Porte-hélicoptères Mistral : accord entre la France et la Russie

 |   |  869  mots
La France récupérera la pleine propriété des deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) après avoir intégralement remboursé Moscou, a expliqué l'Elysée.
La France récupérera la "pleine propriété" des deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) après avoir "intégralement" remboursé Moscou, a expliqué l'Elysée. (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
La France et la Russie sont finalement parvenues à un accord sur le dossier des navires Mistral. Paris récupérera la "pleine propriété" après avoir "intégralement" remboursé Moscou. Jean-Yves Le Drian a indiqué que le montant du remboursement sera inférieur à 1,2 milliard d'euros.

La France et la Russie sont finalement parvenues à un accord sur l'épineux dossier des deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral. Ce qui met un terme à huit mois de contentieux. Paris récupérera la "pleine propriété" après avoir "intégralement" remboursé Moscou. La Russie sera "exclusivement et intégralement remboursée des sommes avancées au titre du contrat" et "les équipements russes qui ont été installés sur les bâtiments seront restitués", tandis que la France "aura la pleine propriété et la libre disposition des deux bâtiments", a annoncé l'Elysée mercredi soir. Ce qui permet à la France de proposer à la vente les deux BPC réaménagés.

Et selon le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, qui s'exprimait jeudi matin sur RTL, "il y aura, j'en suis convaincu, d'autres acquéreurs" pour les deux BPC. "Il est souhaitable (de trouver des repreneurs, NDLR) le plus rapidement possible" a-t-il ajouté. "Dès à présent un certain nombre de pays ont fait connaître leur intérêt pour ces deux bateaux, ils sont nombreux".

Le Canada, Singapour ou encore l'Egypte, qui vient d'acquérir une frégate multimissions Fremm et quatre corvettes Gowind, sont cités comme clients potentiels. Le groupe naval DCNS, qui a construit les Mistral en partenariat avec le chantier de Saint-Nazaire STX, s'est refusé à tout commentaire sur ce point. Selon son PDG Hervé Guillou, l'adaptation des Mistral pour un client de remplacement coûterait de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de millions d'euros selon les besoins opérationnels du nouveau client.

Remboursement "à l'euro près"

Cette affaire empoisonnait les relations franco-russes et donnait lieu à une guerre des nerfs entre les deux capitales, dont les discussions achoppaient notamment sur la question du montant du remboursement. Les autorités russes jugeaient que la somme suggérée par la France était insuffisante: Paris proposait de rembourser 785 millions d'euros d'avances déjà perçues de Moscou, mais la Russie chiffrait le préjudice subi à près de 1,163 milliard d'euros.

"Le prix initial des deux bateaux était environ d'1,2 milliards d'euros, le prix de l'accord qui est le meilleur accord possible sera inférieur puisque la Russie sera remboursée à l'euro (près) des engagements financiers qu'elle a pu mobiliser", a expliqué Jean-Yves Le Drian sur RTL. "Le montant exact sera communiqué au Parlement parce qu'il y aura une loi de ratification et le Parlement va être saisi très rapidement et du montant et du dispositif", a-t-il ajouté.

Pour justifier cette différence entre la France et la Russie, Moscou mettait en avant les sommes dépensées pour la formation des 400 marins qui devaient constituer l'équipage des Mistral, la construction d'infrastructures spéciales à Vladivostok (Extrême-Orient russe), où devait être basé le premier Mistral, et la fabrication de quatre hélicoptères de combat. La France a déjà remboursé les avances payées pour les navires Mistral, selon Moscou. C'est finalement l'hypothèse avancée par Paris qui semble avoir été retenue, puisque le communiqué de l'Elysée précise bien que le remboursement concerne "exclusivement" les "sommes avancées au titre du contrat".

Un dossier clos

Selon l'Elysée, le président François Hollande et son homologue russe Vladimir Poutine en personne "se sont entretenus (mercredi) après-midi afin de confirmer que la France et la Russie sont parvenues à un accord pour mettre un terme au contrat signé en 2011 qui prévoyait la livraison de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral".

Ce contentieux entre la France et la Russie avait placé la présidence française dans une situation inconfortable, tiraillée entre les intérêts économiques en jeu et sa volonté de pousser la Russie à infléchir sa position dans la crise ukrainienne. A l'issue de leur conversation, François Hollande et Vladimir Poutine "se sont félicités du climat de partenariat amical et ouvert qui a marqué les négociations" et "se sont accordés sur le fait que, désormais, ce dossier était clos", selon l'Elysée. Même discours au Kremlin, qui a annoncé que "Moscou considèr(ait) l'affaire desMistral comme complètement réglée" après "la décision d'annuler le contrat".

Un contrat conclu sous la président de Nicolas Sarkozy

Le contrat de vente des Mistral avait été conclu en juin 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy et évalué à près de 1,2 milliard d'euros. Construits aux chantiers STX de Saint-Nazaire et DCNS, ces navires de guerre polyvalents peuvent transporter des hélicoptères, des chars ou des chalands de débarquement et accueillir un état-major embarqué ou un hôpital.

Le premier des deux Mistral, le Vladivostok, devait être initialement remis à Moscou à la mi-novembre 2014, tandis que le second, le Sébastopol, devait théoriquement être livré à la Russie à l'automne 2015. Les discussions avaient commencé après la décision prise par Paris fin novembre de reporter "jusqu'à nouvel ordre" la livraison du Vladivostok, alors que les Occidentaux multipliaient les sanctions contre la Russie, qu'ils accusent de soutenir les séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine, ce que Moscou dément.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/08/2015 à 12:37 :
si les chiffres donnes par le president et le ministre se revele etre faux
il faut les inculpes pour mensonges est haute trahison
mise en danger de la nation
rappel nos avons elus un president pour reconquerir des marcher et reduire le chomage
pas pour agraver le deficit
et demander et exiger le remboursement des pays instigateur les usa ,la pologne et l'allemagne
a écrit le 07/08/2015 à 14:52 :
Poutine s en va et déjà les mauvais payeurs et les sans le sous rappliquent , flairant une faiblesse chez le propriétaire .
a écrit le 07/08/2015 à 14:42 :
Notre grand démarcheur international nosu dit que l'EGYPTE et l'ARABIE SAOUDITE seraient intéressés par les MISTRRRAAAAAL mais seulement intéressé donc ???? mais par contre l'EGYPTE n'a pas encore verse le moindre centimes d'euro sur les rafales ni sur les frégates alors M. notre Grand Commis voyageur quand allez vous déposer plainte au Tribunal de Commerce le plus proche pour que nous puissions être dédommagé ! Donc si je comprends bien nous entretenons le camarade POUTINE avec l'argent du contribuable et maintenant l'EGYPTE pas mal Mais ou va t il chercher toutes ces idées mais ou va t il les chercher peut être chez M. OBAMA ????
a écrit le 07/08/2015 à 14:24 :
Bon, il semblerait que les commentateurs de haut vol aie tout faux puisque ces bateaux partiraient ailleurs. Pour le meme prix ou non ? A voire. Par contre toute l'electronique, contre-mesures, DCA seront sans doute francaises donc on perdra au pire d'un cote ce qu'on gagnera de l'autre.
Pour le coup je soutiens Hollande a 200%, et c'est tres rare.
a écrit le 07/08/2015 à 14:18 :
Après avoir offert des Rafale à l'Egypte, continuons les cadeaux !
Le peuple de gauche a les moyens d'être généreux (avec l'argent des autres)...
a écrit le 07/08/2015 à 8:17 :
1.2 milliard c'est le prix d'un bateau qui n'a pas été livré. Quel cadeau .La France est riche et le roi François dilapide honteusement l'argent des Français. Qui va payer le chantier naval ? Qui va payer les frais d'immobilisation à quai? Qui va payer leur maintenance?
a écrit le 06/08/2015 à 23:13 :
Bravo Hollande qui marche ici dans le pas de De Gaulle qui, lui, a refusé de livrer les vedette de Cherbourg.
a écrit le 06/08/2015 à 19:23 :
Hollande est ravi ! C est bon accord ! Perdre 1,6 milliards d euro plus les plans plus le logiciel de navigation ! Ils est content le symplet !! Ça c est du commerce ! On comprend pourquoi l économie de la France en est la ! Hollande démission c est maintenant !!
Réponse de le 06/08/2015 à 21:48 :
@Lol
Si Hollande est ravi (et à mon avis il l'est), c'est que l'aspect financier est négligeable en regard des dégâts que ce dossier va faire au niveau politique, dans la perspective des élections présidentielles de 2017. Du côté des Républicains (usurpateurs de valeur communes) et surtout du côté de $arkozy de Nagy Bocsa, ça va tanguer. Poutine et Hollande sont ( sur ce sujet au moins) en phase, et ils n'ont pas du tout envie de revoir à l'Elysée l'ancien locataire et son entourage. (Poutine encore plus qu'Hollande.)
a écrit le 06/08/2015 à 17:41 :
Bon maintenant, on a 5 mistrals, qu'est ce qu'on fait ?
On en vend 1 au Canada pour la course à l'arctique engagée par la Russie,
on en conserve 2 à Toulon, on en place 2 dans l'océan Indien, ou 1 seul, si on arrive à revendre un second à bon prix.
Réponse de le 06/08/2015 à 19:51 :
@Xavier-marc: la course à l'Arctique n'a pas été engagée par la Russie, mais par tous les pays qui ont une portion de territoire dans cette région. Il est d'ailleurs à noter que les Américains ne reconnaissent pas le Northwest Passage comme territoire canadien. Je te conseille de diversifier tes lectures au lieu de répéter bêtement ce que disent les médias occidentaux :-)
a écrit le 06/08/2015 à 16:12 :
Je ne crois pas être mythomane et me l'inventer, mais je crois que l'on dit que, souvent, voire toujours, qui dit marché d'armes dit commissions ET retro-commissions.

GAG: Faut-ils que les commissionnés et les retro-commissionnés REMBOURSENT ????

Et si l'ancien président avait "touché" ????
Réponse de le 06/08/2015 à 21:38 :
@Pascal Petit
Les rétrocommissions, c'est exactement ce que j'évoquais dans mon commentaire dans l'article précédent sur le même sujet. La campagne présidentielle approchant, nous n'avons pas fini d'entendre parler de ce contrat. La mine (réjouie) de Hollande qui expliquait que la France se comportait correctement avec la Russie en dit long sur sa satisfaction de régler un problème généré par son prédécesseur et laissait deviner les suites immanquables et négatives qui vont retomber sur le sieur $arkozy de Nagy Bocsa.Le problème n'est plus financier, il est politique.
a écrit le 06/08/2015 à 15:35 :
A vendre porte hélicoptère peu servi, notice d'emploi en cyrillique, frais de traducteurs offert par le vendeur, etc...
Indépendamment de ce sarcasme, c'est une belle c... de ne pas honorer les contrats signés par l'Etat Français, même si celui qui les a signés, notre petit haineux tartarinesque n'est pas plus une flèche que son successeur.
On a lâché la proie (les Mistral) pour l'ombre (les contrats en Pologne qui nous passeront probablement sous le nez de toute façon, Varsovie prenant encore plus que Paris ses ordres à Washington).
Pauvre Général, il doit se retourner dans sa tombe avec de tels artistes
Réponse de le 06/08/2015 à 17:42 :
Sage décision face à un Poutine qui exibait ses armes nucléaires récemment pour prouver qu'il pouvait nous vitrifier...
Cadeau empoisonné d'un N Sarkozy trop pressé d'aller faire la bise à W Bush que même son frère désapprouve maintenant, puis à se jeter dans les bras de Poutine au nom de l'anti-américanisme vicéral de la droite française...
Poutine ferait bien de se soucier un jour du confort et des droits fondamentaux de ses concitoyens car avec un Brent à moins de 50$ il ne va plus pouvoir bercer encore longtemps leur ignorance...
a écrit le 06/08/2015 à 14:54 :
@ !!! J'aurai préféré utiliser un autre qualificatif mais là je crois que j'aurai été vraiment discourtois envers notre Président Normal ! HOLLANDE n'est même plus inféodé aux U.S.A il est carrément à la botte une de ses phrases prise au hasard, : si les américains entre dans un conflit la FRANCE sera partie prenante donc il va entraîner la FRANCE dans une guerre HOLLANDE devrai démissionner il en lui reste plus que cela ! puisqu'il ne comprends pas le FRANCAIS parlons lui anglais HOLLANDE GO HOME ne vous inquiétez pas M. OBAMA vous a réservé un emploi à la Maison Blanche !
a écrit le 06/08/2015 à 14:16 :
Pourquoi Hollande a-t-il décidé de suivre les ordres américains ? La commande des Mistral datait d'avant les sanctions, il aurait pu en inscrire la livraison au titre des engagements pris. Voulait-il par son suivisme se faire accepter parmi les grands lui qui est si petit ? Devant ses diktats socialistes les entreprises on sauvé au mieux ce qui pouvait l'être : les russes ayant construit les coques des navires pouvaient en réclamer la restitution (donc le démontage peu probable) ou s'opposer à leur vente à un tiers; par négociation ils ont royalement accepté d'être dédommagés par le paiement en retour de leur travail tout en libérant une vente à suivre à un autre pay, cela pour un pris raisonnable et ils achètent tout de même les hélicoptères qui devaient équiper les bâtiments. Il est probable que la France doivent encore reverser quelques millions au titre de la rupture des contrats mais cela se fera sur un autre budget, plus discret, comme celui des achats d'hydrocarbures que nous faisons régulièrement à la Russie. Les entreprises françaises seront heureuses de n'avoir pas à transférer une partie de leur savoir faire comme stipulé au contrat qui donc n'a plus lieu d'être. L'affaire ayant eu une grande publicité, les demandes ne manquent pas, ces navires réaménagés seront vendus dans de bonnes conditions rapidement. On a lié souvent dans l'esprit ce contrat avec celui annulé des avions indiens. Il s'agit d'un dossier totalement différent : la construction locale n'étant pas possible pour cause d'absence d'équipementiers indiens de qualité, le contrat ne pouvait pas se poursuivre tandis que les paramètres pris en compte avec cette "économie" produite localement n'étaient plus du tout pertinents. C'est donc une annulation purement technique. L'Inde a alors choisi d'acheter immédiatement 36 avions avec la liberté attachée d'en augmenter rapidement la commande une fois les calculs et le volume correctement réajustés. Les français en connaissaient la finalité inévitable, ils ont poursuivi les négociations quand même pour finaliser le dossier. Il est logique que les acheteurs trouvent désormais les avions "chers" car il n'y a plus de transfert. On leur explique que le pris sera ajusté en fonction de la commande finale et de ce qui peut être fait au titre d'une éventuelle production même réduite locale. Deux dossiers qui avancent malgré tout tandis que d'autres nombreux vont s'ouvrir.
Réponse de le 06/08/2015 à 16:00 :
Mon bon Corso, toute l'Europe est aux ordres des américains, pourquoi échafauder des hypothèses sans intégrer ce préalable, cf "qui gouverne réellement la FRANCE et l' EUROPE" de François ASSELINEAU" président de l' UPR..
https://www.youtube.com/watch?v=bZZf703Ck3
Réponse de le 07/08/2015 à 12:29 :
Mon bon corso c'est très simple : en 2017 M. HOLLANDE risque de se retrouver demandeur d'emploi par son allégeance aux U.S.A il espère que M. OBAMA lui proposera une place dans la domesticité de la Maison Blanche !
a écrit le 06/08/2015 à 13:23 :
Quel désastre ! Le contribuable payera comme d'habitude les erreurs commises par ces incapables qui nous gouvernent.
Réponse de le 06/08/2015 à 15:55 :
Voyons, croyez votre président: les français ne paieront pas puisque c'est l'état qui paye...
a écrit le 06/08/2015 à 13:15 :
1,2 milliard d'euros ? Pas grave ! Comme toujours, ce sont les courageux Grecs qui paieront, comme ils paient pour renflouer les bq françaises, combler les déficits abyssaux de la france, éponger la dette de la france (7 fois supérieure à celle de la Grèce pour une populace-tion 5,5 fois supérieure seulement), ... Pas difficile de plastronner - bla, bla, bla - sur les marches de l'élysée quand ce sont les Grecs qui assurent comme toujours tous les financements français !
a écrit le 06/08/2015 à 13:07 :
Honteux et déplorable. On paye la facture d'un petit caprice de président. Ça pourrait quasiment être un slogan de fromage ça : "Mistral, le caprice d'un président !"
a écrit le 06/08/2015 à 12:26 :
Excellente preuve de soumission à Washington qui se traduit, dans l'immédiat, par la commande annulée par New Delhli de 126 Rafales. Une contrat de vente à ce niveau n'est pas une affaire de marchands de tapis !
Réponse de le 06/08/2015 à 13:38 :
Aucun rapport....
Réponse de le 06/08/2015 à 15:00 :
Je pense que vous n'avez pas compris le dossier du rafale et l'annulation ...
Réponse de le 06/08/2015 à 15:56 :
Si, justement ! Un vendeur non fiable est toujours à fuir.
Réponse de le 06/08/2015 à 16:48 :
@@Matthieu

Non, il n'y a aucun rapport entre la non-livraison de ces navires (que la Russie auraient bien du mal à entretenir vu le gouffre budgétaire dans lequel ils sont, et c'est pas près de s'arranger) et l'annulation de l'appel d'offre MMRCA.

HAL ne peut simplement pas produire les 108 Rafales qui lui incombent en temps et en heure. Du coup ils nous en achètent 36 direct. Il n'y a, entre les deux marchés, aucun lien et vous n'avez aucun moyen de prouver le contraire.
Réponse de le 06/08/2015 à 22:35 :
C'est bien de voir qu'il y a plein de gens qui ont un peu suivi les évènements et qui s'évertuent à essayer d'expliquer que ça n'a rien à voir. Malheureusement, cette mauvaise interprétation sera difficile à endiguer. La confusion indienne n'aide pas (d'ailleurs, Air&Cosmos a publié un intéressant article aujourd'hui intitulé "MMRCA : derrière le brouillard indien") mais pourtant, les faits sont tenaces : les évènements du Mistral n'ont pas empêcher de nombreux contrats de se matérialiser dans la défense : Rafale en Egypte et au Qatar, bien sûr, mais aussi des hélicoptères Caracal, notamment sélectionné en Pologne, des missiles en Géorgie, des patrouilleurs en Arabie Saoudite, ...
Il faudra demander aux pays clients ce qu'ils en pensent : soit cette annulation contrat n'est pas une preuve de perte d'indépendance, soit il s'agit bien d'une soumission à Washington mais ils s'en moquent.
a écrit le 06/08/2015 à 12:07 :
Annuler cette vente et remettre les Mistral sur le marché, cela implique:
- des millions de frais de gardiennage et maintenance en attendant un client;
- des dizaines ou centaines de millions d'adaptation ou de reconfiguration;
- la perte de 2 millions d'heures de travail pour les chantiers navals français;
- la perte des gains qu'aurait générée la construction prévue de deux autres Mistral par les chantiers russes.
Au final, l'ardoise reste très salée pour le contribuable et l'emploi français!
A l'heure où on court après la croissance, voici, au minimum, un 1/10° de pourcent qui s'envole!
Sur injonction des Etats-Unis, mais à nos frais!!
a écrit le 06/08/2015 à 11:26 :
On feindra de s'étonner ensuite que le marché des rafales indiens vient d'échapper aux français..
a écrit le 06/08/2015 à 11:13 :
excellente opération financière:la france ne rembourse pas l'intégralité des avances et en plus elle peut remettre ces bijoux de technologie en vente!je propose d'augmenter le prix de vente ,l'ancien prix étant un prix au rabais concédé dans l'urgence
Réponse de le 06/08/2015 à 12:38 :
@élu ps: le PS ne serait-il tout simplement pas autre chose qu'une secte quand on voit ton acquiescement à tout et n'importe quoi pourvu que ce soit le grand gourou qui l'ait décidé ?
Réponse de le 06/08/2015 à 13:14 :
nous autorisez la montee du populiste dans le calaisis contre les migrants ,vous allez devoir payer pour ce regime a la franco
Réponse de le 06/08/2015 à 13:49 :
@elus ps Plus c'est gros plus ça passe! Dans l'art du n'importe quoi bravo! le niveau des jeunes de la Droite Forte est de plus en plus consternant!
Réponse de le 06/08/2015 à 19:33 :
C'est de l économie a la mode socialo !
On comprend pourquoi on a autant de chômeurs de tax d impôts ! La maladie de la France les sociales ! Hollande démission c est maintenant !
a écrit le 06/08/2015 à 10:34 :
Les annonces officielles sur ce sujet ne sont pas claires.

La Russie avait fait une avance. Bien sûr elle devra être remboursée intégralement.

La Russie avait fabriqué la poupe d'un des navires, formé des marins, bâti des infrastructures. Elle ne demande aucun remboursement de ces frais ?

Dans tout contrat, il est prévu des pénalités en cas de retard, a fortiori en cas de non livraison. La Russie ne demande aucune pénalité ?

La "compréhension" de Poutine est bizarre. Comme il n'est pas stupide, quelles autres compensations a-t-il obtenues ?
a écrit le 06/08/2015 à 10:22 :
combien cela aura coûté : secret défense !!!! en dehors du remboursement des avances ?????
quid des boycots réciproques ??? !!
a écrit le 06/08/2015 à 9:53 :
Très bien et bravo hollande !
a écrit le 06/08/2015 à 9:47 :
Le montant du remboursement est de 785 millions alors que le montant du contrat était de 1,2 milliard d'euros : ce sont donc les ouvriers de DCNS qui vont payer la différence, même si la Russie nous fait l'aumône d'une indemnisation du préjudice ? Sans oublier le coût du maintien à quai et celui du démontage de tous les équipements russes... Nos dirigeants nous méprisent trop ouvertement.
a écrit le 06/08/2015 à 9:31 :
La suspension de la livraison des Mistral à la Russie est une décision scandaleuse à tous les égards :

parce qu’il n’y a aucune raison de ne pas honorer un contrat militaire dûment – et chèrement – payé par la Russie, pays avec lequel la France entretient des relations diplomatiques, n’est pas en guerre, et pays contre lequel l’ONU n’a pris aucune mesure d’embargo ;
parce que ce refus de livraison de navires, dont la construction est à peu près achevée, va provoquer une tension très vive entre Paris et Moscou, ce qui va contribuer à faire disparaître la voix et le rôle de la France sur la scène diplomatique mondiale ;
parce que cette trahison d’un partenaire commercial va terriblement nuire aux exportations de l’industrie militaire française : qui voudra encore acheter des armements français, réputés de qualité mais très chers, si la France refuse de les livrer au premier coup de sonnette de Washington ?
parce que ce sabordage d’un nouveau pan de notre industrie militaire va mettre à mal une industrie déjà mal en point, dont dépend pourtant de façon cruciale ce qui nous reste d’indépendance nationale ;
parce que cela va provoquer une nouvelle hémorragie d’emplois industriels qualifiés en France ;
parce que la Russie va probablement traîner la France devant un tribunal commercial arbitral pour violation d’un contrat ; ce qui risque de faire condamner notre pays, donc les contribuables, à payer des pénalités très lourdes, de plusieurs centaines de millions d’euros ;
parce que cette décision confirme de façon éclatante que l’actuel locataire de l’Élysée [ cet « homme qui ment tout le temps » selon le témoignage de première main d’Arnaud Montebourg, son ministre de l’économie il y a encore dix jours ] n’est qu’une pathétique marionnette, totalement aux mains de Washington ;
parce que François Hollande fait honte à une écrasante majorité de Français et fait de la France un objet de dégoût pour 80% des peuples du monde.
Réponse de le 06/08/2015 à 10:27 :
Meuh non, ça ne va pas faire de vague à part chez les nationalistes Russes.

Vu que:

- En raison des sanctions et de la chute des cours des énergies fossiles la Russie est fiscalement "chat-bite". Ils sont bien contents de se retrouver avec l'argent du remboursement, d'autant qu'ils viennent d'annexer un pays du tiers-monde et que maintenant il faut l'assumer aussi.

- L'achat des Mistral était une idée de Medvedev. Poutine a toujours été contre et est bien content d'avoir la possibilité de lancer un projet similaire chez lui.

- Comme je l'ai dit plus bas, le remboursement est en Euros et la rubbles s'est dévaluée. Ergo, la Russie fait un bénéfice sur le remboursement des navires. Un peu comme quand on "short" une devise étrangère sauf que la c'est avec des navires de guerre plutôt que des actifs financiers.
Réponse de le 06/08/2015 à 10:35 :
Il ne faut pas personnaliser le débat. Le mal vient du fait que nous sommes dans l'Union européenne. Il faut militer pour la sortie de l'UE et pour la sortie de l'euro, qu'Hollande soit un menteur, soit. Mais le mal est plus profond. La quasi totalité des hommes politiques pataugent dans les traités européens. Sarkozy et l'UMP compris
a écrit le 06/08/2015 à 9:18 :
Étonnant que pour un caprice la France ait les moyens de se priver d'une telle vente.
Donc les histoires de caisses vides en France semblent être du pipo
Réponse de le 06/08/2015 à 15:49 :
Les caisses vides de la france et les bq françaises pourries et en perdition chronique ? Quel est le problème ? Ce sont de toute manière les Grecs qui, truandés et escroqués, payent pour le gâchis français. Et certainement pas le con-tribuable français qui fraude plus et travaille moins que le Grec, chiffres officiels inernationaux à l'appui. Comme hier, la france va continuer à vivre en parasitant plus courageux, fiable et intègre qu'elle.
a écrit le 06/08/2015 à 9:12 :
Vu que le remboursement est en €uros et que la rubble s'est dévaluée comme pas possible. Les Russes font en réalité une excellente opération financière. Ils vont se faire plein de rubbles de bénéf au passage.
Réponse de le 06/08/2015 à 9:39 :
Oui, c'est ce que j'ai pensé également.
a écrit le 06/08/2015 à 8:46 :
C'est un peu dur d'avoir dû en arriver là alors que le premier navire était quasiment terminé au moment de l'invasion de la Crimée, et le deuxième déjà bien avancé. L'OTAN n'avait jamais voulu de cette vente, depuis le début, et là ils obtiennent gain de cause.
Voilà une bonne chose de faite, mais un nouveau chapitre épineux s'ouvre : la revente de ces navires, qui permettrait d'éponger une partie des pertes.
Réponse de le 06/08/2015 à 9:14 :
@möbius, moralité 26 après la chute du mur de Berlin...enfin la Crimée, comme la RDA/RFA ,a pu s'autodéterminer ...les bateaux russes c'est une perte de crédibilité validée pour la France ...et un coup pour nos impôts...étrangement ce fiasco politico/économique ...ressemble à l'annulation unilatérale du contrat Ecomouv' avec 220/230 Millions d'Euros a remboursé ,et le marché de 5 Milliards de la taxe carbone perdu....
Réponse de le 06/08/2015 à 11:23 :
Je crois que ça concerne davantage la sphère stratégique et diplomatique que politique et économique (à l'inverse d'écomouv et de la taxe carbone).

Quant à la perte de crédibilité, je ne sais pas encore ce qu'il faut en penser : ça n'empêche pas nos entreprises de signer des contrats, et ce genre d'annulation de contrat ce n'est pas non plus la première fois que ça arrive.

Surtout qu'au passage, si on considère qu'il y a perte de crédibilité par rapport à la sphère d'influence russe, il faut admettre qu'il peut aussi y avoir un gain de crédibilité du côté de la sphère d'influence otanienne (OH, contrat d'hélicoptères en Pologne).
Comme je le disais plus haut, j'ai le sentiment qu'on est dans le domaine stratégique et diplomatique.
a écrit le 06/08/2015 à 8:45 :
Bravo! Notre président normal est un champion! Encore un effort, de la persévérance et il aura complètement ruiné le pays! Trop fort! Vite, le réélire en 2017 pour pouvoir prouver que l'on peut être plus bas que la Grèce !
Réponse de le 06/08/2015 à 9:48 :
Les impôts supplémentaires payés par le peuple de gauche permettront largement de couvrir toutes ces dépenses...
Ces sont sont tellement généreux avec l'argent des autres !
a écrit le 06/08/2015 à 8:12 :
Tout ca pour obeir aux USA....et qui payent.... les contribuables francais...
Réponse de le 06/08/2015 à 9:11 :
Les USA ont toujours dit que la vente de ces navires n'était pas pour eux un problème.

C'est surtout vis-à-vis de nos alliés d'Europe Centrale.
a écrit le 06/08/2015 à 8:04 :
Que vont devenir ces bateaux ? Probablement, ils seront vendus à perte à quelque pays amis... qui n'attendra guère avant de les revendre à la Russie après un bon bénéfice... Sinon, je ne comprends pas pourquoi Poutine serait si content aujourd'hui !
a écrit le 06/08/2015 à 8:04 :
C'est pas un accord entre France et Russie mais entre Hollande et la Russie , les contribuables et les chômeurs eux sont contre,à part la monarchie de droit divin on peut pas avoir pire régime que la Vem république.
Réponse de le 06/08/2015 à 9:03 :
Ce n'est pas un accord en rte Hollande et la Russie, c'est un accord entre Obama et la Russie...
Petits vassaux que nous sommes devenus...
a écrit le 06/08/2015 à 7:57 :
Encore une fois ce sont les contribuabes donc nous qui allons payer la note. quelle honte, alors que l'on devrait commercer avec la russie, on se met a genoux devant les demandes des etats unis. il faudra qu'un jour nos politiques sachent ce que veut dire argent public, arrete ce gaspillage et aient le courage de dire non aux etats unis. c pas pour demain vu la tripote de soumis comme hollande ou sarkozy
Réponse de le 06/08/2015 à 9:19 :
@jpayre, Les bateaux c'est un fiasco couteux du président normal ...et coté filières agroalimentaires , vu l'embargo ...les pertes sont encore plus conséquentes ...mais pas encore chiffrées...
a écrit le 06/08/2015 à 7:39 :
Encore un fiasco certifié ...a rajouté au palmarès du président normal... quand à la crédibilité de la France à l'international elle est au-dessous du niveau de flottaison ...
a écrit le 06/08/2015 à 7:37 :
La france se soumet aux us.

Le coût est bien supérieur à ces quelques indemnités qui seront payées par le contribuable . Le coût ce sont des décennies où la Russie , la Chine , peut être l'Inde n'achèteront plus de gros contrats militaires à la France

Merci Frabcois
a écrit le 06/08/2015 à 7:23 :
Cela ne coûtera rien,c'est l'état qui paye.
a écrit le 06/08/2015 à 2:41 :
On pourra peut-être les vendre aux Séoudiens, qui les utiliseront de manière beaucoup plus pacifique, sans doute...
Réponse de le 06/08/2015 à 13:09 :
Excellente idée comme cela ils pourront débarquer au Yemen pour
massacrer les Houthis, tout cela au nom de la démocratie et des droits de l'homme, valeurs suprêmes pour nos gouvernants socialistes.
a écrit le 06/08/2015 à 2:12 :
Il est content LOU RAVI ....il est content LOU RAVI de sa bêtise....... Mais qui va payer??? combien cette imbécilité digne d'un grand Président Normal coutera au total aux contribuables français???? Allons M. HOLLANDE , pour une fois soyez honnête dites la vérité aux FRANCAIS ! et qu'allez vous faire de ces deux bateaux ?????
Réponse de le 06/08/2015 à 7:11 :
Pourquoi vous le traitez d'imbécile ???!!!!
Comme vous ne saviez pas ,l'Europe dépend des États Unis ceux eux qui décide, comme la France Afrique !!!
a écrit le 06/08/2015 à 2:11 :
Merci encore François. C'est gratuit puisque c'est l'État qui paie!
a écrit le 06/08/2015 à 0:09 :
Ce qui est certain c'est que la carlingue et surtout les boites noires se trouvent au fond de l'Océan Indien Sud dans une zone grande comme l'Europe. Bon courage pour les retrouver...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :