Lufthansa pourrait entrer au capital d’ITA Airways, le successeur d’Alitalia

La nouvelle compagnie aérienne italienne peine à redresser la barre sur un marché déprimé. Selon, la presse italienne, elle aurait trouvé un partenaire industriel avec Lufthansa qui serait prêt à monter au capital à hauteur de 40%. Une annonce est attendue dans les prochains jours.

2 mn

Lufthansa est régulièrement cité depuis des années pour être le chevalier blanc de la compagnie nationale italienne
Lufthansa est régulièrement cité depuis des années pour être le chevalier blanc de la compagnie nationale italienne (Crédits : Kai Pfaffenbach)

En pleine panne de trafic aérien, la restructuration du secteur en Italie se poursuit. Après la faillite d'Air Italy, c'est au tour d'ITA Airway, « la nouvelle » Alitalia réduite de moitié qui connaît à son tour de sérieuses difficultés. Selon le quotidien italien Il Foglio, Lufthansa pourrait ainsi prendre une participation de 40 % dans la nouvelle compagnie nationale italienne et un accord devrait être annoncé la semaine prochaine.

ITA Airways, née en octobre 2021 sur les cendres d'Alitalia, peine à effet à redresser la barre sur un marché qui s'effondre. Aujourd'hui, ITA présente une flotte d'avions réduite de moitié, pour des effectifs de 2.300 personnes (sur 11.000 de l'ancienne compagnie Alitalia).

Mais la nouvelle compagnie a réussi à conserver l'essentiel des « slots » (créneaux horaires aéroportuaires) à Milan et moins de la moitié à Rome. L'urgence pour cette compagnie de trouver un partenaire industriel pour traverser les turbulences relevait de l'évidence. Et, le nom de Lufthansa était souvent avancé.

Plan stratégique le 31 janvier

Un porte-parole d'ITA a simplement indiqué que le groupe doit présenter son plan stratégique le 31 janvier prochain et qu'un « document d'informations » serait disponible dans les prochains jours, permettant à d'éventuels repreneurs de prendre connaissance des données clés de l'entreprise. De son côté, Lufthansa s'est refusé à tout commentaire.

Cette information intervient alors que plusieurs sources, interrogées par l'agence Reuters, ont confirmé qu'ITA était en contact avec la compagnie allemande, mais aussi avec British Airways et l'américain Delta Air Lines pour une prise de participation au capital. Auparavant, Lufthansa avait confirmé être ouvert à un partenariat avec ITA, notamment dans le domaine des créneaux horaires à Rome pour les destinations vers l'Afrique.

Face à la concurrence des compagnies low cost en Europe, ITA souhaite se concentrer sur le long courrier qui dégage de plus fortes marges. D'où l'intérêt de sceller une alliance avec un poids lourd du secteur. En attendant, tous les acteurs du secteur attendent la reprise de l'activité, toujours annoncée mais sans cesse reculée. L'année 2022 s'annonce donc capitale. En Europe, le retour au niveau d'activité d'avant crise sanitaire n'est cependant pas attendu avant 2023.

(avec Reuters)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 23/01/2022 à 14:05
Signaler
Tant mieux que Lufthansa et non Air France se lance dans cette entreprise désespérée ! ITA n'a aucun avenir. Et Alitalia aurait du disparaître depuis longtemps : avions mal entretenus, service déplorable, personnels peut disposer à travailler, etc...

le 23/01/2022 à 20:39
Signaler
ce que vous dites Mme Isabelle A. n'est pas sérieux 1) Alitalia a toujours été une des compagnies aériennes les plus sûrs au monde, donc les avions ont toujours été très bien entretenus 2) le service a toujours été au niveau des autres grandes compa...

à écrit le 23/01/2022 à 14:03
Signaler
Le magazine Airways dans son n° daté 1er trimestre 2022, publie un dossier sur Alitalia. A ne pas manquer.

à écrit le 23/01/2022 à 14:02
Signaler
Le magazine Airways dans son n° daté 1er trimestre 2022, publie un dossier sur Alitalia. A ne pas manquer.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.