Thales va fournir à Séoul un système de navigation par satellites

Thales Alenia Space (TAS) a signé mercredi avec l'Agence Spatiale Coréenne (KARI) un contrat portant sur la fourniture d'un système de navigation par satellites.
Michel Cabirol
Thales Alenia Space va fournir à la Corée du Sud un système de navigation par satellite qui permettra notamment de guider l'approche des avions pour l'atterrissage en utilisant uniquement le signal de navigation de haute précision par satellites
Thales Alenia Space va fournir à la Corée du Sud un système de navigation par satellite qui permettra notamment de guider l'approche des avions pour l'atterrissage en utilisant uniquement le signal de navigation de haute précision par satellites (Crédits : © Christian Charisius / Reuters)

Ainsi que La Tribune l'a révélé la semaine dernière, Thales Alenia Space (TAS) a signé mercredi avec l'Agence Spatiale Coréenne (KARI) un contrat portant sur la fourniture d'un système de navigation par satellites KASS (Korean Augmentation Satellite System). Selon nos informations, ce projet a été fortement soutenu par la Commission européenne, la GSA (GNSS Supervisory Authority), l'Agence spatiale européenne (ESA), l'AESA (Agence de européenne de sécurité aérienne) et le CNES (Centre national d'études spatiales) pour pouvoir rivaliser face aux Américains.

"Ce premier succès à l'export d'un système de navigation complexe et performant de ce type est le résultat de l'implication de Thales Alenia Space dans les projets de navigation par satellite en Europe depuis l'origine (1996)", a estimé le PDG de TAS, Jean-Loïc Galle, cité dans le communiqué de Thales Alenia Space. "Ce sont 20 ans d'expérience qui vont être mis au service de l'Agence spatiale coréenne".

Le KARI, pour le compte du  ministère de l'Aménagement du territoire, des Infrastructures et des Transports coréen (MOLIT), bénéficiera ainsi du système de navigation KASS issu du système EGNOS, développé sous la maîtrise d'oeuvre de Thales Alenia Space pour la Commission Européenne. Le système EGNOS est opérationnel en Europe depuis 2009 pour les services "Safety of Life", qui permet aux avions commerciaux et militaires d'atterrir. .

Compatible avec Galileo et Glonass

Le système régional coréen KASS permettra d'augmenter et d'améliorer les performances de positionnement fournies par la constellation existante GPS et prévoit des évolutions pour être compatibles également avec les constellations Galileo et Glonass. Sa valeur ajoutée sera d'assurer à la fois l'intégrité, la disponibilité, la garantie de continuité des services et d'améliorer la précision de positionnement pour la ramener à l'ordre du mètre.

Avec le système KASS, la Corée du Sud vise dans un premier temps des applications pour l'aéronautique incluant les services "Safety of Life", qui permettent son utilisation dans les différentes phases de vol et notamment pour les phases d'atterrissage. A terme, la Corée étendra ses services à d'autres applications de type maritime, routière ou ferroviaire.

Le contrat entre TAS et KARI porte sur la fourniture de l'infrastructure sol. Il fonctionnera initialement grâce au relais apporté par un satellite géostationnaire existant. Il sera interopérable avec les autres systèmes de navigation par satellite SBAS (Satellite Based Augmentation System) existants dans le monde, ce qui garantit la sécurité du trafic aérien lors des passages d'une zone à l'autre.

Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 27/10/2016 à 1:07
Signaler
..la Corée du sud n'est elle pas américaine et européen ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.