Arianespace fragilisé par l'échec de la fusée Soyouz

 |   |  253  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'effet est collatéral. Décidée jeudi, au lendemain de l'accident d'un vaisseau spatial cargo à destination de la station internationale, la suspension temporaire des lancements des fusées Soyouz fragilise Arianespace.

La société de commercialisation des lanceurs européens Arianespace exploite la fusée Soyouz à travers Starsem, une filiale à 50-50 avec des entreprises russes. En effet, le premier lancement de Soyouz depuis Kourou en Guyanne est prévu le 20 octobre et deux autres au départ de Baïkonour d'ici à la fin de l'année. Des retards entraîneraient de facto des pertes de chiffre d'affaires et un impact sur les comptes.

Minimiser l'impact

"C'est facheux, mais je fais confiance aux Russes pour que les vols reprennent très vite", a déclaré à "La Tribune" le PDG d'Arianespace Jean-Yves le Gall. Ce dernier tient à minimiser l'impact. Le lanceur prévu le 20 octobre pour lancer depuis Kourou des satellites Galileo est différent de celui qui s'est écrasé mercredi. Le troisième étage de la fusée à l'origine de l'échec est différent de celui prévu à Kourou. Ce n'est pas le cas pour les deux lanceurs prévus à Baïkonour d'ici à la fin de l'année. "C'est la même version mais ce n'est pas le même lot de moteurs", précise Jean-Yves Le Gall. Selon des sources industrielles, les Russes auraient déjà trouvé la cause de l'accident. Il s'agirait d'un problème de qualité dans la production. La reprise des vols serait une affaire de jours ou de semaines.

Soyouz est réputé fiable. Son dernier échec remontait à 2003. Ce n'est pas le cas des fusées Proton qui subit un échec de lancement tous les ans depuis six mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/08/2011 à 9:01 :
"Ce n'est pas le cas des fusées Proton qui subit un échec de lancement tous les ans depuis six mois"
Comment peut-on avoir une fréquence annuelle sur une durée semestrielle ? ;-))
Réponse de le 26/08/2011 à 18:28 :
bien vu !
Réponse de le 29/08/2011 à 10:17 :
uen demi perte ?? ahahaha !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :