L'Allemagne veut que Galileo, le GPS européen, coûte moins cher

Galileo, présenté comme une alternative au dispositif américain GPS (Global Positioning System) a souffert de retards et de différends autour de son financement.
(Crédits : EADS)

Le gouvernement allemand a demandé à la Commission européenne de proposer des solutions pour réduire le coût du système européen de navigation par satellite Galileo, a déclaré samedi le ministère des Transports. "La Commission présentera ces (propositions) rapidement", a dit à Reuters une porte-parole du ministère.

Galileo, présenté comme une alternative au dispositif américain GPS (Global Positioning System) a souffert de retards et de différends autour de son financement, auquel un accord sur un investissement public de l'Union européenne a mis un terme. Mais la presse allemande rapportait ce mois-ci que le projet, programme spatial le plus ambitieux mené seule par l'UE, devrait à nouveau accuser du retard et coûter 1,5 à 1,7 milliard d'euros de plus que prévu.

Selon le journal allemande WirtschaftsWoche, Berlin souhaite réduire le coût du programme de 500 à 700 millions d'euros. Une des options envisagées seraient de ne pas utiliser le lanceur européen Ariane 5 pour la mise en orbite des satellites mais la fusée russe Soyouz, écrivait l'hebdomadaire, citant des sources gouvernementales allemandes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 29/12/2012 à 13:29
Signaler
Et soyuz sera lancé du territoire français de Guyanne??!

à écrit le 07/12/2011 à 14:29
Signaler
Pour le lanceur c'est fait patron, c'est Soyouz!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.