Ariane 5 : Arianespace réussit son deuxième lancement en 2014

 |   |  726  mots
Deuxième mission de l'année et deuxième succès pour le lanceur Ariane 5.
Deuxième mission de l'année et deuxième succès pour le lanceur Ariane 5.
Arianespace a réussi le 59è lancement d'Ariane 5 d'affilée en mettant en orbite deux satellites de télécommunications, ASTRA 5B pour l'opérateur luxembourgeois SES et Amazonas 4A pour l'opérateur espagnol Hispasat.

Deuxième mission de l'année et deuxième succès pour le lanceur Ariane 5. Arianespace a réussi le 59è lancement d'Ariane 5 d'affilée en mettant en orbite deux satellites de télécommunications, ASTRA 5B pour l'opérateur luxembourgeois SES et Amazonas 4A pour l'opérateur espagnol Hispasat. A l'occasion de cette mission, ASTRA 5B héberge la charge utile de navigation EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay Service) au service de la Commission européenne.

Le décollage s'est déroulé à 19h04 heure locale (22h04, GMT) depuis le centre spatial guyanais à Kourou. Vingt-sept minutes et trois secondes plus tard, le lanceur européen se séparait du satellite Astra 5B pour le compte de SES. Trente-quatre minutes et 37 secondes après le lancement, Ariane a placé à son tour sur orbite Amazonas 4A (3 tonnes environ) pour le compte de l'opérateur espagnol Hispasat et qui a été fabriqué par le constructeur américain Orbital Sciences Corporation.

Un lancement qui intervient au moment où le lanceur européen est fortement déstabilisé par son concurrent américain Falcon 9 de SpaceX, qui pratique un très fort dumping sur les prix. Ce qui oblige l'Europe spatiale à repenser son organisation dans la douleur et qui va entraîner de nombreuses suppressions d'emplois.

59e succès d'Ariane 5

"Ce nouveau succès, le 59è d'affilée du lanceur européen Ariane 5 a confirmé que l'offre d'Arianespace est la référence d'un accès garanti à l'espace pour tous les acteurs du secteur spatial, agences internationales ou nationales, opérateurs commerciaux ou institutionnels", a rappelé samedi Arianespace dans un communiqué.

Ce succès "confirme les niveaux de fiabilité et de disponibilité inégalés du lanceur européen, a confirmé le PDG d'Arianespace Stéphane Israël, cité dans le communiqué. Ce soir, nous sommes particulièrement fiers d'avoir mis cette excellence au service de deux grands opérateurs européens, SES et Hispasat, clients de référence d'Arianespace, ainsi que de la Commission européenne qui dispose à bord d'ASTRA 5B d'une charge utile pour son service de navigation par satellite EGNOS".

Airbus Defense ans Space maître d'oeuvre d'Ariane 5 et d'ASTRA 5B

Pour ce 217ème vol Ariane, la performance requise était de 9.468 kg en orbite de transfert géostationnaire dont 8.662 kg pour les deux satellites (ASTRA 5B et Amazonas 4A), le reste correspondant au Sylda, le système de lancement double d'Airbus Defence and Space (ADS), et aux structures adaptatrices pour les satellites, a expliqué Airbus Space Systems. ADS, le numéro deux mondial des technologies spatiales, qui développe et construit Ariane 5, était également sur ce lancement maître d'oeuvre d'ASTRA 5B, conçu et réalisé pour SES.

Ce lancement réussi "démontre une fois encore l'extrême fiabilité de notre organisation industrielle, aussi bien en tant que maître d'oeuvre d'Ariane 5 et des futurs lanceurs européens que comme constructeur de satellites de télécommunications comme ASTRA 5B, dont la plateforme Eurostar E3000 fête actuellement 10 ans de succès en orbite", a affirmé le directeur général de Space Systems, François Auque.

ASTRA 5B est le 8ème de la plateforme Eurostar E3000 de la flotte SES placé en orbite, après les lancements d'ASTRA 2F en septembre 2012, de SES-6 en juin 2013 et d'ASTRA 2E en septembre 2013. Un autre satellite Eurostar E3000 destiné à SES (ASTRA 2G) se trouve actuellement en phase finale d'intégration et de tests dans les locaux d'Airbus Defence and Space, tandis que la conception de SES-10, le dernier né de la flotte SES commandé en février 2013, a débuté.

EGNOS à bord

ASTRA 5B est un satellite de télécommunications qui offrira des services de télédiffusion directe DTH (Direct-to-Home) et d'alimentation des réseaux de TNT (Télévision Numérique Terrestre) en Europe pour le compte de SES. "Sa durée de vie estimée est de 15 ans", a expliqué le CNES dans un communiqué. Il hébergera également un équipement destiné au service européen de navigation par recouvrement géostationnaire EGNOS. 

Amazonas 4A, d'une masse au lancement de 3 tonnes, est un satellite de télécommunications qui fournira un éventail étendu de services de télécoms sur toute l'Amérique du Sud pour le compte de l'opérateur Hispasat. La durée de vie d'Amazonas 4A est estimée à 15 ans, selon le CNES.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/04/2014 à 8:18 :
Le lancement de l'Astra 2G (E3000?) est important dans la mesure que le satellite est d’une nouvelle génération. Selon SES, l’empreint (footprint) de signale sur tout le territoire de l'EU permettra des paraboles à 85cm à le capter.

Ce fait n'est pas anodin, car le besoin d’une parabole plus grand peut nécessiter des coûts additionnels. Une parabole plus grand sur le toit entame plus des risques en cas des forts souffles de vente.
a écrit le 24/03/2014 à 12:49 :
Vous pouvez retrouver des photos complémentaires sur ce blog
http://spacetravelfoundation.blogspot.fr/2014/03/59th-straight-success-for-ariane-5-from.html
a écrit le 23/03/2014 à 15:50 :
@fox mulder
et merci aussi a technologie de pointe allemande!
a écrit le 23/03/2014 à 13:59 :
Bravo à Arianespace et aux Français précurseur de ces lanceurs d'engins. D'ailleurs ou se trouve la plate forme de lancement sur le territoire Français ! Si la France et ses ingénieurs n’étaient pas là l'Europe de l'Espace n’existerait pas.
Réponse de le 24/03/2014 à 8:23 :
Ridicule votre commentaire. Apprenez sur l'histoire européenne aérospatiale d'abord et remerciez les ingénieurs allemands d'avoir développé vos premières fusées et propulseurs.
Réponse de le 04/04/2014 à 8:41 :
@Germain; Les ingénieurs allemands, comme d'autres, mais plus précocement pour les V2 en particulier, n'ont fait que suivre les pas de Robert Goddard qui à "inventé" en 1925 le moteur à ergols liquides.
a écrit le 23/03/2014 à 10:24 :
2 commentaires, 2 commentaires défaitistes ... Marre de ces français qui ne sont pas capable de voir qu'on sait faire des choses qui fonctionnent comme les fusées, voir qu'on est capable de tenir tête aux USA dans ce secteur, que nous pouvons être fier de ces bijoux de technologie qui représente le savoir-faire des ingénieurs français et européens. Mais non, au lieu de ça, il faut des trolls pour gâcher la fête.
Réponse de le 23/03/2014 à 21:51 :
Défaitiste à relire, surtout pour une formation technique qui a voyagé dans une partie du monde. Par conte vous semblez confondre intelligence technique et imbécilité politique.
Réponse de le 23/03/2014 à 21:51 :
Défaitiste à relire, surtout pour une formation technique qui a voyagé dans une partie du monde. Par conte vous semblez confondre intelligence technique et imbécilité politique.
a écrit le 23/03/2014 à 9:59 :
Dumping de la part de Spacex u bien ils cassent les prix à l export et fait raquer la NASA au maximum? Destruction de l emploi via des subventions cachées?
a écrit le 23/03/2014 à 8:39 :
Oui les industriels européens de point sont au top à défaut des politiques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :