Airbus surclasse Boeing dans le match des commandes d'avions

 |  | 283 mots
(Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
A moins d'un mois de l'arrêt des compteurs, Airbus comptabilise 1.007 commandes nettes (commandes-annulations), contre 568 pour son rival américain. Jamais un tel écart n'avait été observé.

Le scénario maintes fois observé au cours de dix dernières années dans lequel Airbus coiffe sur le poteau Boeing dans la dernière droite n'aura pas lieu cette année. A moins d'un mois de l'arrêt des compteurs de l'édition 2015 de la bataille Airbus-Boeing, le constructeur européen est largement devant son rival américain.

Au 30 novembre, il a déjà enregistré 1.079 commandes brutes (hors annulations), contre 655 pour Boeing lors de son dernier pointage, le 2 décembre. En termes de commandes nettes (commandes-annulations), l'écart se creuse puisque l'avionneur européen affiche 1.007 commandes, quasiment deux fois plus que son rival (568). Deux ou trois grosses commandes de compagnies low-cost comme celle d'Indigo (250 A320) font donc la différence.

Avec 6.837 avions, le carnet de commandes d'Airbus est historique. Il correspond à 10 ans de production.

Bon millésime

Jamais, Airbus ne s'est retrouvé dans une telle situation à ce stade de l'année. Au mieux, il était au coude à coude, au pire il accusait un gros retard qu'il résorbait en décembre pour, souvent, passer devant Boeing.

L'an dernier par exemple, alors que le constructeur américain commençait le mois de décembre avec 400 avions d'avance sur Airbus, ce dernier avait néanmoins arraché la victoire avec 1.796 commandes brutes (la meilleure performance de l'histoire de l'aviation) contre 1.552 commandes brutes pour Boeing. Peu de chance qu'un tel scénario se reproduise cette année en faveur de Boeing. Le réservoir de protocoles d'accord à transformer en commandes fermes est en effet très faible.

Au global l'année 2015 va être encore un très bon millésime puisque près 2.000 appareils auront encore été commandés cette année aux deux constructeurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2017 à 11:55 :
no rage
a écrit le 08/12/2015 à 8:52 :
bonjour
réservoir des protocoles très faible dites vous , la signature du protocole pour plus de 300 avions par boeing lors de la visite de XI JIN PING à seattle en octobre vous a-t-elle échappée?
a écrit le 07/12/2015 à 18:45 :
Vous et vos articles anti-Boeing. Votre façon arrogante de rédiger dénonce votre incompétence en aéronautique... Et vous vous dîtes "journaliste spécialiste en transports".
a écrit le 07/12/2015 à 12:47 :
C' est bien d' avoir des commandes mais attention aux annulations, et surtout l 'on pourrait chez Airbus, revoir l' intérieur, et faire quelque chose de mieux, boeing et le dreamliner ont repensés les intérieurs qui chez Airbus, accusent leur ancienneté, pourrions nous avoir la chance d' avoir de nouveaux intérieurs mieux pensées, des sièges plus confortables, car en fin de compte, pour le particulier, l' intérieur compte plus que l' extérieur, vu que nous payons quand même nos billets d' avions, des moteurs plus économiques, c' est très bien, mais quand on voyage le confort compte plus surtout sur des destinations avec beaucoup d' heures de vol, partagez vous mon point de vue ?
Réponse de le 12/12/2015 à 20:36 :
L'aménagement intérieur dépend plus de la compagnie cliente et de ses équipementiers que du constructeur. Pour un même modèle d'avion, de multiples options d'aménagements sont possibles.

Sinon, avez vous déjà voyagé en A380 ? C'est de loin l'avion le plus confortable de tous ceux que j'ai eu l'occasion d'expérimenter, tant en termes d'espace disponible et d'équipements que de silence. J'ai l'habitude de voyager entre la France et le Japon, et par rapport aux 777 et aux 747 de Boeing, la différence est notable.

Je reconnais toutefois n'avoir pas encore voyagé à bord d'un "Dreamliner" 787, ni d'ailleurs d'un A350, donc je ne prétends pas pouvoir émettre une comparaison exhaustive.
a écrit le 07/12/2015 à 12:43 :
Mais Airbus est bien à la peine en livraison. Le mois dernier, il a livré 61 avions, Boeing a livré 71 avions. Sur 11 mois Boeing en est à 709 livraisons, Airbus en est à 556.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :