Piraterie : des sociétés privées armées prêtes à monter à bord des navires allemands

 |   |  439  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
L'Allemagne vient de présenter un projet de loi autorisant ses armateurs à recourir aux services de compagnies de sécurité privées pour se protéger contre les pirates au large de la Somalie. La France observe de près cette décision.

Alors que Paris hésite toujours à autoriser ses armateurs à recourir aux services de groupes armés privés pour protéger leurs navires, Berlin vient de franchir le pas. Selon un projet de loi présenté cette semaine, les autorités allemandes pourront délivrer des agréments à des entreprises de sécurité privées (allemandes et étrangères). Ces autorisations, délivrées pour une période de deux ans par l?Office fédéral de l?économie et du contrôle de l?exportation (Bafa) et la police fédérale, devraient coûter aux sociétés entre 8.000 et 16.000 euros. 

"Pas de desperados ni mercenaires"

L?enjeu : combler un vide juridique et couvrir légalement les armateurs allemands, en faisant le tri entre les multiples sociétés privées, qui viennent leur proposer leurs services. "Nous voulons des équipes de sécurité fiables et bien formées, pas de desperados ni de mercenaires", expliquait cette semaine dans la presse le secrétaire d'État auprès du ministre fédéral de l'Économie et de la Technologie, Hans-Joachim Otto. Les armes de guerre lourdes devraient ainsi être proscrites à bord, selon le projet de loi.

Avec cette loi, Berlin espère lutter contre le dépavillonnement des armateurs, tentés de battre pavillon étranger pour recourir aux gardes armés privés. Si les chiffres des actes de piraterie ont fortement baissé au premier semestre 2012 (177 attaques contre 266 à la même période un an plus tôt, selon le Bureau maritime international), le danger reste très grand dans la Corne de l?Afrique. Et beaucoup de navires comptent déjà des hommes armés à bord. Plus d?une compagnie sur quatre emploient ainsi déjà leurs services, selon une enquête de PwC menée l?année dernière auprès de 100 armateurs allemands. Une compagnie allemande sur trois a par ailleurs déjà eu affaire à la piraterie, selon PwC.

 Débat en France

Le texte allemand pourrait être observé de près en France. Deux parlementaires (Jean-Claude Viollet, PS, et Christian Ménard, UMP) ont préconisé dans un rapport rendu en février d?autoriser le recours aux sociétés militaires privées. Des équipes de protection embarquées (EPE), composées de membres de la marine nationale, assurent pour l?instant la sécurité des navires tricolores dits "vulnérables" comme par exemple les thoniers au large des Seychelles. Une solution dont les deux députés doutent du caractère soutenable, alors que la piraterie prospère et que les caisses de l?Etat sont soumises à pression.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/07/2012 à 17:40 :
A lire les commentaire ci-dessous, il y a pas mal de monde qui semble connaitre parfaitement cette région, son peuple (et la mafia qui va avec...), ses ressources, etc... Il m'est difficile d'exprimer un avis aussi avisé, mais par contre, je ne voudrais pas devenir acteur de circonstance en me faisant braquer parce que j'ai eu le malheur de n'avoir pu éviter de naviguer dans cette zone ! Beaucoup de commentaires bien pensants cherchent à justifier l'injustifiabe, mais seuls les faits sont tout simplement inadmissibles et mettre en place une stratégie de défense proportionnée aux risques me parait être la moindre des choses !
a écrit le 21/07/2012 à 20:38 :
J'irais même plus loin qu'Hectopascal en déplorant le fait que les Allemands, bien qu'ayant pris la bonne décision, vont avoir recours à des société US. Non seulement on pourrait protéger nos intérêts économiques mais de plus si on autorisait des SMP Françaises on pourrait se positionner sur un marché à l'avenir porteur.
a écrit le 21/07/2012 à 0:08 :
Bonne decision prise par les allemands qui ne veulent plus se faire plumer et ranconner par les pirates. Malheureusement les tricolores, hexagonaux ou francais selon l'usage continuent a dormir... surtout pas de decision concrete on ne bouge pas on ne fait rien et apres on pleurniche dans les medias que les tricolores hexagonaux francais ou autres se sont fait kidnapper.
Réponse de le 21/07/2012 à 1:35 :
Une fois de plus hectopascal, vous venez ici pour déverser votre fiel. Tous vos messages sur ce site portent la même marque: celle d'une personne mentalement perturbée.
Réponse de le 21/07/2012 à 6:20 :
Le sieur Bobby applique aux autres des qualificatifs et des jugements qui lui siéraient à merveille !
Réponse de le 21/07/2012 à 13:18 :
Je suis d'accord avec les dires d'Hectopascal.
a écrit le 20/07/2012 à 19:10 :
Comment des bandes de pieds nickelés, en tongues et en bermudas, peuvent-elles tenir en échec toutes les marines du Monde qui sont sur les dents dans le secteur ?
Si on les laisse faire, c'est qu'il doit bien y avoir une raison !
Les rançons étant exprimées en millions de dollars, voyons d'abord qui se les partage...
a écrit le 20/07/2012 à 18:44 :
Il faudrait surtout permettre aux pecheurs de vivre de leurs peches pour eviter qu'ils deviennet pirates et ensuite devoir armer les cargos....
Les bateaux industriells de pecherie qui pillent les eaux somaliennes sont la principale cause de ce bordel et de l'armement de cargos qui amenera inevitablement a des derives
Réponse de le 20/07/2012 à 18:58 :
Parce que vous avez la naïveté de croire que ces types préfèreraient pêcher du poisson alors qu'en quelques heures ils gagnent ce qu'ils ne pourraient rêver gagner en l'espace de 15 vies ? Ah-ah, elle est bien bonne celle-là ! Vous l'avez pêchée où justement ? Pas dans le golfe d'Aden en tout cas. A l'Île-de Ré, peut-être.
Réponse de le 20/07/2012 à 21:47 :
JB ! Gros malin, avant de t'emballer, instruit toi un peu. Effectivement, rb a raison. Ces pirates ne sont devenus pirates qu?après avoir vu leur ressource disparaître. N'ayant plus rien a pêcher, ils sont devenu pirates. La même chose se produira d'ici peu sur la cote ouest africaine, pas au Nigéria mais plus au sud, au Congo, en Angola. Au Nigéria, le problème est différent.
Réponse de le 22/07/2012 à 14:28 :
Je confirme les pirates somaliens était tout des pêcheurs lorsque leur ressources n'était pas encors piller par nos chalutier!!!!!
Maintenant ils est vrai que non seulement on pilles leurs ressources naturelles dans ler eaux territorial mais en plus on finance leur président qui s'en mets plein les poches est ne vient pas en aides a sa population!!!!

Comme d'habitude est l'histoire du chien qui se mord la queue
a écrit le 20/07/2012 à 17:37 :
Vous semblez omettre un point important du raisonnement allemand. je vous le livre: parce que le gouvernement somalien est archi corrompu et se garde tous les fonds anti piraterie versés par l'U.E. et que deuxio, le Président Somalien lui même est de mèche avec les pirates et prend sa part dans les rançons versées aux pirates. Et j'ajouterai parce que les forces navales de l'Europe notamment sont inefficaces surtout lors de la suite juridique grâce aux bons juges rouges que nous avons tous en Europe.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :