Avions de combat : l'heure du choix approche pour l'Inde

C'est une date importante pour le Rafale et l'Eurofighter. Le 4 novembre, New Delhi va ouvrir les enveloppes commerciales de Dassault Aviation et d'EADS. L'Inde a lancé un appel d'offre pour l'acquisition de 126 avions de combat.

2 mn

Copyright Reuters

On en saura beaucoup plus sur les chances de victoire du Rafale et de l'Eurofighter en Inde le 4 novembre, selon la presse indienne. C'est la date choisie par New Delhi pour ouvrir en présence des deux constructeurs, Dassault Aviation et EADS, les offres commerciales des deux compétiteurs, ont confirmé à latribune.fr plusieurs sources industrielles. L'Eurofighter et le Rafale avaient été présélectionnés en avril dernier pour concourir en vue d'équiper l'armée de l'air indienne de 126 avions de combat (Medium Multi-role combat aircraft). New Delhi avait en revanche écarté les groupes américains Lockheed Martin (F16) et Boeing (F18) ainsi que le russe Mikoyan-Gourevitch (MiG-35) et le suédois Saab (Gripen).

Une fois les offres ouvertes, le ministère de la Défense indien pourra déterminer quel est le le soumissionnaire le moins-disant financièrement et décidera qui de Dassault Aviation ou d'EADS obtiendra ce contrat évalué entre 10 et 12 milliards de dollars et baptisé "la mère de toutes les affaires" (mother of all deals). Pour autant, selon nos informations, New Delhi ne décidera pas le 4 novembre car les militaires devront étudier en détail les offres des deux compétiteurs. L'Inde n'achète pas seulement un avion de combat mais aussi toute la gestion opérationnelle et le support au regard du coût de possession des deux appareils. Selon des règles indiennes, le soumissionnaire le moins-disant est considéré comme le gagnant.

Le ministère de la Défense avait, au début du mois d'octobre, avait approuvé les propositions d'offset (compensations industrielles) des deux industriels européens. Ce qui permet l'ouverture des offres commerciales. Le ministère considère que tout le travail de préparation à l'ouverture des offres était terminé. Selon les termes de l'appel d'offres, 18 appareils seront directement fournis au pays tandis que 108 autres avions seront fabriqués directement en Inde par Hindustan Aeronautics à la suite d'un transfert de technologies. Le premier lot de ces avions devrait être livré dès 2014. 

2 mn