MBDA livre pile à l'heure aux armées son nouveau missile de combat terrestre (MMP)

 |   |  570  mots
Le MMP, nouveau missile de combat terrestre, va progressivement remplacer les missiles Milan en service depuis 1974, vendus à 43 armées dans le monde (350.000 exemplaires), ainsi que les missiles Hot sur VAB et en partie Eryx (50.000 exemplaires à huit clients)
Le MMP, nouveau missile de combat terrestre, va progressivement remplacer les missiles Milan en service depuis 1974, vendus à 43 armées dans le monde (350.000 exemplaires), ainsi que les missiles Hot sur VAB et en partie Eryx (50.000 exemplaires à huit clients) (Crédits : MBDA)
Les forces armées ont reçu un premier lot de 50 missiles et de 20 postes de tir du système de Missile moyenne portée. MBDA a reçu environ 80 millions d'euros de crédits budgétaires en 2017 pour ce programme et en recevra 111 millions d'euros en 2018 (125 postes de tir et 100 missiles supplémentaires

Pile à l'heure... Les forces armées ont reçu entre le 15 et le 23 novembre un premier lot de 50 missiles et de 20 postes de tir du système de Missile moyenne portée quatre ans après la notification du contrat en 2013. La Direction générale de l'armement (DGA), qui a qualifié le système MMP en juillet dernier, a donné son feu vert pour cette livraison, dont la dernière est prévue en 2024. Cette année, les armées devraient recevoir 50 postes de tir et 150 missiles. La livraison des 1.550 premiers missiles est programmée pour 2023, avec un an d'avance. MBDA a reçu environ 80 millions d'euros de crédits budgétaires en 2017 pour ce programme et en recevra 111 millions d'euros en 2018 (125 postes de tir et 100 missiles supplémentaires).

"Nous estimons le potentiel de vente du MMP à environ 300.000 exemplaires" sur toute la durée de la vie de ce programme, avait indiqué à La Tribune Antoine Bouvier en décembre 2013.

Ce nouveau missile de combat terrestre va progressivement remplacer les missiles Milan en service depuis 1974, vendus à 43 armées dans le monde (350.000 exemplaires), ainsi que les missiles Hot sur VAB et en partie Eryx (50.000 exemplaires à huit clients). Le MMP équipera les unités d'infanterie et de cavalerie de l'armée de Terre ainsi que les forces spéciales des trois armées. Le MMP sera également mis en œuvre à partir de l'Engin Blindé de Reconnaissance et de Combat Jaguar dès sa livraison en 2020.

1.750 missiles d'ici à 2025

Le MMP prévoit au total un parc interarmées constitué de 400 postes de tir et de 1.750 missiles d'ici à 2025. Soit un programme évalué à 688 millions d'euros. Lors des travaux de programmation 2017, la cible de la première étape a été portée à 1.750 munitions (contre 1.550) pour prendre en compte l'acquisition de 200 munitions supplémentaires pour le véhicule Jaguar. Les premiers matériels livrés vont servir à la formation des futurs utilisateurs. Le système d'arme sera déployé en opérations courant 2018.

"Les tirs étatiques à vocation technico-opérationnelle réalisés entre août et octobre 2017 à Bourges au centre DGA Techniques terrestres avec le concours des experts opérationnels de la Section technique de l'armée de Terre (STAT) ont souligné les excellentes performances du système et confirmé qu'il répondait au besoin des forces armées", a expliqué le ministère des armées dun communiqué publié ce jeudi.

Une portée de tir de 4.000 mètres

Le missile MMP permettra de doter les armées d'une capacité de neutralisation de combattants et de cibles blindées, de jour comme de nuit, à plus de 4.000 mètres. Grâce à la mise à contribution des experts de l'armée de Terre depuis le début de son développement et jusqu'à sa qualification, le MMP a bénéficié en outre du retour d'expérience des engagements opérationnels récents.

Le MMP intègre à la fois les capacités "tire et oublie" et "homme dans la boucle". La première permet d'atteindre un objectif fixe ou mobile sans action du tireur pendant le vol. La deuxième permet au tireur de changer de cible en cours de vol, d'affiner le point d'impact ou de dévier le tir. Ce qui ouvre également la voie au tir au-delà de la vue directe sur objectif masqué. Enfin le missile est capable d'être tiré depuis un espace clos, une caractéristique essentielle pour le combat en zone urbaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/11/2017 à 23:43 :
Compact pour un fantassin augmenté qui aurait la taille de deux hommes, léger avec un exosquelette, par contre ça va pas avec tout.

Et puis ça relance le concept de gilet pare balle, c'est bien ça la course à l'échalotte dite de la lance et du bouclier... ça "tombe" bien si je puis dire ils étaient périmés...
a écrit le 30/11/2017 à 20:58 :
Deux question: quel est le prix d'un poste de tir, d'un missile?
Ensuite quel est effectivement l'efficacité de se type de missile ( tir et oublie) ?
Il faut savoir que én cas de cible multiples, les systeme d'autoguidage ne risqu'il pas d'être perturbé....
Se missiles est il a attaqué par le hauts ? Quel est le poids du vecteur de l'unité d'infanterie ....
a écrit le 30/11/2017 à 19:59 :
Il me semblaiit que l'Armée frannçaise a dû s'équiper de Javelin américain pour Afghanistan, le MMP va il mettre fin à cette dépendance ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :