La guerre des prix fait rage sur les vols vers les Antilles

Après l'annonce en juillet de l'arrivée en mi-décembre de XL Airways sur les lignes entre Paris et les Antilles avec un prix d'appel de 399 euros TTC l'aller-retour, Corsair, Air Caraïbes et Air France viennent de s'aligner sur ce prix "30% moins cher".
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)

L'annonce en juillet de l'arrivée le 15 décembre de la compagnie aérienne française XL Airways sur les lignes reliant Paris aux Antilles avec un prix d'appel explosif de 399 euros l'aller-retour TTC, entraîne une baisse généralisée des prix. Tous les concurrents s'alignent sur le tarif de XL Airways, certes moins spectaculaire que le 99 euros l'aller simple pratiqué par Air Lib peu de temps avant sa chute en 2003, mais tout de même « 30% moins élevé que le prix d'appel du marché » selon les propos de sa direction début juillet.

Avant de mourir début 2003, Air Lib avait lancé l'aller simple à 99 euros!
Vendredi, Air Caraïbes a annoncé le lancement d'un nouveau tarif à 399 euros TTC pour des vols à effectuer à partir du 15 décembre. Corsair, son partenaire commercial sur les Antilles depuis le printemps dernier, assure s'être déjà aligné sur ce prix. Dernier à s'y mettre, Air France a lui aussi été contraint de « matcher ». Vendredi après Air Caraïbes, la compagnie dirigée par Alexandre de Juniac a lancé une promotion valable jusqu'au 21 août pour des vols à effectuer à partir du 7 janvier 2013, uniquement les jours d'opération de XL Airways. Cette dernière desservira Point-à-Pitre (Guadeloupe) et Fort-de-France (Martinique) depuis l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle à raison de trois vols par semaine pour chaque destination : les lundis, mercredis et samedis pour Pointe-à-Pitre, les mardis, jeudis et dimanches pour Fort-de-France.

Toutes les compagnies perdent de l'argent sur les Antilles

L'arrivée de XL Airways sur ces axes parmi les plus fréquentés en long-courrier au départ de métropole (elles dépassent le million de passagers à l'année), va faire très mal aux opérateurs historiques, Air France, Corsair et Air Caraïbes. Tous perdent de l'argent. En raison d'une très forte concurrence et de la morosité du marché, la guerre tarifaire est une réalité depuis longtemps. Les recettes unitaires n'ont cessé de décliner. Historiquement déjà, ces lignes sont difficiles à rentabiliser car, contrairement à d'autres routes, le nombre insuffisant de clients affaires ne permet pas de "subventionner" la classe économique. Le « prix unitaire au kilomètre est très inférieur à celui des destinations de distance comparable », indiquait récemment à l'AFP Chantal de Grandcourt, directrice des lignes Caraïbes Océan Indien d'Air France. A cette faiblesse des revenus, s'est ajoutée la cherté du prix du pétrole (près de 120 dollars au premier trimestre). Un cocktail explosif qui a poussé Corsair et Air Caraïbes à signer au printemps un accord de partage de codes pour rationaliser l'offre en sièges et tenter de faire remonter les prix. Mais l'arrivée de XL Airways va rajouter des capacités. Avec quatre compagnies, les lignes entre la métropole et les Antilles sont désormais l'axe long-courrier qui compte le plus d'opérateurs au départ de Paris. « 399 euros TTC, économiquement, il ne faut pas que cela dure trop longtemps », dit-on chez Air France. « Une fois enlevé le carburant et les taxes, il ne reste plus rien », déplore t-on chez Corsair. Ce tarif devrait concerner 12% des sièges de XL Airways, selon sa direction.

Les concurrents tirent à boulets rouges

Aussi Air France, Corsair et Air Caraïbes n'ont pas de mots assez durs pour qualifier la démarche de XL Airways. « L'histoire nous a démontré que ce modèle ne fonctionne pas", déclarait il y a peu à l'AFP Pascal de Izaguirre, PDG de Corsair. "Nous avons eu l'exemple de nombreuses compagnies qui avaient choisi de desservir les Antilles à des tarifs extrêmement bas. Elles ont très vite disparu. Ce modèle n'est absolument pas pérenne", assure t-il.
Le président du conseil d'administration d'Air Caraïbes, Marc Rochet, qui a une longue expérience des Antilles du temps où il dirigeait les feux AOM et Air Liberté, renchérit: "il n'y a jamais eu sur les Antilles et la Réunion de régime stable à quatre opérateurs, cela a duré un an". "On est probablement sur ce schéma mais c'est l'histoire qui le dira", dit-il rappelant la faillite d'Air Bourbon en 2004 un an après avoir lancé des vols vers La Réunion, une destination que n'exclut pas d'ailleurs de desservir XL Airways. "Annoncer qu'ils seront 30% moins cher que les autres", cela signifie qu'ils devront parvenir à réduire les autres coûts de 60% "Je doute qu'ils puissent honorer cette promesse aux clients tout en étant rentables", explique Chantal de Grandcourt.

XL Airways, une compagnie bien gérée

Beaucoup d'observateurs sont sceptiques. Pascal de Izaguirre y voit "une attitude suicidaire et désespérée pour remplir les avions" d'une compagnie qui "est toujours à vendre". Certes. Il n'empêche. Sans augurer des chances de succès de XL Airways, une chose est sûre aujourd'hui. XL Airways a été jusqu'ici une compagnie extrêmement bien gérée (l'une des rares en France à afficher des bénéfices), pilotée par des professionnels reconnus du transport aérien. Son PDG, Laurent Magnin, est un ancien directeur de Corsair qui connaît sur le bout des doigts le secteur. Il a récupéré la compagnie (ex Star Airlines) en 2006 dans un piteux état et a réussi la redresser puis à la maintenir dans le vert pendant la crise sans l'appui de ses actionnaires aux abois (la banque islandaise Straumur depuis 2008). Sur le cas spécifique des Antilles, difficile de prédire l'avenir. Une chose est sûre. L'appareil utilisé est un véritable « killer » en termes de coûts opérationnels. Il s'agit d'un Airbus A330-300 équipé d'une seule classe de 408 sièges.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 28
à écrit le 10/08/2012 à 16:43
Signaler
c'est sur que le prix est interressant , moi venant de province je dois ajouter marseille paris, donc ça doit faire un billet un billet aux environs de 500.00 ? c'est bien. Mais cette compagnie a t'elle les mêmes prestations qu'air france , corsair ...

à écrit le 08/08/2012 à 11:15
Signaler
XL n'a rien à voir avec Air Bourbon!

à écrit le 08/08/2012 à 8:38
Signaler
C'est dommage que personne dans cet article ne parle des taxes d'aeroport perçues par les CCI aux Antilles et qui font grimper le prix des billets. Le montant est d'environ 250?, et on se demande ce qu'il finance: bagagistes syndiques, contoleurs aér...

le 08/08/2012 à 11:38
Signaler
@Pitacoq. Je suis d'accord uniquement sur la première partie de ce que vous dîtes: les taxes d'aéroport sont simplement exorbitantes aux Antilles. On paye 130 EUR de taxes d?aéroport pour un Paris-Londres, 70 EUR environ pour un Paris(Roissy)-Europe ...

le 08/08/2012 à 21:37
Signaler
Ptite correction les taxes sont de l'ordre de 350 à 400 euros!!!

à écrit le 07/08/2012 à 23:57
Signaler
Je conseille vivement a XL Airways de faire la ligne Paris - San Francisco ou Air France abuse de son monopole pour se gaver.

le 08/08/2012 à 5:10
Signaler
Ils ont fait des vols test !! Deja operationel sur vegas. Idem pour miami a partir de 2013. Youpi !

le 11/08/2012 à 3:13
Signaler
Ns faisons CDG-SFO! et CDG LAS.....!!! :-) (pnc XL)

à écrit le 07/08/2012 à 23:01
Signaler
XL devrait venir à Quimper car 399? c'est le prix d'un vol Quimper Paris avec Air france

à écrit le 07/08/2012 à 17:47
Signaler
Enfin le vent tourne ! Vu que les compagnies Françaises se sont longtemps gavées !

à écrit le 07/08/2012 à 16:36
Signaler
Un simple effet d'annonce. Quand on regarde leur grille tarifaire sur les 5 premiers mois, on s'apercoit que seulement 2 A/R sont concernés par ces tarifs et encore en milieu de semaine.Avec si peu de vols hebdomadaires et des passagers d'origine Ant...

le 07/08/2012 à 19:48
Signaler
Je ne vois pas en quoi on peut assimiler XL à Ryanair concernant les subventions.

à écrit le 07/08/2012 à 15:41
Signaler
c'est quand même cher de se déplacer en France!

à écrit le 07/08/2012 à 15:25
Signaler
Bravo XL Airways! les autres feraient mieux de moins la ramener...surtout Corsair qui utilise une torchère a kéro sur la ligne: un 747-400 qui même chargé a 550 pax en config Corsair brûle bien trop de kéro. Comme le mentionne l' article un A330-300 ...

le 08/08/2012 à 10:35
Signaler
Oui mais un A330 configuré à 400 PAX cela ne laisse pas beaucoup de centimètre entre deux rangés de siège. un passager du gabarit de Teddy Riner va devoir voyager dans la soute à baggages ou sur une autre compagnie.

le 08/08/2012 à 10:45
Signaler
Vous en voyez souvent des gabarits à la Teddy Riner ?

le 08/08/2012 à 13:19
Signaler
@toby75, vous avez en partie raison, cela dit on a le confort qu'on veut. d'autre part les études médicales pointent les dangers de voyages dans de telles conditions, notament avec les tromboses dues à l'inconfort et l'immobilité. alors si cela vous ...

le 09/08/2012 à 11:04
Signaler
une trombose et l'inconfort, comme dans la cabine du 777-300 a cabine "caraibes ocean indien" de la concurrence.....kif-kif

le 10/08/2012 à 11:23
Signaler
@TAMbrasil, c'est sur que d'une manière générale le confort dans les classes dites économiques est tout relatif. cela dit le transport aérien doit faire face à un véritable dilemme : comment caser toujours plus de PAX dans une carlingue pour assurer ...

à écrit le 07/08/2012 à 14:16
Signaler
Ca serait bien aussi pour la Réunion avec une escale à tananarive pour ceux qui veulent aller à maurice ,atterissage à Pierrefond. Tiens un angers marcé pierrefond me plairait bien ,et quelles économies de taxes d'aéroports.,c'est comme ça qu'on gagn...

à écrit le 07/08/2012 à 13:03
Signaler
Et la Guyane, c'est pour quand? Merci

le 07/08/2012 à 13:56
Signaler
Quelle idee d'aller vivre la bas aussi ...

le 07/08/2012 à 15:31
Signaler
Un Airbus 330-300 avec 408 passagers ! Je leur souhaite à tous bien du plaisir!

le 07/08/2012 à 16:21
Signaler
le menton juste sous les genoux, et les coudes des voisins dans le nez, coooool !! pour 8h de vol la super classe, il l'appelle comment : méga confort.... MDR

le 07/08/2012 à 18:59
Signaler
sans oublier les bagages cabine (du delire sur les DOM) et tous les bambins.......

le 07/08/2012 à 20:03
Signaler
je viens d'utiliser XL , jfk-cdg, ok c'est juste les genoux, mais ça va, et c'est moins cher que AF. la bouffe est ok.

le 07/08/2012 à 20:30
Signaler
J'aimerai que çà marche. Ils le méritent ils s'en sortent sans le soutien de richissimes actionnaires eux.

le 08/08/2012 à 11:43
Signaler
@leducmichel : très bonne question ! la guyane où Air France se gave en proposant des aller retour au prix d'un Paris-Papeete !! @faraway: aller là bas pour travailler peut être ? (spatiale/pétrôle/or) commentaire navrant.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.