En 2021, l'aéronautique française veut se préparer à une remontée des cadences de production (GIFAS)

 |  | 665 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Christinne Muschi)
Si l'objectif numéro 1 en 2020 était de sauver la filière, celui de 2021 sera de préparer toute la chaîne des fournisseurs à une remontée des cadences de production des avions monocouloirs, a indiqué Eric Trappier, le président du groupement des industries aéronautiques et spatiales (Gifas). Le besoin d'avions court et moyen-courriers est présent, a-t-il ajouté.

Eric Trappier, le président du groupement des industries aéronautiques et spatiales (Gifas) a été clair ce jeudi en présentant ses voeux à la presse. Avec la crise sans précédent qui a frappé l'industrie aéronautique, l'objectif numéro 1 du secteur en 2020 était "de sauver la filière". Celui de 2021 sera de "se préparer à reprendre le chemin des augmentations de cadences de production", a-t-il expliqué, même si "les prochaines années seront tendues". L'amélioration de la situation sanitaire attendue avec la vaccination devrait permettre en effet une reprise du trafic aérien.

Reprise des monocouloirs

Eric Trappier a rappelé que les cadences repartiront de l'avant d'abord sur le segment des avions court et moyen-courriers. C'est en effet plus sur les marchés domestiques...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2021 à 11:08 :
Est ce que cela sous entend, l'obligation prochaine d'avoir un passeport sanitaire avec obligation de se faire vacciner pour prendre l'avion sur des destinations internationales européennes ou non ??
a écrit le 08/01/2021 à 9:37 :
Allez le GIFAS, que j'ai défendu il y a 30 ans après mon service militaire en allant au salon du Bourget. Vive le GIFAS pour l'aéronautique civile et militaire et vive le Rafale, le programme phare de Dassault Aviation. Vive l'aéronautique conquérante et moderne pour des avions plus surs, plus performants, moins consommateurs, des métiers diversifiés et une industrie aéronautique de grande perspective. Non a une industrialisation nationalisée mais une industrie de terrain qui permet le developpement d'avions du futurs et performant, à hydrogène ? Oui vive le GIFAS
a écrit le 08/01/2021 à 9:00 :
Avec notre pognon.
Réponse de le 09/01/2021 à 23:40 :
Merci pour votre pognon, il me fait vivre et quelques autres aussi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :