Le retour des contrats pharaoniques pour Airbus : Indigo Partners commande 255 A321 NEO au salon aéronautique de Dubaï

Airbus et Indigo Partners ont conclu un contrat pour la livraison de 255 A321 NEO en ouverture du salon aéronautique de Dubaï. Du jamais vu depuis deux ans et le début de la pandémie, même si Boeing a signé quelques succès majeurs avec son 737 MAX au printemps dernier. Airbus n'a donc pas raté l'occasion de renforcer ses positions lors de ce salon aéronautique majeur.

3 mn

De gauche à droite : Christian Scherer (directeur commercial d’Airbus), Bill Franke (patron d’Indigo), Guillaume Faury (président exécutif d’Airbus), Jozseph Varadi (PDG de Wizz Air) et Barry Biffle (PDG de Frontier) signent le méga-contrat.
De gauche à droite : Christian Scherer (directeur commercial d’Airbus), Bill Franke (patron d’Indigo), Guillaume Faury (président exécutif d’Airbus), Jozseph Varadi (PDG de Wizz Air) et Barry Biffle (PDG de Frontier) signent le méga-contrat. (Crédits : DR)

Dans un salon très calme jusque-là, Airbus a signé la première annonce d'importance du Dubai Airshow. Le 14 novembre, le constructeur européen a signé un contrat avec Indigo Partners pour 255 A321 NEO (New Engine Option, version remotorisée de l'A321), dont 29 A321XLR, la version long-courrier de l'appareil monocouloir. Les appareils seront réparties entre les quatre compagnies représentées par le fonds d'investissement américain : Frontier Airlines (États-Unis), Jetsmart (Chili), Volaris (Mexique) et Wizz Air (Hongrie). Airbus et Indigo Partners frappent donc un grand coup. Il n'est pas sans rappeler la commande de près de 50 milliards de dollars déjà signée à Dubaï en 2017 pour 430 A320 et A321. Mais cette fois, le contexte complètement différent avec la pandémie de Covid-19.

Wizzair est le principal bénéficiaire de cette commande. Elle va recevoir 75 A321 NEO et 27 A321XLR. Frontier Airlines a pour sa part commandé 91 A321, suivi par Volaris (39 A321 NEO) et Jetsmart (21 A321 NEO et 2 A321XLR). Les deux compagnies d'Amérique latine ont également annoncé la conversion de 38 A320 NEO précédemment commandés en A321 NEO. Guillaume Faury, président exécutif du constructeur européen, a exprimé sa joie de pouvoir à nouveau aller de l'avant après deux années de crise. Il a également vanté le partenariat de long terme avec Indigo Partners.

Lire aussi 2 mnEt ATR a réussi à obtenir deux nouvelles commandes en 2021

Un contrat de plusieurs dizaines de milliards

Christian Scherer, directeur commercial d'Airbus, n'a pas souhaité communiquer le montant de cette commande, mais il a affirmé qu'il n'avait pas vu de tels chiffres depuis longtemps. Selon les derniers prix catalogue de l'A321 NEO, publiés en 2018, la valeur du contrat serait supérieure à 33 milliards de dollars.

Ce montant reste purement indicatif : les rabais sont traditionnels dans les contrats, surtout de cette ampleur et encore plus dans le contexte de pandémie. Bill Franke, directeur associé d'Indigo Partners, a ainsi indiqué que les discussions avec Airbus avaient commencé tôt et semble en tout cas satisfait du deal obtenu. Pour autant, le niveau de rabais devrait être assez éloigné de ce qu'a pu pratiquer Boeing en début d'année pour relancer les ventes de son 737 MAX.

Lire aussi 4 mnPour Airbus, le "monde d'après" sera le monde d'avant : le marché aura besoin de 39.000 avions neufs d'ici à 20 ans

Wizzair confirme ses ambitions

Les appareils seront livrés à partir de 2025 et s'étaleront dans la seconde moitié de la décennie. Pour Wizzair, ils serviront à poursuivre la croissance de la compagnie qui vise une flotte de 500 appareils à l'horizon 2030. Avec cette commande, elle dispose d'un carnet de commandes de 335 appareils fermes, ainsi que 94 à confirmer.

Jozsef Varadi, directeur général de la compagnie, veut ainsi appuyer son développement sur des marchés européens tels que le Royaume-Uni et l'Autriche, mais aussi de sa filiale à Abu Dhabi. Il a d'ailleurs indiqué que celle-ci recevrait probablement des A321 XLR, qui lui permettront de toucher l'Europe de l'Ouest et notamment Londres.

Volaris et Jetsmart visent pour leur part un accroissement du trafic avec les Etats-Unis. L'autonomie de l'A321XLR doit là aussi offrir de nouvelles possibilités à la compagnie chilienne.

3 mn

Replay I Forum zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 16/11/2021 à 8:43
Signaler
Les français se sont fait avoir pour des sous-marins alors dans quelque temps cela sera pour des avions! Ils se sont passé le mot... la France est bonne poire!

à écrit le 15/11/2021 à 16:09
Signaler
J'ai eu l'occasion sur un vol transatlantique de voler sur un mono couloir ( B757 ). Franchement ce n'était pas terrible et le vol m'a paru très très long

à écrit le 15/11/2021 à 13:06
Signaler
Le bassin d'emploi de Toulouse (entre autres) en avait bien besoin.

à écrit le 15/11/2021 à 11:18
Signaler
On peut se réjouir pour employés du secteur, on ne pourra pas en dire autant pour le futur de la planète. COP...X. du vent.

à écrit le 15/11/2021 à 10:41
Signaler
L'industrie pétrolière semble en pleine forme ...

à écrit le 15/11/2021 à 8:48
Signaler
Vive la COP 26 !!

à écrit le 15/11/2021 à 7:57
Signaler
Information qui s'accorde parfaitement avec le lamentable échec de Glasgow.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.