqu'il va régler le problème de la surpopulation. La catastrophe humanitaire arrive. Seuls les plus forts survivront... comme d'habitude.
Réponse de le 07/06/2015 à 15:11 :
Oxfam: l'utilisation du charbon aura des conséquences désastreuses sur les récoltes.
La vraie vie: on n'a jamais utilisé autant de charbon que pendant les dernières décennies et la production mondiale de céréales a été multipliée par plus de 4 en 50 ans (idem pour la production de viande). Que dire de plus?
Réponse de le 08/06/2015 à 10:07 :
@PME Vous l'avez écrit avant moi
Réponse de le 16/06/2015 à 15:10 :
"Tant qu'il restera un kilo de charbon, un litre de pétrole et un mètre cube de gaz à extraire"
Et un kilo d'uranium...
a écrit le 06/06/2015 à 18:38 :
Cela ne coûtera rien si l’on ne laisse pas faire les climatistes et leurs taxes.
Article de propagande.
Ecolo rime avec impôts.
a écrit le 06/06/2015 à 15:31 :
L'utilisation du charbon en France est pratiquement inexistante : 8 sur 540 environ. Il ne s'agit que d'une utilisation de secours lors des pointes de demande. Rien de comparable avec nos amis allemands ou américains dont c'est la moitié de la production. En Europe toutes (ou presque) les contreparties ont consisté en l'allongement de l'autorisation dans le temps pour les allemands à polluer. Il en tient en effet une large partie de leur productivité. Il en est de même pour la production automobile constituée de "grosses" voitures dont les autres ont arrêté la production pour respecter les normes. Il convient donc de sérier les affirmations. Par ailleurs les propositions "climat" [que cet article prépare en douce] visent à verser de l'argent au reste du monde contre un alignement drastique mais proportionnel sur "nos" normes. Inutile de dire que des millions de sociétés vont être écartées du commerce mondiale pour ne pas pouvoir les respecter. A dire vrai très peu passeront l'étape. La couverture "humanitaire" a donc un revers qui l'est beaucoup moins. C'est pourquoi nous ne nous défendrons pas des accusations aussi légères soit-elles. Qu'on se le dise.
a écrit le 06/06/2015 à 14:46 :
Nous proposons au pouvoir l'arret immediat de l'utilisation du charbon, arret des outils de production utilisant le charbon, une condition de retour au gouvernement et preparation 2017
Réponse de le 06/06/2015 à 23:04 :
Montrez l'exemple et ne faites plus de barbecue...
a écrit le 06/06/2015 à 12:33 :
conclusion : les européens vont devoir verser des milliards de dollars au pauvres africains à cause du méchant " réchauffement ( à ben non, ça se réchauffe pas plus que depuis 20.000 ans ) , dérèglement ( à ben non , on ne sait pas ce que c'est qu'un climat réglé ) trucmuche climatique.
heureusement que les allemands on commencé leur transition énergétique avant nous , et qu'ils ont démarré plein de nouvelles centrales au charbon parce que les énergies renouvelables c'est pas au point :-)
Réponse de le 06/06/2015 à 23:24 :
pouvez vous me donner un seul nom de centrale à charbon que nos voisins allemands auraient ouverts pour leur transition énergétique je vous prie ?
bonne chance pour en trouver une car il n'y en a pas.
Les centrales à charbon en Allemagne fonctionnent depuis des décennies (voir les mines à ciel ouvert du coté de Düsseldorf - Cologne par exemple qui extraient 24/7 de la lignite et les centrales RWE construites à la même époque à coté)
Il est vrai que l'Allemagne a eu recours aux centrales thermiques pour compenser la fermeture de centrales nucléaires, mais ces dernières vont fermer dans les prochaines années. Pendant ce temps là, la transition energetique prend place en Allemagne. Solaire au sud, Eolien (dont offshore) au nord, interconnections electriques au sein du pays et avec les voisins, les industriels fournissent les techniologies, les installateurs travaillent. Les grosses utilities perdent des milliards mais de nombreuses PME les remplacent (WPD, Ostwind, régies locales...) les particuliers vendent leur électricité solaire et font aussi quelques bénéfices, les exploitants louent leur terres pour installer des éoliennes. En 2050, les allemands seront autonomes pour leur production électrique et pourront faire un bras d'honneur à poutine et son gaz ou Areva et son uranium provenant du Niger (ou l'on perd nos soldats pour défendre des mines d'Uranium)
Bref tout se passe comme prévu. Rendez vous dans 10 ans
Réponse de le 07/06/2015 à 10:00 :
vraiment un grand succès :-)
juste un exemple :
http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/08/23/les-effets-pervers-de-la-sortie-du-nucleaire-en-allemagne_3465437_3234.html
Et encore !! c'est un article du Monde , donc un journal "bien pensant" , très favorable à la transition énergétique.
les particuliers font des bénéfices de façon artificielle , leur électricité est très chère à produire mais elle est payée très chère ( subventionnée ? ) par les autres consommateurs. Il n'y a rien de pire que de fausser le marché.
Rendez vous dans 10 ans pour constater le désastre , et la France prend le même chemin
Réponse de le 07/06/2015 à 10:02 :
vraiment un grand succès , et toujours vive le charbon grâce à la transition énergétique.
http://www.usinenouvelle.com/article/decu-par-la-transition-energetique-allemande-siemens-supprime-des-emplois.N206261
Réponse de le 07/06/2015 à 13:07 :
Je réitère ma question, citez moi un nom de centrale construite à cause de la transition énergétique ?
Bonne chance car il y en a aucune. Aucune ouverture de mine, aucune centrale à charbon. Les allemands compensent juste la fermeture des centrales nucléaires par le charbon pas cher venant des USA (à cause du gaz de Schiste)
La désinformation d'EDF / Areva / GDF semble bien rodée sur internet, malgré cela les allemands tiennent bon et dans quelques années ils seront indépendants des prix du charbon, gaz, pétrole ou Uranium. Leur population aura une électricité illimité et peu chère, sans nécessité d'envoyer son armée en Afrique (une petite pensée pour nos militaires qui se sacrifient pour protéger les mines d'Uranium)
OUI la transition énergétique coute cher au début, OUI il y a des difficultés techniques (adaptation du réseau, stockage...) mais les allemands sont pragmatiques et ils y arriveront. En attendant, les français auront vu leur facture d’électricité exploser (démantèlement des réacteurs Nuke principalement) et viendront râler sur internet contre leurs dirigeants incompétents. Les allemands acceptent de faire des efforts maintenant pour en tirer profit sur le long terme. Les français en sont bien incapables malheureusement.
Réponse de le 07/06/2015 à 23:41 :
j'ai pas trouvé en ce qui concerne la construction , par contre :
- le charbon vient d'Allemagne , c'est cette bonne vieille lignite pas chère et très polluante
- 4 des 5 centrales à charbon les plus polluantes d'Europe sont en Allemagne , je me demande si ils n'auraient pas remis en service ou poussé à fond les vieilles centrales d'allemagne de l'est.

bon , en tout cas , c'est un échec sur toute la ligne et la France,va en prendre le chemin, tout ça sous la pression des écolos qui ne représentent que 2 à 3% des électeurs.
a écrit le 06/06/2015 à 12:06 :
Si c'est du G7 et va coûter au monde, je m'en fous, le G7 sommes nous ! est-ce qu'on fait déjà de l'humanitaire à La Tribune? …

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :