Airbus, Leonardo : l'Espagne s'offre 23 NH90 supplémentaires

 |   |  316  mots
2018 a marqué le retour du NH90 sur le plan commercial avec deux belles commandes : Qatar (28 NH90) et Espagne (23).
2018 a marqué le retour du NH90 sur le plan commercial avec deux belles commandes : Qatar (28 NH90) et Espagne (23). (Crédits : Airbus Helicopters Frédéric Lert)
L'Espagne a signé un contrat avec le consortium NHIndustries, composé d'Airbus Helicopters, Leonardo et le néerlandais Fokker portant sur l'acquisition de 23 NH90, dont sept dans une version navale tactique.

Airbus Helicopters et Leonardo ont terminé l'année sur une très belle commande. Selon nos informations, l'Espagne a signé un contrat avec le consortium NHIndustries (NHI), composé d'Airbus Helicopters (62,5%), Leonardo (32%) et le néerlandais Fokker (5,5%) portant sur l'acquisition de 23 NH90, dont sept dans une version navale tactique. Le gouvernement espagnol avait décidé en septembre, lors d'un conseil des ministres, de consacrer une enveloppe budgétaire de 1,5 milliard d'euros à l'achat de 23 nouveaux NH90 (dix pour l'armée de Terre, six pour l'armée de l'Air et sept pour la Marine). Le montant du contrat s'élève à 1,38 milliard d'euros (hors TVA).

2018 a vraiment marqué le retour du NH90 sur le plan commercial avec deux belles commandes : Qatar (28 NH90) et Espagne. Il y avait des années que le NH90 n'avait pas été exporté. La Nouvelle-Zélande en 2007 et la Belgique en 2008 avaient été les derniers pays à s'offrir des appareils de ce type. Fin 2015, le ministère de la Défense français avait commandé six hélicoptères NH90 dans sa version de transport tactique (TTH) destinés à l'aviation légère de l'armée de terre. Au total, 543 NH90 ont été commandés par les clients dans le monde entier.

Une flotte renouvelée à partir de 2006

Le programme de renouvellement de la flotte d'hélicoptères a débuté en 2006 avec l'intention d'acquérir 45 hélicoptères NH90. Toutefois, en raison de restrictions budgétaires de l'époque, l'Espagne n'avait acheté que 22 appareils dans la version terrestre (TTH). Les nouveaux appareils de l'armée de Terre et de l'Air vont remplacer des Super Puma (AS332) tandis que ceux de la marine vont succéder aux très vieux Sikorsky S-60 pour des missions de transport tactique. En septembre, l'Espagne avait également décidé de moderniser ses hélicoptères lourds américains CH-47D Chinook pour un montant de 819 millions d'euros (livraison entre 2021 et 2025).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2018 à 20:04 :
Voilà de vrais Européens L ESPAGNE, au contraire de Belgique, pays bas, Luxembourg, danemark, suède, norvège, pologne, hongrie, roumanie, Autriche, suisse ( ne plus répondre à leurs appels d'offres joués d'avance)
a écrit le 29/12/2018 à 3:21 :
Après des années d'attente suite à la terrible crise de 2008, les programmes de renouvellement des forces armées ont redémarré en force avec la commande de VCI, de frégates, et maintenant d'hélicoptères qui sont présentés comme des dépenses sociales permettant de maintenir l'emploi dans le secteur industriel espagnol.
a écrit le 28/12/2018 à 14:46 :
Bonne nouvelle également pour les groupes industriels français Thalès et Safran, qui fabriquent de nombreux équipements du NH90 (avionique, tourelle optique FLIR, moteurs RTM322, trains d'atterrissage, APU etc) et qui en assureront la maintenance pour les 30 prochaines années.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :