Les trois leçons à retenir du tir du missile de croisière MdCN à partir du sous-marin Suffren

 |  | 639 mots
Lecture 3 min.
Avec le tir d'un missile de croisière naval MdCN depuis le sous-marin d'attaque Suffren, la France montre qu'elle est parfaitement capable de se doter de capacités militaires de pointe et de le faire seule
Avec le tir d'un missile de croisière naval MdCN depuis le sous-marin d'attaque Suffren, la France montre qu'elle est parfaitement capable de se doter de capacités militaires de pointe et de le faire seule (Crédits : Ministère des Armées)
Le 20 octobre 2020, le Suffren, premier de série des six sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) du programme Barracuda, a réalisé avec succès un tir d’essai de Missile de croisière naval (MdCN) au large du site DGA Essais de missiles de Biscarrosse (Landes).

Avec le tir d'un missile de croisière naval MdCN depuis le sous-marin d'attaque Suffren, la France a rejoint le tout petit club mondial des puissances dotées d'une telle capacité. La ministre des Armées Florence Parly a salué cette réussite comme il se doit : "Pour la première fois, un sous-marin français tire un missile de croisière. Ce succès confère une nouvelle capacité stratégique à notre marine et la place parmi les meilleures au monde. Ce nouvel armement est une véritable rupture (...) Les forces sous-marines françaises pouvaient jusqu'à présent frapper des sous-marins et des navires de surface. Elles peuvent désormais détruire des infrastructures terrestres lourdes, à longue distance".

Vers une mise en service du...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :