Défense : quel avenir pour DCNS ?

Au moment où s'ouvre lundi le salon Euronaval, l'avenir de DCNS reste en suspens. Avec qui et comment le groupe naval, aujourd'hui en pleine forme, doit-il poursuivre son cap ?

3 mn

Mise à flot de la frégate multimissions Normandie / DR
Mise à flot de la frégate multimissions Normandie / DR

Et vogue DCNS... Depuis quelques années, le groupe naval (2,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2011) est devenu l'un des fers de lance de l'industrie de défense française après avoir joliment réussi sa mutation passant d'un arsenal vieillot vers une société compétitive. Aussi bien à l'export où il a réalisé ces dernières années les plus beaux coups de l'industrie tricolore (quatre sous-marins Scorpène au Brésil pour un montant de 6,7 milliards d'euros dont 4,1 milliards pour la France, vente de deux BPC à la Russie, design des Gowind à la Malaisie...) que sur la qualité reconnue de ses matériels (BPC, frégates multimissions Fremm, sous-marins Scorpène....) et ses performances financières. Son carnet de commandes affichait au compteur 14,2 milliards d'euros à la fin du premier semestre 2012 et représentait plus de cinq années d'activité. Il ne faut pas non plus oublier l'audacieuse diversification de DCNS dans les énergies renouvelable et dans le nucléaire, en bonne voie mais qui reste toutefois à confirmer dans la durée.

Le programme Fremm confirmé

Le nouveau ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, natif de Lorient et qui a grandi à quelques mètres des chantiers de DCNS, ne s'y est pas trompé quand il a confirmé jeudi dans sa ville natale à l'occasion de la mise à l'eau de la deuxième Fremm destinée à la marine nationale (Normandie) la poursuite de ce programme emblématique pour DCNS. Le ministre le considère comme "le plus grand programme naval européen" dans un contexte où "l'enjeu maritime est majeur au XXIè siècle". "Au terme du programme, la Marine aura ainsi onze frégates performantes permettant d'assurer une partie significative de ses missions", a-t-il assuré. Ce qui va donner une "visibilité à 10 ans" du site de Lorient, qui emploie quelque 2.000 personnes. En outre, la maritimisation, un sujet très à la mode actuellement,  plaide pour le développement de DCNS "L'enjeu maritime est l'enjeu du XXIe siècle", a estimé Jean-Yves Le Drian. Bref tout irait dans le meilleur des mondes mais...

Deux scénarios pour l'avenir de DCNS

Mais DCNS doit, pour continuer à grandir, s'adosser à un industriel ou nouer une alliance stratégique avec un partenaire du secteur. "Les deux scénarios sont sur le bureau de Jean-Yves Le Drian", explique-t-on à "latribune.fr". Le ministre refuse de trancher tant qu'il n'a pas plus de visibilité sur le nom du prochain patron de Thales et sur la recomposition de l'actionnariat du groupe d'électronique, précise-t-on. En tout cas, les deux scénarios passent par la vente par Thales de ses actifs navals à DCNS (Thales Underwater systems et Thales Nederland).

Premier scénario, soutenu par DCNS, qui a adressé un courrier à Jean-Yves le Drian. Dans le cadre de la recomposition de l'industrie de défense, DCNS hérite des activités navales de Thales pour devenir un groupe naval majeur en Europe ... avant un rapprochement avec le chantier allemand TKMS après les élections législatives allemandes prévues en septembre ou octobre 2013. DCNS vise la majorité du nouvel ensemble, selon nos informations. Une telle opération sera très compliquée à réaliser au regard des leçons du fiasco du mariage EADS-BAE Systems torpillé par Berlin. "Il y a un tel ressenti contre la France en général, et en particulier contre les groupes détenus par l'Etat français", souligne un observateur. Deuxième scénario, soutenu par Thales. Le groupe d'électronique est d'accord pour céder ses activités navales à DCNS... mais pour mieux se renforcer dans son capital, soit autour de 60 à 70 %. "Thales n'est pas complètement vendeur de ses activités navales", explique-t-on au sein du groupe. Un scénario qui est très dépendant de l'avenir même de Thales...

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 23/10/2012 à 20:51
Signaler
Bonjour, il faut bien voir que si la DCN fonctionne correctement et survie dans les concurrence mondial, cela vient du fait que le marine national reste une des armé favorisé par le budget Français ( commande de SNLE, SNA , ect?) . La marine absorbe...

à écrit le 23/10/2012 à 20:49
Signaler
Bonjour, il faut bien voir que si la DCN fonctionne correctement et survie dans les concurrence mondial, cela vient du fait que le marine national reste une des armé favorisé par le budget Français ( commande de SNLE, SNA , ect?) . La marine absorbe...

à écrit le 23/10/2012 à 9:37
Signaler
C'est normal plus de commandes, les peuples en ont "ras le bol" des guerres, qu'ils se reconvertissent dans les yachts de luxe à grande vitesse, sur terre à part des esclaves du système payés à 1000 euros et le reste au chômage, il reste 10 pourcen...

le 23/10/2012 à 14:54
Signaler
ouais c est vrai sister peace quoi La guerre c est moche ca tue les p'tits zozios Sans rire faut vous reveiller et voir le monde tel qu il est pas comme vous le voudriez

à écrit le 22/10/2012 à 21:37
Signaler
Ce courrier de DCNS au ministre, à la veille de l'ouverture du "salon" Euronaval'. Comme par hasard...On reconnaît bien là le Patrick Boissier qui fait sa crise d'égo comme il savait si bien le faire quand il était patron des chantiers de Saint-Nazai...

à écrit le 22/10/2012 à 18:24
Signaler
Vu les suppressions de commande (pardon les "reports") dans le domaine de la marine nationale, DCNS, dernière entreprise stratégique d'Etat a en effet bien du souci à se faire en perspective.

à écrit le 22/10/2012 à 16:57
Signaler
La deuxième Fremm est la Normandie (D651) et non l'Aquitaine cette dernière est quasiment opérationnelle et doit être admise au service actif dans les prochains mois.

le 22/10/2012 à 19:56
Signaler
Vous avez parfaitement raison. Merci pour votre vigilance. Michel Cabirol

à écrit le 22/10/2012 à 16:22
Signaler
Je me demande dans quelle mesure DCNS pourrait s'allier avec un chantier italien. L'Italie et la France ont déjà plusieurs programmes communs et donc les équipes savent comment travailler en commun et elles l'ont fait avec succès à plusieurs reprises...

à écrit le 22/10/2012 à 16:07
Signaler
economiquement parlant, alors qu'une taille critique est tres importante dans le milieu, faire grossir DCNS pour faire de thales un acteur plus petit ne semble pas tres logique... Par ailleurs vous parlez du prochain patron de thales, Luc Vigneron ...

le 22/10/2012 à 16:58
Signaler
C'est encore un peu tôt pour en dire plus... Bien à vous. Michel Cabirol

à écrit le 22/10/2012 à 10:37
Signaler
Ne pas oublier les effets de cycles, quand il y a pléthore de commandes, les années de vaches maigres ne sont pas loin. On se rappelle d'air france qui passe successivement d'entreprise ultra-rentable à ultra-perdante de façon schizophrène, et le mat...

à écrit le 22/10/2012 à 10:21
Signaler
Vendre des frégates à Taïwan?

le 22/10/2012 à 10:46
Signaler
Je plussoie!

à écrit le 22/10/2012 à 9:04
Signaler
DCNS a beaucoup changé ces dix dernières années. Mais cette "entreprise" reste très particulière. Elle est détenue en majeure partie par l'état Français qui lui donne la grosse majorité de ses contrats pour vivre. Son encadrement est presque exclusiv...

le 22/10/2012 à 9:33
Signaler
ENSIETA est devenue l'ENSTA Bretagne et figure dans le groupe B des écoles d'ingénieurs (A+ à D).

le 22/10/2012 à 11:12
Signaler
DCNS entreprise... Soyez un peu sérieux ! Qu'avez-vous contre les Ingénieurs de l'Armement et les techniciens et ouvriers d'Etat ? Définir, fabriquer et maintenir en condition opérationnelle des systèmes militaires est fort complexe et nécessite des ...

le 22/10/2012 à 11:14
Signaler
Privatisons la DCNS, la Poste, la SNCF en ces temps de vaches maigres.Pourquoi on ne parle plus des privatisations pour aller chercher de l'argent dont on manque cruellement?

le 22/10/2012 à 12:37
Signaler
Avant de privatiser et de dillapidé n'importe comment l'argent gagné, il faut commencer par des reformes de structure profonde... Histoire que ce cash ne s'envole pas en paye de fonctionnaires ou avantage de senateurs...

le 22/10/2012 à 12:39
Signaler
Je plussoie letallec et Lagadec !

le 22/10/2012 à 19:27
Signaler
un pu libéral ce type qui ne croit qu'au marché et au privé....la DCNSest bien l'exemple que la public peut faire aussi bien et que ses ouvriers soient bien payés et tout à son honneur. Pourquoi les ouvriers devraient être traités comme des esclaves ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.