Airbus A380 : à quand le décollage des ventes ?

 |   |  455  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le PDG de l'avionneur, Fabrice Brégier, a indiqué que l'objectif de vendre 30 géants des airs en 2012 sera difficile à atteindre à cause du problème de microfissures découvert sur les ailes. La conjoncture n'aide pas non plus la vente de cet appareil dont l'utilisation est liée à la croissance.

Il devrait y avoir moins de prises de commandes d'A380 en 2012 que prévu. Fabrice Brégier, le PDG d'Airbus, a en effet reconnu ce lundi au salon aéronautique de Berlin (ILA) que l'objectif de vendre 30 géants des airs cette année « sera probablement difficile à atteindre », en raison notamment du problème de microfissures découvert sur les aides de l'appareil en fin d'année dernière. "Je dois dire que la priorité cette année était de trouver une solution à ce problème d'aile. C'est un problème mineur mais nombre de clients sont contrariés", a-t-il déclaré, selon l'AFP. Depuis janvier, Airbus a engrangé 4 commandes d'A380.

L'absence de croissance n'aide pas les ventes

Les compagnies potentiellement clientes sont en effet tentées d'attendre le retour d'expérience de la solution trouvée par Airbus à ce problème, qui doit être mise en service fin 2013. En outre, la conjoncture difficile dans certaines zones géographiques ne pousse pas à la vente d'un avion dont l'utilisation est étroitement liée à la croissance. Quant aux transporteurs capables d'avoir une visibilité sur leur avenir pour s'engager sur un avion vendu 389,9 millions de dollars pièce au prix catalogue, ils ne sont pas légion. "Ce n'est pas facile de trouver une compagnie qui pourrait acheter des A380. Il n'y a pas d'intérêt pour les compagnies à passer commande aujourd'hui", explique un analyste. Il y a notamment Turkish Airlines, en bonne santé, qui planche sur l'achat d'au moins six A380.

175 appareils dans le carnet de commandes
Aujourd'hui, le carnet de commandes d'A380 est de 175 appareils. Depuis son lancement en 2000, seuls  257 exemplaires ont été commandés. 82 ont déjà été livrés à huit compagnies. Des analystes s'inquiètent du non décollage des ventes. Pour atteindre la rentabilité de l'appareil (et non du programme) Airbus doit en effet attirer de nouveaux clients...et vendre ses appareils à « bon prix ».  Problème, Airbus dispose encore de créneaux de livraisons libres pour 2015 et des analystes n'excluent pas une baisse de prix pour pouvoir les remplir.

"Le B747-8 n'est pas un concurrent"
Fabrice Brégier s'est voulu rassurant en rappelant les perspectives excellentes des ventes du super Jumbo à long terme, en raison de la croissance continue du trafic aérien mondial supérieure à celles des capacités aéroportuaires. "L'A380 est clairement l'avion du futur. Il n'a pas de concurrent et je ne crois pas que le Boeing 747-8 en soit un", a-t-il estimé.

Représailles chinoises

 

Une solution sur la question des quotas d'émisssions de CO2 mettrait fin aux représailles de Pékin contre Airbus (la commande d'une quarantaine d'appareils est toujours gelée) et pourrait permettre ainsi de faciliter la vente d'A380 en Chine.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2013 à 11:32 :
L'Airbus A380 n'est certainement pas l'avion du futur car beaucoup trop grand ! Les premiers temps cet avion a fait sensation mais l'enthousiasme a vite disparu. A quand de nouvelles commandes ?
L'Airbus A 350 et le Boeing 777X semblent beaucoup mieux placer pour tenir la vedette dans les années à venir.

Huoirin
Réponse de le 10/05/2013 à 13:40 :
Perso , je pense le contraire .. Airbus à vu trop petit pour son A380 , il fallait envisager de le faire plus long à 79m . Boeing à réagit avec d'abord son 747.8 et surtout son futur B777X à plus de 400 places
Pour annilher la concurence et les obliger à concevoir un nouveau très gros porteur , Airbus aurait du à mon sens privilégier un A380/900 ayant une capacité 3 classes à 750 passagers
Réponse de le 14/05/2013 à 8:29 :
Je crois que l'Airbus A380 est le plus grand avion qu'il soit possible d'accueillir sur la majorité des aéroports, pour des raisons de place et de solidité des pistes. Un avion plus grand et plus lourd nécessiterait des revoir toutes les infrastructures, ce qui couterait une telle fortune que personne ne veut ni ne peut assumer.
a écrit le 20/09/2012 à 15:09 :
Il faut rappeler que la carrière de ce type d'appareil très gros porteur à plusieurs centaines de millions de dollars doit-être jugée sur quarante voire cinquante ans et non sur quelques années. Le 747 a effectué son premier vol en 1969. Il a eu des débuts difficiles et néanmoins a fait et fait encore une carrière remarquable. Laissez à l'A 380 le temps de prouver ses immenses qualités et aussi le temps de se vendre.
Réponse de le 20/09/2012 à 22:01 :
Tiens, un Airbusien.
a écrit le 12/09/2012 à 12:10 :
A380 avion cargo amelioré un avion qui risque de disparaitre comme la caravelle,la megalo grandeur de airbus me fait penser au zeppelin dirigeable ,car le jour cet avion va tomber ......!!!
Peut de chance que cet avion soit rentable !
Réponse de le 12/09/2012 à 13:41 :
C'est vrai, pourquoi avoir fait ça si ce n'est de la mégalo ? (la preuve ça ne rapporte strictement rien) ! Bon on oubli quand même les mégas pactoles de certains avec des effets d'annonces en pleine euphorie Européenne !
a écrit le 12/09/2012 à 10:12 :
Faire une transaction sur la souveraineté de l'Europe avec les chinois pour recevoir une commande de A380 ! C'est.cela votre solution ? Je trouve INADMISSIBLE que les chinois remettent en cause notre souveraineté sur ce que nous voulons faire sur le territoire Européen.
a écrit le 12/09/2012 à 8:05 :
On peu dire "JAMAIS" ! L'idée occidentale de méga hub se termine, on met 22 H pour un vol, avec 4 heures de cafétéria entre temps. Le GROS problème c'est ... LA SECURITE on nous prend la tête avec ça, c'est devenu un COMMERCE il faut des heures pour "un slip" :-)). La solution qui marche déjà très bien aujourd'hui ce sont des NICE - DUBAI, LYON - CHIGAGO ... pas la peine de s'entasser. (en version standard un 380 à en gros 550 places). Il y a évidement un marché A380 mais il ne sera jamais rentable, pas pour longtemps.
Réponse de le 12/09/2012 à 18:49 :
encore faut il pouvoir remplir les avions sur ces lignes dont vous parlez et quand bien meme un paris nyc sera toujours plein en A380
a écrit le 12/09/2012 à 3:13 :
Il faut arrêter un peu la!! Les avions ( en tout cas ceux d'AF) n'ont jamais ete aussi bien remplis ces derniers mois!!! Et ce n'est pas qu'AF!!! La crise a bon dos une fois de plus!!
a écrit le 11/09/2012 à 22:42 :
Les experts sont divisés (voir chronique de Pierre Sparaco du jour sur Aeromorning). Les passagers vont-ils accepter de relier les gros hubs afin d'être transportés dans ces super Julbos, ou bine préfèreront-ils un vol direct (ie. Marseille NYC mis en place par une Cie ce jour)?
Réponse de le 11/09/2012 à 23:02 :
Des bêtises. Le hub ou du point à point, ce n est pas aussi binaire. Toutes les compagnies qui font du hub utilisent des gros porteurs et des des appareils de moyenne capacité. Donc a380 et b787 se complètent plus au ils ne s opposent.
Réponse de le 12/09/2012 à 18:47 :
Exactement il y aura toujours des liaisons type londre ny ou paris ny qui rempliront ce type d'avion "easy". le modèle tout hub est certainement mort mais les hubs ne vont pas disparaitre pour autant
a écrit le 11/09/2012 à 19:21 :
Selon F. Brégier : ""L'A380 est clairement l'avion du futur. " Il semble que ce soit plutôt un gros bimoteur (le fil directeur à succès d' Airbus) avec beaucoup de passagers, par exemple un 777 avec des passagers en plus à la place d'une partie du fret.
Réponse de le 19/09/2013 à 23:50 :
"L'avion du futur" est bien le gros bimoteur : voyez le nouveau modèle 400 places de Boeing, dérivé du B777, commandé par Lufthansa.
a écrit le 11/09/2012 à 19:17 :
"l'A380 permet de moins consommer vu le nombre de passagers transportés" Vous en êtes sûr ? les compagnies préfèrent remplir un B777 qui consomme 2.4 à 2.8 l/100 par passager quand il est rempli. C'est moins que l'A380 qui est difficile à remplir. Et deux moteurs à entretenir au lieu de 4. Trop gros, trop lourd, pas assez aérodynamique (moins d'allongement), trop cher.
Réponse de le 12/09/2012 à 3:16 :
Un A380 consomme moins qu'un 777 en litre/pax. Et en version full eco ( air Astral ) encore plus.
Réponse de le 19/09/2013 à 23:45 :
"Un A380 consomme moins qu'un 777" ? Avec des chiffres, ce serait mieux...
a écrit le 11/09/2012 à 16:48 :
Les compagnies Emirates ou Qantas sont des démos pour Airbus. Leur permettre de gagner revient à gagner aussi. Seulement le développement de telles ressources, particulièrement rentables, particulièrement performantes ses heurte aux relations régionales et à l'avancée des affaires qui ont leur rythme bien lent. Les "fissures" ont alors bon dos pour justifier ce qui ne peut l'être autrement. Airbus a déjà retardé l'arrivée du A350 déjà destructeur sur le papier pour que le marché ne soit pas inondé. La problématique est quand même qu'un avion dure 30 ans et qu'il faut bien revendre ceux qui sortent des grandes armadas ... à de plus petites organisations ... dont la disparition est alors remise à plus tard dans un cycle qui voit chacun prendre un ticket pour attendre son tour. Un cartel ? Une régulation alors ?
a écrit le 11/09/2012 à 16:44 :
des micro fissures visibles à l'oeil nu...
Réponse de le 11/09/2012 à 21:19 :
je doute! (uniquement visible par radiographie je pense)
a écrit le 11/09/2012 à 16:28 :
Fabrice Brégier a de l'humour : les clients sont contrariés par un problème de micro fissures sur les ailes il semble s'en émouvoir comme si c'était incompréhensible. Ceux qui on déjà la trouille de l'avion vont surement être fou de joie de voir qu'ils vont monter dans un avion avec des micros fissures. En gros pour une compagnie aérienne ça va pas être très vendeur, alors qu'ils tentent d'insister justement sur la qualité a bord pour l'A 380.
C'est un problème a résoudre en urgence, vu la "pub" que ça fait ces micro fissures.
a écrit le 11/09/2012 à 16:03 :
Ces monstres des airs pourront-ils un jour atteindre un seuil de rentabilité, étant donné la raréfaction et l'augmentation du prix des carburants!.
Je doute que ces avions puissent avoir de l'avenir dans le monde!.
Réponse de le 11/09/2012 à 16:34 :
Justement l'A380 permet de moins consommer vu le nombre de passagers transportés.
Réponse de le 11/09/2012 à 16:37 :
pourtant si on ramène la consommation à la personne transportée, ces avions sont l'avenir face à la raréfaction et l'augmentation du prix des carburants !
Réponse de le 11/09/2012 à 17:22 :
Oui c'est vrai mais faut le remplir et ensuite on peut consommer moins par passager :) ....
Réponse de le 11/09/2012 à 21:58 :
Emirates n ' a pas de mal a remplir ses A380. Le niveau sonore a bord est bien moindre que dans un 777.
Réponse de le 11/09/2012 à 21:59 :
Et oui, toutes les perfo d'Airbus se basent sur un coef d'occupation de 100%
Réponse de le 11/09/2012 à 23:30 :
@jeanne hachette ... il suffit de voyager en business ou en first et le probème de bruit et exactement le même ... les voyageurs écos regardent le prix et non l'appareil
Réponse de le 12/09/2012 à 3:24 :
Bill ca ne veut rien dire qu'Airbus se base sur un coef d'occupation de 100% pour ses stats...sachant qu'entre un 380 de Korean Air et un futur d'Air Austral, il y aura 400 passagers d'écart. Donc ce que tu dis n'a pas de sens.
Réponse de le 12/09/2012 à 3:26 :
J'ai ete au fond de l'avion sur un NYC CDG, et effectivemment on entend rien du tout...et ce au décollage! Vraiment impressionnant...les autres avions peuvent aller se rhabiller!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :