Airbus Group vole de records en records

Airbus Group a enregistré en 2014 un chiffre d'affaires, un EBIT (résultat opérationnel) et un carnet de commandes records. Le chiffre d'affaires a progressé de 5%, à 60,7 milliards d'euros tandis que l'EBIT reporté est en hausse de 54% pour passer à 4 milliards d'euros.

3 mn

Fin 2014, le carnet de commandes d'Airbus Group représentait en valeur 857,5 milliards d'euros (680,6 milliards d'euros fin 2013)
Fin 2014, le carnet de commandes d'Airbus Group représentait en valeur 857,5 milliards d'euros (680,6 milliards d'euros fin 2013) (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Sans trop de surprise, Airbus Group a enregistré en 2014 un chiffre d'affaires, un EBIT (résultat opérationnel) et un carnet de commandes records. Les fondamentaux du groupe européen d'aéronautique et de défense sont solides. Le chiffre d'affaires a progressé de 5%, à 60,7 milliards d'euros (57,6 milliards en 2013) tandis que l'EBIT reporté est en hausse de 54% pour passer à 4 milliards d'euros (marge de 6,7 %). Et ce malgré une provision de 551 millions due aux retards sur le programme A400M.Enfin, le flux de trésorerie disponible est positif, à 2 milliards d'euros, incluant 900 millions d'euros issu des produits de cessions d'actifs.

"Nous avons nettement amélioré la rentabilité et la génération de trésorerie en 2014 grâce à une solide performance opérationnelle et un carnet de commandes record à la fin de l'année, a déclaré le président exécutif d'Airbus Group, Tom Enders, cité dans le communiqué publié ce vendredi par le groupe. Nous avons livré un nombre d'appareils commerciaux plus élevé que jamais, dont le premier A350, et nos commandes nettes ont représenté, une fois de plus, plus du double du nombre de livraisons. (...) Nous sommes mobilisés pour faire face aux différents défis opérationnels, notamment la montée en cadence et les coûts de l'A350 et de l'A400M, les premières livraisons de l'A320neo, pour stimuler les ventes d'hélicoptères et continuer à restructurer notre portefeuille dans la défense et l'espace".

De solides résultats qui reflètent une amélioration de la performance opérationnelle, avec des chiffres records en matière de livraisons d'appareils commerciaux, de chiffre d'affaires et de carnet de commandes. Ainsi, le résultat net a atteint 2,34 milliards d'euros (2013 : 1,47 milliard), avec une augmentation du bénéfice par action à 2,99 euros (2013 : 1,86 euro). La position de trésorerie nette fin 2014 s'élevait à 9,1 milliards d'euros (fin 2013 : 8,5 milliards d'euros), après prise en compte de 587 millions d'euros au titre du paiement du dividende 2013 et de 462 millions d'euros de cotisations versées au régime de retraites. La position de trésorerie brute au 31 décembre 2014 s'élevait à 16,4 milliards d'euros.

Des commandes dynamiques

Les prises de commandes d'Airbus Group se sont élevées en 2014 à 166,4 milliards d'euros (2013 : 216,4 milliards d'euros. Soit un carnet qui représentait en valeur 857,5 milliards d'euros fin 2014 (680,6 milliards d'euros fin 2013). Airbus a reçu 1.456 commandes nettes d'avions commerciaux (2013 : 1.503 commandes nettes), avec un ratio de commandes nettes et de livraisons supérieur (book-to-bill) à deux et un carnet de commandes de 6.386 appareils à la fin de l'année.

Les prises de commandes chez Airbus Helicopters portent sur 369 unités (2013 : 422 unités), incluant un ajustement dans le carnet de commandes de 33 NH90. La valeur des prises de commandes d'Airbus Defence and Space a progressé de 4 %, avec un fort dynamisme des activités spatiales et un bon niveau de commandes d'avions militaires moyens et légers.

Des perspectives à la hausse

Pour 2015, Airbus Group table sur des taux de croissance de l'économie mondiale et du trafic aérien international conformes aux prévisions indépendantes qui prévalent et sur l'absence de perturbation majeure. Dans ce cadre, les livraisons d'Airbus devraient être légèrement supérieures à 2014 et une augmentation du carnet de commandes des avions commerciaux est à nouveau anticipée. En 2015, avant les fusions et acquisitions (M&A), Airbus Group anticipe une augmentation des revenus et une légère hausse de son EBIT avant éléments non récurrents. "Nous confirmons que le seuil de rentabilité pour l'A380 sera atteint en 2015", a en outre affirmé Airbus Group. Le groupe aéronautique prévoit donc une augmentation supplémentaire de son bénéfice par action et de son dividende par action en 2015.

Sur la base de ses perspectives actuelles, Airbus Group prévoit une montée en cadence industrielle. "En raison d'une forte demande pour les monocouloirs, nous avons décidé d'augmenter la production de la famille des A320 à 50 appareils par mois à partir du premier trimestre 2017. Parallèlement, nous avons décidé de réduire temporairement la production d'A330 à six appareils par mois en 2016", a expliqué Tom Enders. Airbus a vendu plus de 11.500 Airbus monocouloirs et livrés plus de 6.400 appareils à 317 compagnies aériennes, la famille A320 - A319, A320 et A321.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 28/02/2015 à 11:32
Signaler
Alors mr gliszczynski? en termes de performances commerciales, c'est qui qui a coiffé sur le poteau à qui? Boeing à explosé airbus bien evidemment, mais sur cet article de mr cabirol on en parle pas comme par hasard....

le 28/02/2015 à 12:43
Signaler
Certainement, oui, et vous allez nous donner les chiffres qui supportent vos affirmations afin que nous voyions tous le degré de l'explosion.....

le 28/02/2015 à 15:51
Signaler
Vousavez qu'à les chercher vous même...

à écrit le 27/02/2015 à 16:35
Signaler
Tom oublie d'expliquer que ces bons résultats viennent de la fin des développements des principaux programmes en 2014 : A320 Neo, A350 ... Beaucoup moins d'activité engineering. Les SSII en font largement les frais. Mais ça, on s'en fout. Les résult...

le 28/02/2015 à 7:39
Signaler
Je confirme l'impact immense sur l'écosystème d'Airbus qui se retrouve à gérer plusieurs centaines d'ingénieurs d'études sans plus aucun travail et pour de nombreuses années, rien que sur la plaque toulousaine. Comment un groupe qui doit raisonner à ...

le 01/03/2015 à 6:23
Signaler
Airbus n'est qu'un assembleur d'avions. ils vont cherchet la technologie chez les systémiers ... Safran, Thalès, CE, Rockwell, RollRoyce, Liebherr ... Ce n'est pas étonnant qu'ils cherchent à optimiser leurs couts en réorganisant leur bureaux d'étud...

à écrit le 27/02/2015 à 14:25
Signaler
Cette entreprise vient de loin, nous sommes passés avec la bande à Chirac et magouilles et compagnies, les Lagardère, Camus, la bande Clearsteaem avec les fameux et fumeux Georgin et Lahoud puis le grand magouilleur qui voulait le beurre et l’arge...

le 27/02/2015 à 17:56
Signaler
Votre angélisme est des plus plaisants, surtout lorsqu'on connait la boutique de l'intérieur.

à écrit le 27/02/2015 à 12:15
Signaler
Airbus group ce n'est pas que des avions commerciaux !!

le 28/02/2015 à 12:39
Signaler
Exactement... 4 lignes dans cet article sur airbus helico... pour nous dire que les prises de commande ont chuté de 12,5%

à écrit le 27/02/2015 à 10:57
Signaler
à Nico et fma44 : Vos interventions sont pour le moins... pathétiques ! Quel dommage que d'aussi brillants esprits aient rien de plus intéressant à nous expliquer...

le 27/02/2015 à 20:00
Signaler
Avec un seul concurrent dans le monde et à coup de subventions multiples, ça peut quand même que marcher, heureusement !

à écrit le 27/02/2015 à 10:54
Signaler
Mais bien loin derrière les résultats extraordinaires et la rentabilité sans égale de Boeing

le 27/02/2015 à 22:31
Signaler
Racontez nous cela pour voir, des chiffres svp?

à écrit le 27/02/2015 à 9:22
Signaler
Et tout cela grâce à la réussite de l'A400 !

le 27/02/2015 à 15:25
Signaler
En tout cas l'A400 ça vend bien plus que le Rafale c'est sûr.

à écrit le 27/02/2015 à 9:14
Signaler
Tant mieux pour un groupe pleurnichant en permanence des subventions, enfin des résultats positifs

le 27/02/2015 à 22:33
Signaler
Auriez vous quelques faits pour étayer vos affirmations?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.