Mistral russes, des navires qui séduisent les marines étrangères

 |   |  734  mots
Où vont accoster les deux Mistral russes ?
Où vont accoster les deux Mistral russes ? (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Egypte, Afrique du Sud, Brésil, Canada, Inde, Malaisie, Singapour... Une dizaine de pays sont intéressés par les deux Mistral initialement destinés à la Russie.

Les deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC), de type Mistral, destinés initialement à la Russie, intéressent une dizaine de pays, qui veulent acquérir ce type de navire de guerre. Parmi les pays cités régulièrement dans la presse figurent Singapour, l'Inde, le Brésil, l'Egypte, l'Arabie Saoudite,le Canada et le Brésil... A cette liste, il faut rajouter désormais la Malaisie, qui souhaite depuis une dizaine d'années s'offrir un tel bâtiment. Deux autres pays ont également exprimé un intérêt, selon nos informations, pour les Mistral russes : les Emirats Arabes Unis et l'Afrique du Sud. Selon un responsable français s'exprimant sous couvert d'anonymat et cité par les agences Reuters et AFP, les discussions sont "assez avancées".

Mandaté par Bercy, le groupe naval DCNS est chargé de la vente des Mistral. D'autant que la France va récupérer la propriété des deux navires de guerre une fois réalisé le remboursement à la Russie. Le projet de loi entérinant l'accord intervenu début août entre Paris et Moscou après la décision de la France de ne pas livrer deux navires de guerre Mistral à la Russie a été présenté ce mercredi en conseil des ministres. Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a précisé à l'issue du conseil le remboursement des deux bâtiments sera "inférieur à un milliard d'euros".

"Ce sera présenté de manière précise devant les parlementaires et ça comprend le remboursement de toutes les avances qui avaient été faites par les Russes", a-t-il déclaré devant la presse lors de son compte-rendu du Conseil des ministres. Ce projet de loi était "nécessaire parce qu'il y avait un traité international avec des conséquences budgétaires", a relevé Stéphane Le Foll, réaffirmant que "le coût pour la France est inférieur à un milliard d'euros" et que "le chiffre précis sera présenté devant les parlementaires".

Deux à trois propositions sérieuses

Sur la dizaine d'acquéreurs potentiels, "deux à trois pays sont sérieux", explique un proche du dossier. Pour autant, chaque pays a des besoins opérationnels nécessitant l'acquisition de ces bâtiments. Par exemple, le Canada, lequel a un intérêt pour un navire conçu pour les froids arctiques, se montre donc relativement pressant pour obtenir la vente des deux Mistral. Ottawa est prêt à les mettre aux normes canadiennes dans un chantier naval local. C'est le cas également de Singapour, qui a déjà envoyé une mission en France pour examiner l'intérêt d'une telle acquisition.

L'Inde et la Malaisie sont également des pays intéressés par de tels bâtiments. Notamment New Delhi. Pour l'Inde, très proche en matière d'achats d'armes avec Moscou, l'achat de ces deux bâtiments modernes et russifiés permettrait de monter en gamme face à la puissance de feu de la marine chinoise. Pour Kuala Lumpur, les tensions en Mer de Chine sont aussi un puissant moteur pour en acquérir au moins un exemplaire. En revanche, le Brésil, qui est intéressé, devrait passer son tour compte tenu du marasme économique et budgétaire dans lequel il se trouve. Tout comme en Afrique du Sud où le projet Millenium ne semble pas encore mur.

Quels besoins pour les pays du Golfe?

Enfin, l'intérêt opérationnel des deux pays du Golfe (Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis) est limité pour ces navires de projection. D'autant que ces deux marines plutôt côtières ne sont pas du tout habituées à disposer de tels navires de guerre. Ce qui est aussi le cas de l'Egypte. Mais la différence majeure réside dans la bonne formation des marins égyptiens, considérés comme très professionnels.

L'acquisition d'un ou de deux bâtiments pourrait se réaliser dans le cadre d'une force pan-arabe, qui pourrait notamment intervenir en Libye et au Yémen. L'Egypte et l'Arabie Saoudite se sont notamment engagées lors de la déclaration du Caire du 30 juillet à développer la coopération militaire et à oeuvrer à la création d'une force arabe conjointe. . "Normalement, c'est l'Égypte" avec "une partie du financement (qui) viendra de pays du Golfe", a précisé ce responsable français s'exprimant sous couvert d'anonymat et cité par les agences Reuters et AFP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/08/2015 à 20:11 :
Cela serait étonnant que la france vende ce genre de navire stratégique en asie, car cela serait forcément s'aliéner une autre puissance( inde vs chine; malaisie vs singapour).
Personnellement je ne pensais qu'il n'y avait en possibilités que Canada Norvège Chili Argentine Afrique du sud Brésil peut-être; et vu que les pays du sud n'ont pas beaucoup d'argent, et le Chili a lui déjà reçu le TCD Foudre en 2011, le choix se resserre encore à 2 seuls candidats, ce seront donc eux qui dicteront le prix, on pourrait faire passer cela par l'OTAN comme maitre d'oeuvre pour faire d'une pierre 2 coups en augmentant notre influence dans l'alliance( et le prix payé en partie collectivement).
Réponse de le 28/08/2015 à 23:29 :
D'après certaines sources proche de milieux autorisé la Principauté de Monaco serais sur les rangs pour l'achat d'un MISTRAL plus sérieux la MONGOLIE également mais pour l'achat de 4 MINISTRAL a ce jour L'Elysées n'a opposé aucun démenti, ni n'a confirmé cette information
Réponse de le 03/09/2015 à 19:01 :
D'après les trolls atlantistes qui sévissent dans les parages, la Suisse se profile en très sérieuse candidate pour l'achat de ces deux navires, mais Hollande garde toujours un oeil sur la Bolivie....
a écrit le 28/08/2015 à 11:14 :
Il y a quelque chose qui m'échappe dans cet article. Selon la presse russe, Moscou n’a pas encore donnée l’autorisation à la France de vendre les Mistral. Cette autorisation est stipulée dans le contrat et a été largement discutée ces mois durant. Sans celle-là, c'est niet pour toute velléité de vente de ces navires.
Alors comment peut-il l'Elysée mettre en vente des bâtiments dont il n'a pas encore l'autorisation russe pour le faire ? comprends pas.
a écrit le 27/08/2015 à 12:05 :
En tout cas pour l'instant, ce n'est pas "Mistral Gagnant" roudoudou à un franc !
Réponse de le 28/08/2015 à 15:16 :
La Russie n'a pas encore autorisé la France à mettre en vente les deux Mistral, c'est officiel. Dans le contrat il est nettement stipulé que revient à la Russie le droit d'autoriser ou pas la vente des navires, même après une rupture du même et un accord trouvé pour les indemnisations. Si Moscou n'a pas encore autorisé Paris à les vendre, donc c'est du vent toute cette histoire.
a écrit le 27/08/2015 à 0:20 :
Bon point à Hollande qui a très bien géré ce dossier et mauvais point à Sarkozy qui a vendu des Mistral à l'envahisseur Poutine ainsi qu'à marine le pen qui est financée par le Kremlin.
Réponse de le 27/08/2015 à 13:46 :
La vente des quatre Mistral à la Russie date de janvier 2011. A cette époque les russes étaient encore fréquentables.Et l'ensemble des politiques français étaient plutôt satisfaits de ce contrat. Donc refaire l'histoire en attribuant des bons et des mauvais point est assez amusant.
Réponse de le 28/08/2015 à 23:43 :
deux petites erreurs M. SARKOZY a fait passer les intérêts économiques de a FRANCE avant les intérêts stratégiques américains comme HOLLANDE l'a fait d 'un part le camarade POUTINE n'a rien envahi du tout LA CRIMEE a toujours été RUSSE ne vous en déplaise depuis la fin du XVIIIème siècle (guerre entre la RUSSIE et l 'EMPIRE OTTOMAN) un conseil relisez l'histoire de la RUSSIE et de l'U.R.S.S. cela vous fera le plus grand bien et vous évitera de raconter les âneries qu'on peut lire dans une certain presse qui à la vérité ne cherche qu'un scoop sans jamais apporter la moindre preuve objective bonne nuit
a écrit le 26/08/2015 à 22:52 :
Hollande avec les bateaux russes, Royal pour Ecomouv.. ça fait 3 Mds.Vive la gestion socialiste.
A quand la prochaine c... ils auraient du rester ensemble pour mieux ruiner le pays !
Réponse de le 27/08/2015 à 0:11 :
Ecoumov c'est Sarkozy et les Mistral vont au final être très profitables avec entre autres les contrats de plusieurs milliards d'euros signés avec la Pologne notamment qui n'aurait jamais signé si les Mistral avaient été livrés à l'envahisseur poutine, le même qui soutient marine le pen en France pour tenter de démanteler l'Europe au profit de sa maffia.
a écrit le 26/08/2015 à 21:44 :
La Tribune. Vous qui êtes des experts financiers; expliquez aux français le rôle qu'a la COFACE dans toute transaction de matériel militaire vendu à l'étranger. Je peux l'expliquer mais je ne veux pas vous vexer, ni humilier davantage mes concitoyens...
Réponse de le 03/09/2015 à 19:03 :
Chapeau bas, vous les avez mis le dos contre le mur, mon cher.
a écrit le 26/08/2015 à 20:01 :
On a beau ne pas être partisan du pouvoir actuel, il est efficace que ce soit pour gérer les conflits (retrait d'Afghanistan, pacification au Mali, en Centrafrique...) ou pour faire tourner l'industrie de l'armement française. Il fallait vraiment manquer de vision stratégique pour vendre les Mistral à un pays qui menace ses pays voisins non vassalisés ou pour aller ouvrir une brèche migratoire en Libye...
Réponse de le 28/08/2015 à 9:10 :
Quelle sens de la géopolitique!
a écrit le 26/08/2015 à 19:53 :
Les marines autrichiennes et Suisses sont autant d'acheteurs potentiels a fort pouvoir d'achat
Réponse de le 26/08/2015 à 21:31 :
Pour les Suisses, le pédalo suffira. Les Rafales c'était du luxe pour eux, un coup de gaz et zou, franchi la frontière.... Oups.
a écrit le 26/08/2015 à 19:43 :
Comme c'est curieux c'est au moment ou HOLLANDE est pris au piège avec ces navires russes que les demandes ou plutôt soi disant demande afflues : M. HOLLANDE fait il, comme dans les super marchés une promotion genre vente flash ou trois bateaux pour el prix de deux on parle on parle mais jusqu'à présent point d'actes concrets !!!!! 'M.D.R.) comme pour els rafales pendant des années cet avion nous est resté sur les bras et comme par miracle il intéresse tout le monde est ce un miracle l'ELYSEES serait il devenu une succursale de LOURDES ?????
Réponse de le 26/08/2015 à 20:06 :
Cela vous ferait tellement plaisir que la France perde de l'argent...
Notre pays n'est pas prêt de se redresser avec de tels patriotes.
Réponse de le 26/08/2015 à 21:40 :
Les russes vont bientôt venir démonter leur matériel spécifique (propre à leur armée), une seconde campagne en octobre pour parachever, et ensuite seulement, on verra les pays vraiment intéressés (et faire monter les enchères) faire leurs offres. On peut leur en construire dix s'ils veulent, mais ça demande du temps. Là c'est disponible, monté, testé (juste changer les noms et y mettre dumatériel de navigation standard.
Comme quand j'ai changé ma voiture (train AR mal en point, 7 ans, 200 000km) j'ai pioché dans une liste de voitures disponibles sous 8 jours, la couleur qui m'intéressait demandait 3 mois de délais, un peu long étant à pieds). J'eusse eu le temps, c'était la couleur voulue commandée trois mois avant la date désirée, mais cas de force majeur, peu de choix (blanc, gris).
Lourdes, vous y croyez ? Ou c'est de l'humour (noir, acide, défaitiste)? Le Rafale est fantastique, un des meilleurs avions du monde mais trop polyvalent (en remplace trois) donc (trèèès) CHER ! (il évolue avec le temps, même créé il y a 20 ans, il reste moderne, mises à jour, matériel au top, radars spéciaux, électronique de bord ultra ... Capable de porter en vol plus que son propre poids !!!!)
a écrit le 26/08/2015 à 19:14 :
D'après cet article la DCNS n'en a pas assez en stock !
a écrit le 26/08/2015 à 18:55 :
C'est assez rare de pouvoir commander ce genre de bateau et de les avoir tout de suite. Effet d'aubaine certain.
Client sérieux: le Canada bien qu'ils ne doivent que du matos US pour l'Arctique, la Malaisie avec Singapour pour défendre le détroit de Malacca, l'Inde peut-être dans 8 ans. Les autres ça me parait plus folklo, notamment le Brésil qui n'a aucun ennemi sérieux à sa porte (j'ai eu la chance de passer à coté d'une base aérienne argentine et d'aller à Bahia Blanca; le matériel qui s'y trouve est antédiluvien)
Réponse de le 26/08/2015 à 21:46 :
je crois que la marine suisse en voudrait une douzaine ; mdr
a écrit le 26/08/2015 à 16:13 :
grand contrat socialiste ... quelle bâche !
a écrit le 26/08/2015 à 15:56 :
Après les rafales à l'Egypte peut être les mistral au Bangladesh , après le paiement en dattes celui en espadrilles ,sacré hollande avec lui le pays ne cesse de s'enfoncer.
Réponse de le 26/08/2015 à 18:19 :
c'est pas grave , en cas de problème d'impayé ce sera l'état français qui paiera donc ça ne coûtera rien :-)
a écrit le 26/08/2015 à 14:31 :
Le prochain conflit majeur débutera probablement en mer de Chine, vu la rivalité autour des îles que se disputent Japon, Corée, Chine, Vietnam, Taiwan, Philippines, Malaisie, Singapour.... et le mistral est le batiment idéal pour ce conflit. Mais peu de ces pays peuvent s'offrir ce bijou soit pour des raisons economiques, soit pour des raisons politiques (chine, japon). Malaisie et Singapour sont alors de vraies pistes sérieuses.
a écrit le 26/08/2015 à 13:46 :
les russes ont testés le materiel,le personnel russe est formé, le materiel est top qualité française.
pour un roi arabe, on achéte ,on récupere le personnel russe trés compétent, et on exploite directement sur la mer rouge , le sud yemen, et la cote Iranien;
a écrit le 26/08/2015 à 13:35 :
S'ils sont si pressés que ca, on peut leur vendre le Dixmude et les deux premiers Mistral, quitte a en recommander apres.
D'ailleurs le Dixmude n'avait ete commandé par Sarko que pour soutenir STX St-Nazaire (meme s'il remplace avantageusement la Jeanne d'Arc).
Réponse de le 26/08/2015 à 21:33 :
Oui et non, le cahier des charges était de 4 porte-hélicoptères. Le Dixmude a été commandé en procédure accélérée dans le cadre du plan de relance, mais il était sinon bien au menu.

Hollande par contre a annulé le 4eme.
a écrit le 26/08/2015 à 13:32 :
Ces bateaux ont été adapté aux normes russes...qui paiera l'ardoise pour la transformation... en normes occidentales .....?? nos impôts ou l'acheteur éventuel ...? en moins que l'acheteur final, équipe ces bateaux en matériels russes.......
Réponse de le 26/08/2015 à 16:09 :
Parce que vous pensez que les normes occidentales intéressent des pays comme l'Egypte, la Malaisie ou l'Inde, tous clients par ailleurs de la Russie?
a écrit le 26/08/2015 à 13:03 :
Un moyen pour espionner et se former gratis sur les nouvelles technologies
Réponse de le 26/08/2015 à 21:50 :
avec leurs sous-marins ils en avaient pas besoin . C'était surtout pour faire plaisir à sarko . Maintenant qu'il n'est plus là , ils s'en foutent ( avec un petit profit en plus )
a écrit le 26/08/2015 à 12:58 :
pauvre Hollande !
a écrit le 26/08/2015 à 11:56 :
La Tribune a censuré un de mes commentaires qui disait le contraire de ce que dit le papier de M. Cabirol. Et avec des preuves. De quoi peut-on appeler un journal qui censure les opinions des lecteurs qui se trouvent contraires à ses articles ?
a écrit le 26/08/2015 à 11:48 :
Peut on vraiment considerer l'Inde comme un acheteur fiable apres le double fiasco des Rafales
Réponse de le 26/08/2015 à 13:18 :
Ha bon ? Vous avez donc des infos ultra confidentielles pour affirmer avec certitude que l'Inde n'achètera jamais le Rafale !
Permettez moi de ne pas vous croire et que de ne prendre en compte que les déclarations officielles du premier ministre Indien MODI.
Néanmoins, là vous avez raison, c'est que l'Inde n'a pas besoin de ces BPC et que ce n'est pas un client crédible pour ces BPC.
Réponse de le 27/08/2015 à 0:47 :
L'Inde a bien acheté des sous-marins à la France.
a écrit le 26/08/2015 à 11:37 :
Vous allez nous faire croire que les mistrals intéressaient plus les E.A.U. que les Russes, mais pourquoi ils n'en ont pascommander directement. C'est d'un ridicule !!!
Encore une histoire qui va nous couter cher.
Réponse de le 26/08/2015 à 13:24 :
Effectivement, parmi les 10 clients potentiels, beaucoup sont utopiques ou espèrent les acquérir pour une bouché de pain. Seul 2 ou 3 pays vont vraiment faire des propositions sérieuses et crédibles car ils ont le besoin et ont surtout les moyens de les payer. Les autres pays se sont juste manifestés par opportunisme en pensant acquériir des navires neufs à 50% voir plus....
a écrit le 26/08/2015 à 11:02 :
On offre combien de retr-commissions à la RPC? C'est qu'ils font tellement peur qu'ils vont nous en faire fabriquer au moins 100 !

je propose ceci: 1) la CHINE MENACE
2) Nous faisons monter la mayonnaise auprés des Etats terrifiés
3) on encaisse cash à un prix max....
4)on sous-traite la fabrication à la RPC, qui vend EN PLUSnos "MISTRALS" à la Russie 5) On se réconcilie avec POUTINE, qui achète nos produits
agricole......AU GRAND DESESPOIR DE MERKEL !!!!!! lol !
a écrit le 26/08/2015 à 10:28 :
Vous pouvez même censurer mon commentaire, mais cette "info" n'est que la spéculation et rien d'autre et j'ai le droit de le souligner. Somme toute, je suis un lecteur fidèle de LT et n'ai jamais me suis épargné de faire un compliment à un journaliste ou à un article si il me paraît de qualité. Mais, hélas, ce n'est pas le cas de l'article ci-dessus.

Je vous dis pourquoi, je me suis renseigné à ce sujet. Le consultant pour des affaires navales de l'Académie militaire égyptienne, le général Mahmoud Khalaf a répondu à la question su sujet d'un possible achat des Mistral par l'Egypte, je le cite:""J'ai été énormément surpris par cette information parue dans les médias. Il est difficile de s'imaginer que l'Egypte mènerait des opérations militaires là où on aurait besoin de porte-hélicoptères. Sur les côtes de la mer rouge ou de la mer méditerranée il y a des pays arabes, c'est pourquoi l'Egypte et l'Arabie saoudite n'ont pas besoin de navires pareils dans ces plans d'eau".

Interrogé par la presse brésilienne sur le même sujet, le porte-parole de la Marine du Brésil a répondu qu'il n'avait d'intérêt du pays par les Mistral par des raisons d'ordre économique (le budget militaire brésilien se trouve dans un moment de restrictions) et du fait que la Marine avait déjà fait l'option pour le Siroco, un bâtiment quelque part similaire.

On parle depuis un moment du Canada mais côté officiel il n'a pas eu la moindre théorie à propos d'un possible achat des Mistral par Ottawa. À quoi sert donc pour le lecteur français des "informations" du genre qui ne font rien d'autre que d'en créer des expectatives fugaces ? un peu plus de sérieux au lieu de la RP basée sur des hypothèses s'impose.
Réponse de le 26/08/2015 à 21:53 :
Je crois qu'en l'état , il n'y a que la marine suisse qui les achetera et c'est nous qui paieront.
a écrit le 26/08/2015 à 9:37 :
Pourquoi ces pays sont-ils intéressés ? Ils ne participent pas à l'embargo avec la Russie, ils pourront donc revendre ces navire à M. Poutine sans aucun problème. Ces pays empocherons la plus-value et M. Poutine les navires à moindre prix. Gagnant et super gagnant pour la Russie qui reçoit en surplus les indemnités françaises et toutes les technologies de constructions déjà transmises. Qui est le super super perdant ?????? Encore Merci M. H.... d'avoir fait plaisir au US.
Réponse de le 26/08/2015 à 10:10 :
Ah ces français râleurs, prêts à voir le diable partout...
Heureusement que vous n'êtes pas aux commandes de nos entreprises car vous prouveriez votre inefficacite en doutant de tout et de tous...
Réponse de le 26/08/2015 à 10:27 :
Ils pourront.... sauf si la licence d'exportation stipule l'impossibilité de revente à un tiers sans autorisation de la France.
Réponse de le 26/08/2015 à 10:37 :
Merci pour l'humour de second degré. J'ai bien rit. Merci.
Réponse de le 26/08/2015 à 21:56 :
à cadsup : je crois qu'il a raison car vous avez aussi des méthodes ..disons ... mafieuse pour vendre des produits ( qui ne sont pas d'aussi bonne qualité que vous le prétendez).
Si c'est pour détruire vos entreprises , vivement qu'on envoie des français pour ça
a écrit le 26/08/2015 à 9:24 :
Monsieur Le Foll va sans doute les mettre aux enchères au cadran de Plerin au prix fixe et immuable de 1,40 € le kilo de port en lourd.
a écrit le 26/08/2015 à 9:00 :
Tous ces pays intéressés, pourquoi ne passent-ils pas commande ?
Réponse de le 26/08/2015 à 11:53 :
C'est un effet d'aubaine, les navires étant déjà construits, les pays intéressés n'ont pas à passer d'appel d'offres et attendre 2 à 3 ans la construction de ces navires.
a écrit le 26/08/2015 à 8:51 :
Tachez de verifier les prix auquels ces navires pourraient être ainsi rachetés .A defaut votre journal participerait de fait à de l'intox gouvernementale visant à faire croire que ses decisions de ne pas honorer le contrat d'origine ne coûtent rien au contribuable .Faites les calculs chiffres en mains et informez nous ,vous ferez ainsi oeuvre utile .Merci .
a écrit le 26/08/2015 à 8:41 :
Et, pourquoi pas les USA? Qui nous les rachèterai pour le dollar symbolique!
a écrit le 26/08/2015 à 8:32 :
Euh, j'ai des doutes en cette période de restrictions économiques, mais bon on verra si ce n'est pas une fois de plus un mensonge de Hollande :-)
a écrit le 26/08/2015 à 8:26 :
latribune.fr etant lue dans le monde entier combien faut il debourser pour acquerir l un de ses 2 navires? le journal pourrait il egalement faire un rapide descriptif de
l amenagement interieur d un mistral?.....
Réponse de le 26/08/2015 à 9:36 :
Et le pays qui les rachètera (bradés) les revendra à la Russie.
a écrit le 26/08/2015 à 8:21 :
Si dix pays en veulent, à part que ces deux bâtiments là sont disponibles presque de suite, ça fera du travail pour le chantier naval qui sait les construire.
a écrit le 26/08/2015 à 8:02 :
Tout cela est très intéressant, mais je me pose quand même une question. Tous ces pays intéressés n'avaient pas besoin d'attendre l'arrivée sur le marché des 2 Mistral russes pour acquérir ce genre d'équipement : à tout moment ils auraient pu contacter DCNS ou un concurrent pour produire un navire de ce genre. Alors pourquoi maintenant? Pourquoi ces deux bâtiments? La perspective de prix cassées?
Réponse de le 26/08/2015 à 9:26 :
C'est un effet d'aubaine....les deux navires sont construits pour les besoins de l'armée russe....du coup une revente a un pays tiers est considérée comme une revente sur le marché de l'occasion....donc moins cher!
En plus l'annulation de la vente à la Russie était dans l'air depuis un moment....tout le monde (nous y compris) avait intéret a temporiser !
Réponse de le 26/08/2015 à 9:48 :
Merci pour cette précision. Donc du coup, il faut effectivement s'attendre à un prix "occasion", ce qui justifierait cet attrait : à ne pas surestimer alors!

Néanmoins, il s'agira quand même de navires récents, j'espère qu'on en tirera pas un trop mauvais prix.
Réponse de le 26/08/2015 à 11:49 :
Justement, tout ces clients potentiels étaient surtout intéressés pour acquérir ces navires neufs pour une bouchée de pain mais ils n'avaient pas prévu qu'ils seraient autant sur le coup ! Donc du coup, seul les propositions sérieuses seront uniquement pris en compte, donc les pays qui espéraient les acquérir avec une remise de 50% seront priés de rebrousser chemin, comme le Brésil et l'Afrique du sud par exemple. Je pense que le Canada est la piste la plus sérieuses car d'une part, ce pays a les moyens et surtout ce pays en a le BESOIN et que les BPC construit sont conçus pour les eux froides! Surtout qu'ils ont l'industrie pour les adapter eux mêmes donc ce sera du gagnant aussi bien du côté français que du côté canadien. Quand à l'Egypte et l'Arabie saoudite, ce serait des dépenses superflues et sans intérêts.
Réponse de le 26/08/2015 à 13:13 :
@Jason
Vivant au Canada, je ne vois nulle part dans la presse que le Canada si dit intéressé par cet achat (J'ai peut être mal regardé).
De plus, le pays est en élection. Les conservateurs, plus militariste, pourraient quitter le pouvoir au profit du NPD, plutot antimilitariste. J'ai du mal imaginer un gouvernement NPD prendre le pouvoir et débuter par un achat militaire naval, alors que le pays est empêtré dans le dossier du F35 et souhaite prendre un virage social.
Réponse de le 26/08/2015 à 13:33 :
@@Jason: tout à fait. Je ne pense pas que le Canada, entre autres, soit sur les rangs. Je pense plutôt qu'il s'agit d'un nouveau mensonge de Hollande et sa bande, mais j'ai été censuré... ce qui m'amène à me demander si La Tribune n'est pas un journal au service du PS après la série Godin :-)
Réponse de le 26/08/2015 à 13:56 :
@Jason Bourne : Bonne remarque. Une vente au Canada aurait aussi une forte valeur symbolique, car c'est un pays de l'OTAN pas vraiment client des produits français habituellement, alors que l'OTAN avait mis tout son poids pour que les russes ne soient pas livrés.
Néanmoins, êtes-vous sûr qu'il s'agisse du client le plus sérieux? Le Canada a un lourd passif d'indécisions et d'errements dans les acquisitions militaires : les hélicoptères Cyclone, les F-35, les avions de surveillance, etc. Tout cela dans un contexte de réduction budgétaire pour l'armée (malgré un discours pourtant musclé de M. Harper sur la scène internationale!). A fortiori, on est en pleine période électorale, avec des élections générales en octobre. Les chances que le gouvernement se risque à faire des questions de défense un enjeu électoral en faisant une telle acquisition paraissent faibles, non? En cas de changement de majorité, il faudrait compter au moins 6 mois-un an avant toute décision de cette ordre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :