Faute de budget, le GIGN va perdre la capacité de descente en corde lisse d'un hélicoptère

 |   |  978  mots
Le seul entraînement qui n'est pas réalisable par les moyens de gendarmerie, c'est la descente en corde lisse, a fait observer l'ancien directeur général de la gendarmerie nationale, le général Richard Lizurey.
Le seul entraînement qui n'est pas réalisable par les moyens de gendarmerie, c'est la descente en corde lisse, a fait observer l'ancien directeur général de la gendarmerie nationale, le général Richard Lizurey. (Crédits : GIGN)
Depuis un peu plus d'un an, le GIGN ne peut plus s'entraîner pour des raisons financières avec le Groupement interarmées d'hélicoptères. Pour 500.000 euros...

Article complété lundi 4 novembre à 9h30

Pour 500.000 euros seulement, le GIGN, mondialement connu, ne peut plus s'entraîner à descendre en corde lisse d'un hélicoptère. Ce qui est problématique pour cette unité d'élite, qui doit logiquement savoir intervenir à partir d'un hélicoptère dans les conditions les plus difficiles. "Nous sommes en train de perdre la capacité de descente en corde lisse d'un hélicoptère de manœuvre par le GIGN car il faut un entraînement récurrent. Cela représente une dépense de 500.000 euros et nous nous heurtons à une limite budgétaire", a expliqué début octobre à l'Assemblée nationale l'ancien patron de la gendarmerie, le général Richard Lizurey.

"Pour ce qui est de la capacité de descente en corde lisse, c'est bien évidemment erroné, les entraînements avec les hélicoptères légers du @Forcesaeriennes répondant très largement aux besoins de maintien des capacités individuelles des hommes du #GIGN et des AGIGN (les antennes GIGN en France et en outre-mer, ndlr)", a réagi le commandant du GIGN dans un tweet publié dimanche.

Depuis un peu plus d'un an, le GIGN ne peut plus effectivement s'entraîner pour des raisons financières avec le GIH (groupement interarmées d'hélicoptères), dont pourtant il en a la responsabilité. Et le GIGN ne dispose pas d'alternative pour l'entraînement. Le GIH avait été créé en 2006 pour favoriser la projection du GIGN en vue de protéger les centrales nucléaires, à l'époque où n'existaient pas les pelotons de sécurité et de protection des centrales (PSPG), créés en 2009.

Un blocage financier

Pourquoi une telle situation incroyable ? Le seul entraînement qui n'est pas réalisable par les moyens de gendarmerie, c'est la descente en corde lisse, a fait observer l'ancien directeur général de la gendarmerie nationale. Or, les armées considèrent que la gendarmerie nationale, qui a été rattachée en 2009 au ministère de l'Intérieur, doit rembourser les coûts résultant de l'emploi par le GIGN de sept Puma du GIH (cinq hélicoptères de l'armée de Terre et deux de l'armée de l'air) pour les missions d'entraînement.

Faute de paiement, les armées ont donc suspendu la participation du GIH aux missions d'entraînement du GIGN. Ce qui fragilise les compétences aéromobiles de ce dernier, notamment dans le cadre d'une opération de grande ampleur. De son côté, le RAID prend lui en charge le financement des heures de vol effectuées dans le cadre de sa préparation opérationnelle. "La raison en est indigne puisqu'il s'agit d'un conflit financier sur la prise en charge budgétaire de la préparation opérationnelle des unités d'élite de la gendarmerie", ont regretté deux députés Jean-Jacques Ferrara et Christophe Lejeune dans un rapport d'information.

"En ce qui concerne les hélicoptères utilisés au profit de la gendarmerie, le règlement de certaines sommes dues par le ministère de l'intérieur est attendu, et nous sommes en discussion avec la place Beauvau sur ce point, a expliqué la ministre des Armées Florence Parly lors de son audition début octobre à l'Assemblée nationale. (...) Une chose est certaine, c'est que lorsqu'il y a des dettes, celles-ci doivent être apurées, comme le veut l'adage selon lequel les bons comptes font les bons amis - or les gendarmes sont nos amis..."

Les deux rapporteurs envisagent trois explications : "soit le ministère des Armées ne devrait pas attendre de prise en charge financière de ces heures ; soit des oppositions internes à la DGGN (Direction générale de la gendarmerie nationale, ndlr) conduisent à pénaliser le GIGN ; soit il a été décidé, au sein du ministère de l'Intérieur, de réserver au RAID la capacité d'emploi du GIH, notamment en raison de l'implantation territoriale du GIGN au travers de ses antennes".

Des discussions entre la gendarmerie et les armées

Pour le général Richard Lizurey, "il faut remettre le GIH en perspective". Il n'hésite pas à "trouver des solutions de projection en matière d'interventions opérationnelles pour nous passer du GIH". C'est dans ce cadre qu'il a récemment rencontré le chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, ainsi que le nouveau chef d'état-major de l'armée de terre, le général Thierry Burkhard, pour échanger sur ce sujet. "Nos directions et nos états-majors y travaillent", a-t-il également révélé.

"Les armées attendent de nous, à juste titre, une demande capacitaire, autrement dit, de savoir de quoi nous avons besoin, a expliqué l'ancien patron de la gendarmerie nationale. J'ai besoin d'un vecteur de projection. Peu importe que ce soient des hélicos ou des avions, j'ai besoin de projeter des forces. Nous travaillons donc plutôt sur une demande capacitaire affinée, comme la projection des gens de Satory à tel ou tel endroit et en tant de temps. Ce sont d'ailleurs plus des projections de province à province, d'antennes GIGN vers des lieux d'emplois, que des déplacements de Satory vers le sud de la France. Pour intervenir dans le sud de la France, il vaut mieux faire appel à l'antenne du GIGN de Toulouse ou d'Orange plutôt que de faire venir des gens de Satory", où est basé le GIGN.

Le commandant du GIGN a également tenu à mettre les choses au point dans un tweet publié dimanche : "La projection n'est qu'une partie du sujet et aucun avion ne répondra jamais à la nécessité de manœuvre : appui feu, dépose, récupération. Quant à la projection des hommes des AGIGN, essentielle pour assurer une première réponse, les moyens du CFAG (Commandement des Forces Aériennes, ndlr) y suffisent".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2019 à 14:05 :
C'est une blague...?
Mais comment peut-on en arriver là...
Déchéance
a écrit le 08/11/2019 à 10:19 :
ça fait 50fois que vous le dites pour le gign ont sait!!!!!!!!! et ..........
a écrit le 06/11/2019 à 19:20 :
si nos députés faisais plus d'économies notamment sur les frais de déplacement (hotel car 1200e pour quelques nuits par mois !!!!!
les tarifs des hotels en moyenne sont a paris 120/150e ,alors !!!!
ils n'y vont pas tous les jours !!!!!!!!
vous voulez votez pour des gens de ce genre!!!!!
a écrit le 06/11/2019 à 18:40 :
Pour info l'Allemagne va faire un excédent de 50 milliards d'euros cette année. Nous on doit être à moins 100 milliards c'est bien ça ? Lol la bande d'incapables que nous avons à notre tête ça semble impossible de faire pire !
a écrit le 06/11/2019 à 15:56 :
ils n'ont qu'à utiliser une corde à noeud LOL
a écrit le 06/11/2019 à 15:56 :
ils n'ont qu'à utiliser une corde à noeud LOL
a écrit le 06/11/2019 à 14:18 :
"Allo ? La police ? Venez vite ! Je suis victime d'une agression !"
- ha désolé madame mais on n'a plus de budget carburant, on viendra dans deux mois soit le 1 er janvier ! Bonne soirée ! "
a écrit le 06/11/2019 à 1:11 :
500 000 euros c est le montant de la caution de balkany mais la il y a des cagnottes en cours et dans deux jours les fonds seront levés
a écrit le 05/11/2019 à 17:07 :
Cet argent pourrait être récupéré, il suffit de supprimer l'AME on disposerait de plus d'un milliard euro.
DF
a écrit le 05/11/2019 à 14:54 :
ça résume la gestion politico-administrative : on taille sur l'essentiel parque pour le reste, le tonneau des danaïdes est insatiable, la dépense inutile galope...
si on prend les rapports de la cour des comptes, de l'ifrap, pisa...on s'apperçoit qu'on peut faire 240 milliards d'économies sans toucher aux dépenses sociales ni à l'essentiel : mille feuille politique, nos 650 000 élus ! mille feuille administratif et complexité maximale, les 103 aides sociales qui coutent 52 milliards rien qu'en gestion, l'éducation nationale qui bat tous les records de moyens et d'effectifs pour des résultats parmi les pires...

aucune mesure de performance ni d'efficacité, très peu de réorganisation et de remise en cause, cette bulle fonctionne en vase clos et nous ponctionne d'autorité.
La révolution culturelle serait de commencer à manager et gérer ce monstre qui transforme toute la richesse produite par le secteur privé en déficits et dette.

les gains de dépenses publiques c'est comme le gaz de schiste : la recherche et la prospection sont interdites à cause de la pollution syndicale...
a écrit le 05/11/2019 à 9:51 :
Corde lisse, grappe, rappel pendulaire .... Il serait bon dans cette affaire de clarifier le langage. La photo présente une descente en rappel.
Maintenant j'y vois une guéguerre de chapelles que j'ai connu dans l'armée de terre dans les années 90.
Réponse de le 05/11/2019 à 11:25 :
Effectivement, ca ressemble a une n-ieme resucée de la guerre des polices. Castaner contre Parly.

Je parie sur Castaner, il a le soutien de Macron qui se méfie des gendarmes. Lors des manifs ils n'ont causé que 5% des mutilations chez les manifestant(e).s.
a écrit le 04/11/2019 à 20:16 :
La bureaucratie étouffe et ruine et tue ce pays depuis 45 ans.


Meme à l'hôpital 3 bureaucrates pour un soignant.

Et toutes ces sous-directions de sous-directions dans chaque administration.


Conseil d'Etat : planques en or en surnombre; Hauts-Conseils, Hauts-Comités, Conseils Supérieurs, Agences inutiles…….
a écrit le 04/11/2019 à 17:53 :
On peut difficilement faire avaler cette information , on nous prend pour des naïfs, même s'il n'y pas possibilité de le faire avec de vrais hélicoptères, à un prix moindre on doit pouvoir faire un entraînement aussi bon avec un équipement de simulation. Ce ne serait pas le seul domaine où cela se pratique.
Réponse de le 04/11/2019 à 21:50 :
Vous allez simuler comment l'enlèvement d'une grappe? les descentes en rappel sur un appareil en mouvement avec les tourbillons et les rotations?

On peut toujours imaginer des systèmes de grue mais l'entrainement ce n'est pas que pour les personnes projetées, il faut aussi former et maintenir les pilotes et le personnel de bord.

C'est un sport d'équipe.
a écrit le 04/11/2019 à 17:08 :
500000 euros,c'est l'équivalent d'une taxe sécurité de 0.02% sur tous les contrats d'assurance par exemple!Alors rien d'impossible,cessons de gémir,et agissons pour une plus grande sécurité.
Réponse de le 04/11/2019 à 19:59 :
Les contrats d'assurances : de nécessité vitale, sont tous trèsTAXEES, et augmentent très fortement 100% en 10 ans : Cata Naturelles. meme les Mutuelles Santé, palliant de plus en plus le déremboursement Sécu, sont lourdement taxées
Réponse de le 04/11/2019 à 23:30 :
Votre taxe, appliquez-la plutôt sur les bénéfices des kebabs et sur la vente des produits halal.

Effectivement, comme vous le dîtes si bien : "cessons de gémir, et agissons pour une plus grande sécurité".
a écrit le 04/11/2019 à 16:36 :
Au sommet de l'état ils sont bien gentil de vouloir a tout prix faire des économies , mais les faire sans penser une minutes au conséquences que cela peut amener ce n'est pas très intelligent , ensuite l'on nous dit souvent que nos ministres ou autres haut fonctionnaire de l'état ont une intelligence hors norme , est-ce intelligent que de réduire les coûts sur la sécurité , car a mon avis si il y a un secteur de l'état qui sont plus vite impactés par les baisses de financements c'est celles faites sur la sécurité , la santé , l'éducation ect... , se sont des postes qui mérite toute l'attention de nos parlementaires , de plus lorsque ces dépenses les touchent directement ils prennent bien soins de réfléchir avant de les réduire , jusqu'alors quand il faisait un voyage au même endroit ils n'était pas toujours tous dans le même avions ! de plus lorsqu'ils vont en déplacement dans notre pays ils peuvent tout à fait prendre le train , on a de très bon TGV qui accepte le ministres et autres Hommes d'état !
Et attendant leurs âneries se sont nous et nos impôts qui les payons et malgré tout on aimeraient bien aussi en payer moins , il ne suffirait pas de grand chose pour le faire , juste un peu de volonté !
a écrit le 04/11/2019 à 16:07 :
Bahhh..Du moment qu'il reste un peu d'argent pour les dépenses somptuaires de l'Elysée le reste qu'importe!! Enfin on en reparlera en 2022 si ce n'est avant?
a écrit le 04/11/2019 à 16:07 :
Bahhh..Du moment qu'il reste un peu d'argent pour les dépenses somptuaires de l'Elysée le reste qu'importe!! Enfin on en reparlera en 2022 si ce n'est avant?
a écrit le 04/11/2019 à 15:15 :
ça résume la gestion politico-administrative : on taille sur l'essentiel parque pour le reste, le tonneau des danaïdes est insatiable, la dépense inutile galope...
si on prend les rapports de la cour des comptes, de l'ifrap, pisa...on s'apperçoit qu'on peut faire 240 milliards d'économies sans toucher aux dépenses sociales ni à l'essentiel : mille feuille politique, nos 650 000 élus ! mille feuille administratif et complexité maximale, les 103 aides sociales qui coutent 52 milliards rien qu'en gestion, l'éducation nationale qui bat tous les records de moyens et d'effectifs pour des résultats parmi les pires...

aucune mesure de performance ni d'efficacité, trés peu de réorganisation et de remise en cause, cette bulle fonctionne en vase clos et nous ponctionne d'autorité.
La révolution culturelle serait de commencer à manager et gérer ce monstre qui transforme toute la richesse produite par le secteur privé en déficits et dette.

les gains de dépenses publiques c'est comme le gaz de schiste : la recherche et la prospection sont interdites à cause de la pollution syndicale...
a écrit le 04/11/2019 à 15:08 :
On va sûrement me traiter de populiste

Mais voilà
Dépense de l Élysée annuelle 110 millions
Dépense du sénat annuelle. 325 millions

Et impossible de trouver 500 milles euros pour l élite anti terroriste

Il est temps de virer tout les clowns qui font de la politique un métier
Réponse de le 07/11/2019 à 11:34 :
bonjour, vous oubliez l'assemblée nationale 577 députés et tout ce qui va avec , notamment l'augmentation de 300e pour frais de déplacement tout ça pour venir a Paris 6 a 8 fois par mois peut être ?
tous sont trop payer !!!!!
un repas ouvrier coute 12eet 16e voir 20sur paris , pourquoi prennent'ils des repas a 45e?
a écrit le 04/11/2019 à 14:52 :
nos politiques se demandent pourquoi les français n ont plus confiance en eux.....
quant on lit des trucs pareils... que voulez vous que l on pense.....
30% de nos hélicoptères sont a peu près capable de décoller....fin novembre la gendarmerie ne pourra plus mettre d essence dans ses camionnettes.....là il manque 500 000 euros pour entrainer des troupes d élites....
mais par contre si on additionne les "cadeaux fiscaux de macron depuis le début de son quinquennat....on doit bien en être à 30/35 milliards...(on parle bien entendu de 35 milliards par an....) sans parler du CICE.... 20 milliards par an.....financés par la dette....
total.... 55 milliards..
je pense que nos énarques et inspecteurs des finances ont un problème avec la gestion budgétaire....du pays....et ses Milliards dépensés ne touchent en fait que peu.... ceux qui en ont vraiment besoin.....

en simple, soit ces gens la changent de logiciel.... soit la fin de l ère macron va s avérer catastrophique.....

parceque avec 55 milliards, ont peut commencer a imaginer des investissements substantiels..... que l on ne peut du coup pas faire.....étranglé par le déficit et la dette...
Réponse de le 04/11/2019 à 15:30 :
je partage la conclusion, on reste dans l'absence de gestion et de management à laisser filer les déficits, et donc la dette, et donc on reste dans notre record d'impôts et charges qui asphyxient les ménages et les entreprises, ce qui rend toute reprise impossible et nous maintient dans le chômage de masse..qui demande toujours plus de social financé par les déficits...le cercle infernal..

En revanche, le gisement sans fond, c'est la mauvaise dépense publique, les mille feuilles, les 32h dans les collectivités, les 1820 primes dont les syndicats ne veulent pas donner les montants, le saupoudrage sans compte prévisionnel ni suivi...etc etc..240 milliards de gains faciles si on rationalise tout.
les cadeaux fiscaux sont à relativiser car étant donné notre record mondial d'impôts et charges, les riches fuient le pays : sur 15 ans c'est environ 50 000 millionnaires, ce qui représente 600 milliards.

SI on veut garder les riches qui payent beaucoup (20% des contribuables payent 70% de l’impôt sur le revenu), il faut rationaliser le monde politico-administratif qui est un gouffre incontrôlé, et une fois qu'on aura un taux d'imposition normal, il n'y aura plus besoin de faire de "cadeaux" pour atténuer le racket fiscal et on pourra faire la chasse à la fraude.
de même le cice a permis à quantité de pme de survivre, c'est 60 000 qui disparaissent par an à force de les taxez, imposer, les écraser de normes et règles absurdes produites par l'usine fantôme..s'il n'y avait pas eu le cice, il y aurait encore plus de chômage.
Réponse de le 05/11/2019 à 14:55 :
je partage la conclusion, on reste dans l'absence de gestion et de management à laisser filer les déficits, et donc la dette, et donc on reste dans notre record d'impôts et charges qui asphyxient les ménages et les entreprises, ce qui rend toute reprise impossible et nous maintient dans le chômage de masse..qui demande toujours plus de social financé par les déficits...le cercle infernal..

En revanche, le gisement sans fond, c'est la mauvaise dépense publique, les mille feuilles, les 32h dans les collectivités, les 1820 primes dont les syndicats ne veulent pas donner les montants, le saupoudrage sans compte prévisionnel ni suivi...etc etc..240 milliards de gains faciles si on rationalise tout.
les cadeaux fiscaux sont à relativiser car étant donné notre record mondial d'impôts et charges, les riches fuient le pays : sur 15 ans c'est environ 50 000 millionnaires, ce qui représente 600 milliards.

SI on veut garder les riches qui payent beaucoup (20% des contribuables payent 70% de l’impôt sur le revenu), il faut rationaliser le monde politico-administratif qui est un gouffre incontrôlé, et une fois qu'on aura un taux d'imposition normal, il n'y aura plus besoin de faire de "cadeaux" pour atténuer le racket fiscal et on pourra faire la chasse à la fraude.
de même le cice a permis à quantité de pme de survivre, c'est 60 000 qui disparaissent par an à force de les taxez, imposer, les écraser de normes et règles absurdes produites par l'usine fantôme..s'il n'y avait pas eu le cice, il y aurait encore plus de chômage.
a écrit le 04/11/2019 à 14:40 :
Tout le monde pleure au scandale. Mais quand il est question de faire des économies, ça pleure au scandale, et quand il est questions de taxes, ça pleure au scandale, et quand il est question de décision budgétaire, ça pleure au scandale. Nombreux vous êtes à ne vouloir faire aucun effort, et à pointer les autres (dont la défense), quand il est question de se serrer un peu la ceinture. Les français sont avares de leur argent, et généreux de celui des autres.
a écrit le 04/11/2019 à 12:46 :
D'autres unités d'élite s'entrainent à la descente en hélicoptère, pourquoi ne pas mutualiser les moyens et entrainements ?

Par ailleurs supprimer le futile (ex: défilés, patrouille de France) permettrait de dégager du budget pour ce qui est utile.
a écrit le 04/11/2019 à 11:29 :
Sensible au sujet ! alors plutôt que de poster de nouveaux écrits, je pense que le modérateur sur tout les sujets qui concernent l'armée, semble avoir du mal a produire mes écrits.

Mais au souvenir de macron qui descendait par la corde sur un sous marin, c'est étonnant ce que la nouvelle peut permettre de constater....

Donc chaque fois que l'on voit macron faire une chose, devons supposer que cette chose ne sera plus?
Réponse de le 04/11/2019 à 12:27 :
En plus, d'après l'article, il faut un entrainement récurrent !
Cela a du coûter un pognon de dingue pour entrainer notre incommensurable président dans cet exploit ; et cette manoeuvre que le monde entier nous envie ...
Réponse de le 04/11/2019 à 19:57 :
Réponse a chanson,

Du coup ce n'est l'histoire du premier de cordée, et ouais lui il a usé toute la corde !!!! ah ah ah

Il fallait une corde de beau gosse dans son habit big jim offert le noël dernier..... (ce soir désolé je ne peux m'en empêcher !).
a écrit le 04/11/2019 à 10:51 :
Debile car tout ca c est le budget de l Etat c est à dire notre. Les niaiseries comptables entres ministères sont de mauvaises raisons pour excuser la triste pénurie d helico disponibles et récents. Vue la dégradation des quartiers on finira par avoir besoin de moyens lourds d intervention camions blindé titus et helico mais on n a rien de rien et les armées ont les mêmes pénuries dangereuses.il faut un grand plan sécurité nationale et défense avec les ca russes édits et les hommes mais ça suppose ne toute autre approche des priorités. L Etat vient ramasser des milliards de fraude fiscale et même d impôts sur le revenu et cela devrait aller à cette urgence. Macron en Chine pour rien ça coûte combien..
a écrit le 04/11/2019 à 9:18 :
Moins d'entrainement,c'est moins de pollution,c'est bon pour la planète.A quand la dissolution de la patrouille de France et autres défilés militaires chers et polluants?
Réponse de le 04/11/2019 à 16:35 :
Il est idiot d'empêcher le GIGN de s’entraîner. Par contre il serait plus cohérent de dissoudre le GIGN et de ne pas pleurer quand on aura besoin de lui et qu'il ne sera plus là. Par contre, je ne trouve pas idiot le fait de supprimer le défilé du 14 juillet sous prétexte d'environnement. Et d'ailleurs on devrait prolonger logiquement le raisonnement en interdisant aux français de prendre l'avion pour passer des vacances à l'autre bout du monde: ils dépenseraient en France ou en Europe et pollueraient beaucoup moins. Au fait où avez vous passé vos dernières vacances? Je ne quitte jamais la France sauf pour le travail et je ne l'ai pas encore entièrement découverte. Montrez-nous l'exemple!
a écrit le 04/11/2019 à 7:59 :
Encore une marque de la déliquescence de notre pays. Et à côté, combien dépense-t-on pour la rénovation de l'Elysée, et autres dépenses somptuaires des gens qui nous gouvernent ?
a écrit le 04/11/2019 à 7:56 :
Encore une marque de la déliquescence de notre pays. Et à côté, combien dépense-t-on pour la rénovation de l'Elysée, et autres dépenses somptuaires des gens qui nous gouvernent ?
a écrit le 04/11/2019 à 1:16 :
Voilà la gestion des énarques

Phillipe est responsable à 100%
Et il aurait dû virer les ministres concernés depuis longtemps
C’est des histoires dignes de l URSS à la belle époque et a priori c’est la même chose un peu partout
On jette l’argent par les fenêtres pour l EPR des ralentisseurs des ronds points des réductions de routes etc etc
a écrit le 03/11/2019 à 19:28 :
Super. Les terroristes peuvent prendrent des gens en otages en haut des tours de la Défense : désormais, le GIGIN ne risque plus de les enquiquiner !
a écrit le 03/11/2019 à 18:53 :
Nous assistons à la lente déliquescence de ce pays. Plus de moyen pour les régaliens etc ... La faillite est proche mais nos gouvernants ne font rien pour y remédier.
a écrit le 03/11/2019 à 17:24 :
Il n'y a pas d'argent. Pour arroser les banlieues nord de Paris, capitale de la vente de drogue en France, ya du pognon. Mais pour les agriculteurs qui se suicident, pas un rond. Pour le GIGN c'est "pas son probleme" au president.

Regardez bien. Regardez bien vos bulletins de vote la prochaine fois que vous allez voter. Parce que VOUS TOUS vous etes le probleme de ce pays. Vous tous a vous plaindre vous n'avez que ce que vous meritez.
a écrit le 03/11/2019 à 17:21 :
Consternant !
500 000 euros sont pourtant gaspillés chaque jour par l'Etat, dans chaque ministère, sans moindres formalités ni controles rigoureux.

Honte à ces fonctionnaires du ministère de l'intérieur, mauvais payeurs et petits joueurs.
a écrit le 03/11/2019 à 14:54 :
La France est en train d'être détruite par nos gouvernants. La situation actuelle de Notre Pays est désastreuse sur tous les plans !

RENDEZ L'ARGENT ET LA SOUVERAINETE AU PEUPLE FRANCAIS !
a écrit le 03/11/2019 à 14:27 :
500 000 €..... Si c'est vraiment nécessaire, il faut payer immédiatement. Une goutte d'eau dans "La dette" française...que d'ailleurs nous ne rembourserons jamais. La prochaine guerre devant régler ce genre de problème.
a écrit le 03/11/2019 à 14:20 :
le problème réel, c 'est que les 500 000 euros en soi ne sont rien, mais ils sont clairement révélateurs d un problème de vison à l étage ou deux étages au dessus, et de management général de l état.....
dans un autre style, c'est du même acabit que le désastre de l EPR......

en fait, il n y a pas de pilote dans l avion, il n y a que des inspecteurs des finances......et énarque qui n ont aucun sens du réel.....

un peu comme Macron 1er qui nous explique que le voile dans la rue n 'est aps son problème mais que par contre il faut se préoccuper de la montée du communautarisme.....

fodra m expliquer comment le "voile"... je n ai pas dit le foulard..... grande nuance, n 'est pas la face émergée du communautarisme
Réponse de le 03/11/2019 à 19:53 :
"... un problème de vison à l étage ou deux étages au dessus".

J'imagine que c'est une coquille, mais elle est juste.

Rien n'est trop beau pour ceux qui se vantent d'avoir réussi, avec l'élection de Macron, "le casse du siècle".
a écrit le 03/11/2019 à 14:02 :
C'est à l'image de la gestion de l'état français par nos tristes politiques, toujours plus de taxes et de prélèvements obligatoires (record mondial) mais en retour un service relatif à ses taches régaliennes et essentielles (assurer la sécurité des personnes et des biens) qui se dégrade chaque année un peu plus.
a écrit le 03/11/2019 à 13:25 :
Faute de budget, 500 000 € le GIGN va perdre la capacité de descente en corde lisse d'un hélicoptère

sacrifier 500 000 € pour un budget indispensable et justifié pour la sécurité des Français, c'est criminel ... mme Parly peut démissionner si elle n'est pas capable d'octroyer un si minim budget

Par ailleurs, il est un budget qui n'est absolument pas justifié,
ce sont les 50 000 000 € alloués aux policiers et CRS de maintien de l'ordre,
ils se plaignent gémissent tels des enfants gâtés alors que leurs heures supplémentaires sont PLUS QUE largement compensées par leurs journées semaines mois de repos dans leurs casernes et leurs domiciles aux frais des contribuables lorsqu'il n'y a pas de manifestations, et CELA C'EST L'ESSENTIEL DE LEURS OCCUPATIONS ...

Faut arrêter cette gabegie
a écrit le 03/11/2019 à 12:31 :
C'est bien la démonstration du "en même temps" macronien, une foutaise bonne pour les imbéciles crédules. Par devant de beaux discours sur la maitrise de l'insécurité, par derrière la suppression des budgets. Macron - bidon.
a écrit le 03/11/2019 à 9:56 :
Sommes nous sûrs d’avoir besoin de 2 unités équivalentes, telles le GIGN et le RAID, pour la même mission et avec à la clé le double de dépenses??
L’une doit absorber l’autre par soucis d’efficacité budgétaire et opérationnel et tant pis pour les chicayas sur les statuts différents des personnels dont il faudra bien s’affranchir un jour
Réponse de le 03/11/2019 à 11:29 :
les deux unités ne sont pas interchangeables. Le Raid est incapable de réaliser des missions de libérations d'otages en haute mer, de missions en milieu NBC, de libération d'otages à l'étranger.

Les policiers du RAID n'ont pas la culture militaire des gendarmes et ils sont incapables d'interagir avec les personnels du COS alors que c'est le quotidien des soldats du GIGN.

Et si vous voulez faire des économies, alors c'est le RAID qu'il faut supprimer parce qu'il coute 2.6 fois plus cher par agent que le GIGN.

Pour terminer, ce qui étonne c'est la modicité du coût. 500 000 € c'est à peine le cout d'un déplacement de Macron en province.
Réponse de le 04/11/2019 à 14:05 :
@sauf que

Jean94 ne disait pas que le GIGN devait disparaître au profit du RAID (ni l'inverse d'ailleurs). Sans être spécialiste du sujet, je vous rejoins sur le fait que "qui peut le plus peut le moins", et qu'une seule unité d'intervention (avec les moyens adéquats...) semble suffisante.
Réponse de le 05/11/2019 à 11:21 :
Vous avez raison.

Nous assistons à une prolifération d'équipes d'intervention de tous les cotés. GIGN, RAID, BRI, GIPN et autres PSIG.

La raison en est politique et non technique. Dans les années 90, le ministère de l'intérieur a voulu sa propre unité d'élite pour concurrencer le GIGN.
Pure affaire de vanité qui a encouragé la guerre des polices (diviser pour mieux régner).

Cette guerre a été perceptible jusqu'au sommet de l'etat. Sarkozy avait banni le GIGN de sa protection personnelle par tropisme policier. Hollande les a réintégré.
Macron lui, cherche à se créer une sécurité présidentielle, purement attachée à sa personne. C'était la mission de Benalla mais elle a été reprise par d'autres au chateau.
a écrit le 03/11/2019 à 9:47 :
Cette information relative au GIGN vient une fois de plus démontrer combien le gouvernement PHilippe Edouard est un gouvernement brouillon, approximatif, sans aucune vision de long terme,

bref c'est la chienlit la plus totale ;

Quel contraste

NETRE les mauvais traitements infligés aux militaires opérationnels chargés de nous protéger, en France comme à l'extérieur qui risquent réellement leurs vies contre des groupes terroristes cachés, terrés, armés d'armes lourdes,

ET LES traitements luxueux de faveur octroyés à des crs policiers de l'intérieur casqués, protégés par des armures et par des masques, armés qui cognent sur les contribuables citoyens français, nus, sans défense, à découvert,

quand on sait que ces milices intérieurs ont été mobilisés durant quelques week end et qu'ils dorment et jouent aux carte dans leurs appartements 80 % du temps lorsqu'il n'y a pas de manifestations ... ! CA POSE QUESTIONS
a écrit le 03/11/2019 à 9:41 :
A une époque où la France fait face à la menace terroriste notamment islamiste, il ne faut en aucun cas lésiner sur les dépenses d'entrainement des forces de l'ordre qui y font face. Quitte à sacrifier des dépenses inutiles comme le Service National Universel ou encore le remboursement de la PMA de convenance.
Réponse de le 03/11/2019 à 17:26 :
Ce service universel : gaspill de 5 Milliards d'eur par an,
qui serait bien nécessaire aux armées, favorisant industrie, recherche, emploi.
Réponse de le 03/11/2019 à 18:15 :
Ce service univ : 5 Milliard d'eur/An.

Contre l'indignité odieuse en EHPAD malgré 2200eur de cout mensuel,

Il y avait un choix de conscience à faire.

Le " En Meme Temps " est incompatible avec le choix.
Réponse de le 04/11/2019 à 6:47 :
@Aline : vous avez entièrement raison: le 'en même temps" c'est le refus de choisir. Et comme gouverner c'est choisir, finalement "en même temps" c'est refuser de gouverner. C'est ce qui explique le délitement accéléré de notre société. Et ça ne concerne pas que l'absence de choix budgétaires : le voile islamique n'est pas souhaitable dans notre société et en même temps on refuse de légiférer sur le port du voile pour les accompagnantes de sorties scolaires (ce qui au passage pourrait être résolu autrement, notamment en limitant le nombre de sorties pas toutes très utiles et en rémunérant des animateurs périscolaires, donc tenus à la neutralité religieuse, pour les encadrer, de manière à se passer des parents). Tout ça me rappelle les premières affaires de voiles à Creil, où le Conseil d'Etat avait, comme à son habitude, donné une réponse inintelligible, sur laquelle s'étaient appuyés Jospin puis Bayrou pour de légiférer, renvoyant le problème aux établissements, eux soumis aux pressions locales, et laissant le problème s'étendre et pourrir l'ambiance scolaire. Il a fallu près de 15 ans pour que la loi vienne enfin résoudre le problème.
a écrit le 03/11/2019 à 9:09 :
Plus d'annuitée pour les cagoulés, a bon vous êtes sur de vous ??
Allez voir le site des fag ( force aerienne de la gendarmerie), et apprenez a recouper vos sources...
Le GI et ses antennes s'entrainent trés réguliérement à la fast rope avec les hélicos bleus, ainsi que le tir embarqué et la descente en rappel pour le seul GIGN.
Quand au GIH combien de mission opérationnelle ont été réalisée grace à celui-çi en plus de 10 ans?
a écrit le 03/11/2019 à 9:00 :
Des comptables ça fait pas des dirigeants ça fait des exécutants aveugles. Jusqu'où faudra t'il aller avant qu'ils le comprennent ? Difficile à dire étant donné que paramétrés à ne jamais comprendre.
a écrit le 03/11/2019 à 8:35 :
La France, c'est le pays où il y a toujours de l'argent pour tout.
Réponse de le 03/11/2019 à 9:00 :
@ toto

Heu... t'es bien sûr d'avoir lu l'article ? Au moins le titre !?
Réponse de le 03/11/2019 à 10:01 :
@Citoyen blasé: il veut peut-être dire : de l'argent pour tout et n'importe quoi mais pas pour l'essentiel. [pensée complexe et compacte] :-)
Réponse de le 03/11/2019 à 10:50 :
@Citoyen blasé: De toute façon, nos dépenses courantes sont, maintenant, payées par la dette; alors 5OO OOO€, c'est une bricole… à taux négatif!
Réponse de le 03/11/2019 à 11:21 :
@ photo 73

Non c'est sa fixette habituelle, pensée à court terme = pensée courte.
Réponse de le 03/11/2019 à 11:34 :
Faire de la politique, c'est faire des choix dans un budget fini.

Macron choisi la piscine, le service de Sèvres, les hobbies de Madame, les voyages découverte dans la France profonde.

Je pense que le gradé qui a dénoncé la pénurie va se faire limoger (comme Pierre de Villiers en son temps) et Macron va relancer une nouvelle crise de confiance dans l'armée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :