Drones MALE : la France volera américain

 |   |  510  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le coût total de l'acquisition de ces 12 drones d'observation Reaper - soit le prix d'achat et le coût de leur "francisation" - est évalué par le ministère de la Défense à 670 millions d'euros. Deux Reaper pourraient entrer en service au Sahel d'ici à la fin de l'année.

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé mardi son intention d'acheter douze drones d'observation Reaper aux Etats-Unis, acquisition évaluée par ses services à 670 millions d'euros. Il a précisé lors d'un déjeuner de presse que, dans un premier temps, il voulait acheter deux Reaper ainsi qu'une station sol fabriqués par General Atomics, pour parer aux besoins urgents des forces armées françaises au Mali et dans la région du Sahel. "Il y a une nécessité opérationnelle immédiate", a-t-il précisé.

C'est pourquoi le ministre souhaite disposer de ces appareils avant la fin de l'année pour remplacer les drones Harfang technologiquement dépassés, notamment dans le domaine de la précision. "Nous sommes en train de passer un accord avec les Américains pour l'acquisition de deux Reaper d'observation pour les positionner sur l'espace sahélien", a-t-il expliqué. Cet accord reste cependant soumis à l'approbation du Congrès américain, a-t-il ajouté. Et de s'avouer serein sur le feu vert du Congrès. D'autant que le secrétaire d'Etat à la Défense américain Chuck Hagel, dont les services instruisant le dossier, est favorable à cette opération, a expliqué Jean-Yves Le Drian.

Francisation des Reaper ?

La France a également besoin de dix autres drones Reaper qui puissent opérer dans l'espace aérien français et européen, ce qui suppose que leurs moyens de transmission soient adaptés par des industriels européens. Là aussi, le Congrès devra donner son accord pour que la France ait accès aux "codes sources", codes informatiques de ce matériel militaire soumis à de strictes règles d'exportation, afin de le modifier. Le Pentagone est favorable et "si on s'y prend dans le bon sens, ça devrait se débloquer"', a estimé Jean-Yves Le Drian. On a senti moins optimiste sur cette deuxième phase. "J'espère que cela ira", a-t-il avoué. A défaut d'accord du Congrès, la France pourrait se tourner vers un drone israélien, a cependant ajouté le ministre.

Le coût total de l'acquisition de ces 12 drones MALE (pour moyenne altitude, longue endurance, soit 24 heures de vol), soit le prix d'achat et le coût de leur "francisation", est évalué par les services du ministère à 670 millions d'euros. Elle doit être inscrite dans la loi de programmation militaire pour la période 2014-2019 qui sera présentée au parlement à l'automne.

Une filière européenne ?

A plus longue échéance, "il faut préparer avec les Européens le drone MALE de troisième génération", a estimé Jean-Yves Le Drian, qui évalue le marché à 30 ou 40 drones en Europe. Selon lui, la Pologne pourrait à terme avoir besoin de ce type de drones, qu'utilisent déjà l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne et l'Italie. Pour autant, certains observateurs restent sceptiques sur la constitution d'une filière industrielle : le marché européen, déjà difficile à unifier, reste trop étroit et un drone MALE est un programme relativement modeste pour accepter de nombreux partenaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2013 à 14:33 :
Vu que l'on fait partie de l'OTAN. Et vu les situations budgétaires des 2 côtés de l'Atlantique. Pourquoi ne pas développer des programmes d'armements UE-USA? On est allié oui ou non? USA +UE ça doit faire 65% de l'armement mondial, il y à de quoi faire des économies d'échelles.
a écrit le 12/06/2013 à 19:40 :
Et si la France cessait d'intervenir à l'autre bout du monde pour des raisons qui nous concerne pas trop....
Par exemple l' Allemagne, ne s' implique dans aucun conflit et au bout il y a des économies, par les temps qui
courent, il ne faut rien négliger .
a écrit le 12/06/2013 à 18:04 :
Que de pognon foutu en l'air ... pour un concept marchand militaire... qui ne sait plus quoi faire .... pour déclencher des guerres ... qui décida au nom du plus fort, que le monde n'était ni sûr ni certain, sans la protection de l'ami américain. Lui qui n'a jamais été envahi ni menacé, ni maltraité ... après avoir anéanti ses peuplades, généralisé l'esclavage, armé sans limite sa population ... a envahi ses pauvres voisins, menacé le japon féodal lointain, fit le banquier des dictateurs dont un européen, qui désarmé par ce généreux sauveur, pu infliger comme punition une dette de guerre qui ne dit jamais son nom ...pour continuer dans sa lancée, a irradié par millions, brûlé tout autant de vietnamiens et de coréens ... pour instaurer une terreur larvée à l'est qui aujourd'hui faute de combattant ... est remplacée par une menace invisible connue et comprise de lui seul ... qui aujourd'hui me terrorise. N'y a t il pas dans notre vieille Europe, un sage ou deux pour dire ça suffit ? ... portés par des millions d'hommes et de femmes qui voudraient un jour vivre en paix et sauver leur âme ? ... elle, affligée mais silencieuse de l'horreur étalée dans nos journaux ? ... Franchement ... à tous vous lire ... savez-vous ce qu'au journal de 20h, vaporiser à distance un terroriste islamiste présumé mais confirmé signifie ? ... assistez au spectacle, mais en première loge ... et l'enfer, le vrai, vous pourrez parler. Je nous savait tous un peu cinglés ... mais à ce point là, ça me dépasse ....
a écrit le 12/06/2013 à 10:29 :
espérons seulement que ça ne se terminera pas comme en Allemagne où ils ont dépensé 550 millions d'Euro en pure perte pour l'achat de drones américains impossibles à européaniser, ce qui provoque, à juste titre un scandale retentissant.

Je ne comprends pas pourquoi l'Europe qui produit des avions de chasse et des jeux video n'arrive pas à produire ses propres drones et doit dépendre d'un ami qui ne nous veut pas toujours du bien.
Réponse de le 12/06/2013 à 11:35 :
Parce que l'Europe a des budgets de défense insuffisants, qui entraine des arbitrages.... douloureux.
a écrit le 12/06/2013 à 8:50 :
je propose qu'on fasse un referendum : POUR ou CONTRE l'achat de ces drones ... americains
Réponse de le 03/09/2016 à 23:20 :
Cela fait 40 ans qu'ils nous mentent et maintenant il faudrait les croire? Et eux, les politiques, ils font quand un effort? Ces vendeurs de soupe qui nous donnent des leçons sont juste insupportables.
Réponse de le 04/09/2016 à 18:11 :
Fillon serait-il assez courageux pour réformer les avantages et privilèges injustifiés des 5,6 millions de fonctionnaires y compris des sénateurs députés qui ruinent notre pays. J'en doute les politiciens de tout bord viennent de la fonction publique et s'attaquer à cette caste de nababs qui sont aux manettes du pays seul s'en tenir compte des syndicats qui roulent à 90% pour le public cela ressemble à du blabla. Il faut l'union pour réformer l'état et la fonction publique. M. Fillon expliquez-moi votre plan de bataille pour mettre fin à cette monarchie et ses vassaux ? Ainsi va la dette française qui devient de moins moins maîtrisable comme un bolide sans frein. Triste constat qui emmène notre pays vers le déclin...
a écrit le 12/06/2013 à 8:35 :
Je propose que la FRANCE se specialise dans les Drones FEMELLES , particulierement adapté pour retourner les Drones americains
a écrit le 12/06/2013 à 8:31 :
1) n'est ce pas l'ONU qui devrait payer ces deux drones US
2) 670 millions qui ne seront pas investi dans l'industrie de defense francaise
3) je comprends qu'un gamin puisse faire une crise nerveuse pour obtenir le tout dernier gadget electronique made in Apple . Mais Mr le Drian a passé cet age ??? non ??? l'urgence est elle si absolu qu'on ne puisse prendre le temps de les produire nous memes
4) 8 drones pour surveiller la france ???? dans quel but ???? surveiller l'extreme gauche ??? les manifs paysannes ??? la france est en guerre ??? l'urgence est telle ????
Réponse de le 12/06/2013 à 16:11 :
Vous pratiquez la boutade ou bien vous ne suivez pas trop l'actualité et ne savez pas que la France intervient dans plusieurs pays dont le Mali.
a écrit le 12/06/2013 à 8:18 :
Le General se retournerait dans sa tombe si il savait que nous devenons dépendant des USA en matière de défense.
Réponse de le 12/06/2013 à 9:01 :
je crois que le Général est blindé a toute épreuve , c'était déja la même merde dans les années 40 .
Réponse de le 12/06/2013 à 20:46 :
Oui...vous avez raison, mais en 40 Le Général était là...! Nous avons aujourd'hui non pas un général mais un capitaine de pédalo..!
Réponse de le 12/06/2013 à 21:35 :
@ chs
Ton général en 1968 ramait a Baden-Baden, la queue entre les jambes . C'est dans l'adversité que l'on voit les grands .
a écrit le 12/06/2013 à 0:46 :
la France volera américain, la France roule deja allemand, la France "exception culturelle" .
Que Savons nous faire exactement sans l'aide de l'etranger?. A quoi sert nos ingenieurs militaires? Que de questions.
Réponse de le 12/06/2013 à 8:16 :
Ingénieurs militaires,quézaco?
Réponse de le 12/06/2013 à 8:59 :
les ingénieurs militaires sont les gens qui concoivent les logiciels de paye de l'armée . Logiciels spécialisés s'il en est , qui permettent d'envoyer un soldat en afghanistan au peril de sa vie et de lui dire ensuite qu'on ne peut pas le payer a cause d'un Bug .

autre définition , un ingenieur militaire c'est quelqu'un qui concoit un logiciel qui permet de s'assurer que dans tous les cas les généraux seront payés !!!
a écrit le 12/06/2013 à 0:17 :
C'est une bonne décision. Du moins la moins mauvaise. Cela va permettre aux escadrons de se former à l'usage de ces matériels si particuliers, et de rôder des procédures qui vont faire leur apparition dans notre armée de l'air. Le Reaper est une machine sans commune mesure avec les drones Harfang, qui va faire la transition avec des matériels européens dans une dizaine d'années au plus tôt. Rappelez-vous qu'à la fin de la guerre, la France exploitait quasi exclusivement du matériel volant importé: des Etats-Unis, d'Angleterre, d'Allemagne (c'est moins connu). L'industrie tricolore a su se rebâtir remarquablement vite pour proposer des produits exceptionnels à sa hauteur. Cette industrie aujourd'hui dispose des mêmes capacités, mais la volonté politique qui n'a pas fait défaut dans les années 1950 et 1960 contrairement à la décennie 2000 semble revenir. Je ne suis pas inquiet sur la capacité des avionneurs français à proposer un matériel performant dans 10 ans: nous savons faire des turbines, des réacteurs (que nous produisons aussi), nous savons faire des avioniques (nous en exportons dans le monde entier), nous savons faire des cellules (c'est une spécialité nationale), et nous avons une expertise mondialement reconnue en matériaux innovants. Pour l'armement, la France est le seul acteur indépendant du monde occidental en dehors des Etats-Unis. L'état du monde ne peut pas permettre à nos gouvernants de ne pas structurer une filière européenne comme cela a été fait pour Airbus.
Réponse de le 12/06/2013 à 0:53 :
J'approuve complètement.
Merci aussi pour le rappel historique, certains oublient trop vite que le sourcing des matériels militaires n'a jamais été intégralement français, du moins depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Parmi les 7 avions de combat remplacés par le Rafale, on trouve notamment le crusader américain. Et nos avions-ravitailleurs, AWACS et une partie de la flotte de transport (C-130) ont été obtenus par importation des USA...
Réponse de le 12/06/2013 à 2:01 :
L'opération Serval a été réussie, c'est une chose, mais à l'avenir si nous voulons être autonomes, il faudra avoir ce genre d'équipements. Etant donné l'état du monde, les Reapers de l'Armée de l'Air vont être mis à contribution régulièrement dans les prochaines années, il ne faut surtout pas en douter. Nous n'aurons pas à demander d'aide aux américains. Et quand nos drones seront européens, nous aurons déjà une grande expérience de l'utilisation de ces équipements. Dommage qu'un tel système ne soit pas conçu pour opérer sur un porte avions !
Réponse de le 12/06/2013 à 8:32 :
etre autonome en achetant du materiel americain ???
Réponse de le 12/06/2013 à 9:10 :
On utilise encore des Crusaders???????? Nos pilotes sont vraiment braves ....
Réponse de le 12/06/2013 à 11:33 :
non non, les crusaders ont justement été remplacés entièrement par le Rafale. Leur retrait de service date du début des années 2000...
Réponse de le 12/06/2013 à 14:28 :
aux pleurnichards: sachez que la catapulte à vapeur utilisée sur le Charles de Gaulle est un équipement importé des Etats-Unis. Nous aurions certes pu en développer une nous même (avec une inconnue de taille sur les coûts et les délais), mais parfois il faut savoir faire des choix pertinents et financièrement raisonnables. Et puis tant qu'à faire: certains calculateurs embarqués dans le Rafale sont produits par une firme américaine. Votre monde s'écroule ?
Réponse de le 12/06/2013 à 14:55 :
et pour abonder dans le sens de "pilote" Un certain nombre d engins américains emportent des technologies ou des appareils français Je connais un certain nombre de gradé américains notre savoir faire dans de nombreux domaines militaires que ca soit dans les missiles et aux blindés jusqu'à nos forces spéciales est tout à fait reconnue outre atlantique (sinon ils se donneraient pas autant de mal a nous mettre des batons dans les roues à l export) J ai même un officier de la Navy qui me disait que si ca ne dependait que de lui il preferait avoir des Rafales plutot que des F35 sur les portes avions
a écrit le 11/06/2013 à 23:55 :
Une Excellente Décision
a écrit le 11/06/2013 à 23:09 :
C'était une nécessité, faute d'autres solutions : un peu de pragmatisme ne fait pas de mal.
Il sera intéressant de connaître la répartition entre le coût d'acquisition et le coût de francisation, sachant que le coût unitaire d'un Reaper est censé être inférieur à 20 millions de dollars (hors station sol!).

A noter aussi que la photo de l'article est celle d'un Predator, précurseur bien plus modeste du Reaper qui nous intéresse ici (le Reaper est quand même nettement plus grand et 4 fois plus lourd). Oui, je sais, c'est du pinaillage, mais tout de même...
Réponse de le 11/06/2013 à 23:45 :
Tout ça pour quelle économie sur le budget de la défense? Est-ce que le reverse-engineering est comptabilisé afin de s'assurer qu'aucun mouchard n'est présent dans chaque appareil?
Réponse de le 12/06/2013 à 0:11 :
je pense que ce n'est pas une question d'économie d'argent mais de temps : les forces ont besoin d'un drone MALE maintenant. Du reverse-engineering pour s'assurer qu'aucun mouchard n'est présent? Difficile à savoir, surtout par voie officielle. Mon avis serait qu'il sera très difficile de trouver de tels mouchards, car les américains ne donneront accès qu'aux parties de code nécessaires. Et dans de tels systèmes, aller chercher une porte dérobée est sans doute TRES difficile.
Réponse de le 12/06/2013 à 8:34 :
et oui c'est un trait d'epoque ... LE TEMPS PRESSE ... Il faut se depecher ... SINON ... SINON ... SINON ... sinon les gens prendront conscience qu'on es en train de les rouler dans la farine .
Réponse de le 12/06/2013 à 11:31 :
C'est certes un trait d'époque, mais dans le cas présent, l'urgence opérationnelle semble ne faire aucun doute.
Déjà en Afghanistan, le manque d'une telle capacité a coûté cher....
a écrit le 11/06/2013 à 23:06 :
A esperer que ces drones " Males" ou "Reaper" auront plus de chance que les Euro Hawk achetées par l´Allemagne chez Grumann-Northtrop et clouées au sol a perpetuité du manque se certification par l´EASA. Car ces drones n ont pas de systeme anti collision et de ce fait ne peuvent pas voler en Europe !
a écrit le 11/06/2013 à 21:48 :
C'est un moindre mal et une décision courageuse et assumée. Ça change des incompétents qui ont tenu la maison ces 10 dernières années ...
Réponse de le 12/06/2013 à 8:37 :
Ca pour une decision courageuse , c'est une decision courageuse ... mais quel courage !!!!! si nos poilus avait eu autant de courage en 14 pas dit qu'on aurait battu les teutons .
a écrit le 11/06/2013 à 21:15 :
Ca fait cher payé le mouchard américain.
a écrit le 11/06/2013 à 20:42 :
Encore une balle dans le pied.
A détester systématiquement nos industriels nationaux, FH nous tire des balles dans les pieds. C'est pour cette raison que rien ne marche.
Pourquoi FH déteste-il nos industriels ? Sur quelles bases, cette détestation est-elle fondée ?
Je commence à me poser des questions sur la santé d'un tel personnage, soit disant "normal ".
Réponse de le 11/06/2013 à 21:12 :
et sur la votre de santé, vous vous en posez ? lisez l'article en entier ou renseigner vous sur le sujet avant de commenter pour débiner votre haine sur hollande
Réponse de le 11/06/2013 à 21:22 :
Jusqu'à nouvel ordre, aucun industriel français de l'armement n'en fabrique, vous êtes hors-sujet.
Réponse de le 11/06/2013 à 22:00 :
Quel rapport avec François Hollande ? Commentaire ridicule.
Réponse de le 12/06/2013 à 0:18 :
l'achat des Reaper a été envisagé il y a longtemps, même avant que Sarkozy n'entre à l'Elysée. Vous délirez M. Canne. Allez demander aux militaire s'ils sont mécontents de ce choix...
Réponse de le 12/06/2013 à 8:46 :
je propose l'hypothese suivante :

Hollande voulait tailler dans les effectifs de la grande muette : trouffion , caporaux , sergents , lieutenant . les généraux n'étaient pas d'accord !!! Hollande cet homme intelligent trouva la parade ... je vous offre un cadeau en echange !!! Ok dirent les généraux : qui eux ne perdaient pas leur poste !!! achetez nous 10 drones pour qu'on puisse s'amuser . Ou la la c'est cher dit Hollande , mais ok top la marché conclu ... et ainsi commenca le depecage de la France en 1326 ... avant que jeanne d'arc arrive bien sur !!!
Réponse de le 12/06/2013 à 8:48 :
Tu t'es trahi DANUB , ce fleuve ne coule pas en france !!!
a écrit le 11/06/2013 à 20:34 :
Mais que fait Montebourg???
a écrit le 11/06/2013 à 20:31 :
56.000.000 d'euros le joujou, ça me laisse rêveur...
Réponse de le 11/06/2013 à 21:58 :
La sécurité n'a pas de prix. On peut très bien ne rien acheter et vivre dans des grottes..
Réponse de le 11/06/2013 à 22:18 :
Pour ce prix là, vous m'en mettrez 22....
Réponse de le 12/06/2013 à 8:49 :
donc si je comprends bien votre propose Tob , si on achete pas ces drones c'est qu'on retourne vivre dans les grottes ???
a écrit le 11/06/2013 à 20:29 :
Surement moins cher que les drones Dassault grassement subventionnés!!
Réponse de le 12/06/2013 à 8:08 :
De quelles subventions parlez-vous donc??? Dassault a financé à hauteur de 25% le programme Rafale pour un budget qui n' a pas été dépassé...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :