L'Allemagne paiera l'Eurofighter deux fois plus cher que prévu

 |   |  289  mots
Cher, très cher Eurofighter Typhoon pour les contribuables allemands
Cher, très cher Eurofighter Typhoon pour les contribuables allemands (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Selon la Cour fédérale des comptes, le programme d'avions de combat coûtera environ 60 milliards d'euros à l'Allemagne. Soit le double de ce qui avait été prévu.

Le programme d'avions de combat Eurofighter coûtera environ 60 milliards d'euros au gouvernement allemand, soit le double de ce qui avait été prévu, estime la Cour fédérale des comptes dans un rapport publié mercredi. Accusé par la Cour des comptes allemande d'avoir sous-évalué le coût total du programme, Berlin a pourtant réduit le nombre d'appareils commandés au consortium piloté par Airbus Group qui produit l'Eurofighter, annulant en février dernier une commande de 37 avions sur un total de 180 unités.

Le gonflement du coût total du programme s'explique notamment par la hausse des coûts de maintenance des appareils, écrit la Cour des comptes allemande. Le budget de 11,8 milliards d'euros calculé en 1997 par le ministère allemand de la Défense pour l'achat de 180 appareils, suffirait à en acquérir seulement 140, lit-on dans le rapport.

Un coût unitaire à 57 millions d'euros ?

En 2011, le coût unitaire d'un Eurofighter avait été évalué à 57 millions d'euros lors de la livraison des premiers appareils. Pourtant le NAO (National Audit Office), la Cour des comptes britannique, avait estimé le coût unitaire à 111 millions de livres (134,8 millions d'euros au cours du 30 avril), dont 72 millions de livres (87,4 millions d'euros) pour le seul coût de production  pour une cible de 160 Typhoon pour la Royal Air Force.

L'Eurofighter est régulièrement en concurrence avec deux autres avions de combat européens, le Rafale de Dassault Aviation, dont Airbus Group détient 46 %, et le Gripen du suédois Saab dans des appels d'offres internationaux. Et si jusqu'ici il a toujours été moins bien classé face au Rafale quand ils étaient confrontés dans des appels d'offre, l'Eurofighter, contrairement à l'avion français, a été exporté à plusieurs reprises (Arabie Saoudite, Autriche, Oman).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2015 à 7:24 :
mais non idiot le plus cher et bien c est les heures de vol un avion moyen c est 150 heures de vol par an et comme c est a 74000 pieces l heure sa vous fait 12 millions par an l avion et sur 30 ans c est 360 millions d euros ! tout s explique
a écrit le 21/05/2014 à 7:49 :
M.Cabirol,une bonne nouvelle pour vous et les lecteurs.Le Rafale,orgueil du Pays,qui était
cloué au sol de la Réunion depuis le 22.04.2014 dimanche 25.05.quittera l'Ile.
Avisez M.Le Drian et Valls de se rendre à l'aéroport pour feter l'evenement.......
a écrit le 14/05/2014 à 13:29 :
Donc le Typhoon est aussi cher que le Rafale mais avec des couts de maintenance en hausse. Et alors que le rafale remplace tous les avions de combat francais (M2000C et D, Jaguar, Mirage 4, F1CR/CT, Etendard, Crusader), faisant realiser des economies de maintenance, le Typhoon ne peut faire que du combat aerien : RU et Allemagne ont besoin de leur Tornado Mark4 pour faire de l'air-sol.
Quel dommage de manquer autant de chance (Suisse, Singapour) et d'avoir ete si peu soutenu (Maroc).
a écrit le 07/05/2014 à 20:20 :
Il faut dire que les états n'on pas beaucoup de contrôle de s'est grand groupe industriel, souvent complices de l'augmentation des coups industrielle des programme d'armement.... Que se soit DASSAUT ou EADS cela est le même problème.... malheureusement nous devons maintenir le savoir faire industriel de défense pour maintenir notre indépendance politique, économique, et industriel.....
a écrit le 06/05/2014 à 7:38 :
M.Cabirol,un rafale de l'armée de l'air est cloué au sol; de la Réunion depuis le 26.04.2014.
Contactez svp M.Le Drian pour envoyer une pirogue pour le faire retourner en France.
N.B.Piéces de rechange selon un gradué ne sont pas disponibles......Pitoyable.
Continuez à faire la propagande pour le Drian et Dassault,ça vous rapportera....
Réponse de le 06/05/2014 à 19:23 :
@Rafale : Et oui, voilà ce qui arrive quand la défense est sous-financée. Et ceci n'est ni la faute de M. Le Drian, ni celle de M. Dassault. Revoir les difficiles arbitrages l'année dernière pour essayer de sauver le budget de la défense que Bercy aurait voulu abaisser encore plus...
a écrit le 01/05/2014 à 18:47 :
Ça me rassure : les allemands sont aussi grotesques que nous avec notre rafale.
Quels bouffons.
a écrit le 01/05/2014 à 12:20 :
Moi, ce que je retiens, c'est que le RAFALE est mieux placé, mais qu'on ne l'achète pas! Quand la politique se mêle des affaires, cela donne rarement quelque chose de bon... Faudra pas que les Allemands viennent pleurer en raison de leur choix. C'est un peu comme le choix du Grippen en Suisse... Plus de copinage et de lobbying que de raison pour ce choix... Le choix est d'ailleurs contesté, et l'achat n'est pas encore garanti...
Réponse de le 01/05/2014 à 13:24 :
C'EST EXACTEMENT LE CONTRAIRE , un pays doit etre tres fort (geo)politiquement pour vendre des avions de combat. Les criteres financiers ou techniques sont souvent bien moins importants que l'influence , la strategie ou les relations d'etat a état. Le Rafale est le meilleur avion que la France ait jamais proposé mais il se vend moins bien que ses predecesseurs surtout du fait de la perte d'influence de la France sur l'échiquier mondial..
Réponse de le 02/05/2014 à 15:53 :
@ @carpatrick : j'ai aussi l'impression que du point de vue technique, le Rafale est effectivement le ou l'un des meilleurs appareils que la France ait proposé à l'export et que les raisons des échecs sont à chercher ailleurs...
Sans compter que maintenant, le marché des avions de combat est plus compliqué qu'avant, et ce pour tout le monde (à part, dans une certaine mesure, pour les américains, qui disposent d'un "marché captif").
a écrit le 01/05/2014 à 12:11 :
Ces chiffres laissent assez perplexe. Il faut toujours être très vigilant au périmètre de ces valeurs : Dans les 60 milliards, il y a quoi? Développement? Industrialisation? La maintenance pour combien d'années? Le rapport est fait sur quel périmètre: 180 avions ou bien 143 en tenant compte de l'annulation de la dernière tranche?
Parce qu'en l'état, en sachant juste que le budget acquisition est de 11,8 milliards, ça laisse 48 milliards qui ne peuvent pas être raisonnablement attribués à la seule maintenance ( plus d'un milliard d'euros de MCO par an???)
Réponse de le 01/05/2014 à 13:35 :
c'est partout pareil , ces chiffres globaux incluent generalement les couts de recherche et developpement , d'industrialisation et de modernisation pour l'ensemble du parc prévu. Ce qu'on appelle le cout d'acquisition, c'est le cout payé ensuite a l'achat par le client , il est evidemment bien moins élevé car il n'inclut que le cout de production+la marge du constructeur. En effet, pour les avions de combat ce sont les etats qui financent le developpement (seule exception , le Rafale financé a 25% par les industriels)
Réponse de le 02/05/2014 à 15:49 :
@eurogag : oui, c'est comme ça que je le vois aussi. Tout cela rend les comparaisons difficiles! Rien que l'inclusion, ou pas, de la TVA crée une incertitude de 10 à 20%....
a écrit le 01/05/2014 à 9:13 :
Avec un budget annuel total de 310 milliard d euro, de plus pratiquement equilibre, le budget de la defence allemande lui pèse pour seulement 33 milliads ( 2013).
Un programme qui couterait 60 millards sur 30 ans de service, cest meme pas cher !!
a écrit le 01/05/2014 à 9:02 :
Ce qui est interessant c est de faire le bilan combien a couté un avion de combat au total le jour ou ils est mis hors service. Je cois bien que le prix d´achat n´a plus de grande importance 30 ans plus tard.
11,8 milliards pour un pays comme l Allemagne ca reste plutot modeste !
a écrit le 30/04/2014 à 20:46 :
Le programme Rafale atteint 47 milliards d'euros pour 286 avions à produire, soit plus de 164 millions d'euro par avion. Bref, c'est du pareil au même, ni plus, ni moins.
Réponse de le 01/05/2014 à 13:39 :
oui 47 milliards pour 286 avions (en fait 225) c'est evidemment pareil que 60 milliards pour 140 avions seulement.
Vous avez séché les cours de maths a l'école ?
Réponse de le 02/05/2014 à 11:28 :
Mais non un avions ne coute pas 164 millions , on ne calcule pas de facon aussi simplet
a écrit le 30/04/2014 à 18:20 :
La légende du Rafale bien plus cher que les autres s'évapore d'un coup !

Cela sera peut être un plus pour le Rafale dans les appel d'offre, le prix étant déterminant bien souvent :)
a écrit le 30/04/2014 à 16:50 :
soit 20 milliards de plus que le Rafale qui lui n' a depassé ses couts que de 4% .. et 60 milliards c'est seulement seulement pour l'Allemagne ..et pour un avion qui n'est toujours pas mature (air-sol) et qui coute affreusement cher à entretenir .. Coup de chapeau a Dassault
Réponse de le 30/04/2014 à 18:37 :
Bref, une chose est claire: le rafale est pourri
Réponse de le 01/05/2014 à 13:26 :
les seule chose pourrie ce sont les commentaires niais et sans argumentation ;)
Réponse de le 05/05/2014 à 7:30 :
depuis 3 semaines il y a à la Reunion un Rafale (en mission avec d'autres) cloué au sol
par une " panne " non expliquée par les officiels..... C'est possible qu'il a été touché par
un coco....3 semaines c'est trop.A ce jour il est en train de se rouiller par faute de mainte
nance et pièces des rechange que tardent à arriver......Vive le fleuron...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :