Crise en Ukraine : la Suède pourrait torpiller un projet de blindé franco-russe

 |  | 375 mots
Lecture 2 min.
Le groupe français Renault Trucks Defense souhaite équiper le véhicule blindé russe Atom d'un moteur diesel de plus de 600 chevaux
Le groupe français Renault Trucks Defense souhaite équiper le véhicule blindé russe Atom d'un moteur diesel de plus de 600 chevaux (Crédits : Uralvagonzavod)
Détenu par le groupe suédois Volvo AB, Renault Trucks Défense, qui a noué un partenariat avec le russe Uralvagonzavod en vue de développer un véhicule blindé de 32 tonnes, pourrait se voir interdire de poursuivre cette coopération par Stockholm.

La crise ukrainienne pourrait avoir finalement raison d'un projet de partenariat franco-russe dans le domaine des blindés à cause... de la Suède. Détenu par le groupe suédois Volvo AB, le groupe spécialisé dans l'armement terrestre Renault Trucks Défense (RTD), qui a noué un partenariat avec l'entreprise publique russe Uralvagonzavod (UVZ) en vue de développer un véhicule blindé 8x8 de 32 tonnes, pourrait se voir interdire de poursuivre cette coopération industrielle par le gouvernement suédois.

Pourquoi ? Selon le quotidien économique suédois "Dagens Industri", "la politique (en Suède, ndlr) est claire : les entreprises suédoises ne doivent pas fournir l'armée russe ou l'industrie russe de la défense avec du matériel militaire qui risquerait d'être utilisé contre les soldats suédois". "Le projet marque le pas puisque la situation politique est celle que vous connaissez, mais ça ne veut pas dire que ça s'arrête", a confirmé ce mercredi le directeur du marketing et des coopérations industrielles de RTD, Marc Chassillan. Le groupe français souhaite équiper le véhicule blindé russe Atom d'un moteur diesel de plus de 600 chevaux couplé à une transmission automatique (750 km d'autonomie). Soit une vitesse de plus de 100 km à l'heure.

Un projet compromis ?

"Dagens Industri" affirmait mercredi que l'avenir du véhicule blindé était compromis. "Comme les autres, nous sommes totalement soumis aux autorisations que les gouvernements voudront bien nous donner", a rappelé Marc Chassillan. "Si le gouvernement suédois dit : on ne fournit pas le moteur, nous nous plierons aux décisions du gouvernement", a-t-il précisé, sans confirmer les informations du journal suédois sur le choix du moteur.

RTD a signé avec UVZ au salon de l'armement IDEX d'Abu Dhabi (Émirats Arabes Unis) en février 2013. L'entreprise publique russe, qui produit notamment le fameux char T-90, avait annoncé un "accord de coopération" avec RTD sans donner de détails. Le groupe français n'avait alors pas communiqué. En septembre, diverses publications et sites spécialisés dans l'armement avaient montré une maquette d'un véhicule blindé (destiné à remplacer les BTR-80) conçu par les deux entreprises. Elle a été présentée en septembre dernier au salon de l'armement Russia Arms Expo de Nijni Taguil.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2014 à 10:48 :
Comme toujours les groupes industriel français sont détenu par des étranger.... Donc nous ne somme pas maître cher nous.... Cette histoire de coopération avec les russe me semble un bon départ, il faut bien fait des affaires avec les gents qui on de l'argent.... Ensuite cette histoire de crise s'est encore l'occasion de nous éloigner de la Russie, qui restera un grand voicin, puissants, riche, et peut démocratique pour nos critère.... Cela arrange bien les américain et les pays atlantisme.... L'Europe aurai une vrais défense il n'y aurai pas de problème.... Voilà la vérité.
a écrit le 04/04/2014 à 17:35 :
Ford a bien fourni Hitler en camion pendant toute la guerre. Cologne a été rasée entièrement par les bombardements américains, seule est restée... l'usine Ford !
a écrit le 04/04/2014 à 15:49 :
Baptiser se blindé "Atom" est une riche idée : il y à bien que la France et la Russie (les 2 "Atom-cratie") pour parier encore à fond sur le nucléaire. Normal que ça parte en vrille avec un tel nom le secteur du nucléaire étant habitué aux fiascos.
a écrit le 03/04/2014 à 20:15 :
Pas de problèmes ...Angela , enverra des moteurs Mercédes .
a écrit le 03/04/2014 à 14:57 :
L'avancée idéologisée et perfide de l'UE contre la Russie trouve ses limites. Avec (et même sans) ses alliés le pays demeure le plus grand pays du monde pour lequel les chantiers de développement sont immenses. L'UE est un nain géographique. Dès lors la Russie cessera de faire vivre les régions qui mordent la main qui les nourrit... et personne d'autre n'a les moyens de prendre ce relais. Comme déjà indiqué, les pays baltes pourraient bien un jour préférer la Russie libérée et la Finlande se poser la question. Toute autre évolution "politique" irresponsable voire négative, ne pourra qu'être favorable à la Russie.
a écrit le 03/04/2014 à 14:05 :
Les idiots qui nous gouvernent préfèrent des rachats par des nations étrangères de nos industries ( dernier en date Peugeot ) . Dès lors, ces sociétés répondent à la logique de leur propriétaire quelquefois bien éloignée de la notre.
a écrit le 03/04/2014 à 9:19 :
Pour rappel, Volvo est propriétaire à 100% de RTD (qui dès lors, n'est plus français). Que ceux qui déplorent la perte de souveraineté française dans cette affaire, réalisent l'importance des mouvements de capitaux qui précèdent ! Protester après la bataille ne sert à rien...
a écrit le 03/04/2014 à 8:30 :
La Suède, en dominant la Baltique, reste géographiquement une ennemie naturelle de la Russie. Il y a encore peu, des bombardiers russes sont passés au dessus de la suède et celle-ci n'a pu envoyer aucun avion à leur rencontre, cela a créé un scandale, un réveil face au risque.
Réponse de le 03/04/2014 à 9:13 :
Ah ! S'ils avaient eu des Rafale à la place de leurs Gripen...
a écrit le 03/04/2014 à 7:47 :
Tellement mignon tout cela … et tellement superflu …
Si quelqu'un a des doutes quand à la capacité technologique russe …
Il lui suffit de savoir utiliser l’Internet pour mettre ses connaissances à jour.
Les russes savent faire beaucoup mieux. Sans Volvo, sans Renault, sans personne.
Ce sont les Occidentaux qui devraient tenter d’acheter du matériel militaire russe …
Histoire d’améliorer leurs chances dans un éventuel conflit …
Moteur char russe : deux versions … 840 chevaux … et … 1.000 chevaux
http://fr.ria.ru/infographie/20100914/187427503.html
… quant à la vélocité de leur T 90 …. Les russes font du moto-cross avec …
http://www.youtube.com/watch?v=nleg0UoGqIk
… alors … on peur supposer qu’ils peuvent se débrouiller pour rouler … sur nos routes …
Et le T 90 russe … n’est pas leur dernier model. Il date depuis … 22 ans …
Les politiciens voulant interdire la coopération militaire avec les russes se sont de irréalistes.
Plus encore, ils sont inféodés - a la botte de l’Otan. Américain.
Le complexe militaro industriel américain tente nous vendre son matériel obsolète.
Les russes sont en pointe. Alors, on devrait être heureux qu’ils veuillent bien nous acheter des trucs … Cela pourrait nous faire un peu d’emploi en Europe.
Mais, bon … nos politiques, … ceux des suédois …
Ce n’est point leur priorité, n’est-ce pas ?!
Réponse de le 24/11/2017 à 23:23 :
Ce que font les T90 les Léopards Abraham Leclerc le réalisent par contre vous êtes peu bavard sur les pannes en plein défilé du 9 mai......pour les avions évitez de mettre en avant les avions russes, combien d'avions perdus en syrie, des avions inaptes à leur porte avion fumant, les rafales eux emportent leurs charges, que dire aussi de la fusion de MIG ......mon père aurait pu vous dire la finition entre un Yack3 et un P51 .....les russes sont en pointe de quoi......de combien le russe moyen a-t-il vu sont salaire réduit en quatre ans combien gagne un professeur des écoles, un médecin, ect, combien d'habitants perdus depuis 1990.....six millions au bas mot alors en modèle .......
a écrit le 03/04/2014 à 0:16 :
Toujours aussi risibles les mélenchonistes pro-poutine. La Suède a des valeurs, les français s'achètent avec du fric, comme les américains en fait :-)
a écrit le 02/04/2014 à 23:31 :
bien dommage de constater que cette entreprise française est gênée dans ses affaires par des politiciens suédois à la botte de washington. Si RTD était resté français, le problème ne se poserait même pas.
Nexter est-il une alternative ? Recruter l'équipe de RTD et proposer un système équivalent ?
Réponse de le 03/04/2014 à 0:19 :
La Suède n'est à la botte de personne et entretient depuis très longtemps de mauvaises relations avec les dictateurs de Moscou.
Réponse de le 03/04/2014 à 15:03 :
Volvo devrait rejoindre Airbus Military car le groupe de camions n'a aucun avenir seul malgré sont chiffre important gonflé par les commandes françaises ... qui déclinent pour des raisons stratégiques. Dès lors nous n'avons aucun intérêt à faire progresser cette partie pour en augmenter le prix. Renault Alliance par ailleurs a d'autres projets avec la Russie et Daimler dans ce domaine.
a écrit le 02/04/2014 à 22:36 :
Quelle partie du blindé pose problème, le moteur ou la transmission automatique voir les 2. La France doit posséder un moteur et une transmission dans cette gamme de puissance, en tout cas cela démontre les imbrications de plus en plus fréquente chez les industriels y compris militaires. Mais ces imbrications souvent positives peuvent se retourner eux, raison pour laquelle il est vital de conserver l’indépendance technique, le cœur du métier en matière militaire.
Réponse de le 02/04/2014 à 23:14 :
Je pense que renault doit pouvoir fournir un turbo diesel de renault 25, bon ok il ne fait que 90 chevaux mais c'est un produit français. :)
a écrit le 02/04/2014 à 22:13 :
Certains commentaires parlent de l'OTAN. Pour rappel, la Suède n'en fait pas partie.
Réponse de le 02/04/2014 à 22:32 :
@Otan: relis "Otan en emporte le vent" pour contrôler si y a pas le "blue Suède shoe" d'Elvis :-)
a écrit le 02/04/2014 à 21:17 :
La coopération OTAN-Russie se résumait à l'entretien des hélicoptères afghans MI-17 de fabrication russe et à des opérations conjointes dans la lutte anti-drogues dans ce pays là. Donc, une décision d'une importance très relative.
a écrit le 02/04/2014 à 20:26 :
L'Otan , c'est quoi? les américains et non nos intéret
Réponse de le 02/04/2014 à 22:01 :
Non les intérêts des européens et bien au delà, au contraire.
Réponse de le 03/04/2014 à 9:55 :
L'OTAN ça a toujours été les intérêts US.
On défendait encore nos intérêts (au moins un peu) quand on suivait la voie du grand Charles en n'étant pas intégré au commandement mais depuis que les Sarkozy se sont alignés sur les US (Nicolas avec l'OTAN, Guillaume qui pousse l'assurance privée avec Médéric et son autre demi frère chez Carlyle Group...)
a écrit le 02/04/2014 à 19:52 :
Le groupe suedois est français ou le groupe français est suedois, pas tout clair,(comme le groupe français Cartier qui est détenu à 100% par les Suisses ! lu dans un précédent article...)
Réponse de le 02/04/2014 à 20:54 :
exactPlus précisément par la Cie Financière Richemont fondée par le Sud Africain Johann Ruppert siége social à Genève Qui détiend la Bourse de Paris ?????
a écrit le 02/04/2014 à 19:34 :
Quel parti refuse l'asservissement de l'industrie (ex) française à l'OTAN ? Le même qui refuse que l'(ex) France (et l'UE) devienne un melting-potes à l'image des EU, pour être là aussi une brave colonie servile.
Réponse de le 03/04/2014 à 2:00 :
La Suède ne fait pas partie de l'OTAN. Les suédois seront au premières loges en cas de Pb avec les russes. En fait tous les pays de l'ex URSS ont les foies.
Poutine ne rêve que de revanche.
a écrit le 02/04/2014 à 19:11 :
J'ai un peu de mal à comprendre, vous dites au début "les entreprises suédoises ne doivent pas fournir l'armée russe ou l'industrie russe de la défense", et vous ajoutez plus bas : "RTD a signé avec UVZ au salon de l'armement IDEX d'Abu Dhabi [...]. Le groupe français n'avait alors pas communiqué." Donc, entreprise française ou suédoise? C'est important : quand une entreprise américaine développe un produit militaire à l'étranger, avec du personnel étranger et des technologies étrangères, ce produit n'est pas soumis à la réglementation ITAR. Donc que dit précisément la loi suédoise? Et à quelle est la part suédoise dans le partenariat RTD-UVZ?
Réponse de le 02/04/2014 à 19:29 :
@Mobius: la loi suédoise dit que tu dois acheter tes allumettes pour concourir à l'économie du pays ...et la fermer sur le reste :-) Quant au reste, c'est chacun voit midi à sa porte :-)
Réponse de le 02/04/2014 à 19:33 :
Volvo est propriétaire à 100% de RTD (qui dès lors, n'est plus français)...
Réponse de le 03/04/2014 à 0:18 :
@Yves : je ne sais pas si c'est si simple... Volvo cars (donc "l'autre" Volvo) est détenu par un groupe chinois : est-ce une entreprise chinoise?
Réponse de le 03/04/2014 à 9:15 :
@Mobius : Les chinois ne détiennent pas 100% de Volvo, que je sache...
Réponse de le 03/04/2014 à 20:07 :
@Yves : ils sont actionnaires majoritaires, mais j'ignore à quel pourcentage.
a écrit le 02/04/2014 à 19:04 :
Dont acte, et demain l’annonce d'une collaboration entre Russes et Chinois ? Là c'est nous qui allons nous retrouver seul, donc pour limiter les coûts de développement, on se contentera d'acheter Américain (et donc tout accepter des Américains ?)
Réponse de le 02/04/2014 à 19:31 :
@Gaston; y a pas encore le t♪0léfon qui son entre Moscou et Pékin :-) En fait, si les Chinois peuvent se passer des Russes, ils le feront sans état d'esprit :-)
Réponse de le 02/04/2014 à 22:07 :
vous avez de l'esprit mais c'est d'âme qu'il s'agit ici! ;-)
a écrit le 02/04/2014 à 19:00 :
C'est un grand dommage pour la France d'avoir un MRE comme Fabius, c'est lui qu'avec son inébranlable servitude aux Américains torpille le commerce d'armements français auprès d'un marché florissant comme le russe. À l'évidence, ce n'est qu'un début, après les porte-hélicos toute la coopération avec la Russie est désormais compromise. Croyez-vous que ce seront les Américains qui vont nous acheter des armes ??
Réponse de le 03/04/2014 à 0:54 :
RTD est francais certe , mais c'est une filiale a 100% de Renault trucks. Renault trucks est quand a lui une filiale a 100% AB Volvo, ce qui fait donc que RTD est 100% AB Volvo.
Pour info Renault trucks n'appartient plus a Renault depuis 2001 . et RTD a été filialiser en 2010 ou 2011 .
Quand au moteur pas de remplacement possible, l'ensemble des brevet a été cédé en meme temps que RT donc Renault trucks n'a plus de moteur a lui

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :