Crash d'un F-16 grec en Espagne, neuf militaires français tués

 |   |  1336  mots
Dix morts dont huit Français dans le crash d'un F-16 des Forces aériennes grecques à Albacete en Espagne lors d'un exercice international organisé par l'OTAN
Dix morts dont huit Français dans le crash d'un F-16 des Forces aériennes grecques à Albacete en Espagne lors d'un exercice international organisé par l'OTAN (Crédits : © El Pais / Reuters)
Lors d'un exercice international organisé par l'OTAN à Albacete en Espagne, un F-16 des Forces aériennes grecques s'est écrasé sur le tarmac de la base de Los Llanos. Un crash qui a provoqué la mort de 11 personnes, dont neuf Français, selon le Premier ministre espagnol.

Le crash au décollage d'un avion biplace de combat grec de type F-16, lundi vers 15h30 dans le sud-est de l'Espagne, a fait dix morts et 13 blessés, selon un porte-parole du ministère de la Défense espagnol. "Pour le moment nous avons dix personnes mortes et 13 blessées", a-t-il annoncé dans un premier bilan. Finalement neuf Français et les deux pilotes grecs du F-16, tous deux capitaines. Ils ont été tués lorsque l'appareil qui participait à un exercice de l'OTAN s'est écrasé au décollage en Espagne, a pour sa part déclaré un peu plus tard le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

"Il semble que deux des personnes qui sont mortes sont de nationalité grecque et que les huit autres sont Français", a déclaré Mariano Rajoy, qui a été tenu informé de la situation par son ministre de la Défense.

Le F-16 grec s'est apparemment écrasé sur le tarmac, heurtant d'autre aéronefs et tuant d'autres personnes qui s'y trouvaient. Au moment du décollage, l'avion "a perdu de sa puissance et s'est écrasé sur l'aire de stationnement", heurtant cinq appareils qui s'y trouvaient, selon le ministère de la Défense espagnol. Lundi après-midi des chaînes de télévision espagnoles ont diffusé quelques secondes d'images où on aperçoit un avion en feu, d'où s'échappent d'importantes volutes de fumée noire. Le ministère a ajouté que les pompiers ont mis une heure à éteindre l'incendie causé par ce crash avant de pouvoir déterminer le nombre de victimes.

Le crash du F-16 sur cinq autres avions de combat (deux AMX italiens, deux Alfa Jet français, un Mirage 2000 français) a provoqué un violent incendie et dégagé une substance très toxique, l'hydrazine, a expliqué sur place le capitaine Jose Guerreira de l'armée de l'air. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident. La présence de l'hydrazine, un carburant pour le moteur auxiliaire du F-16, empêche que les corps des victimes puissent pour l'instant être retirés, a ajouté le capitaine Guerreira. Il a ajouté ne pas croire que les corps des victimes puissent être récupérés dans la journée.

Une enquête ouverte à Paris

Le parquet de Paris a ouvert une enquête sur les causes de l'accident du F-16 qui a tué onze militaires sur une base du sud-est de l'Espagne, et des gendarmes français devaient se rendre sur place mardi, a-t-on appris de source judiciaire. Même si les faits ont eu lieu à l'étranger, l'ouverture d'une enquête en France est une procédure classique lorsque des nationaux comptent parmi les victimes. En Espagne, une enquête a également été ouverte et confiée à un juge de Valence avec la garde civile. Une commission d'enquête technique est aussi à l'œuvre.

A Paris, le parquet a saisi la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) d'une enquête pour homicides et blessures involontaires, a indiqué à l'AFP une source judiciaire. Des officiers de police judiciaire de la section de recherches de la gendarmerie de l'air et des militaires de l'IRCGN (Institut de recherche criminelle de la gendarmerie) devaient se rendre sur place mardi, dans le cadre d'une demande d'entraide pénale internationale transmise aux autorités judiciaires espagnoles, a précisé cette source.

"Un drame d'une rare violence"

Dans un second communiqué publié dans la soirée de lundi vers 22h34, le ministère de la Défense français, qui fait état d'un "drame d'une rare violence", a annoncé que "selon les premiers éléments fournis par les autorités espagnoles, nous déplorons la mort de huit Français. Un blessé est en situation d'extrême urgence. Cinq autres sont en réanimation dont deux placés en coma artificiel. Trois autres blessés légers sont en sortie d'hôpital". Les morts incluent trois capitaines et un lieutenant. Puis un neuvième militaire français est mort mardi des suites de ses blessures, au lendemain de l'accident d'un F-16 grec qui s'est écrasé.

Dans un premier communiqué vers 20h20, le ministère avait indiqué "dans l'état actuel des informations dont nous disposons, nous déplorons un mort et dénombrons cinq blessés graves". Le F16 des Forces aériennes grecques s'est écrasé sur un des parkings de la base où étaient stationnés des avions de chasse de plusieurs nationalités, dont deux Alpha Jet, deux Mirage 2000D et deux Rafale français. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, se rendra sur les lieux du drame mardi après-midi.

21 blessés au moins, dont 10 Français

La présidence française a confirmé le décès de ses ressortissants vers 22h30 (21h30 GMT). "C'est avec une très grande émotion que le président de la République a appris la mort de huit aviateurs suite à un accident causé par la chute d'un avion de combat F-16 peu après le décollage de la base d'Albacete", a indiqué l'Elysée dans un communiqué. La présidence française précise que "cet accident a causé par ailleurs de graves blessures par brûlures à six personnels mécaniciens, selon le bilan actuel présenté par les autorités espagnoles".

Lundi soir, le président du gouvernement espagnol avait fait état de "nombreux blessés, 10 Français et 11 Italiens", dont cinq souffrent de graves brûlures et ont été transférés vers un service spécialisé à Madrid, selon le ministère de la Défense espagnol. Un peu plus tôt, le porte-parole du ministère de la Défense espagnol précisait que parmi les personnes blessées lors de cet accident survenu sur la base de Los Llanos dans la province d'Albacete (sud-est) sept sont très grièvement touchées. Cinq autres se trouvaient lundi vers 18h00 GMT dans un état grave tandis qu'une a déjà pu quitter l'établissement où elle était soignée, a indiqué le porte-parole, qui n'était pas en mesure de préciser la nationalité des victimes.

Un exercice de l'OTAN

L'avion de combat de la force aérienne grecque devait effectuer des manœuvres dans le cadre d'un exercice international organisé par l'OTAN, le Tactical leadership Programme (TLP), et s'est écrasé au décollage, selon un communiqué diffusé plus tôt par le ministère de la Défense. L'exercice TLP, auquel participait l'avion de combat grec qui s'est écrasé lundi en Espagne, vise à former des pilotes "chef de mission" et constitue "l'une des formations les plus réputées et les plus exigeantes du monde", selon le ministère français de la Défense. "TLP, c'est un peu le Saint Graal" pour les pilotes, résume une source militaire.

Cette formation permet d'obtenir la qualification de "chef de mission" pour des pilotes qui participent à des opérations dans le cadre de coalitions internationales, comme en Libye en 2011 ou aujourd'hui en Irak. L'exercice en cours à Albacete impliquait plus d'une trentaine d'avions de six ou sept pays, selon une source militaire française. Des avions-ravitailleurs, des appareils de surveillance aérienne Awacs et des hélicoptères peuvent participer à cet exercice qui vise à "mettre en action des appareils très différents pour des missions de natures très différentes", selon cette source.

Un centre de formation

La base de Los Llanos accueille depuis 2010 un centre de formation de pilotes d'élite de l'OTAN. "C'est une école de pilotes, qui accueille dix nationalités", a précisé un porte-parole du ministère de la Défense espagnol. Le centre y forme des pilotes à diverses spécialités y compris la guerre électronique, la reconnaissance ou le combat aérien. Le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jens Stoltenberg, a fait part dans un communiqué de sa "profonde tristesse". "C'est une tragédie qui touche toute la famille de l'OTAN", a-t-il souligné.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2015 à 20:24 :
si les AMERICAINS n avait pas etès la en 1916 et en1943 on serait encore en GERMANYalors sa suffit l americain bashing
a écrit le 28/01/2015 à 12:13 :
Pas le temp de remettre les gaz et vire a gauche on attend les résultats de la boîte noir
a écrit le 28/01/2015 à 6:30 :
Il avait oublié de desserrer le frein à main ?
a écrit le 27/01/2015 à 23:26 :
9 français qui auraient pu choisir un autre emploi; qui lui soit utile. Le monde gaspille 1000 milliards $ pour se faire peur et s'autodétruire, chaque année. On sait aussi qu'en cas e guerre moderne, ces avions sont périmés. Ce qui n'empêche qu'il n'y a j
a écrit le 27/01/2015 à 21:18 :
Tout d’abord une pensée pour toutes ses familles endeuillées qui doivent aujourd’hui affronter la pire des souffrances la perte d’un être cher.
Les armées européennes sont de plus en mal de finances, la question que je me pose les grecs touchés par la crise ont-ils les moyens d'entretenir correctement leurs avions ou les contrôles sont ils au mini des programmes, avec les risques que cela peut comporter en terme de fiabilité. Il va falloir et peut-être grâce aux boites noires avoir la réponse à la question de cette catastrophe. Les Etats étant partie prenante avec toute la magouille que nous connaissons chez nos politiques pour cacher ce qui pourrait passer pour un manquement la vérité sera t elle maquillée , pour éviter cela l’enquête doit être donnée à la justice civile sans aucune ingérence étatique.
a écrit le 27/01/2015 à 21:14 :
sur ce forum des commentaires a 2 balles avec le mèprit de tous ce qui est AMERICAIN les franchouillarts defrait lire l istoire de france en 1914 et 1940 sans les ricains on serait encore en JERMANIE
Réponse de le 28/01/2015 à 3:42 :
Vous pourriez au moins avoir la décence de remercier l'initiative japonaise ayant eu pour conséquence la participation américaine au conflit européen. Sans l'attaque de la base militaire de Pearl Harbor à Hawaï, l'oncle Sam n'aurait pas dépensé un dollar en Europe pour contrer la progression d'un pays initialement ami (Allemagne). D'ailleurs nombre de scientifiques nazi ont trouvé refuge aux USA après la guerre...
a écrit le 27/01/2015 à 18:01 :
comme quoi un exemple de plus pour quitter l'OTAN
a écrit le 27/01/2015 à 17:35 :
Il serait temps de se séparer de la Graisse qui chaque jour coûte de plus en plus chère à la France...
a écrit le 27/01/2015 à 12:53 :
Tout ce qui va mal tourner va mal tourner. ou en agnlais: Anything that can go wrong will go wrong C'est la loi Murphy qui est soi disant en passant colonel de l avion de chasse amerloque! Et sa loi se vérifie de jour en jour.
a écrit le 27/01/2015 à 12:20 :
Un autre militaire français est décéde ce matin à la suite des blessures, ce qui porte le nombre de morts a 11, 9 français et deux grecs, celon la presse espagnole.
Quand aux degats matériels le f16 grec a percuté deux avions italiens et 3 français.
Réponse de le 27/01/2015 à 13:25 :
Et 5 blessés graves français également. Une vraie hécatombe...
a écrit le 27/01/2015 à 11:08 :
"JeSuisMilouf". De vrais courageux anonymes.
a écrit le 27/01/2015 à 9:50 :
au fait combien de F16 se sont craschés depuis que les E.U. s'en débarassent
Réponse de le 27/01/2015 à 17:50 :
pour info la chaîne de production des F16 fonctionne toujours et au moins jusqu'à fin 2016 et pas à la cadence de 1 par mois ! alors arrêtez vos commentaires stupides !
a écrit le 27/01/2015 à 9:37 :
8 pilotes tués, des mécanos et pilotes bléssés, et 2 rafales en moins. Condoléances aux familles des victimes et à nos capacités militaires.
a écrit le 27/01/2015 à 8:36 :
Un drame national, qui arrive bien mal dans la crise actuelle. On a au surplus le TRES désagréable sentiment que l'information a été trop contrôlée. La plupart des annonces d'hier n'indiquait pas la nationalité de l'avion qui s'est écrasé. Les priorités des médias sont difficiles à comprendre. Je crains que nos militaires soient touchés par cette couverture médiatique.
Réponse de le 27/01/2015 à 9:18 :
toujours aussi presser de savoir qui c'est écraser! ils vont pas courir pour voir quel avion c'est planter, n'importe quoi!
Réponse de le 27/01/2015 à 9:35 :
Ouais… mais rélativisons, les Bleus du handball ont battu les argentins, il faut fêter quoi ! je suis Charlie. Toi ?
Réponse de le 27/01/2015 à 12:07 :
@l'usurpateur : merci de changez de pseudo !! Surtout si c'est pour écrire ce genre de commentaire !
Réponse de le 27/01/2015 à 21:23 :
Tu parles à toi même ? :-))
a écrit le 27/01/2015 à 8:06 :
Un chasseur grec s'écrase sur une base américaine en Espagne et tue 8 Français ! quel bol pour les Français.
Réponse de le 27/01/2015 à 17:08 :
On peut dire que la 3ème guerre a déjà commencé. Vivement.
a écrit le 26/01/2015 à 23:22 :
F16 Grec???? L´Europe les alimente en argent pour combler leurs déficits et ils achètent des F16 aux Américains,, Pas belle l´Europe? La coupe déborde....
Réponse de le 27/01/2015 à 1:53 :
La Grèce possède aussi des Mirages 2000-5. (d'ailleurs c'était la dernière vente export d'avion de chasse pour la France qui n'a plus rien exporté depuis 2005 !). Elle n'achète pas que du matériel américain.

De très nombreux pays européens se sont dotés de F16 qui est véritable best-seller, très simple, peu onéreux et performant dans sa catégorie.

Le F16 qui s'est craché a été acheté et livrée bien avant le début de la crise grecque. Et non l'Europe ne finance pas les armées européennes car ce n'est pas dans ses attributions. Elle finance surtout l’agriculture, les équipements publics, la culture...

Et chaque pays est libre de s'équiper avec l'avion qui lui convient le mieux ! L'erreur de Dassault est d'avoir arrêté le Mirage qui se vendait très bien pour ne proposer avec le Rafale plus que du très haut-de-gamme hors de prix pour bon bon nombre de pays (d'où le succès du F16 et du Grippen).
Réponse de le 27/01/2015 à 8:08 :
Arrêtez de faire le Kalimero et de blâmer les Américains, ils sont les meilleurs vendeurs au monde et méritent leur position. ça suffit l'American bashing dans ces forums, il faut ravaler son dépit et se taire plutôt.
Réponse de le 27/01/2015 à 17:13 :
Certe , ceci étant la Pologne à choisi ses F16 américains une semaine après son entrée dans l'Europe éliminant de fait le rafale et l'avion suédois. Ce qui me chagrine plus dans cette UE c'est surtout que les F16 américains de nos voisins d'Europe ne viennent jamais aider le Rafale Français quant il faut aller ( à tort ou à raison!) se battre en Lybie et au Mali,
il n'y a aucune solidarité économique et militaire ! enfin bref tout le monde s'aime mais chacun pour soi sauf pour le porte monnaie ou les payeurs sont toujours les mêmes.Quant aux Américains ils rigolent ! je suis plus dans l'Europe Bashing !
a écrit le 26/01/2015 à 22:33 :
Paix aux victimes. En tout las preuve s'il en est que les F16 et autres chasseurs américains ne sont pas fiables. Si seulement les Grecs avaient eu des Rafales cette catastrophe n'aurait jamais eu lieu!
Réponse de le 26/01/2015 à 23:24 :
Le F16 est avion très fiable quand il est correctement entretenu. Votre comparaison avec le Rafale est malvenue et indécent dans cette tragédie. Et c'est un fan du Rafale qui vous repond.
Réponse de le 27/01/2015 à 10:03 :
commentaire complètement stupide si ma tante en avait elle s'appèlerait mon oncle.
Réponse de le 27/01/2015 à 10:09 :
Et si la France n'y était pas retournée dans le commandement intégré, non plus !
Réponse de le 27/01/2015 à 13:18 :
Dans ou hors de l'OTAN nous avons toujours réalisé des exercices avec les américains

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :