Caracal : Airbus Helicopters exige de la Pologne une réparation financière

 |   |  502  mots
Airbus Helicopters accuse le gouvernement polonais d'avoir mené des négociations sans avoir vraiment la volonté de les conclure par la signature d'un contrat.
Airbus Helicopters accuse le gouvernement polonais d'avoir mené des négociations sans avoir vraiment la volonté de les conclure par la signature d'un contrat. (Crédits : Airbus Helicopters)
Selon le quotidien polonais Dziennik Gazeta Prawna, Airbus Helicopters a envoyé un courrier avant Noël pour informer le gouvernement polonais d'une demande d'arbitrage international concernant la rupture des négociations exclusives entre le constructeur européen et Varsovie.

Tom Enders l'avait promis. Le patron d'Airbus a tenu parole plus d'un an après. Selon le quotidien polonais Dziennik Gazeta Prawna (DGP), Airbus Helicopters a envoyé un courrier avant Noël pour informer le gouvernement polonais d'une demande d'arbitrage international concernant la rupture des négociations exclusives entre le constructeur européen et Varsovie. Ces informations ont été confirmées à La Tribune. Un courrier a été envoyé au Premier ministre polonais ainsi qu'aux ministères de la Défense et du Développement. La Pologne avait rompu les négociations qui portaient sur l'achat de 50 hélicoptères multirôle Caracal, un contrat évalué à 3,14 milliards d'euros.

"Nous n'avons jamais été traités comme ça par un gouvernement client comme nous l'avons été par ce gouvernement", avait expliqué Tom Enders en octobre 2016 dans une déclaration obtenue par l'AFP. "Nous allons demander réparation", a-t-il ajouté en indiquant avoir "l'impression d'avoir été menés en bateau pendant des mois par l'actuel gouvernement polonais."

Des négociations avaient été lancées cet été en vue de régler le différend à l'amiable entre Airbus Helicopters et Varsovie. Mais, les deux parties ont échoué à trouver un compromis. C'est pour cela que le constructeur européen s'est tourné vers un arbitrage international. DGP cite l'Institut d'arbitrage de la Chambre de Commerce de Stockholm (Suède) mais aussi la Suisse. Une initiative qui intervient en parallèle à un appel d'offres portant sur la livraison de huit hélicoptères pour les Forces spéciales polonaises, auquel le constructeur du Caracal concourt. L'initiative d'Airbus Helicopters pourrait également forcer Varsovie à régler ce différend à l'amiable.

Deux interviews alimentent l'accusation

Selon DGP, Airbus Helicopters accuse le gouvernement polonais d'avoir mené des négociations sans avoir vraiment la volonté de les conclure par la signature d'un contrat. Le constructeur, qui avait dépensé des millions dans cette campagne commerciale lancée en 2012, demanderait notamment le remboursement des coûts engagés, a estimé DGP. Très clairement, les conservateurs du PiS n'ont jamais voulu du Caracal fabriqué par Airbus Helicopters. Cet hélicoptère aurait été assemblé en dehors des circonscriptions tenues par le PiS si le constructeur européen avait pu finaliser les négociations.

Pour justifier cette accusation, Airbus Helicopters aurait mis en avant, selon DGP, deux articles publiés par le quotidien polonais. C'est d'abord une interview accordée par Antoni Macierewicz avant qu'il ne devienne ministre de la Défense, dans laquelle il déclare qu'il est contre cet accord. Dans une autre interview, Waclaw Berczysnki, proche collaborateur du ministre de la défense, Antoni Macierewicz et ancien salarié de Boeing aux États-Unis, a révélé qu'il avait "tué les Caracal".

Le précédent gouvernement issu des rangs de la Plate-forme civique (PO) avait sélectionné le Caracal à l'initiative de l'ancien ministre de la Défense, Tomasz Siemoniak, qui avait paraphé l'accord. Il devait entrer en vigueur une fois l'accord sur les transferts de technologies signé. Ce qui n'a jamais été le cas...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2018 à 11:28 :
La Pologne est le plus gros bénéficiaire des fonds structurels de l'UE mais ce gouvernement d'Extrême Droite a baladé Airbus et acheté américain alors que la croissance de la Pologne depuis 20 ans ne s'est effectuée que grâce à son entrée dans l'UE ,avant c'était la misère en Pologne,ce qu'elle a l'air d'avoir oublié.
a écrit le 05/01/2018 à 14:03 :
Pourquoi les Polonais se gêneraient-ils si il n'y a aucune conséquence quand ils rompent leurs engagements ? Et de plus, si les Polonais le font sans que leur victime ne réagisse, pourquoi d'autres n'en feraient pas autant ? La Pologne est loin d'être le seul état du monde, et passer pour un perdant aux yeux de ses clients et le meilleur moyen pour ne jamais rien remporter.

De mon point de vue, le cas des délinquants se règle au tribunal, et Airbus se comporte donc enfin avec bon sens. S'il gagne il gagne et s'il perd il perd, mais au moins dans tous les cas il ne reste pas à attendre de se faire plumer.
a écrit le 04/01/2018 à 10:52 :
Réponse à Diane et retour à vos livres d'histoire : En 1939, seules la France et la G-B ont déclaré la guerre à l'Allemagne lorsque la Pologne a été envahie. Forts de leur neutralité, les US se contentaient de relancer leurs industries et de s'enrichir. A partir de Stalingrad, l'Armée Russe a réussi à prendre le dessus sur l'Armée Allemande, mais en 1944/1945, la Pologne est devenue soviétique.
Réponse de le 04/01/2018 à 14:40 :
a PNL, voyez vous une difference entre déclaré la guerre et .... se battre, ce que prevoye l`accord entre la Pologne et la France , aujourd`hui les francais sont devenu des petits claqueur des allemends, est cela agace encor plus les polonais .... a 1000 km en Ukraine il y a une gerre et annexsion des territoires, nous somme en 2018 ...
Réponse de le 04/01/2018 à 15:31 :
Bonjour.
Pour vous répondre. lisez le récent "Europe ar war 1939-1945" de Norman Davies.
Edifiant.
Juste pour rappeler le contexte politique et économique et se souvenir comment la moitié de l'Europe est devenue "soviétique". Ca calme
a écrit le 03/01/2018 à 21:47 :
En Europe, particulièrement en France, les polonnais font plus de mal que les meutes de loups dans une bergerie ;

il devient urgent de rendre la pologne à Poutine qui saura les remettre à leur place
Réponse de le 04/01/2018 à 14:48 :
tu peut etre tranquille, on remettra un peu d`ordre en france bien tot,
a écrit le 03/01/2018 à 20:23 :
Il faudrait étudier plus en détail cette histoire mais nous ne connaitrons pas le fin mot de cette affaire. Cependant, c'est dommage car il serait bon de renouveler la coopération franco-polonaise dans le domaine militaire. Pour l'instant le business autre que militaire français se porte bien en Pologne et rapporte plus que les subventions, contrairement à ce que croient ceux qui ne connaissent rien à ce pays et professent ici des crétinismes soit celle d'un trol moscovite, soit celle d'un idiot utile. Mais pour le savoir il faut creuser un peu Messieurs, Dames... En attendant ce sont les Allemands qui se taillent un boulevard en affaires en Pologne et dans toute l'Europe dite de l'Est pendant que les idiots utiles ici s'insurgent contre le "dumping" polonais et regardent le train passer. Il faut se battre en affaires et se faire des aliés au lieu de faire la gueule et porter plainte. Il y a des sous-marins encore, des avions - prochains contrats autrement plus porteurs que les hélicoptères, il y a des missiles anti-missiles etc. Il faut avaler la pillule et faire que ça marche cette fois. Sinon il est certain que ce seront les autres qui passeront encore devant. Comme l'ont fait les allemands ne serait-ce avec leurs chars dont plus de 200 Leopards équipent l'armée polonaise à la place des Leclerc's. Eux tapent sur l'épaule les petits français et pendant ce temps placent leurs pions. Au point oú nos patrons au lieu de rouler en haut de gamme français achètent des Mercedes car cela fait plus chic que de rouler en C6 (qui n'est même plus produite à cause de cela). Alors faire la sempiternelle leçon aux méchants polonais (tous plombiers pas chers de surcroit) finit par faire rire.
Réponse de le 03/01/2018 à 22:16 :
Il y a un moment, il faut arrêter la naïveté. Ils ne nous achèteront rien. Vendons aux Russes, en attendant que Poutine, le seul à en avoir, remette un peu ordre à l Est...
Réponse de le 03/01/2018 à 22:31 :
Votre texte est plein de bon sens mais la première subvention UE a servi à acheter des F16, ensuite les équipes de vente Airbus sont Franco Allemande.
Quant aux missiles anti missile ils seront US. Ceci dit l 'usine qui va faire les hélicos US est implantée en Pologne depuis des lustres. Le procès d'Airbus c'est la façon d 'avoir procédé pour cette affaire. Enfin des compensations industrielles entre pays européens, ça devrait être interdit par l'UE.
Réponse de le 04/01/2018 à 10:24 :
C'est le gouvernement polonais qui a eu une attitude franchement hostile à la France, mais pas seulement, car Airbus est une entreprise européenne.
La France de Hollande (le pire de nos Présidents) a seulement commis l'erreur de rompre le contrat des Mistral avec nos Amis Russes.
Réponse de le 04/01/2018 à 13:37 :
Aria,
si les polonais ne font confiance qu'aux armements US, il y a une raison: la France et l'Allemagne ne sont pas aussi fermes face aux pressions russes.

Malgré Trump, les USA sont les moins hésitants face à Poutine. C'est une question stratégique, les polonais ne peuvent prendre aucun risque.
a écrit le 03/01/2018 à 19:54 :
Mauvais perdants, les Francais. Du zidanesme total.
a écrit le 03/01/2018 à 18:36 :
La Hongrie et la Pologne ne jouent pas le jeux de l'union européenne... Ne font que prendre et encaisser les euros de Bruxelles... Deux pays individualistes et nationalistes qui ne font que bernés les commissaires européens qui sont les dindons de la farce...
Réponse de le 04/01/2018 à 15:09 :
a quoi ca sert de répéter bêtement les arguments de la propagande gauchiste de bruxelle, La Pologne et La Hongrie sont une grande chance pour europe, qui s`engouffre dans un vide ideologique, moral et intelectuele qui se finira par la disparition de la france
a écrit le 03/01/2018 à 17:58 :
Réponse à Paul C
D'accord pour l'orthographe mais nous au moins on aime la France. Pour celles et ceux qui aiment les Usa cap à l'ouest et bon vent.
a écrit le 03/01/2018 à 17:39 :
Si nous les em……dions pas avec les travailleurs détachés et autres fantaisies !!!!!!
a écrit le 03/01/2018 à 14:49 :
La Pologne pays qui reçoit le plus de l'UE par rapport à ce qu'elle cotise se permet d'acheter du matériel américain par milliard sous le regard naif de la commission européenne .
Réponse de le 03/01/2018 à 17:18 :
On voit tes connaissance du petit paysan , en realite ce sont les paysons francais et allement qui recoivent les plus , .... il sufit de regarder les statistiques de CE
Réponse de le 03/01/2018 à 17:36 :
C'est ça l'esprit de européen, je prends ton "pognon" et j'achète chez le voisin. Ceux qui, dans la vie, sont naïfs le payent pendant toute leur existence.
Réponse de le 03/01/2018 à 19:29 :
Comme vous semblez être bien!!!renseigné juste un peu d'infos pour vos commentaires:
Le principe de qui est nommé "Cohésion" par l'UE
La politique de cohésion a pour but de renforcer la cohésion économique, territoriale et sociale entre les régions et les États membres de l’Union européenne, en fournissant davantage de ressources aux régions et pays en retard économiquement. C’est grâce aux fonds structurels comme le FEDER (Fonds européen de développement économique et régional) que chaque foyer d’Auvergne dispose désormais d’un accès au réseau à large bande à haut débit.
C’est la Pologne qui, avec 9,7 milliards d’euros, est la première bénéficiaire des fonds européens en matière de cohésion
Réponse de le 05/01/2018 à 3:46 :
Sacré Johnny !!! la France est l'un des premiers contributeurs nets de l'UE, avec ou sans paysans ! Par ailleurs si les paysans français reçoivent des fonds de l'UE, cet argent est dépensé en France, pas aux USA. Alors que la Pologne est le premier bénéficiaire net de l'UE avec ou sans paysans, et va dépenser son argent aux USA.
Réponse de le 05/01/2018 à 12:53 :
Que de commentaires ignorants de la situation politique en Pologne : actuellement et depuis 2015 la Pologne n'achète aucun matériel militaire , européen ou US !!! Le ministre actuel de la défense Macierewicz n'achète rien et purge l'armée polonaise : ce ministre est d'ailleurs fortement soupçonné ( un livre est paru sur le sujet ) de liens avec les services russes . Je n'invente rien ! Je le répète, la Pologne n'achète rien et ne produit même pas d'hélicoptères elle-même ! Pour faire des commentaires pertinents il serait bon de connaître cette situation politique interne à priori surprenante . L'info circule mal en Europe !
a écrit le 03/01/2018 à 14:17 :
Dans la mesure où l'UE permet le dumping fiscal éhonté, il n'est guère étonnant que certains nouveaux membres recourrent à des pratiques commerciales déloyales. De surcroit Airbus ne fait pas preuve de clairvoyance quand elle construit ses usines en Chine. La Mondialisation tout azymuts a ses limites.
Réponse de le 04/01/2018 à 1:07 :
Mais bien sur que oui, Airbus a eu raison d'ouvrir une usine d'assemblage en Chine. La preuve Boeing fait de même mais bien plus tard.
a écrit le 03/01/2018 à 14:08 :
Apparemment les Polonais filaient plus doux quand c’etaient les Russes qui s’occupaient de leur destin !!!
Réponse de le 03/01/2018 à 17:06 :
Il serait mieux de rappler la direction de la fuite des heros francais en 1939 et 1940 et le genie de la defence et du courage des hommes francais = Vichy , les polonias savaient se battre , contre les russes aussi
Réponse de le 03/01/2018 à 17:38 :
C'était du style " coucouche panier"
a écrit le 03/01/2018 à 13:47 :
Ce gouvernement polonais n'a aucun respect pour ses partenaires européens et doit donc être considéré comme hostile.
Réponse de le 03/01/2018 à 17:00 :
Tout simplement la Pologne a ses propres intérêts de défense, les francais dans ce domaine ne sont plus credible .... depuis 1939 et la drole de geurre
Réponse de le 03/01/2018 à 20:11 :
@diane
La seconde guerre mondiale est finie et depuis très longtemps. C'est complètement ridicule de sortir de vieux évènements historiques qui n'ont rien à voir avec la situation actuelle.
D'ailleurs, les polonais admirent les USA et se plaisent à reparler de la "trahison française" de 1939, pourtant les américains n'ont pas bougés pour les polonais non plus, il se sont même arrangés avec Staline pour laisser la Pologne à disposition de l'URSS.
a écrit le 03/01/2018 à 10:53 :
Vous arrive-t-il de vous relire ????
"Cette initiative pourrait finalement les négociations en vue de régler le différend à l'amiable".... ????
"Cet hélicoptère aurait été assemblé en dehors des circonscriptions du.... PiS si le constructeur européen avait finalisé les négociations".... ????

Beau début d'année à La Tribune !
Réponse de le 03/01/2018 à 14:46 :
L'orthographe et la grammaire sont les derniers arguments de ceux qui n'ont rien à dire de constructif sur le sujet présent.
Réponse de le 03/01/2018 à 14:46 :
L'orthographe et la grammaire sont les derniers arguments de ceux qui n'ont rien à dire de constructif sur le sujet présent.
a écrit le 03/01/2018 à 10:51 :
Avec la Pologne, il est inutile de payer de ruineux frais de justice et/ou d'arbitrage,

seules des mesures immédiates, de rétorsion commerciales pour mettre FIN à toutes les pratiques de concurrence déloyales de la Pologne et des pays de l'Est en général ;

La Pologne et les pays de l'Est en général abusent avec provocation permanente des subventions de Bruxelles (prélevées chez les contribuables Français ...) pour subventionner les investissements, dans leurs pays, de productions délocalisées de France

ajoutent des exonérations fiscales aux investisseurs

puis nous jettent à la figure leurs productions à bas coûts ;

il convient de TAXER LOURDEMENT toutes les productions importées en France en provenance de la Pologne et les pays de l'Est en général

et si Bruxelles bouge une oreille et un cil,

Alors, c'est le FREXIT immédiat, sans préavis,

l'europe instituion NUISIBLE DESTRUCTRICE sera écroulée,

ou alors nous entrerons dans des guerres civiles inéluctables dans tous les pays du sud Europe
Réponse de le 03/01/2018 à 13:36 :
Les pro-frexit n'ont qu'une envie, c'est que la France quitte l'UE pour s'agenouiller devant leur idole Donald Trump. Alors non meri.
Réponse de le 03/01/2018 à 15:05 :
quelle logique colonial du petit francais de campagne .... a tu penser que bien tot il n`y aurait plus de france .... mais une republique islamique .... de france
Réponse de le 03/01/2018 à 15:07 :
quelle logique colonial du petit francais de campagne .... a tu penser que bien tot il n`y aurait plus de france .... mais une republique islamique .... de france
Réponse de le 05/01/2018 à 20:49 :
Je pense que c'est la raison pour laquelle il nous faut quitter Bruxelles au plus vite et proposer ce que le Général de Gaulle désirait "l'Europe des Nations". Evidemment les yankees n'en veulent pas !...
a écrit le 03/01/2018 à 10:21 :
Les francais demandent encore une autre baffe en Pologne , quelle stupidite
a écrit le 03/01/2018 à 9:38 :
La pologne va obtempérer.....😂😂
a écrit le 03/01/2018 à 9:32 :
C'est bien l'Europe à sens unique.. on ferait bien d'arrêter toutes ces camionnettes polonaises qui sillonnent nos routes... et qui ne sont jamais contrôlées..
Réponse de le 03/01/2018 à 17:11 :
.... et aux polonais de virer les carrefours et outre orange de leur marche .... on verra qui calcul mieux
a écrit le 03/01/2018 à 9:29 :
On pourrait aussi bloquer quelques subventions européennes à la Pologne, Fonds structurels, BEI....La Pologne n'a aucune solidarité européenne, alors, jouons le même jeu !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :