Rafale : pour qui sonne le glas à Abu Dhabi ?

 |   |  572  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Trop cher, le Rafale de Dassault Aviation s'est crashé aux Emirats arabes unis. Le prince héritier d'Abu Dhabi, cheikh Mohammed bin Zayed explique que Dassault Aviation est responsable de l'échec des négociations.

Finies les supputations. Dassault Aviation s'est bel et bien éloigné d'une vente de 60 Rafale aux Emirats arabes unis (EAU) dans l'immédiat. Avec un peu de chance, le prince héritier d'Abu Dhabi, cheikh Mohammed bin Zayed, pourrait revenir à la table des négociations après l'élection présidentielle française, espère-t-on encore à Paris. "Ils sont fâchés avec Dassault Aviation et en ont assez d'eux", a expliqué à La Tribune un industriel très bon connaisseur de la famille princière d'Abu Dhabi dans les allées du salon aéronautique de Dubaï. Et d'estimer qu'il faudra du temps pour renouer les liens. Le communiqué cinglant de Cheikh Mohammed est d'ailleurs sans équivoque pour l'avionneur tricolore. "Malheureusement, il semble que Dassault ne réalise pas que la volonté politique et tous les efforts diplomatiques ne peuvent pas faire passer des conditions commerciales non compétitives et irréalisables", a-t-il estimé.

Dimanche, jour de l'inauguration du Dubaï Airshow, les EAU avaient envoyé un premier signal fort à Dassault Aviation et à la France : ils avaient annoncé avoir mis dans la compétition le rival du Rafale, l'Eurofighter construit par un consortium européen (BAE Systems, EADS et l'italien Finmeccanica). Ils ont également demandé des informations à Boeing sur les F-15 et F-18. Il semble que la France ait pris à la légère cet avertissement. Le ministre de la Défense Gérard Longuet avait notamment estimé dimanche à Dubaï que "cette demande de cotation apparaît plus comme une mesure d'animation de la procédure". Car jusqu'ici Dassault était en quelque sorte en négociations exclusives avec Abu Dhabi, l'émirat qui décide des achats en matière de défense.

Attitude "arrogante"

Comment en est-on arrivé à cette situation où le Rafale ne pouvait que gagner à l'image du Maroc en 2007 ? A la fin de l'été, les Emiriens étaient furieux contre la France : trop d'interlocuteurs étatiques après le départ du secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, au ministère de l'Intérieur ainsi que l'attitude "arrogante" de Dassault Aviation, selon des sources concordantes. Des progrès ont été réalisés après la visite express fin septembre à Paris de Cheikh Mohammed, qui était notamment venu se plaindre d'un gros écart de prix entre son estimation et celle de Dassault Aviation (La Tribune du 14 novembre). Mais pas suffisamment pour Abu Dhabi visiblement. "Depuis la reprise en main par Alain Juppé du dossier Rafale aux Emirats, tout le monde en France marche dans le même sens pour vendre le Rafale... sauf Dassault", disait-on dans les allées du salon. Peu de temps avant le Dubaï Airshow, un industriel se disait "choqué par l'attitude arrogante et condescendante" de Dassault Aviation vis-à-vis des Emiriens.

Résultat, les négociations sont au mieux gelées pour une longue période, au pire les EAU n'achèteront jamais le Rafale. Car ni le PDG de Dassault Aviation, Charles Edelstenne, réputé intransigeant, ni les EAU, pour des question de fierté entre autre, ne céderont sur le prix de l'appareil. Et la France n'est pas assez puissante, même si elle entretient une relation politique profonde avec Abu Dhabi, pour tordre le bras à son partenaire. "Grâce au président Sarkozy, la France n'aurait pas pu en faire plus sur le plan diplomatique ou politique pour faire aboutir un accord sur le Rafale", a d'ailleurs confirmé Cheikh Mohammed.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2012 à 18:16 :
et voila les mauvaises langue vont se taire ;pour moi c est plus de 20 rafale qui vont etre vendu dans le monde
a écrit le 28/11/2011 à 15:21 :
Dassault à raison de ne pas baisser son froc devants ces bédouins bourrés de thunes mais qui ne veulent pas payer ! C'est toujours la même histoire, ceux qui ont le pognon veulent dépenser le moins possible...Le rafale, on va pas leur donner, si ils s'imaginent ça, c'est qu'ils connaissent très mal la maison Dassault qui n'est pas née de la dernière pluie.
C'est à la fin de la foire qu'on compte les bouzes, ils n'ont acheter le typhoon, s'en est une belle !
Gardons nos billes et notre dignité devant ces bédouins arrogants qui s'imaginent pouvoir se payer la france !
Réponse de le 28/11/2011 à 17:09 :
franchement limite voir ultra , la haine engendre la haine mais pas les ventes . ils vont changer quand d autres pays vont ce lancés .je l ai dit la clef c est le gros contrat indien qu il faut pas loupé
a écrit le 28/11/2011 à 7:30 :
Je doute fort, que Gérard LONGUET ministre de la défense, aux exploits intègres...et mémorables...pour la construction de sa maison à ST TROPEZ édifiée et offerte par des entreprise de TP...puisse intervenir sans contrepartie pour mener à bien cette vente.? le backchich proposé ne fut pas conséquents....
a écrit le 27/11/2011 à 12:43 :
Les français arrogants et condescendants ? Le direction d'EADS sans doute, notre bonne France certainement pas.
Les grandes écoles, par lesquelles je suis passé, forment des melons extraordinaire, de grosses pastèques bien pleines. Les profs portent leur part de responsabilité: "vous êtes l?élite de la nation", "la crème des crème", "de beaux esprits" etc... ce qui flatte rapidement l'oreille du péquin moyen dont la modestie et le respect d'autrui furent absentes de sa courte éducation.
a écrit le 26/11/2011 à 18:44 :
après tou ce monsieur d'abou dahbi ne voulant pas perdre la face après son essai de faire baisser les prix par son opération a mettre des concurents en jeu c'est son affaire moi ce que je retient c'est que le rafale vaux de loin son prix et sa destérité en opération a fait ses preuves. mais il peut toujours se tourner vers les usa ou des milliers de f14 et consorts sont stockés sous cocon pour cause de réduction de nombres et dont certains modèles sont hors du coup
a écrit le 26/11/2011 à 13:32 :
la clef c est le contrat indien ,si dassault le gagne tout va aller très vite et les prix a la baisses .
Réponse de le 01/03/2012 à 21:14 :
c est bibi qui avais raison et pour minimum 200 beau rapaces
a écrit le 24/11/2011 à 12:30 :
Le mieux c'est que l'on ne va pas se remettre en question en profondeur et critiquer untel ou untel - steril donc. La France merite mieux que certaines fausses pointures du trade intl. - apres les intellectuels faussaires de P. Boniface - les champions du commerce chez Areva, Dassault, Alcatel ... Tous X, enarques, les mines et tres (ou trop) bien paye pour des raisons en dessous de nos talents. Copie a revoir mais qui lancera le premier pave dans la mare...
Réponse de le 24/11/2011 à 18:39 :
Trés bon post! Au Brésil je connais des vrais champions du commerce: les coréens de chez Samsung, LG les chinois de chez JAC, qui raflent des marchés. Profil des champions? moins de 30 ans qui parlent 4 ou 5 langues et ouverts sur le monde....rien de commun avec nous bouffons sortis du sérail qui foirent tout et estiment que tout le monde devrait parler Français et regarder le sol en leur parlant
Réponse de le 26/11/2011 à 7:59 :
Hummm, un peut facile.
Les Chinois et les Coréens n'ont surement pas non plus des politiques prêts à vendre parents et enfants pour se glorifier d'une vente à l'international. Sur le dossier Brésilien qui s'est permis de vendre la peau de l'ours ?
La grosse différence avec nos concurrents, c'est que notre état n'arrive pas avec la grosse artillerie économique pour favoriser le contrat, c'est plutôt le contraire, en tendant la main comme les mendiants... D'un coté des commerciaux qui ventent le "french touch" et d'un autre les politiques la main tendue aller savoir pourquoi... Penser que les EAU seraient susceptibles de financer l'impressions d'affiches électorales n'est que pur fantaisie bien sûr !
Réponse de le 27/11/2011 à 9:10 :
Oui Ricko vous avez raison pour les asiatiques. Mais de notre coté on pourrait peut être mieux lutter si nos commerciaux et x-mines divers se la jouaient beaucoup moins et arrétaient 2 minutes avec les slogans éculés "nous avons les meilleurs ingénieurs, nous avons les meilleurs produits, vous devez nous acheter nous produits parce que les autres sont nuls"....la "French Touch quand je travaillais chez les bataves était traduite en Dutch "De Franse slaag" = la couche Française....oui oui, la "couche" de connerie surtout et c'est comme ça qu'ils nous voyaient
Réponse de le 29/11/2011 à 10:58 :
franchement j ai mais alors rien a envier a un teuton , honte a eux pour des siècles amen
a écrit le 24/11/2011 à 12:25 :
Malheureusement c'est toujours la meme musique depuis qq temps deja...
a écrit le 24/11/2011 à 6:33 :
Mais c'est normal que Dassault n'aie pas pas envie de vendre cet avion à l'étranger !

Cela fait déjà plusieurs années qu'ils ont officiellement annoncé ne plus souhaiter le vendre à l'export. Seuls, les politiciens français essayent de le faire car en fait, ils cherchent à ce que des clients étrangers achètent les avions que la France a commandé mais n'achètera pas en final. Et ce, pour éviter la fermeture de "l'usine" qui produit les avions au rythme fracassant de 2 par an sur la moyenne du contrat...
La France n'a pas commandé d'appareils depuis plusieurs années alors que le programme de renouvellement de notre flotte hors d'âge le prévoyait (on détient environ 90 Rafale) La demande initiale française auprès de Dassault était de 400 appareils (et même 450) et finalement on n'achètera même pas le quart.

Moralité, ces gentils politiciens français feraient mieux de faire en sorte que le France respecte ses engagements auprès de Dassault, au lieu d'essayer de nous faire croire qu'ils font tout pour vendre cet appareil à l'étranger. En réalité ce sont eux qui ont fracassé les possibilités d'exportation en n'honorant pas les promesses de commandes en France.

La première cause de l'échec à l'export, c'est l'absence de commande substantielle sur le marché national.
Réponse de le 24/11/2011 à 11:08 :
Le pôvre milliardaire Dassault qui s'est fait arnaqué par l'état Français....Je vais prendre des mouchoirs pour plaindre la 96eme fortune mondiale. Et puis il se prend pour qui a décider qu'il ne veut plus vendre un avion financé par le public? nous avons parfaitement notre mot a dire. Et puis heureusement qu'on n'a jamais acheté les 400 appareils. Déja on n'en a pas besoin, et en plus il aurait progréssé dans le classement Forbes grâve a l'argent public! Non merci, lui qui critique tellement les travailleurs_contribuables!
Réponse de le 26/11/2011 à 7:49 :
@ A340AMIRI : Vos propos n'ont pas de sens. Si l'Etat avait demandé le Rafale en précisant qu'il s'agissait d'une commande ferme de 200 / 250 appareils, Dassault aurrait décliné tout simplement. Chacun sait que le prix de vente final d'un produit dépend entre autre du coût de développement, qui est amorti par le nombre de pièces fabriquées et vendues. Moins on en fabrique, plus c'est cher... Il faut également se rappeler que le Rafale répond à un cahier des charges français pour un besoin français. Tous les pays n'ont pas la même stratégie de défense. La stratégie française est basée sur l'indépendance d'action dont la conséquence est l'obligation de fabriquer son propre matériel...
Maintenant, vallait-il mieux acheter des biplans en bois plutôt que le Rafale est un autre débat...
Réponse de le 27/11/2011 à 9:19 :
Ricko, je regrette, vos propos n'ont pas de sens non plus! vous dites qui si Dassault avait su, il aurait refusé, mais en même temps vous dites que le Rafale avait un cahier des charges Franco-Français dés le départ.....donc Dassault savait trés bien qu'ils allaient avoir des difficultés a vendre ce lemon a l'étranger!!! Par conséquent, je persiste a accuser Dassault d'être un aspirateur d'argent du contribuable car au passage M.Dassault est devenu la 96eme fortune du monde, certainement pas grâce a ses Falcons finis a Kansas City (ça, on se dispense de le dire quand on vente les Falcons) ...on va pas pleurer sur son sort non plus, et les affaires ne sont pas si catastrophique pour lui
Réponse de le 04/12/2011 à 15:41 :
Mon cher A340MIRI, vous savez comme moi que l'état Français a pour habitude de "gonfler" le besoin lors des cahiers des charges puis les commandes fondent... Le besoin à évolué de 336 en 1992, 294 avions en 2005 à 286 en 2008 soit 50 appareils en moins par rapport au cahier des charges soit près de 15% en moins ! Les coûts eux n'ont pas flambés.
a écrit le 23/11/2011 à 15:43 :
excellente leçon pour les prétentieux et arrogants de Dassault.
-----------------------------------------------------------------------------------
a écrit le 23/11/2011 à 11:39 :
pour des raisons de fierté pfff c ki ce journaliste
a écrit le 23/11/2011 à 4:15 :
Arrogants ? Dassault ? Dans quel domaine ? Aviation ? Systèmes ? Ohhh, vous y allez forts, il n'y a pas plus humble que ces gens là.
a écrit le 22/11/2011 à 20:55 :
Comme cet article me fait plaisir! il confirme tout ce que je dis depuis de nombreux posts: voila une entreprise qui ne marche qu' a coup de contrats étatiques, qui critique les fonctionnaires et travailleurs de France, qui est toujours a la pointe -elle- mais qui est infoutue de vendre son jouet grotesque a qui que ce soit a cause de son arrogance des années 70.....pauvre France! et dire que M.Dassault nous donne des leçons régulierement....CHEAP
Réponse de le 23/11/2011 à 15:38 :
tes action chez eads ni changeront rien. meme si le rafale ne ce vend jamais le ciel francais et surments le mieux protégé d europe :+p
a écrit le 22/11/2011 à 15:08 :
Tous ici ont l'air de particulièrement bien connaître le dossier. Un vente de cet ampleur ne se fait pas sans accords annexes (transfert technologiques, investissements bilatéraux...). Savez vous ce que les EAU ont demandé à Dassault et à la France en conditions de vente? Non. La difficile exportation du Rafale est connue de tous, par conséquent certains s'imaginent qu'on va le brader, font pression en faisant entrer d'autres constructeurs dans l'AO, des options sur des parts de marche, etc.. Dassault a raison de ne pas se laisser faire.
a écrit le 21/11/2011 à 21:02 :
Encore un contrat que Sarko voyait dejà signé!!! phidias!!! C'es ça l'arrogance!!!
a écrit le 21/11/2011 à 17:37 :
On cherche à faire des économies pour sauver le triple A : arrêtons cette gabegie avec ce Rafale dont personne ne veut sauf la France, mais à quel prix......Ce sera toujours quelques milliards dans les dépenses en moins, et de l'Europe en plus avec l'Eurofighter, dont EADS est partie prenante.
Réponse de le 22/11/2011 à 9:50 :
On a econimisé des milliards en choisissant le Rafale et pas l'Eurofighter et conservé des milliers d'emplois. Et pour finir, on a un avion bien meilleur. Il n'y a pas a rougir, on n'a pas jeté l'argent par les fenetres.
Réponse de le 22/11/2011 à 21:01 :
Un avion bien meilleur pour faire quoi? bombarder des Afghans ou des Lybiens? un pauvre mirage 2000 aurait suffit largement. Airbus est un beau programme dont on peut être fier...le joujou Dassault c'est de l'argent public foutu en l'air
Réponse de le 23/11/2011 à 11:22 :
Evaluez le besoin capacitaire en terme de défense au regard des ennemis les plus faibles est une erreur, que vous commettez tout à fait pourtant. Le Rafale est meilleur car il répond au cahier des charges de l'armée française qui était plus pointu que celui de ses alliés européen, pas parce que Dassault a décidé de le faire comme ça.
Le Mirage 2000 est un intercepteur et même si ses version D et -9 sont moins limités, il n'est pas adapté a ce genre de mission.
Pourquoi une comparaison avec Airbus ? Ca n'a pas de sens.
Réponse de le 23/11/2011 à 17:31 :
1. La comparaison avec Airbus a du sens, je regrette: les 2 sont soutenus par l'état, les 2 ont pompé du fric au trésor public, résultat: Airbus est au top des ventes, Rafale est un lemon dont personne ne veut
2. quels sont nos ennemis tant que ça? je parle de nos derniers "ennemis" en date, ce n'est pas demain qu'on se cassera la gueule avec les US ou la Russie....
Ce que je cous concède cependant c'est que Dassault a fait un avion pour satisfaire les demandes de l' armée Française et qu'ils ne sont pas responsables si le produit final est trop complexe pour les autres
Réponse de le 23/11/2011 à 22:53 :
Airbus pour sa branche aviation commerciale a pour client des compagnies privées dont les besoins sont extrêmement similaires , ce n'est pas le cas du marché des avions de chasse ou chaque pays a ses besoins propres.
Regardez le projet A400M pour exemple, c'est Airbus et pourtant c'est un échec.
De plus Dassault a payé 25% de la R&D sur le Rafale, pratique pas si répandu que ça et qui a diminué la facture pour l'état.
Après on peut débattre de la complexité de l'appareil, mais tout les avions sont complexes de nos jours, le Rafale pas plus qu'un autre.
Et pour nos ennemis, comme disent les anglais : "hope for the best, prepare for the worst"
a écrit le 21/11/2011 à 9:41 :
Commercialement c'est toujours difficile de vendre un produit à un client qui n'en a pas besoin.....
a écrit le 21/11/2011 à 9:19 :
voilà 1 grosse raison pour laquelle le France n'est pas bonne en business: TROP D'ARROGANCE et ça je l'ai souvent remarqué sur le terrain et surtout en Chine où j'ai beaucoup travaillé
On ne décroche pas de contrat en prenant les gens d'en face pour des cons
J'ai vu des sociétés chinoises refuser des commandes de français à cause de leur ARROGANCE
La base du business c'est le respect et notre président et ministres ne donnent pas l'exemple au contraire
Réponse de le 21/11/2011 à 10:11 :
En l'occurence votre passion vous égare, Cheikh Mohammed a pris le soin de péciser que (sic) "Grâce au président Sarkozy, la France n'aurait pas pu en faire plus sur le plan diplomatique ou politique pour faire aboutir un accord sur le Rafale." Il semble bien que l'intransigeance soit du côté exclusif de Dassault qui ne sort pas grandi de cet échec.



Réponse de le 22/11/2011 à 21:05 :
@claude33: j' ai fait 6 ans a l'étranger et suis entierement d'accord avec vous: on voit les Français débarquer a 100 métres avec leur costume gris, lunettes cheap, anglais prononcé expres avec ze frenche accent, sourire en coin de connivence pour prendre l'estranger pour un idiot et arrogance a la con....combien de fois j' avais honte d'être Français
a écrit le 20/11/2011 à 18:10 :
Cela fait plusieurs fois maintenant que les dirigeants des EAUs s'offusquent du prix pour la version nec plus ultra du Rafale qu'ils désirent. Dassault a l'habitude de commercer avec des hommes d'affaire ou d'états exigeants (Les Falcons se situent dans le très haut de gamme de l'avion d'affaire). Pour moi si les négotiations n'aboutissent pas ce n'est ni pour une question de prix ou de respect (ce sont des écrans de fumée). La vérité est tout autre... Je pense que nos alliés américains font un lobbying des plus pressant pour empêcher cette vente. Les dirigeants des EAUs ne peuvent tout simplement pas l'avouer et donc à chaque fois que l'on est sur le point de conclure ils trouvent une nouvelle raison de s'offusquer !
Sans offenser nos "clients" il serait temps de revenir sur certains accords commerciaux ou autorisations de vol pour leurs lignes commerciales en France. Nous aussi nous pouvons nous offusquer des pratiques commerciales des EAUs...
Réponse de le 21/11/2011 à 13:24 :
alors chiche , revenez sur tout vos accords commerciaux. Encore de l'arrogance
Réponse de le 22/11/2011 à 12:30 :
De l'arrogance (c'est à dire être hautain et présomptueux)? Les commerciaux de Dassault ne sont surement ni hautains ni présomptueux. Pas à ce niveau de voltige commercial ! NON du réalisme politique. Les EAU ont lié les négociations du Rafale à la demande d'augmentation des exploitations des vols commerciaux à partir de Paris.
Il est donc logique de revenir sur cette accord si les EAU n'achètent pas de Rafale. Si l'Etat peut se permettre de ventre à perte, ce n'est pas le cas de la société Dassault.
Depuis 3 ans la donne a changé : aujourd'hui 3 pays se pressent aux portes de Dassault pour acheter le Rafale et un quatrième (les EAU) fait la moue dans son coin. Il est tout à fait respectueux de le laisser réfléchir...
Si les EAU arrivent à acheter le Typhoon moins cher que le Rafale en faisant payer à Eurofighter le coup des nécessaires améliorations tout revendant les Mirages 2000-9 ( à la Lybie par exemple) et bien tant pis pour Dassault.
Dans le cas contraire, traiter d'arrogant le seul commercial pouvant vous fournir ce que vous souhaitez est également plutôt maladroit...
Réponse de le 22/11/2011 à 17:43 :
Le mot arrogance sied très bien a ces messieurs de chez Dassault : de la tête jusqu'au simples hôtesses.... allez voir sur un salon et voyez comment ils vous reçoivent...on en reparle! Les EAU ont tout compris depuis des lustres et nous pauvre France.....
Réponse de le 23/11/2011 à 4:20 :
@Ricko: vous voyez des pays se presser pour le Rafale ? Faites attention : c'est un mirage !
Réponse de le 25/11/2011 à 7:09 :
@ Jag : Oui il en va de même pour Ferrari sur leur stand de l?auto?
@DG Seattle : Vous m?inquiétez? J?en connais 3 : le Brésil et la Suisse (qui manquent de financement) et l.?Inde (jusqu?à preuve du contraire).
Dans cette affaire je vois plutôt une impatience des politiques français mis à profit par les EAU : Notre gouvernement voudrait bien redorrer son blason en se glorifiant de la signature d?un tel contrat, peut leur importe que ce soit à perte? Bien sûr Dassault n'est pas dans la même logique...
a écrit le 20/11/2011 à 15:44 :
je suis sur que si la syrie et l iran la joués plus agréssif la instantanément le rafale serai vendu . pour moi c est du chantage soutenue pas le lobby "bashing french" des anglo-saxon. ils veulent pas voir un pays du golf équipés d avion supérieure aux leurs
Réponse de le 22/11/2011 à 15:29 :
Possible que les UK/US ne veulent pas d'un avion supérieur

Peu probable que les commerciaux de Dassault soit arrogant (au pire si il voulait vraiment le rafale il aurai passé outre)

Probable que la Direction de Dassault soit arrogante, un etat dans l'etat qui benificie des subventions R&D de l'etat pour ses falcons, qui a integré Thales comme des amateurs (Le DG etait le responsable d'une petite unité est n'avait comme competence d'avoir etait un ex-Dassault)

Probable que le lobbying des adversaires est porté ces fruit

Certain que le Rafale est le meilleur hors F22
Réponse de le 28/11/2011 à 20:49 :
f 22 fais moi rire le rafale na rien a lui envié . la furtivité totalement inutile car sa se détecte " bosnie comme bon exemple"le radar spectra dévoile pas son potentiel " secret défence". avion ultra lourd qui surconsomme
a écrit le 20/11/2011 à 13:38 :
Mr JUPPE va faire son possible pour convaincre MBZ de choisir le Rafale. attendons les prochains événements !!!!.Les discussions de contrats avec les UAE peuvent durer des années !!!
MBZ = Mohammed bin Zayed
a écrit le 19/11/2011 à 13:30 :
C'est le manque de considération et de respect de la France envers les EAU qui a tué le contrat, ca a fini par énerver les EAU, comme les contrats sont politiques, ca ne peut que mal finir si on traite le client comme une sous merde, comme il ne peut pas s'en prendre directement sur le PR, il cogne sur Dassault, l'entreprise n'est intéressé que par une chose, faire de la marge, sinon adios.
a écrit le 19/11/2011 à 13:20 :
c'est simple, invitez un gars noble et richissime dans un grand hotel, traitez le comme si il était au mac do et comme une sous merde au niveau service, puis une fois son séjour terminé, présentez lui une grosse facture.
C'est ce qui arrive. C'est le manque de respect de la France à son encontre que ce contrat part en echec. Avec des incompétents pareils au gouvernement pas étonnant que notre pays va s'y mal.
les EAU souhaité prendre le rafale. Mais le suivi politique de cette affaire et digne du maroc. Les contrats sont politiques, si il y a la moindre défaillance, c'est terminé. Quand à Dassault, c'est une entreprise, la seule chose qui l'intéresse c'est faire de la marge.
Il met tout sur Dassault, parce qu'il ne peut pas faire autrement, mais le message envoyé est clair à l'encontre de Sarkozy.
a écrit le 19/11/2011 à 12:20 :
Très bien
Arrêtons donc notre projet de base stratëgique qui allait occuper 500 militaires français à grand frais dans ce pays,supprimons notre accord nucléaire pour le dessalement de l'eau de mer et laissons les se débrouiller tout seul quand les émirats arabes seront en conflit avec leurs très chers amis voisins arabes voir iraniens.
Donc quant il s'agit de sécurité on ne mégote pas sur le prix des rafales d'autant plus qu'on aurait du. récupérer à prix d'or nos vieux mirages.
On a déjà donné avec ce pays lors de la vente à perte des chars leclerc.
Qu'ils aillent donc voir les USA qui leurs donneront leurs F15 et F18 gratuits mais qui en contre partie les feront chanter sur le reste et en particulier sur leur pétrole
Réponse de le 22/11/2011 à 21:37 :
Mais c'était pareil avec le char Leclerc: une grosse daube qui trouve le moyen de tomber en panne sur les champs élysées le 14 Juillet parce que....il fait trop chaud et les moteurs sont pas conçus pour ça....mais vous vous rendez compte????
Les ricains leur fourniront du Lockeed Martin et tout le monde sera content
a écrit le 18/11/2011 à 17:35 :
Je pense qu'on ne connais pas toute l'histoire.
Les EAU veulent un avion avec des moteurs 10 tonnes, ce qui explique de modifier la cellule, mais aussi le radar AESA. De plus, ils veulent la maintenance de l'appareil qui elle en France est une ruine pour les armées. Certe le contrat est cher,mais une fois de plus nous ne n'avons ni les tenants ni les aboutissants, et qui pour reprendre les 2000-9 ?
a écrit le 18/11/2011 à 15:28 :
le probleme est aussi le ratio euro/dollard
a écrit le 18/11/2011 à 15:08 :
Il est vrai que en cas de conflit, ils nous les achèterait à prix d'or; mais en temps de paix ils font les difficiles. La sophistication la plus extrême ne trouve pas grâce à leurs yeux car elle est inutile.
a écrit le 18/11/2011 à 14:26 :
tant-pis pour eux , on peu pas avoir le beurre et l argent du beurre. faut pas vendre a perte c est une marque de faiblesse . le caractére vertu des temps difficile . su il pleure pas si ya une hegemonie américaine , quand au typhone c est un echec sur le plan technique . dassault a eu raison de la joué solo ,rafale clairement au dessus et sa les anglo saxo peu pas l avalé
a écrit le 18/11/2011 à 13:47 :
comment a-t-on pu croire qu'un pays arabe, antisémite, aurait accepté d'acheter des avions à Dassault?
Réponse de le 18/11/2011 à 14:13 :
Vous semblez oublier qu'ils possèdent déjà une bonne quantité de Mirage 2000 sortis de chez Dassault. Donc argument fallacieux.
a écrit le 18/11/2011 à 10:34 :
Fiasco des vedettes de Taïwan, fiasco des Rafales de Dubaï....
a écrit le 18/11/2011 à 8:46 :
Ils veulent une Rolls pour le prix d'une dodoche
Réponse de le 21/11/2011 à 19:49 :
le problème n'est même pas la l'eurofighter est bien plus cher...

le problème serait plus sur la SAV apporté par dassault, pas au niveau. Tous les clients s'en plaignent
a écrit le 17/11/2011 à 20:46 :
Peut-être qu'en offrant encore plus de créneaux à Roissy ou Orly aux compagnies du golf (financées intégralement par l'argent du pétrole), Dassault arrivera à vendre une petite dizaine de ces machins. En gros, les compagnies Européennes qui sont déjà mal en point payeront le rafale, au profit d'une concurrence en tout point déloyale.
Ce ne sont que quelques milliers d'emplois à la clef... c'est pas grave, au point où on en est. On a l'habitude, on a fait disparaitre toute notre industrie en échange de quelques airbus, tgv et centrales.... que la concurrence se plait maintenant fabriquer.
a écrit le 17/11/2011 à 17:21 :
Pas encore crashé , tentative de sauvetage en fin de semaine . Wait and see

Et franchement cette histoire d'arrogance, cela me parait trop gros pour etre vrai , on a jamais vu qu'une négotiation pour la vente d'avions de combat ait été un echec pour cause d'arrogance !
Je suis un peu toutes ces négotiations et que ce soit en Inde, au Bresil , en Suisse ou ailleurs on a jamais entendu parler d'arrogance de Dassault; pour la Suisse ou le bresil c'est meme plutot l'inverse et l'affabilite des representants de Dassault est soulignée. C'est vrai que les gens de Dassault sont peu manoeuvrables sur les prix mais de la a parler d'arrogance ... ou ce serait juste l'equipe des Emirats ? un peu trop sous pression ? Il doit y avoir autre chose ou alors les princes hereditaires d'arabie n'ont pas la meme definition que nous de l'arrogance ...
Réponse de le 17/11/2011 à 19:10 :
surtout qu'après plusieurs années de longues discussions entre eux , il auraient eu temps de se rendre compte de cette "arrogance" ...
Réponse de le 17/11/2011 à 20:06 :
Une fois de plus,les hauts magistrats français;agissent comme des politiciens
bornés comme ceux d'aujourd'hui au pouvoir et non comme des négociateurs de bonne foi.
Réponse de le 17/11/2011 à 20:32 :
Tupolev vous avez sniffé la fumée du reacteur ?
Réponse de le 18/11/2011 à 10:09 :
Il faut voir ce que ça veut dire l'arrogance d'un groupe industriel: certainement un responsable commercial propre à la négociation émiratie qui a un comportement défaillant.

Ne pas oublier non plus la sortie de Longuet, qui est une faute pure et simple: monsieur a préféré soigner son image vis à vis des électeurs français quitte à discréditer le comportement du prince émirati...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :