Le Mirage 2000D volera encore dans l'armée de l'air en 2030

 |   |  990  mots
L'opération de rénovation à mi-vie des Mirage 2000D va concerner 45 appareils sur les 71 actuellement dans le parc de l'armée de l'air.
L'opération de rénovation à mi-vie des Mirage 2000D va concerner 45 appareils sur les 71 actuellement dans le parc de l'armée de l'air. (Crédits : armée de l'air)
Le ministère de la Défense a lancé la rénovation à mi-vie des Mirage 2000D de l'armée de l'air. Cette opération concerne 55 des 71 Mirage 2000D de l'armée de l'air, qui pourront voler au moins jusqu'en 2030.

La rénovation à mi-vie du Mirage 2000D a été lancée, lors d'un Comité ministériel d'investissement (CMI) du ministère de la Défense qui s'est tenu mercredi. Près de 19 millions d'euros avaient déjà été engagés dans le budget 2015. La mission Défense prévoit dans la construction du budget de cette année 160 millions d'euros (32 millions en 2016), dont 89 millions au-delà de 2017, pour la rénovation à mi-vie des Mirage 2000D. Mais ce montant va significativement augmenter avec le feu vert du ministère de la Défense. Ce programme avait déjà fait l'objet d'un contrat de définition et de levée de risques en 2011.

55 Mirage 2000D rénovés

Cette opération va concerner 55 Mirage 2000D sur les 71 appareils actuellement dans le parc de l'armée de l'air. L'ancien chef d'état-major de l'armée de l'air, le général Denis Mercier, avait expliqué en avril dernier à l'Assemblée nationale que "ma cible, pour tenir dans la durée, est de 55 Mirage 2000D modernisés". L'armée de l'air aura à l'horizon 2030 encore 55 avions de combat performants, qui sont aujourd'hui extrêmement sollicités lors des opérations extérieures (OPEX).

Le nouveau chef d'état-major de l'armée de l'air, le général André Lanata avait pourtant expliqué début octobre à l'Assemblée nationale que 45 Mirage 2000D seraient rénovés. Et d'ajouter que "si les opérations (extérieures en cours, ndlr) devaient s'intensifier ou durer très longtemps, nous aurions toujours la possibilité de rénover davantage de Mirage 2000D. La rénovation de 10 Mirage 2000D supplémentaires permettrait en outre de prendre en compte l'attrition sur la période 2020-2032 pour maintenir 185 avions de chasse en parc au sein de l'armée de l'air".

225 avions de combat

Deux raisons pour lancer cette opération, l'un des dossiers prioritaires de l'armée de l'air, ont prévalu sur certaines réticences au sein du ministère et parmi les industriels. Cette opération permettra la prolongation d'une partie de la flotte de Mirage 2000D pour tenir les contrats opérationnels à l'horizon 2030 dans un contexte très tendu de la flotte d'avions de combat français. D'autant que l'armée de l'air doit assurer 8.000 heures de formation sur Rafale pour le compte du Qatar tout en continuant à mener des raids dans plusieurs OPEX et que les livraisons de Rafale pour l'armée de l'air française ne vont reprendre qu'en 2021. "Cette opération est donc impérative", confirme-t-on à La Tribune.

Cette opération de rénovation permettra au Mirage 2000D, des avions spécialisés dans les mission air-sol, de participer aux missions de gestion de crise à l'image des raids aériens en Syrie et en Irak. La France a entre autre six mirages 2000D au Levant, basés en Jordanie. "Pour durer, la rénovation du Mirage 2000D est donc absolument nécessaire, car c'est cette flotte pivot qui nous permet de garantir le format de l'armée de l'air et notre capacité à tenir nos opérations dans la durée", a expliqué le général André Lanata.

Enfin, la cible globale fixée par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013 est respectée avec 225 avions de combat : 180 Rafale + 45 Mirage 2000 (Mirage 2000-5 et Mirage 2000D). Mais en 2019, seuls 152 Rafale auront été livrés alors que cinq ont été perdus et d'autres servent aux bancs d'essais. "La rénovation du Mirage 2000D doit permettre d'atteindre le format des 225 avions de combat d'ici à 2019", a assuré le vice-président de la commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat, Jacques Gautier (Les Républicains).

"S'agissant de l'aviation de combat, les perspectives s'organisent autour des éléments clés suivants, a expliqué le nouveau chef d'état-major de l'armée de l'air. Premièrement, la modernisation du Mirage 2000D. En 2020, la plupart des flottes anciennes seront retirées du service ou sur le point de l'être, et l'armée de l'air possédera une centaine de Rafale. La rénovation programmée du Mirage 2000D joue donc un rôle essentiel dans la préservation non seulement de la cohérence opérationnelle mais aussi de l'équilibre du format de l'aviation de chasse".

Quel périmètre de rénovation?

Quel périmètre de rénovation? Ce dossier fait partie des sujets qui pourraient fâcher. L'armée de l'air ne veut pas d'une rénovation a minima tandis que la direction générale de l'armement (DGA) et Dassault Aviation y seraient plutôt favorables. Ce que l'on sait aujourd'hui c'est que le rénovation à mi-vie des Mirage 2000D traitera des obsolescences techniques (radar et avionique) et confèrera au Mirage 2000D la capacité de tir canon air-sol et la possibilité d'emporter des missiles air-air d'autoprotection Mica infrarouge, voire du futur Mica NG. La simulation sera également mise à niveau. Il est également étudié de mettre sous les ailes des Mirage 2000D la bombe guidée AASM de Sagem (Safran), qui permet un tir en toute sécurité à 50 km de la cible, contrairement aux bombes GBU américaine.

Le 26 mai à nouveau auditionné par la commission de la défense de l'Assemblée nationale, le général Mercier soulignait que pour le Mirage 2000D, "il n'y a plus vraiment de polyvalence : la modernisation est un traitement d'obsolescences, en plus de l'ajout d'un canon et de missiles Mica. De même, la mise au même standard de tous les avions est absolument essentielle. Moins de 30% de mes Mirage 2000D sont aujourd'hui capables de faire toutes les missions opérationnelles, car les autres n'ont pas tous les câblages nécessaires pour emporter tous les équipements nécessaires aux missions opérationnelles. Quand ces avions, engagés en Afrique et en Irak, rentrent en France, nous les utilisons pour redonner du potentiel aux autres. C'est une sur-maintenance difficile à imaginer".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2015 à 16:46 :
Quand on pense que cet avion avait été créé à la base pour palier à la demande de délai de l’état français sur le programme Rafale ....
20 après, on les modernise car le gouvernement préfère ne pas avoir à dépenser pour les Rafale qu'il devrait acheter et qu'il repousse d’année en année (plateforme pourtant plus efficaces et au potentielle cellule plus fort). Quel gâchis d'argent public, à vouloir faire des économie à court terme, on dépense des fortunes sur le long terme.
Qu'en est-il du projet de plateforme unique Armée de l'air + Marine pour rationaliser et diminuer les coûts ? On se retrouve avec un panaché de Rafale au différents standards, des 2000-D "retrofité" et des 2000-5 dont la durée de vie des cellules a été prolongé.
Moins d'avion et moins de capacités au final …
a écrit le 03/12/2015 à 20:22 :
Après de tels événements, les politiques, il faut vous réveiller et investir dans le budget de la défense. Que de temps perdu par ses politiciens pour 45 mirages 2000D modernisés alors qu'il en faudrait au minimum 60. Et que penser du format à 225 avions de combat (armée de l'air et marine nationale). on a jamais eu autant besoin de nos armées quelles n'ont jamais été aussi pauvre en effectif et équipement.
a écrit le 03/12/2015 à 13:03 :
Je ne savais pas que l armée a encore des mirages qui tournent au Diesel !
a écrit le 02/12/2015 à 21:34 :
Rhoo.. dire que j'ai le dernier i-fone...
Réponse de le 08/12/2015 à 15:27 :
Encore un gogo !!!!!
a écrit le 02/12/2015 à 12:44 :
Excellent programme. Manque un deuxième groupe Aéronaval avec son deuxième Porte Avions. Un P.A comme tous les militaires et politiques le disent çà marche par deux. ( immobilisation 18 mois pour la maintenance-grande révision : donc pas de P.A )
Jospin-Aubry anti-défense patentés : deux tiers des matériels immobilisés faute de budget, ont bradé en 2000 le P.A Foch au profit du Brésil après l'avoir remis à neuf à D.C.N.S Brest pour 400millions. Il va revenir à Brest pour travaux. La France devrait le racheter pour 1milliard d'euros et le moderniser pour 1 milliard. Ce qui constituerait une excellente affaire, et assurerait la disponibilité permanente au minimum d'un P.A alors que les conflits et dangers se multiplient et se dispersent. La deuxième puissance maritime du monde a besoin au minimum de deux P.A et groupe aéronaval.
Réponse de le 03/12/2015 à 14:14 :
2eme puissance maritime? qui la France? je pense pas. On a un bon groupe naval mais pas à ce point. Je vois deja les USA, le Royaume-Uni, laChine et la Russie devant nous.
Réponse de le 05/12/2015 à 1:01 :
@icietla...
Alors tu n'y connais pas grand chose...
Les USA, c'est évident, a eux seuls ils sont plus forts (sur le papier) que toutes les armées du monde regroupées. La Russie n'a jamais eu de marine performante, la preuve, la plus part de ses frappes se font depuis le sol. Puis on les connais nos amis russes, ça fait de gros défilés, ça annonce des jolis chiffre, mais sur le terrain, ils n'ont que leur courage pour eux. Le Royaume Uni a tout vendu, il y a une rénovation en projet, mais il faudra attendre quelques années. La Chine, laisse moi rire. Ils ont peur des Japonais et des Indiens, alors...
T'aurais dit le Japon, à la limite...
a écrit le 02/12/2015 à 8:26 :
Très bonne initiative industrielle avant tout car il faut livrer en priorité nos Rafale a l'export car nos ennemis potentiels et pour longtemps ne nécessitent pas d'avions de pointe , mais plutôt des drones armés que d'ailleurs nous nous refusons toujours à acquérir à cause des lobbys internes au ministère et au gouvernement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :