Sous-marins : la Norvège a choisi l'allemand ThyssenKrupp Marine Systems

 |   |  519  mots
(Crédits : DCNS)
La Norvège a sélectionné ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) pour la fourniture de six sous-marins conventionnels. DCNS perd un marché évalué à 4 milliards d'euros environ.

La Norvège a choisi avec quel industriel - DCNS ou ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) -, elle souhaite entrer en négociations exclusives ("prefer bidder") en vue de signer en 2019 un contrat d'acquisition de six sous-marins, dont deux en option, un programme évalué à quatre milliards d'euros. Oslo a finalement sélectionné TKMS aux dépens de DCNS, a annoncé la ministre de la Défense Ine Eriksen Søreide. Mais visiblement l'Allemagne ne semble pas avoir joué le jeu de l'appel d'offres, en achetant pour sa marine deux sous-marins supplémentaires. Ce qui aurait convaincu Oslo.

"La Norvège va désormais entrer en négociations finales avec les autorités allemandes. Quand un accord de gouvernement à gouvernement sera conclu, des négociations germano-norvégiennes débuteront avec le fournisseur allemand de sous-marins Thyssenkrupp Marine Systems", a précisé la ministre.

Dans un communiqué publié vendredi, DCNS a pris note du choix de la Norvège, qui a selon le groupe naval "interrompu le processus compétitif avant sa conclusion pour sélectionner une solution alternative sous forme d'un achat groupé intergouvernemental avec un autre pays européen".

"Nous respectons cette décision souveraine même si nous le regrettons et nous restons convaincus que notre offre était supérieure, en particulier dans le domaine de la lutte anti-sous-marine, cruciale pour les opérations dans le Grand Nord", a estimé DCNS.

Un petit cercle de décisionnaire

Qui a décidé ? Un très petit cercle de trois à quatre personnes, dont deux femmes, la Première ministre Erna Solberg et sa ministre de la Défense, Ine Marie Eriksen Søreide, ainsi que le patron des acquisitions souveraines (défense, sécurité, grands projets).

Avec son grand voisin très encombrant la Russie, la Norvège, qui a mis en service l'année dernière son nouveau bâtiment collecteur de renseignements, le Marjata IV, va commander cette année de nouveaux sous-marins pour remplacer les six Ula (type 210 allemand) mis en service entre 1989 et 1992 et qui devraient être retirés du service autour de 2025, selon le ministère.

Du 50-50 entre DCNS et TKMS

Entre les deux rivaux, la compétition a été âpre, dure et extrêmement serrée. Surtout depuis la gifle retentissante de TKMS en Australie, qui a sélectionné fin avril 2016 le Shortfin Barracuda de DCNS. En dépit de l'agressivité commerciale des Allemands en Norvège, considérée comme une de ses chasses gardées par le groupe de Kiel et la marine allemande, DCNS avait surmonté son retard même si l'Allemagne a frappé un grand coup en sélectionnant le missile NSM (Naval Strike Missile) du norvégien Kongsberg pour les corvettes K130 de la marine.

Les deux concurrents étaient au coude-à-coude (50-50) dans le sprint final, avait-on expliqué il y a peu de temps à La Tribune, alors qu'à l'automne, DCNS apparaissait décroché. Le groupe naval tricolore a effectué un gros travail technique et opérationnel pour rester dans le sillage de TKMS. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve avait rencontré mardi la Première ministre norvégienne à Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2017 à 12:36 :
Comment se fait-il qu'en matière d'armement tous nos pseudo "contrats du siècle" pssscchhhiitent juste avant l'échéance financière , laissant la France le bec dans ses milliards...virtuels ???
Les bateaux "blocusés" pour la Russie nous coûtent ainsi infiniment plus cher que le dédit du marché, majoré du prix des modifications et aménagements exigés par le nouvel acheteur. Les socialistes continuent jusqu'au bout de ruiner le budget, la réputation et l'image de la France dans le monde.
Il n'y a plus d'Etat en France depuis de Gaulle
a écrit le 04/02/2017 à 16:17 :
le gouvernement actuel de la France n'inspire pas suffisamment de confiance pour que des gros contrats soient honorés. l'exemple du refus de livrer les Mistrals perturbe les relations entre commerçants.
Réponse de le 05/02/2017 à 11:19 :
Vous dites n'importe quoi juste par haine de la gauche au pouvoir :
1 la france n'a jamais vendu autant d'armes
2 l'Australie a acheté pour un montant record les sous marins français
3 La Norvège n'a rie à voir avec la Russie de Poutine (que j'imagine vous adorez...)
a écrit le 03/02/2017 à 23:00 :
Quelle Europe unie ! Au lieu de s'entendre et de presenter une offre unique, on se tire la bourre entre membres du même "ETAT". Après cela on s'étonne bêtement que l'Europe ne foncntione pas.
a écrit le 03/02/2017 à 16:41 :
bah Thyssenkrupp c'est le leader mondial des ascenseurs, ça monte et ça descend, c'est leur coeur de métier.
Espérons tout de même que le bouton up! ne casse pas.
Quand à la'Deutch khalidad', ça me fait doucement rigoler.
Réponse de le 04/02/2017 à 16:03 :
la deutch khalidad ne se discute pas elle n'a pas de comparaison dans le monde. c'est comme de comparer une Mercedes avec n'importe qu'elle marque Française vous risquez d'être déçu.
Réponse de le 04/02/2017 à 16:08 :
la deutch khalidad ne se discute pas elle n'a pas de comparaison dans le monde. c'est comme de comparer une Mercedes avec n'importe qu'elle marque Française vous risquez d'être déçu.
Réponse de le 06/02/2017 à 22:05 :
La deutsche qualitat, faudrait en parler à tous les propiétaires de WV, non M Stark745 ?
Réponse de le 06/02/2017 à 22:48 :
@stark 745,
pour votre mercédès j'avais demandé à mon gpliste si ça valait le coup d'installer le gpl sur une grosse 6 cylindres, car ça cote que dal,il m'a dit faites pas ça, le moteurs ne tiennent pas, sur une c6 ou 607 no problèmo.
J'ai eu 1 audi 100, 3 opel, calmé définitivement des Teutonnes, de la bouse sur 4 roues, chez-eux changer les joints du culasse c'était tous les 10000km aux prix Hallemands! pourquoi se gèner?
Sinon je suis ancien technicien de maintenance, que soit des variateurs, des moteurs, du matériel d'armoires électriques le matos allemand c'est se foutre de la gueule du monde.
On a de bons produits, d'ailleurs ce sont les produits leroysomer que les Chinois copient, les contacteurs télémécaniques à l'identique etc.
Les Français sont incroyablement négatifs sauf si c'est du pinard, pourtant on sait faire.
Et une petite pour la route, dans le panel de boîtes rachetées on avait récupéré une usine de pneus de motos allemande connue sur les circuits, ça marchait tellement bien qu'on l'a fermée et viré tout ce beau monde.
Les kékés croyaient tout savoir, ils ont goûté à pôle emploi.
a écrit le 03/02/2017 à 15:39 :
DCNS est un leader dans le domaine de la construction des sous-marins et vu le contrat remporté avec l'Australie on peut dire "qu'ils savent vendre et concevoir ses mastodontes des mers". Oui DCNS à de la concurrence comme Airbus avec Boeing ou les furturs COMAC chinois. DOnc vraiment dommage pour DCNS mais les Norvegiens ont peut-être choisi la technologie allemande pour sa qualité ou pour des impératifs politiques. Dans ce domaine militaire beaucoup de choses peuvent presenter des solutions fiables mais le caractère hautement politique de certaines décisions rentrent aussi en compte. DNCS sait faire et sait vendre mais la concurrence reste la,très tenue et très en pointe. Je suis que DCNS gagnera d'autres contrat comme celui à 34 milliards avec la marine australienne mais les Allemands sont aussi très forts. Voir Airbus et voir les paquebots pour STX.
Réponse de le 03/02/2017 à 17:36 :
STX ? Mais c'est désormais Italien avec Fincantieri, la seule entreprise a s'être portée volontaire au rachat de STX, société à capitaux majoritairement coréens au départ. Fincantieri est un constructeur naval tout à fait honorable
et performant.
a écrit le 03/02/2017 à 13:31 :
C'est la Russie qui doit être contente, ce n'est pas des sous-marins allemands qui va les effrayer... Au contraire ils pourront venir s'amuser avec eux dans leurs eaux territoriales.
Réponse de le 03/02/2017 à 22:44 :
Vous avez l'air de très bien connaître la technologie allemande des sous-marins.
Pouvez-vous étayer votre propos ?
a écrit le 03/02/2017 à 12:35 :
Trump et ses pratiques de voyou font des émules.. La Pologne et ses hélicoptères, maintenant la Norvège.... Il faut vraiment qu'on s'y mette aussi !
Réponse de le 03/02/2017 à 14:46 :
@ozarmes: la France fait peur vue de l'extérieur et comme je le disais récemment, le fait de ne pas avoir honoré le contrat des Mistral a laissé une trace indélébile dans l'esprit de beaucoup :-)
Réponse de le 03/02/2017 à 19:21 :
Patrickb, toujours là ! Toujours en train de pourfendre la France. Mais vous en avez jamais marre de faire du french bashing tout le temps. Votre commentaire ne tient pas la route, il suffit de voir les deux derniers bilans des exportations d'armes françaises. La France n'a jamais autant exporté de systèmes d'armes. Oh hé Patrickb, faut revenir sur terre...
Réponse de le 03/02/2017 à 22:46 :
Totoff: il faudrait que le monde entier n'achète que du francais ?
Réponse de le 04/02/2017 à 8:53 :
Totoff , le commentaire de Patrickb est mesuré,bien sûr que le défaut du gouvernement Hollande est préjudiciable aux affaires internationales surtout si les deux offres sont identiques .Presque rien a peut-être fait pencher la décision.Néanmoins, le fait de rater cette vente c'est sans doute un scandale de corruption en moins ,il n'y a qu'à se rappeler la vente des sous marins au Pakistan etc....Et je ne crois pas que les Norvégiens apprécient la corruption endémique chez nos politiciens,in fine elle est là la raison de l'échec.
Réponse de le 06/02/2017 à 21:56 :
@Vander Berlin. Dommage que le monde entier n'achète pas en France ah ah ah. Plus sérieusement, quand le meilleur produit est français, oui. En l'occurence ici c'est le bien le cas, choisir entre un sous-marin cotier (TKMS) et un sous-marin océanique (DCNS). Le second joue dans la cour des grands, le premier joue dans la mer Baltique
Réponse de le 06/02/2017 à 22:02 :
@Pierre En matière de corruption, nous avons beaucoup, beaucoup à apprendre des Allemands (Siemens, sous-marins en Grèce, WV....) Donc ce n'est pas la raison du choix de la Norvège. La Norvège a choisi l'Allemagne parce qu'elle a fait une offre imbattable sur le plan financier même si la marine norvégienne avait une préférence pour le Scorpène. C'est un choix politique et c'est tout. La politique internationale de françois Hollande n'a rien à voir avec ce choix.
a écrit le 03/02/2017 à 11:44 :
Au moins ils ont acheté européen, c'est déjà ça. Sont pas comme les british.
a écrit le 03/02/2017 à 11:43 :
déçu pour DCNS , dommage pour notre industrie encore une fois l'Europe ne semble pas d'un fonctionnement si parfait !
a écrit le 03/02/2017 à 11:31 :
> Mais visiblement l'Allemagne ne semble pas avoir joué le jeu de l'appel d'offres [...] En dépit de l'agressivité commerciale des Allemands en Norvège [...] DCNS avait surmonté son retard [...] Le groupe naval tricolore a effectué un gros travail technique et opérationnel.

Le ton de l'article me semble un peu discutable. On dirait du commentaire sportif sur France Télévision pendant une compétition internationale. Je trouve d'habitude les articles de Michel Cabirol beaucoup plus intéressants avec des analyses plus poussées.
Réponse de le 03/02/2017 à 11:40 :
Je vous prie de m'en excuser. Je développe cet angle dans un article qui vient d'être publié. Très cordialement. Michel Cabirol
Réponse de le 03/02/2017 à 14:16 :
Je viens de voir le nouvel article qui - même si il laisse transparaître un peu d’amertume - est plus développé et apporte un éclairage appréciable sur l'historique de la coopération entre la Norvège et l'Allemagne.

Mon commentaire pouvait semblait un peu abrupt mais c'est parce que j'apprécie la qualité habituelle de vos analyses et je reconnais leur pertinence pour les sujets avec lesquels je suis familier.
a écrit le 03/02/2017 à 11:01 :
Après tout, Norvège et Allemagne partagent beaucoup et ont des relations privilégiées depuis des années. Nul doute que la proposition française a fait baisser le prix des allemands. Ils feront peu de marges et ne bénéficieront pas de cette manne pour nous battre sur d'autres marchés. DCNS a déjà un beau carnet de commande après tout.
a écrit le 03/02/2017 à 10:42 :
Chasse gardée. Dommage car notre technologie est supérieure.
a écrit le 03/02/2017 à 10:40 :
C'est politique ! Rien d'industriel la dedans ...
a écrit le 03/02/2017 à 10:18 :
Quel dommage...la Norvège n'ai pas confiance en la France.
Réponse de le 03/02/2017 à 12:37 :
En même temps, on peut comprendre, même si cela fait très mal au cœur, que le "nord" s'inquiète de la solidité, de la fiabilité de notre pays avec les perspectives politiques qui s'annoncent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :