Défense : les surcoûts de Sentinelle vont s'élever à 180 millions en 2015

 |   |  459  mots
En janvier, trois jours après les attentats de janvier, l'armée à la demande du gouvernement avait déployé dans l'urgence 10.000 hommes de troupes
En janvier, trois jours après les attentats de janvier, l'armée à la demande du gouvernement avait déployé dans l'urgence 10.000 hommes de troupes (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)
Qui va payer les surcoûts de l'opération Sentinelle? Ils pourraient peser sur le budget de la défense.

Selon nos informations, les surcoûts de l'opération Sentinelle vont s'élever à 180 millions d'euros en 2015 pour le ministère de la Défense. Qui va les payer ces surcoûts liés aux opérations intérieures (OPINT) ? Vont-ils relever de la solidarité interministérielle ? Depuis la rentrée, les militaires sont inquiets sur cette incertitude qui plane sur leur budget. "C'est à la fois peu et à la fois beaucoup, cela peut par exemple neutraliser la montée en puissance des crédits pour le Maintien en condition opérationnelle", explique-t-on à La Tribune. En 2016, le ministère de la Défense avait prévu de doubler le budget du MCO, en souffrance avec la répétition des opérations extérieures (OPEX), de 250 à 500 millions d'euros (autorisation d'engagement).

Aujourd'hui encore 7.000 militaires (contre 3.000 militaires déployés au Sahel) sont mobilisés pour assurer la sécurité de 5.000 sites identifiés comme sensibles en France, selon le Premier ministre, manuel Valls, - des lieux touristiques, des gares et des aéroports, des bâtiments publics et bien sûr les sites religieux, notamment - en complément de l'opération Vigipirate conduite par les forces de sécurité du ministère de l'Intérieur. En janvier, trois jours après les attentats de janvier, l'armée à la demande du gouvernement avait déployé dans l'urgence 10.000 hommes de troupes. Soit un coût de 1 million d'euros.

"C'est un effort nouveau et considérable, à la hauteur, bien sûr, de la menace terroriste. (...) Nous assumons financièrement cet effort dans le cadre du budget pour 2016, comme dans ceux qui vont suivre parce que nous savons que c'est une priorité", avait expliqué le 1er juillet à l'Assemblée nationale le Premier ministre, Manuel Valls, sans pour autant préciser quels crédits seraient affectés à ces nouvelles dépenses.

Un job en deçà des capacités des militaires

Ce nouveau contrat opérationnel de protection fait de plus en plus grogner au sein des états-majors, qui restent prêts à remplir leur mission. "C'est un simple travail de vigile, regrette-t-on. C'est cher payé par rapport à la formation que nous avons donnée pendant six mois aux soldats". D'autant que certains soldats pourraient être mobilisés entre 24 et 30 semaines par l'opération Sentinelle en 2016, selon un chef de corps. Et la crainte est d'aller vers une armée à deux vitesses.

C'est d'ailleurs ce qu'expliquait déjà en juillet à l'Assemblée nationale le député UDI Philippe Folliot. "Nous pouvons nous interroger, sur le moyen terme, sur ce déploiement dans la durée des forces de l'armée de terre pour des missions qui sont peut-être plus du ressort de la police et de la gendarmerie, voire de sociétés privées", avait-il souligné.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2015 à 23:42 :
ce qu'il faut c'est une garde nationale, leur capacité inter armée peuvent renforcer, la police, la gendarmerie, les crs, l'armée, les secours, comme aux usa. l'armée doit aller faire le job qu'on lui a confiée, pas de patrouiller dans les rue.
a écrit le 08/10/2015 à 21:20 :
Pourquoi ne pas faire ces surveillances par des chômeurs en droit aux aides aux chômage ou RSA en remerciement des aides qu'ils touchent?
a écrit le 08/10/2015 à 16:09 :
Pour ces surcoûts, on peut, peut être demander à DASH comme dit l'autre, notre "grand timonier"de pédalo. Zont peut être des sous à nous prêter...
a écrit le 08/10/2015 à 15:57 :
On pourrait économiser cette somme: plus de protection mais on indemnise les éventuelles victimes à venir (quelques millions) à la place de la sécu.....sociale
Réponse de le 08/10/2015 à 21:22 :
Si les terroristes potentiels sous surveillance était surveillé, ils ne pourraient pas mettre en action leurs actes...
Réponse de le 11/10/2015 à 22:15 :
Si DASH veut m'embaucher, je leur propose un déraillement de TGV en rase campagne, avec paiement offshore biensûr...LOL
a écrit le 08/10/2015 à 9:37 :
Les moyens de sentinelles doivent être optimisées ;
Il faut les réserver aux personnages importants pour l'économie,

a l'évidence
les personnages d'importance très faible importance, dont l'action est non démontrée n'ont pas besoin de protection, par exemples les membres du gouvernement Valls et les parlementaires, aussi tous ces potentats locaux politicards bas de gamme des agglomérations et grandes villes sont sans aucun effet sur le devenir économique de la France, ILS NE RISQUENT RIEN, leur paranoïa de roitelets prête à rire,

ils est inutile de leur affecter tant de moyens démesurés pour les protéger.
a écrit le 08/10/2015 à 8:29 :
Je me répète, mais ne serait-il pas plus facile d'arrêter de distribuer des visas et des titres de séjour à la volée plutôt que de faire subir aux Français, chez eux, toutes ces contraintes dues à l'insécurité ? On en peut importer les problèmes et s'en plaindre, n'est-ce pas :-)
Réponse de le 08/10/2015 à 14:44 :
L'insécurité ne provient pas d'une "nationalité" mais est due à la pauvreté. Biensur, certains vous répondront la phrase hypocrite habituelle "on peut être pauvres et honnetes, blablabla...". Mais si on analyse les endroits les moins surs, ce sont les endroits qui accumulent la pauvreté. Mais etes vous assez honnête pour le reconnaitre ?
a écrit le 08/10/2015 à 8:05 :
François dit "Le Mou" vous le dira " pas grave, c'est l'état qui paye"!!
Réponse de le 08/10/2015 à 16:02 :
Assurer la sécurité des français ne me semble pas un luxe. Il faut cesser de tout rejeter sur le Président ou le gouvernenment, quel qu'il soit ...
Réponse de le 08/10/2015 à 16:02 :
Assurer la sécurité des français ne me semble pas un luxe. Il faut cesser de tout rejeter sur le Président ou le gouvernenment, quel qu'il soit ...
a écrit le 08/10/2015 à 7:49 :
Quel surcoût ? ces hommes de troupe font quoi le reste du temps avant l'opération sentinelle par exemple ? on parle de quoi exactement ? surcouts d'essence , d'hôtel ? pourquoi hôtel d'ailleurs ? n'y a t il pas des casernes un peu partout en france ?
Ça sent l'organisation dispendieuse encore cette affaire !
Réponse de le 08/10/2015 à 21:27 :
Ces hommes ont des familles et des vies. Quand ils sont envoyés a l'autre bout du pays pour effectuer cette mission, il est normal qu'il touchent des indemnités pour payer la garde de la nounou, et pour les indemniser de l'éloignement de leur famille. Maintenant si vous n'êtes pas d'accord, pourquoi un français ne faisant rien à droit au RSA, pourquoi un français virer touche un chômage ? Et surtout pourquoi ne pas demander à ces personne a qui on donne des aides sociale n'effectue pas ces mission sentinelles e remerciement des aides qu'on leur offre !
a écrit le 08/10/2015 à 7:25 :
Vous oubliez de dire que des maisons de particulier, des associations, etc sont gardé nuit et jour. Pour un état laïc je trouve étrange de garde des établissement confessionnel. Les attentats ont malheureusement fait des victimes de toutes religions, pourquoi certain sont plus protéger et pas d'autres?
Réponse de le 08/10/2015 à 8:16 :
Je sens dans votre com une pointe d’antisémitisme !!! d’ailleurs ça me rappelle les heures sombres de notre histoire !
Eh oui Von Chubb, le deux poids deux mesures est devenu légion, que dis je, sanctuarisé par notre cher gouvernement ! d'ailleurs il serait bon d'effacer Liberté et Égalité des frontons des établissements publics! Pour la fraternité elle existe encore, mais seulement a sens unique !!
Bienvenue dans la démocratie Française !
Réponse de le 08/10/2015 à 13:03 :
Cher attention, Si rappelé que les derniers attentats on frappe des Juifs, des Musulmans, des catholiques, des athées est de l'antisémitisme!!Vous me coupé le souffle. Peux être que ma demande des plus égalitaire , concernant la sécurité de tous et non de catégorie spécifique vous choc, je vous invite donc à lire sur tous les bâtiments publique la devise de notre pays( au cas où vous iriez des difficultés de lecture Liberté, Égalité, Fraternité). Pour le reste si mon propos n'a pas été compris je m'en excuse, mais je ne change aucune ligne.
Réponse de le 08/10/2015 à 13:36 :
Pour la première partie de ma com, c’était de l'humour !!! elle visait juste ça :" pourquoi certain sont plus protéger et pas d'autres? " on le sait très bien, ça se voit tout les jours !
Pour la 2eme partie, ce n'est que du factuel vécu tout les jours hélas ! un exemple pour la route (et je ne vous souhaite pas que ça arrive) si il vous arrivait de perdre un membre de votre famille lors d'un accident de la route, l’indemnisation pour le préjudice moral sera au max de 30000 euros pour un enfants, et de 50000 pour un conjoint ! ma question est combien Mr TAPIE a eu de préjudice moral pour l'affaire d'ADDIDAS ?? ....45 millions d'euros ( et il n'a perdu qu'un peu d’ego !) ...il n'y a pas comme un petit problème d’égalité ?? tout ça pour dire que j’étais tout a fait en phase avec votre point de vue !! c'est tout !
Réponse de le 08/10/2015 à 21:30 :
Surement parce que les terroristes qui ont actuellement agit se prétendent tous comme des musulmans. Et même si je doute qu'ils le soient réellement, il y a peu de chance qu'ils s'attaque à la communauté à laquelle ils disent appartenir...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :