Thales : fermeture des sites français de Meudon et Vendôme

La décision a été annoncée aux syndicats le 3 octobre lors du comité central d'entreprises. Les quelque 640 salariés concernés devraient se voir offrir des offres de reclassement.
La fermeture de ces sites s'inscrit dans la stratégie de regroupement de la division autour de quatre implantations géographiques en France.
La fermeture de ces sites s'inscrit dans la stratégie de regroupement de la division autour de quatre implantations géographiques en France. (Crédits : reuters.com)

Réduction des coûts chez Thales. Le groupe d'aérospatial et défense va fermer d'ici 2017 les sites français de Meudon et Vendôme de sa branche Avionics, spécialisée dans les instruments de cockpit civils et militaires, rapporte mercredi 8 octobre le site internet des Échos.

D'après le journal, cette décision s'inscrit dans un nouveau plan d'amélioration de la compétitivité. Elle a été annoncée le 3 octobre aux syndicats par le Pdg de Thales Avionics, Michel Matthieu lors du comité central d'entreprise.

Le site de production de Meudon (Hauts-de-Seine) emploie 580 personnes et le centre de R&D de Vendôme (Loir-et-Cher) compte, quant à lui, un effectif de 60 personnes.

Pas de suppression d'emplois

Selon Les Échos, cette double fermeture ne devrait toutefois entraîner aucun licenciement grâce à des offres de reclassement et aux départs naturels. Une nouvelle réunion devait ce tenir ce mercredi 8 octobre avec les syndicats sur les modalités du plan.

La fermeture de ces sites s'inscrit dans la stratégie de regroupement de la division autour de quatre implantations géographiques en France, précise le quotidien.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 19/11/2014 à 16:56
Signaler
je ne donne pas cher du site de VENDOME restera t il dans le groupe THALES?

à écrit le 11/10/2014 à 13:45
Signaler
En ce qui concerne le site de Vendôme, je tiens à préciser qu'il s'agit uniquement d'une "réorganisation". Il ne s'agit en aucun cas d'une "fermeture de site". Le titre de l'article peut induire en erreur.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.