Copernicus : Airbus Space Allemagne remporte un contrat de 300 millions d'euros

 |  | 651 mots
Lecture 3 min.
La mission CRISTAL, qui doit être livrée en 2027, permettra de mesurer avec plus de précision et de surveiller l'épaisseur de la glace de mer, la profondeur de neige qui la recouvre, et l'élévation de la calotte glaciaire.
La mission CRISTAL, qui doit être livrée en 2027, permettra de mesurer avec plus de précision et de surveiller l'épaisseur de la glace de mer, la profondeur de neige qui la recouvre, et l'élévation de la calotte glaciaire. (Crédits : Airbus Space)
Airbus Space et Thales Alenia Space (TAS) sont les deux grands gagnants du deuxième contrat confié par l'Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de la nouvelle tranche du programme Copernicus. Le groupe Airbus Space engrange 154 millions d'euros de volumes industriels tandis que TAS s'octroie 86 millions d'euros

Airbus Defence and Space (Allemagne) a signé lundi en tant que maître d'oeuvre un contrat de 300 millions d'euros pour la fourniture du satellite CRISTAL (Copernicus polaR Ice and Snow Topography Altimeter), le moins onéreux des six nouveaux satellites (1,7 tonne) lancés par l'Union européenne dans le cadre du programme Copernicus. La compétition a été remportée par le consortium mené par Airbus DS au détriment de celui d'OHB Italia, qui avait pourtant au départ déposé en octobre 2019 une offre financière légèrement meilleure (296,2 millions d'euros, contre 302,72 millions pour Airbus). Mais l'équipe d'évaluation du projet de l'Agence spatiale européenne (ESA) a recommandé in fine de sélectionner Airbus DS, qui a proposé une meilleure combinaison de qualité et de prix.

"L'expérience industrielle (du consortium...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :