Farnborough booste les ventes de moteurs CFM de Safran

 |   |  334  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les compagnies aériennes ont largement plébiscité le futur moteur Leap de CFM International. Au total, la filiale détenue à parité avec General Electric a engrangé 12,6 milliards de dollars de commandes et intentions d'achat.

L'un des grands gagnants du salon aéronautique de Farnborough est... le groupe Safran. Bien sûr sa filiale, CFM International détenue à parité avec le groupe américain General Electric (GE), est loin d'atteindre en valeur les montants annoncés au salon aéronautique par les avionneurs Airbus (16,9 milliards de dollars) et surtout Boeing (plus de 37 milliards de dollars) mais elle est quasiment montée à bord de tous les monocouloirs vendus par constructeur européen et son rival américain... ainsi que le chinois Comac. Dans ce contexte, la liste des commandes fermes et des intentions de commandes est impressionnante. Soit au total 922 moteurs, notamment son futur Leap vendu à 742 unités, pour une valeur totale de 12,6 milliards de dollars.

Un méga-contrat de 5 milliards de dollars d'United

CFM International équipera ainsi avec le Leap les 75 Boeing 737 MAX du loueur américain Air Lease Corporation (1,9 milliard de dollars), les 20 du loueur koweitien Alafco (500 millions), les 15 du loueur irlandais Avolon Leasing (585 millions), les 60 de la filiale de leasing de GE, GECAS (1,9 milliard), d'United Airlines (non communiqué dans le détail) et de Virgin Australia (NC). Le Leap propulsera également les 18 Airbus A320 NEO vendus à Aviation Capital Group (450 millions) et les 45 C919 de Comac à Agriculture Bank of China (NC).

En outre, les moteurs CFM56-5B et CFM56-7B équiperont les 50 Boeing 737 NG d'United Airlines (NC), les 25 B737 NG de GECAS (500 millions) et les 10 B737 NG d'Avolon (NC) ainsi que les 5 Airbus A321 (100 millions). Le contrat global signé avec United Airlines s'élève à environ 5 milliards de dollars tandis que celui d'Avolon est de 585 millions de dollars.

Le Leap, déjà un succès

Pour succéder au best-seller CFM56, CFM International prépare le moteur Leap qui équipera à partir de 2016 l'A320 NEO, la version améliorée de l'A320 d'Airbus, le monocouloir chinois C919 développé par le chinois Comac, puis en 2017 le B737MAX de Boeing. Sur les 960 commandes de moteurs engrangés par CFM au premier semestre, 556 ont été pour des Leap.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :