Safran toujours confiant pour 2011

 |   |  530  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'équipementier spécialisé dans l'aéronautique, la défense et la sécurité, fait état ce jeudi d'un chiffre d'affaires en hausse au premier trimestre, notamment grâce au dynamisme de l'activité de services pour les moteurs des avions long courrier. Le groupe maintient le cap pour 2011.

C'est un chiffre d'affaires (ajusté) de 2,68 milliards d'euros que présente Safran ce jeudi pour son premier trimestre, en hausse de 10,5% sur un an. A périmètre comparable, l'activité enregistre une croissance de 7,1% (croissance organique). Yan Derocles, analyste chez Oddo Securities, a estimé que la croissance organique du premier trimestre constituait plutôt une bonne surprise.

La division services pour moteurs civils a progressé de 12,3%  sur la même période - en ligne avec la perspective de 10-15% indiquée pour cette année -, mais les ventes de pièces de rechange de CFM International, coentreprise à parité avec General Electric , n'ont progressé que de 6,3% en dollar avec une volatilité encore forte."Le redémarrage de l'activité services est plus tardif mais il sera au rendez-vous et on en voit déjà des signes avant-coureurs", a expliqué le PDG Jean-Paul Herteman lors d'une conférence téléphonique. "Nous avons déjà engagé les montées en cadence de pièces de production pour faire face à ce redémarrage".

"Les moteurs à forte puissance ou encore les équipements compensent l'absence de redémarrage de l'après-vente CFM", a-t-il observé. "La pauvre performance de l'activité ventes de rechanges CFM avec une tendance toujours erratique était un peu anticipée mais les signaux d'une accélération de cette croissance se multiplient", a ajouté le dirigeant.

Cap annuel maintenu

L'équipementier spécialisé dans l'aéronautique, la défense et la sécuritéa non seulement réaffirmé ses prévisions pour 2011 mais s'est également dit confiant pour les années suivantes. Il vise notamment une accélération du redressement pour les court-moyen courriers à la fin de l'année.

Son résultat opérationnel courant devrait croître d'au moins 20% et son chiffre d'affaires d'au moins 5%, sur la base d'un euro à 1,33 dollar.

Le cash flow libre devrait s'élever cette année à environ un tiers du Résultat opérationnel courant en tenant compte d'un accroissement du besoin en fonds de roulement et des investissements en recherche et développement, a réaffirmé le groupe.

Six ans après la fusion fondatrice entre Snecma et Sagem, Safran a modifié la semaine dernière sa gouvernance pour revenir à une gouvernance classique, le président du directoire Jean-Paul Herteman devenant PDG.

Lors de son assemblée générale annuelle, le groupe a également dit avoir "définitivement" tourné la page concernant une éventuelle acquisition de Zodiac Aerospace , à un mois de la fin du gel imposé par l'AMF après des tentatives infructueuses pour convaincre les actionnaires familiaux de Zodiac en 2010.

Jean-Paul Herteman n'a pas souhaité commenter l'information des Echos de mercredi sur une reprise de discussions avec Thales en vue d'échanges d'actifs d'optronique et de navigation inertielle dans lesquels les deux groupes sont présents. "Il y a toujours le souci de trouver pour la base industrielle et technologique de défense de notre pays les schémas d'organisation les plus optimums possibles", a-t-il rappelé. "Il existe quelques redondances et une certaine complémentarité entre certaines de nos activités de défense et certaines activités de défense de Thales qui ne sont pas exploitées", a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :