Aides de Washington à Boeing  : Bruxelles veut 12 milliards de dollars de sanctions sur les produits américains

 |   |  277  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Bruxelles demande à l'organisation mondiale du commerce le droit d'imposer des sanctions commerciales aux Etats-Unis pour un montant de 12 milliards de dollars par an.

Nouvel épisode dans la bataille des aides à l'aéronautique entre l'Union européenne et les Etats-Unis. Bruxelles vient de demander à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) le droit d'imposer aux Etats-Unis des sanctions commerciales pour un montant de 12 milliards de dollars par an pour compenser des subventions illégales attribuées à Boeing. En mars, l'OMC avait confirmé que l'avionneur américain avait reçu "des milliards" de dollars de subventions illégales des Etats-Unis.

La plus forte demande de sanctions
"L'UE a demandé à l'OMC de permettre d'imposer des contre-mesures aux Etats-Unis dans l'affaire Boeing", a indiqué ce jeudi la Commission européenne. Elles s'élèveraient à 12 milliards de dollars (9,35 milliards d'euros) par an", a précisé la Commission. Ce montant constitue la plus forte demande de sanctions jamais adressée à l'OMC. Cette somme correspond au préjudice subi par Airbus par "la concurrence inéquitable et partiale" américaine. Ces sanctions, pourraient prendre la forme d'une suspension des concessions tarifaires que l'Union européenne applique aux Etats-Unis sur un certain nombre de produits. Bruxelles, qui estime que les Etats-Unis n'ont pas démantelé leurs subventions au constructeur américain contrairement aux recommandations de l'OMC le 23 mars dernier -ils avaient six mois pour le faire- souhaite aussi pouvoir modifier ce montant chaque année "en fonction des données les plus récentes".L'UE veut que cette demande de sanctions soit à l'ordre du jour de la réunion de l'Organe des règlements des différents (ORD) de l'OMC du 23 octobre prochain.
Airbus s'est félicité de l'offensive européenne. L'avionneur européen "remercie la Commission de prendre les mesures nécessaires", a réagi un de ses porte-parole

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/09/2012 à 16:56 :
Washington fait cette concession pour obtenir le transfert du marché européen de la défense à Londres. Bruxelles n'a rien à gagner dans cette réclamation.
a écrit le 27/09/2012 à 16:20 :
il y en a qui ont rien a faire a part porter des plaintes sans succes d'aboutir
a écrit le 27/09/2012 à 16:20 :
il y en a qui ont rien a faire a part porter des plaintes sans succes d'aboutir
a écrit le 27/09/2012 à 15:39 :
Oui. Mais elle ne les aura pas. Alors, pourquoi essayer de faire de l?esbroufe...??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :