NH90 : l'Australie et Eurocopter enterrent la hache de guerre

Australian Aerospace, filiale d'Eurocopter en Australie, et le ministère de la Défense australien, après deux longues années de discussions, ont signé la semaine dernière un accord qui relance le programme NH90 appelé en Australie MRH90. Eurocopter livrera un MRH90 supplémentaire.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

C'est un dossier qui empoisonnait depuis plusieurs années les relations entre Eurocopter et l'Australie, qui avait sollicité le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, pour obtenir son aide en vue de résoudre les problèmes des NH90 de l'armée australienne. Finalement, les deux partenaires - Australian Aerospace, filiale d'Eurocopter, et le Commonwealth - après deux longues années de discussions, ont signé la semaine dernière un accord qui relance le programme NH90 appelé en Australie MRH90. "Le programme a été remis sur les rails en Australie. Nous repartons sur des bases saines et les appareils volent de plus en plus", confirme à "La Tribune" le président d'Australian Aerospace et vice-président exécutif d'Eurocopter, Dominique Maudet, qui assistait à la signature de l'accord en présence des ministres de la Défense, Stephen Smith, et des Achats militaires, Mike Kelly.

Avec cet accord, Eurocopter échappe au paiement de pénalités d'autant qu'un échec des négociations n'était pas impossible. Le programme MRH90 va également sortir avant la fin de l'année 2013 de la "liste noire" des programmes à risques australiens (Government's Projects of Concern List). En contrepartie, la filiale hélicoptériste d'EADS fournira tant à l'armée de terre (Army) qu'à la Marine (Navy) australiennes des capacités supérieures pour leurs MRH90 à un prix abordable dans le cadre de nouvelles conditions contractuelles. Cet accord "reconnait et valide les solutions en terme d'amélioration des capacités de l'appareil, du coût d'exploitation, des solutions de support, des prochains retrofits et calendrier de production", explique-t-on chez Eurocopter.

L'Australie obtient un NH90 supplémentaire

Les deux parties sont convenues d'un certain nombre d'extensions ou d'améliorations de l'accord, parmi lesquelles la livraison d'un 47ème MRH90 "dans le cadre du contrat renégocié", explique-t-on chez Eurocopter. "Les ministres ont déclaré que le programme MRH est maintenant remis sur les rails et, les temps difficiles derrière nous, nous pouvons avancer avec des objectifs clairs, en toute transparence et des engagements à respecter", souligne la filiale australienne d'Eurocopter dans un communiqué. Le patron exécutif d'Australian Aerospace, le Dr Jens Goennemann a estimé que les débats entre le Commonwealth et Austalian Aerospace avaient été "justes et efficaces".

"La conclusion positive de cet accord vient rappeler la solidité et l'ancienneté des liens entretenus avec le ministère de la Défense australien pour réussir à mettre en ?uvre l'hélicoptère multi-rôle le plus moderne de sa catégorie", note-t-on chez Eurocopter, qui emploie plus de 1.200 personnes en Australie et en Nouvelle-Zélande. La filiale d'EADS a installé à Brisbane une chaine d'assemblage pour la fabrication de 43 des 47 hélicoptères multi-rôle MRH90 destinés à l'armée de terre et à la marine australienne (12 appareils en 2004, puis 34 en 2006) ainsi que des 9 NH90 vendus à la Nouvelle-Zélande en 2006. En outre, Australian Aerospace soutient 22 Tigre ARH, achetés en 2001, un appareil de reconnaissance armée ainsi que plus de 400 hélicoptères d'Eurocopter dans la région d'Australie-Pacifique. En outre, l'entreprise soutient les avions de reconnaissance de l'armée de l'air austalienne (RAAF), les AP-3C Orion et les avions de transports, Hercule C-130J.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 19/05/2013 à 10:08
Signaler
c'est quoi le reproche des australiens au nh90? pas un mot dans l'article.

à écrit le 17/05/2013 à 18:18
Signaler
Bonjour, il semble que nous ayons des problème avec le NH90, nous avons du fournir un appareil en plus et nous engager sur un programme d'amelioration des nuitées produite... Le NH90, est un appareil particulièrement performent, à un prix tout aussi ...

à écrit le 17/05/2013 à 12:06
Signaler
C'est Dominique Maudet ou le Dr Jens Goennemannqui dirige Australian Aerospace ? L'article n'est pas très clair

le 17/05/2013 à 12:24
Signaler
Dominique Maudet est le chairman et Dr Jens Goennemann est le président exécutif (CEO)

le 17/05/2013 à 13:26
Signaler
Merci pour les précisions !

à écrit le 17/05/2013 à 10:58
Signaler
Il faut signaler combien la France a sacrifié sa flotte d'hélicoptères depuis 20 ans afin d'acheter la paix sociale chez NEXTER (ex Giat industrie). A la fin de la guerre froide, les crédits de l'armée de terre ont été réservés aux blindés lourds (ch...

à écrit le 17/05/2013 à 10:58
Signaler
Ou était le problème?

à écrit le 17/05/2013 à 9:32
Signaler
Une conséquence de l'annonce par Hollande de vouloir rentrer dans le rang et pousser l'agenda atlantique pour l'Europe?

le 20/05/2013 à 17:40
Signaler
Le NH90 a été un vrai désastre industriel. Des retards considérables, des problèmes techniques à gogo, une coopération impossible avec les autres industriels, etc. Résultat : les pays clients veulent acheter américain car ils on un hélico qui fonctio...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.