A400M : Louis Gallois évoque des signes encourageants

 |   |  224  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le président exécutif d'EADS, a déclaré avoir reçu, dimanche, des gestes positifs émanant des pays clients de l'A400M. Cette nouvelle rassurante arrive alors qu'est prévue dans les prochains jours une réunion sur l'avenir du projet de l'avion militaire dernièrement menacé par des problèmes de coûts.

Louis Gallois, le président exécutif du groupe européen d'aéronautique, d'espace et d'armement EADS, maison-mère d'Airbus, se veut rassurant sur l'avenir A400M. Il s'est félicité dimanche des signes encourageants adressés à son groupe par les pays clients de l'avion de transport militaire Airbus A400M. Selon lui, ils seraient plus disposés à discuter des dépassements de coûts du projet sans remettre en question l'avenir de cet avion.

"C'est un signal très positif", a-t-il déclaré dans un entretien au quotidien allemand, Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung (FAS). Il a également confirmé qu'une réunion devrait se tenir dans les prochains jours concernant ce projet. Il a déclaré le groupe est prêt " à travailler de manière constructive à une solution acceptable par toutes les parties". Le Handelsblatt l'autre quotidien allemand prévoit d'annoncer lundi, en citant des sources gouvernementales, qu'une réunion sur l'A400M aura lieu en fin de semaine à Berlin.

Les sept pays européens qui ont commandé au total 180 exemplaires de l'A400M se sont, quant à eux, engagés cette semaine à rechercher un compromis avec Airbus sur le budget du projet. Tandis que Louis Gallois a déclaré que : "l'A400M, même à un prix plus élevé, est moins cher, plus moderne et plus flexible que la concurrence américaine", selon le quotidien FAS.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2010 à 16:00 :
ou les employés d'Airbus????
a écrit le 18/01/2010 à 16:49 :
Gigantesque partie de pocker menteur. Qui payera à la fin ? Le contribuable ? L'actionnaire ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :