MBDA veut armer les drones Reaper français avec une version allongée du missile MMP

 |   |  626  mots
MBDA propose d'équiper les drones Reaper de l'armée de l'air française par une version air-sol allongée dérivé du missile MMP (Missile Moyenne portée)
MBDA propose d'équiper les drones Reaper de l'armée de l'air française par une version air-sol allongée dérivé du missile MMP (Missile Moyenne portée) (Crédits : ministère de la Défense)
MBDA se dit prêt à équiper les drones Male Reaper de l'armée française avec ses missiles. Notamment avec une version allongée air-sol de son missile MMP.

MBDA a de la suite dans les idées. Après avoir su intelligemment "imposer" à l'Allemagne et la France un nouveau missile tactique air-sol sur la prochaine version de l'hélicoptère Tigre (standard 3), le missilier européen souhaiterait maintenant armer les drones Reaper français avec ce système, développé à partir de briques technologiques de ses missiles MMP (français) et PARS 3 (allemand). Un joli "strike" pour MBDA s'il parvient à ses fins. En tout cas, c'est ce qu'espère le PDG de MBDA. Antoine Bouvier a profité d'une rencontre mardi avec l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE) pour annoncer que le MMP allait "entrer en service dans les prochaines semaines dans l'armée de Terre".

La ministre des Armées Florence Parly a annoncé début septembre lors de l'université d'été de la défense que la France avait décidé d'armer ses drones de renseignement et de surveillance actuels et futurs. Le ministère de la Défense devrait se prononcer en 2018 sur le type d'armement des Reaper français à court et long terme. A court terme, la solution devrait être le missile américain Hellfire pour satisfaire rapidement l'armée de l'air mais à plus long terme la France pourrait se tourner vers un armement européen.

MMP et Brimstone pour les Reaper français et britanniques?

Dans le cadre de l'armement des drones Reaper de l'armée de l'air française, MBDA propose "une version allongée du MMP" (missile moyenne portée), qui est aussi appelée MHT (Missile Haut de Trame) par la direction général de l'armement (DGA), a précisé Antoine Bouvier. Le missilier est également désireux d'équiper les Reaper britanniques avec ses missiles air-sol Brimstone, qui a déjà réalisé des tests d'intégration.

Enfin, le drone tactique Patroller de Safran peut également recevoir des armements pour des "tirs d'opportunité" (cible importante à neutraliser très rapidement) tels que les roquettes guidées laser et la version allongée du MMP, capable de neutraliser des cibles blindées et des combattants de jour comme de nuit jusqu'à 2.500 mètres. Le Patroller doit être absolument livré à l'armée de Terre fin 2019 en vue de remplacer les SDTI (Système de drone tactique intérimaire) à bout de souffle. Pour l'armée de Terre, l'armement n'est pas la priorité du moment car elle craint une attrition violente des SDTI, entraînant des ruptures temporaires de capacité (RTC). "Pas avant 2022", explique-t-on à La Tribune.

Faire converger l'armement des Tigre

Pour MBDA, le lancement de la version dérivée du MMP est plutôt bien parti. Le missilier a déjà réussi à faire converger les besoins opérationnels des armées française et allemande sur l'armement du Tigre. "J'ai un niveau de confiance élevé" sur ce programme, a souligné le patron de MBDA. Surtout depuis la déclaration commune du Conseil franco-allemand de défense et de sécurité le 13 juillet dernier : "La France et l'Allemagne conviennent de mettre en place un cadre de coopération pour le prochain standard de l'hélicoptère Tigre, ainsi que pour un programme commun de missiles tactiques air-sol". La modernisation du Tigre est prévue à l'horizon de 2025. Les programmes (cellule et armement) doivent être lancés vers 2020.

L'objectif de MBDA est faire converger l'armement des Tigre allemands, espagnols et français. Car actuellement les hélicoptères d'attaque allemands sont équipés par des roquettes et le missile Pars 3 tandis que les appareils français et espagnols sont respectivement armés par les missiles américain Hellfire et israélien Spike. A l'heure où on parle de plus en plus d'Europe de la défense, la proposition de MBDA tombe sous le sens, non?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2017 à 4:48 :
Enfin on débloque les blocages idéologiques et militaires sur cette nécessité d'avoir au plus vite cet outil militaire nécessaire à nos conflits asymétriques .Tout ce qui pourra diminuer nos troupes au sol sera un plus pour combattre nos ennemis !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :