Mirage 2000-5 : Taïwan demande des comptes à Dassault, Thales et Safran

 |   |  389  mots
Mirage 2000-5 de l'armée de l'air taïwanaise Copyright Reuters
Mirage 2000-5 de l'armée de l'air taïwanaise Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Taïwan s'est à nouveau engagé dans une nouvelle requête en arbitrage, qui concerne la vente en 1992 de 60 Mirage 2000-5. L'île réclame 226 millions d'euros à Dassault Aviation, Thales et Safran.

Taïwan, île maudite pour Paris et les industriels de l'armement français. Après l'affaire des frégates, qui s'est finalement soldée en 2011 par le paiement de 630 millions d'euros par la France (170 millions pour Thales et 460 millions pour l'Etat), Taïwan demande des comptes cette fois-ci pour la vente des 60 Mirage 2000-5, dont le contrat avait été signé en novembre 1992 par l'avionneur Dassault Aviation, l'électronicien Thomson CSF (devenu depuis Thales) et le motoriste Snecma (devenu depuis Safran). C'est en novembre 2012 que Taipei est discrètement revenu à la charge en réclamant 226 millions d'euros aux trois groupes concernés. Sur cette somme, Dassault Aviation pourrait en payer environ 70 %, Thales 20 % et Safran 10 % au prorata de la participation de chacun des groupes concernés dans le contrat signé avec Taïwan.

En novembre 1992, les entreprises françaises emmenées par Dassault Aviation décrochent un nouveau jackpot sur l'île nationaliste après celui des frégates. L'avionneur vend 60 avions de combat Mirage 2000-5 et leur armement, un contrat évalué à 4,6 milliards d'euros. Or, comme pour les frégates, ce contrat aurait fait l'objet de commissions commerciales. Les groupes concernés seraient donc rattrapés à nouveau par la clause signée par les contractants interdisant toute commission lors de la signature du contrat portant sur les 60 Mirage 2000-5 qui équipent les forces aériennes de Taiwan.

Un accord avait été pourtant trouvé en 2003

Pourquoi Taïwan s'est à nouveau engagé dans une nouvelle requête en arbitrage sur des fondements similaires à ceux de 2002 pour un montant révisé de 226 millions d'euros. Car l'île nationaliste n'en est pas à sa première demande. Et un accord entre Taïwan et les trois groupes avait été trouvé en juin 2003 à la suite d'une première demande d'arbitrage fin 2002. Dans le cadre d'un accord signé entre les parties en juin 2003, Taïwan s'était alors désisté de l'instance en contrepartie les trois groupes avaient renoncé à faire prévaloir des délais de prescription. L'île nationaliste réclamait à l'époque une somme supérieure ou égale à 260 millions de dollars. Aujourd'hui, Dassault Aviation, Thales et Safran contestent fermement cette demande et, à ce jour, il ne leur est pas possible d'évaluer le risque financier éventuel. Du coup, ils n'ont pas provisionné. Contactés par La Tribune, les trois groupes n'ont pas souhaité faire de commentaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/03/2013 à 14:12 :
Après l'orthographe et la géopolitique ( ouah...que des experts de haut niveau ici...) faudrait peut-être revenir aux fondamentaux très bien expliqués par M. Cabirol dans son ( court ) article : (1) Si Thales et la France ont du payer l'amande sur les Frégates c'est quand même parce que des irresponsables ont fait n'importe quoi en marge du contrat ( voyez plutôt du côté de la Défense, pas le ministère, le quartier ) (2) Au cas où vous seriez pas au courant de ce côté-ci de la planète, cette affaire des frégates a eu un retentissement considérable à Taiwan, aussi. Donc à présent, les autorités locales sont dans l'obligation de traquer les moindres commissions illégales versées en marge des contrats d'armement, c'est normal. Enfin, faudrait peut-être rappeler que grands contrats d'armement ou pas, ces derniers obéissent à des règles internationales, de droit et de déontologie.
Réponse de le 28/03/2013 à 2:13 :
POL: Encore un réveur! Taiwan avec ces deux contrat a fait travailler des milliers de francais pendant des années! Pas de commission, pas de contrat! Par ailleurs, elles étaient autorisées par la loi francaise à cette époque, mais étaient contractuellemnt illégales. L'état en connaissait l'éxistence puisqu'il était garant. Vous préférez sans doute que ces milliers de personnes fassent la queue à l'ASSEDIC de l'époque! Vous ne seriez pas un socialiste bien pensant par hasard? ( ceci ne s'appliquent pas aux rétro-commission qui devraient conduire à la case prison ).Un connaisseur professionnel de ces contrats et qui regrette le décès de la demie douzaine d'individus qu'il connaissait et qui sont morts pour la premiere affaire!
a écrit le 24/03/2013 à 20:14 :
Taiwan est une démocratie! Pourquoi utiliser cette expression grotesque d'"île nationaliste" périmée depuis des décennies? Taiwan est aussi "nationaliste" que la Norvège, La France ou la Belgique!
Réponse de le 23/06/2014 à 13:47 :
Et pas plus que la Chine communiste!
a écrit le 21/03/2013 à 23:21 :
M. Cabirol, merci. Mais ce n'est pas une simple dépêche AFP qui nous intéresse ici, mais une (re)ouverture de cette pseudo affaire. Des faits! Pour l'instant rien de concret par rapports à d'éventuels éléments initialement rapportés en 2011. Dans le cas contraire, ce serait fâcheux d'autant que des contrats sont en cours de négociation.
Réponse de le 22/03/2013 à 7:43 :
L'affaire est prise au sérieux par les trois industriels, elle est évoquée dans les rapports annuels 2012 de deux des trois groupes (Dassault Aviation et Safran), celui de Thales n'étant pas encore disponible. Michel Cabirol
a écrit le 21/03/2013 à 16:58 :
Bonjour à tous,

En réponse à Minguo33, voici la dépêche AFP : PARIS, 21 mars 2013 (AFP) - Les groupes français Dassault Aviation, Thales et Safran contestent une demande de Taiwan de 226 millions de dollars pour violation d'un contrat d'achat de 60 avions de combat Mirage en 1992, a-t-on appris jeudi auprès des industriels. Bien à vous. Michel Cabirol
a écrit le 20/03/2013 à 20:39 :
Je m'adresse au journal Minute: vous n'en avez pas marre de tous ces internautes qui viennent jouer au correcteur ? Je trouve ce comportement imbécile et ne venant, surtout pas, de gens les plus instruit. La culture c'est comme la confiture moins on en a plus on l'étale.
Réponse de le 20/03/2013 à 21:25 :
Savoir écrire, ce n'est pas de la culture, c'est de l'éducation.
Réponse de le 20/03/2013 à 22:49 :
bof!! "savoir écrire, ce n'est pas de la culture, c'est de l'éducation" dites vous?? Il vous faudrait peut être remettre vos fonds de culotte sur les bancs de la communale, car savoir écrire, c'est comme savoir lire, cela fait partie de l'instruction. Cette instruction vous permettrait de mieux lire et comprendre les articles des journalistes de "la tribune.fr"!!!
a écrit le 20/03/2013 à 17:53 :
Quitte à déplaire à sa "soeur ennemie",Taïwan devrait proposer à l'Inde d'assurer la protec tion de son territoire...en échange d'une coopération en matière d'élaboration d'équipement
s électroniques de pointe pour équiper les armées de l'Inde...D'ailleurs,en matière d'échan
ges commerciaux,les 2 soeurs ont déjà trouvé des terrains d'entente qui les rapproche +
que ça ne les éloigne...Ces relations sont beaucoup moins contrariées qu'avec le Japon ou la Corée du Nord...Au fil du temps,Pékin finira bien par "digérer" Taïwan...au même titre
qu'USA et Chine sont devenus des partenaires inséparables en affaires...!!
a écrit le 20/03/2013 à 16:06 :
Certes, une sorte de commission d'enquête parlementaire avait évoqué le sujet, remis bizarrement sur la table par quelques journalistes pas très bien informés. Les relations franco-taiwanaises étant très fortes ces temps-ci, je doute aussi que cela aboutisse. Ca avait même été mis entre parenthèses. Je ne suis pas sûr que vous étiez très inspiré de contacter le siège de Dassault sur cette étrange info... d'autant que Cassidian a signé un joli contrat avec le Ministère de la défense de Taiwan.

Citez des sources taiwanaise car de mon côté les taiwanais contactés ne me confirment pas le lancement d'une procédure auprès d'un Tribunal Arbitral. Incompréhensible.

Pour aller dans le sens de commentaires précédents, continuons à soutenir Taiwan, qui est un excellent partenaire, respectueux et très ouvert. Ca fait 15 ans que je bosse avec eux. C'est autrement mieux qu'avec le voisin contrôlé par un régime omnipotent.
Ce "fameux" business avec la Chine populaire communiste, il consiste à détruire des emplois en masse en France, et brader notre industrie... la belle affaire, on fabrique la croissance chinoise! Et nos enfants?! Nos ingénieurs, nos ouvriers? Je préfèrerai qu'on vende 120 Rafale made in France à la République de Chine (Taiwan), personnellement.
Réponse de le 20/03/2013 à 16:18 :
Voilà qui est dit!

Merci
Réponse de le 20/03/2013 à 16:43 :
Ah, Taiwan achète des Rafales ?
Réponse de le 20/03/2013 à 18:07 :
Ou bien la France vend les Rafale "nus" à Taïwan,et on donne(vraiment)tout ce qui va avec...
Ou bien "on" "retape" les Mirage-2000/5 à "prix cassés"...En Arabie Saoudite,la France a
"vendu" 60 chars Leclerc(il y a 15 ans);mais on a fourni tout ce qui allait avec gratos...En
Europe,on ne vend jamais rien à personne-hormis à la Suisse,en défense aérienne-tout é
tant "apporté" par l'Oncle Sam,qui "prête" son concours en couverture satellitaire en cas
de besoin...
a écrit le 20/03/2013 à 15:39 :
En parlant de la Chine et de Taiwan, Deng Xiaoping disait : un pays, deux systèmes...
Réponse de le 20/03/2013 à 20:11 :
c'était a propos de hong-Kong...
Réponse de le 01/04/2013 à 18:34 :
Non, Philo a raison c'était au sujet de Taiwan
a écrit le 20/03/2013 à 15:29 :
Nos ventes sont bloquées systématiquement en Europe et déviées dans des contrats coûteux et calamiteux avec les colonies exotiques de Washington.
a écrit le 20/03/2013 à 14:36 :
"L'avionneur vendent 60 avions" , pour ne citer que le plus choquant... Franchement déplorable !
Réponse de le 20/03/2013 à 14:55 :
C'est vrai vous avez raison mais en même temps avez-vous payé pour avoir cette info qui est nulle part ailleurs ? Combien d'argent avez-vous donné à La Tribune pour leur donner les moyens de se doter de correcteurs ? Avez-vous soutenu La Tribune quand elle a déposé le bilan ? Voilà où en est la presse... Moi je lis La Tribune avec ses qualités et... ses défauts. Et j'en suis content.
Réponse de le 20/03/2013 à 15:27 :
A parce que vous croyez que le fait que l'on paye aidera l'auteur à apprendre à écrire, ou au moins à se relire ? C'est nouveau ça ! Et cette info "nulle par ailleurs" est sur le site Agoravox depuis le 31 Janvier... J'aime bien La Tribune, sinon je ne serais pas là, mais ne défendez pas l'indéfendable !
a écrit le 20/03/2013 à 13:56 :
Entre les fautes d'orthographe et le manque de sources de l'article, j'ai l'impression que M. Cabirol cherche à faire sensation... ou créer une polémique sur une (éventuelle) procédure.

Quant à qualifier Taiwan d'ile nationaliste, alors qu'elle est indépendante de fait et dans un système démocratique, c'est une photographie un peu datée qui est faite de l'ancienne Formose!
Réponse de le 20/03/2013 à 14:18 :
Taïwan a été le dernier refuge des "nationalistes" chinois qui combattaient les "communistes" chinois de Mao. Parler d'île nationaliste n'est donc pas absurde pour qui connait un peu l'Histoire.
Réponse de le 20/03/2013 à 14:26 :
Et pour l'ortografe j'ai décidé de rationaliser notre belle langue française en retirant les lettre inutile, accords injustifié (il est absurde de mettre un S à la fin d'un mot si l'article qui précède le mot est déjà au pluriel: mort aux doublon) et surtout les exception. Aussi préférons les cheval plutôt que les chevaux (qui finissent de toute façon en hachis-parmentier).
Une langue rationnelle pour une économie rationnelle! Une langue bourrée d'irrégularités est forcément celle d'une société de passe-droits et de privilèges (l'exception qui confirme la règle n'est-ce pas....le début de tous les abus).
Réponse de le 20/03/2013 à 14:48 :
Vou n'ète pa tré forre poure fair dé fote d'hortograffe ! Escéyé ma métode, el et exéllentes !
Réponse de le 20/03/2013 à 17:37 :
La langue française est une langue ô combien subtile,capricieuse,mais malheureusement si
peu maîtrisée par une grande majorité des pratiquants...résidant dans l'Hexagone...!!Mais,co
mme dit un proverbe:"A l'impossible,nul n'est tenu."
a écrit le 20/03/2013 à 13:44 :
C'est pourtant simple, la Chine s'arme de tous les côtés et Taiwan ne parvient pas à acheter d'armes pour défendre sa DEMOCRATIE, parce que les pays démocratiques baissent le froc devant la Chine.
Du coup, Taiwan utilise la voie juridique pour pousser les groupes d'arme à chercher un accord avec eux pour entretenir, faire évoluer ou vendre leurs armes.
Si Dassault et la France le voulaient, Taiwan aurait déjà acheté les rafales.

Cette île est un trésor et son peuple et d'une gentillesse sans égale. il faut leur donner les moyen de résister à la Chine fasciste.
Réponse de le 20/03/2013 à 13:53 :
Comment ça? La république de Chine réssite à la Chine. On comprend plus rien.
Réponse de le 20/03/2013 à 14:10 :
Oui bien sûr, comme ça la Chine bloquera tout les marchés aux entreprises françaises. Vous vivez dans le monde des bisnounours !
Réponse de le 20/03/2013 à 14:47 :
Un grand merci pour votre soutien le lorrain, ça nous(les taïwanais) fais chaud au coeur! On va continuer de réunir tous nos moyens pour résister à la Chine "communistes" .
Réponse de le 20/03/2013 à 14:47 :
J'avais beaucoup d'affection pour la démocratique Taïwan. Et puis à force de les voir commander des armes puis se débrouiller pour se les faire rembourser par le démocratique contribuable français (car c'est bien lui qui payera plus d'un demi milliard d'euro soit l'essentiel de la condamnation de 2011), j'avoue que je n'ai quasiment plus de sympathie pour ce singulier régime. Honnêtement, qu'ils se reprennent ultra ultra vite ou qu'ils aillent au diable (rouge)...
Réponse de le 20/03/2013 à 15:00 :
@le lorrain je suis desolé mais taiwan independante c'est fini elle appartient a la chine maintenant. il est vrai par contre qu'elle a son propre gvt et ses lois. De tt facon l'ile n'a "resité" que par l'appui USA et non son armée ridicule face a celle de la chine
Réponse de le 20/03/2013 à 15:00 :
@le lorrain je suis desolé mais taiwan independante c'est fini elle appartient a la chine maintenant. il est vrai par contre qu'elle a son propre gvt et ses lois. De tt facon l'ile n'a "resité" que par l'appui USA et non son armée ridicule face a celle de la chine
Réponse de le 20/03/2013 à 15:21 :
Et le droit des peuples à disposer d'eux même on en fait quoi?
le monde de merde, on le garde ou on essaie de le changer?
Les taiwannais n'ont pas l'arrogance des grandes puissances, ils veulent juste être tranquille dans leur paradis sismique. Ils veulent la paix.
Combien de fois je pense à eux, démocratie oubliée, trahie par des pouvoirs qui ne demandent pas leurs avis aux peuples qu'ils représentent (si la question était posée au français : "voulez-vous que la France reconnaisse Taiwan, une démocratie jouissant d'une liberté de la presse supérieure à la France, comme un pays indépendant et ami?" Combien diraient non????)
Le droit des peuples à disposer d'eux même est FONDAMENTAL, qu'il concerne la Lorraine, la Palestine, le Tibet, le Texas, ... Taiwan... ou la Nouvelle-Calédonie.
Il faut en finir avec l'idéal colonial sinon on n'avancera jamais vers un monde de paix.

Le défi du réchauffement climatique est déjà suffisamment grave pour qu'on fasse l'économie de conflits.
Réponse de le 20/03/2013 à 15:23 :
La Chine bloque DEJA son marché aux entreprises étrangères. N'oubliez pas que la chine à plus besoin de l'europe que l'inverse car sa croissance dépend de son excédant commercial.
Voir la Chine comme un pays duquel on ne peut se passer est une grave erreur qui abouti au fait que toutes les sociétés occidentales se mettent de la vaseline et acceptent des contraintes hallucinantes en terme de pillage du savoir faire.
Réponse de le 20/03/2013 à 15:39 :
Merci pour ce texte plein de passion, mais il est hors sujet par rapport a mon post!
mais pour "le droit des peuples à disposer d'eux même " il ne s'agit pas que chacun fasse son independance dans son coin de plus on ne vit pas ds un monde parfait ou on écoute tout le monde mais bel et bien dans la realité ou la loi du plus fort est la seule qui s'impose.
Réponse de le 20/03/2013 à 15:39 :
Merci pour ce texte plein de passion, mais il est hors sujet par rapport a mon post!
mais pour "le droit des peuples à disposer d'eux même " il ne s'agit pas que chacun fasse son independance dans son coin de plus on ne vit pas ds un monde parfait ou on écoute tout le monde mais bel et bien dans la realité ou la loi du plus fort est la seule qui s'impose.
Réponse de le 20/03/2013 à 15:39 :
Merci pour ce texte plein de passion, mais il est hors sujet par rapport a mon post!
mais pour "le droit des peuples à disposer d'eux même " il ne s'agit pas que chacun fasse son independance dans son coin de plus on ne vit pas ds un monde parfait ou on écoute tout le monde mais bel et bien dans la realité ou la loi du plus fort est la seule qui s'impose.
Réponse de le 20/03/2013 à 15:42 :
@ @Joe La question de la Nouvelle Calédonie n'a rien à voir. La Nouvelle Calédonie était parfaitement contente d'être démocratiquement équipée à fonds perdus par l'Etat français, jusqu'à ce que l'on découvre son fabuleux trésor : 30% des réserves mondiales de nickel. Et là, c'est amusant comment sont les gens, devenu un territoire riche, certains résidents calédoniens ont commencé à se découvrir une forte identité locale et des velléités d'indépendance...
Réponse de le 20/03/2013 à 15:51 :
@ @ Joe. Ben quand la Taiwan escroque des sociétés, des pays et des peuples "alliés", cela n'excite pas la sympathie à leur égard : faudra pas que le pays Taiwan se plaigne trop quand il sera totalement isolé puis avalé (gloup). (mais toutes mes amitiés @ "Une taiwananaise à Paris" : les malversation des nations ne sont pas la faute de leurs citoyens, qui en sont hélas bien souvent les victimes).
Réponse de le 04/04/2013 à 22:58 :
Amoureux de la Nouvelle Caledonie et ayant bossé 2 ans sur le projet Koniambo nickel, j'abonde pleinement ds ce que vient de dire NC
a écrit le 20/03/2013 à 13:38 :
Vivement l'arrivée du panda géant pékinois, comme cela, plus de tromperie de part et d'autre; tous les chinois au même pas cadencé!!
a écrit le 20/03/2013 à 13:24 :
je rêve ou c'est un mirage ?
a écrit le 20/03/2013 à 13:05 :
l'île réclameNT ?????
vraiment ?
Réponse de le 20/03/2013 à 13:49 :
Comportement typiquement "frenchi"! Aucun respect pour le travail de l'autre. Toujours dans la critique même si l'info fournie est gratuite!
Réponse de le 20/03/2013 à 15:40 :
@13h49 : Vous avez raison, crachons sur la langue française sous prétexte de gratuité de l'info ! Un raisonnement exemplaire !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :